AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Visite nocturne... [PV: Asta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Visite nocturne... [PV: Asta] Sam 15 Mai - 4:12

Bernini ; une ville oubliée connue pour mettre au monde des enfants avec de nombreuses particularités. Une zone sans importance pour la plupart des gens. Mais pour certains, cet endroit possède de profonds souvenirs notamment celui parlant de la mort d’une femme au bord de la folie. Son mari avait d’abord été accusé mais fut rapidement relâché. Sa fille, traumatisée, n’aurait jamais put déclarer ce qu’elle avait vu. Mais tout bascula le jour où cette enfant disparue sans laisser de trace. C’est à ce moment-là qu’on soupçonna vraiment le père et…

Le soleil se couchait et le ciel offrait de magnifiques couleurs. Rose, bleu, elles y étaient toutes. Marchant en direction de Rome, Varya regarda cet arc-en-ciel en silence. Son pas monotone arriva bientôt sur le sol de la ville sans qu’elle ne s’en aperçoive. Quand elle reprit ses esprits, elle se trouvait au centre d’une place. Pourquoi était-elle là déjà ? Ah oui, elle était partie vérifier une alerte d’innocence à la petite ville qu’est Bernini. Elle n’avait vraiment pas apprécié cette mission, non elle lui rappelait trop de mauvais sentiments et ce qu’elle voulait c’était oublier. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il n’y avait finalement rien eut dans ce petit bled. Le Compte avait-il fait exprès de l’envoyer là-bas seule ? Idée possible mais maintenant que cela était fait, il n’y avait plus de raison de se poser la question. A présent, elle voulait rentrer. Mais pourtant quelque chose l’attirait ici. Suivant son instinct, elle pénétra dans une petite auberge.

« Bienvenue ! »

Varya regarda d’où venait cette voix et aperçu une petite fille d’environ 10 ans se tenant devant elle. Un sourire sur ses lèvres, elle avait de longs cheveux blanc et des yeux rouges. Une albinos ? Chose plutôt rare de nos jours. La gamine lui demanda si elle avait besoin de quelque chose. La Noah lui répondit, sans savoir pourquoi, qu’elle aimerait une table. Chose dites, on la conduit vers une fenêtre. Elle s’assit et commanda un lait chaud. Quelques minutes plus tard, l’albinos revint avec une tasse mais trébucha au dernier moment, renversant le liquide près de Varya. S’excusant sincèrement, un homme d’une cinquantaine d’années releva la fillette avant de la gifler violement. Il commença à la réprimander. Devant ce spectacle, la jeune fille resta silencieuse ne quittant pas des yeux la gamine en face d’elle. C’était elle qui l’avait attirée ici. Reprenant ses esprits, on lui offrit un nouveau verre que Varya but en silence. Une voix lui vint de l’intérieur.

« Qu’est-ce que tu vas faire ma princesse ? »

...

« Quoi que tu fasses, je serais heureux que tu sois heureuse. »

Sur ces mots, Varya regarda une nouvelle fois la petite albinos. La salle s’était vidée et la nuit était probablement déjà tombée. Elle vit alors le dit patron sortir de l’auberge. La Noah en profita et se dirigea vers la gamine. Celle-ci avait toujours le sourire, un faux sourire que son ainée connaissait très bien. Elle prit la main de la petite et la tira en direction de l’arrière boutique. Là, il y avait un canapé. Varya y installa l’enfant et s’assit à côté d’elle. Un silence s’installa. Aucun bruit n’était perceptible. Pourquoi avait-elle tiré cette enfant jusqu’ici ? Par pitié peut-être… Une voix s’éleva, brisant ainsi la tension régnant dans la petite pièce.

« Merci… »

Varya regarda la gamine. Celle-ci avait presque les larmes aux yeux. Elle se présenta par la suite : cette petite albinos se prénommait Lucy.

« Vous savez, c’était de ma faute ça. Et pourtant vous n’avez rien dit, merci. »

...

« Ma maman est malade et c’est pour ça que je travaille ici. J’espère qu’elle ira mieux… »

Cette enfant, elle lui ressemblait vraiment. A travers Lucy elle se reconnaissait, elle cette gamine rêvant de voir sa mère redevenir normale. Cette mère qu’elle tua par le futur… Varya prit alors une décision. Elle coucha la petite sur ses genoux et toucha son front lui fermant les yeux. Se concentrant, elle projeta dans son esprit des images où sa mère était rétablie. Habituellement, ses illusions n’étaient que des mauvaises mais pour la gamine, elle se concentra et en créa des bonnes. Et en silence, laissant l’enfant dans ses rêves de cette nuit, elle sortie de l’auberge. Marchant dans les rues, elle aperçue une ombre qui ne lui était pas inconnu…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Dim 16 Mai - 7:44

- Laisse tomber Al, à ce jeu là tu gagneras jamais.

La voix était étrangement distante… Arborant un sourire aussi railleur que vainqueur l’adolescente le regardait de haut, son regard aussi bleu que le ciel pétillant de malice. Lui-même n’eut qu’un grognement indistinct, alors qu’elle lui tendait une main secourable pour le relever. Et pourtant quand il étendit le bras Asta ne rencontra que le vide.
Que s’était-il passé ? Une hallucination ?

C’était étrange, il avait l’impression de la connaitre… Tout, de son visage à son attitude, lui semblait être familier. Mais pourquoi ? Et d’abord, première question qui avait toute son importance : que faisait-il ici ? Ah oui, l’Italie… Il errait de gauche à droite, d’ouest en est en attendant que l’ordre du Comte, ou que des rumeurs entendues par hasard ne le guident vers une innocence à débusquer, ou encore un exorciste à attaquer d’ailleurs.

- Allez dépêche-toi, on va être en retard !

Cette fois-ci un éclat de rire avait suivit, mais la jeune fille ne reparue pas.
Comme des échos d’un passé révolu, ce que certains appelaient des souvenirs… Etait-ce possible ? Les akumas avaient-ils la capacité de se rappeler et de se remémorer ?
Assis contre un mur de pierres froides et le regard lointain Asta demeurait immobile, intrigué.
Il n’avait pourtant jamais rencontré cette fille, alors où était le problème ?

- Asta, attends moi !

Il rouvrit brusquement les yeux lorsque la nouvelle voix résonna dans son esprit. [gray]Sa[/color] voix d’ailleurs. Bizarre. Très bizarre même.
Pourquoi se serait-il demandé à lui-même de s’attendre ? Il avait parfois des habitudes un peu étranges, mais celle-ci ne rentrait pas exactement dans ses mœurs. L’évidence s’imposa alors à lui : la réponse était simple, il n’était pas Asta. Ou plus précisément ne l’était plus.
L’adolescente dont l’image furtive lui était apparue un peu plus tôt n’était autre que lui, c’était ça ? Et par extension, le corps qu’il -enfin elle– occupait n’était autre que celui du dénommé Al. Déduction pour le moins particulière…

L’akuma secoua la tête. Un bref instant les silhouettes de deux jeunes humains se défiant à l’escalade d’un vieux mur apparurent en un mirage fugace devant ses yeux, mais bientôt il les chassa de lui-même. Quelque chose lui interdisait d’y penser, de s’interroger.
Berk, il détestait ce genre de moment, ou quelque chose qu’il ne connaissait pas luttait contre son instinct d’arme meurtrière.

Il savait, ou plutôt avait entendu dire que les akumas avaient un jour été des humains aussi détestables que les autres. Mais pour être honnête, au fil du temps qui passait il lui semblait oublier quelque chose d’important. Fut un temps où il savait quoi, mais à présent il ne pouvait que se questionner lorsqu’il avait du temps à tuer. Enfin, cela ne devait pas être très important non ? Dans le cas contraire le Comte lui aurait dit. Le Comte prenait soin de ses akumas… Il l’affirmait en tous les cas.
Asta se redressa, inspirant grâce à son corps factice une longue gorgée d’air frais. Bah, il s’en fichait après tout. S’il avait dû être au courant il le serait, ce n’était pas plus compliqué que ça. Obéis, détruis et tais-toi, on ne t’en demande pas plus.

Histoire de se changer les idées, pourquoi ne pas faire un tour en ville ? Il était arrivé peu de temps auparavant, alors que le soleil déclinait déjà. Les rumeurs d’une innocence courraient, et en gentil larbin il était venu en vérifier la véracité, s’apercevant par la même occasion qu’il retrouvait sur les terres italiennes des souvenirs de ses « débuts ».

Au boulot, l’heure tournait, et la nuit recouvrait à présent entièrement la ville. Fredonnant à mi-voix une comptine enfantine Asta commença à déambuler dans les rues, à la recherche d’un quelconque évènement suspect… sans trop y croire.
Ce n’est qu’en apercevant à quelques centaines de mètres une silhouette solitaire qu’il s’interrompit. Une fillette ? A cette heure-ci ?
Erreur, loin d’être une simple petite fille l’adolescent reconnu bientôt la Noah de l’Enfance, Varya Sulfer. Garde à vous serviteur zélé…
Affichant son éternel sourire un brin rêveur, l’akuma écarta un bras et se courba largement devant sa maîtresse, salut qui en devenait presque exagéré. Mais rien à y faire c’était dans sa nature. Avec le temps chaque akuma développait un comportement et un caractère qui lui étaient propres, et il se trouvait qu’Asta se démarquait par son goût immodéré pour le jeu et ses accès de rêverie, choses qui expliquaient peut-être à elles deux ses manières parfois un peu théâtrales ou exubérées, ainsi que le sourire qui régulièrement étirait ses lèvres.

- Mademoiselle, je ne m’attendais pas à voir un maître Noah en ville. Asta Or, akuma niveau 3 à votre service.

De légères fossettes creusèrent ses joues lorsqu’il se redressa. Avec les maîtres mieux valait toujours redécliner son identité, on ne savait jamais s’ils se souvenaient de vous ou non.
Le tableau qu’ils formaient était plutôt étonnant, une fillette et un adolescent dans les rues de Bernini. Qui aurait pu penser que derrière cette apparence innocente se cachait ce qu’ils étaient réellement ?

- Je peux vous demander ce qui vous amène en Italie, et à cette heure dans les rues ?

L’akuma se le permettait en tout cas, fidèle à ses habitudes. Un bruit léger lui fit alors tourner la tête, chat errant ? Voleurs ? Enfant perdu ? Lancez-vous mesdames et messieurs, les paris sont ouverts. ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Dim 16 Mai - 22:47

Perdue dans ses pensées, Varya sursauta quand une voix s’éleva derrière elle. Se retournant rapidement, elle reconnue en face d’elle Asta, l’akuma de niveau 3. Faisant sa courbette, il lui demanda ce qu’elle faisait ici à une telle heure. Faisant un petit geste pour montrer à l’homme de se redresser, elle tourna la tête. Marchant en direction de la fontaine, elle monta sur son rebord et s’apprêta à répondre quand un bruit léger attira son attention. Mais pas que la sienne, l’akuma de niveau 3 se retourna lui aussi. Attendant un quelconque signe de vie, Varya ne bougea pas. Les minutes passèrent avant qu’un petit chat blanc à rayures ne sortit. Celui-ci portait un prospectus dans la bouche. L’adolescente sautilla dans sa direction et se mit accroupie devant la bête. Lui caressant la tête d’une main, elle attrapa le papier avec l’autre. Lâchant un « merci » à peine perceptible mais plein de tendresse, elle se releva et porta la feuille à ses yeux. Celle-ci concernait une fête foraine venant de s’installer en ville. Le chat, toujours là, monta sur l’épaule de l’enfant sans que celle-ci ne plaigne.

« La fête foraine… », murmura-t-elle.

L’akuma était toujours en face d’elle et semblait attendre un quelconque ordre ou plutôt une réponse car Varya n’avait toujours pas répondue à sa question. Caressant tendrement l’animal sur son épaule, la jeune fille murmura à son oreille le mot « Luxus ». Pourquoi ? Et bien qui sait… Les minutes passèrent et l’enfant se tourna finalement vers Asta. Puis, comme si elle était gênée, elle mit les mains derrière son dos et se remua nerveusement. L’akuma ne semblait pas comprendre alors Varya ouvrit ses petites lèvres pour lui poser une question.

« Asta… Est-ce que… Tu… Tu es déjà allé dans une fête foraine ? »

La jeune fille rougit à cette question. Etant encore jeune, elle ne savait pas vraiment s’y prendre alors pour elle, les akuma étaient ses amis. Elle était une des plus sympathiques avec eux. Pour elle, c’était des êtres à part entière. Leur passé était triste oui mais cela ne faisait pas d’eux des gens étranges à près tout, elle aussi n’avait pas connue une enfance joyeuse.
Varya s’approcha d’Asta et demanda timidement :

« Dis… Tu… Tu pourrais m’emmener un jour ? »

Elle savait que le Compte pourrait bien être contre cette idée mais elle voulait voir à quoi ça ressemblait. Pourquoi ? Et bien qui sait… Mais elle s’était souvenue lors de sa mission. Elle avait vu des manèges tourner dans sa tête puis une petite fille souriante sur les épaules de son père. Tous les deux semblaient rires et se dirigeaient vers un de ses manèges. « Des humains », avait-elle d’abord pensée. Mais après, elle s’était demandée pourquoi autant d’enfants étaient aussi joyeux quand ils rentraient de cette fête foraine. Elle ne savait pas. Mais qu’était la joie en fait ? Pour elle, c’était quand on souriait et qu’on avait l’air de s’amuser. Mais elle n’avait jamais essayé. Road semblait être heureuse quand elle voyait cet Allen Walker. Alors elle regarda l’akuma en face d’elle et s’en remis à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Lun 24 Mai - 7:33

Asta observa le félin s’approcher et la fillette le rejoindre, récupérant le prospectus qu’il avait apporté. Puis à son tour l’akuma s’avança légèrement, déchiffrant à l’envers les lettres qui s’étalaient sur le morceau de papier. Oh, une fête foraine ?
Il réprima également un sourire lorsque Varya s’adressa à lui. C’était plutôt… inhabituel de se voir traiter de la sorte, et même le chat avait droit à sa dose d’égards. A la vue du félin un détail effleura sa mémoire ; on disait que le, ou plutôt la Noah de la couleur pouvait prendre n’importe quelle forme. Mais le chat était d’un blanc strié de noir, ce n’était donc pas possible… N’est ce pas ?

« Asta… Est-ce que… Tu… Tu es déjà allé dans une fête foraine ? »

Quelque peu surpris par la question il eut un court temps de silence avant de pencher la tête sur le côté, amusé par l’innocence qui émanait de son interlocutrice.

- Oui, une fois, peut-être plus je ne me souviens pas.

Il n’ajouta cependant rien, sentant que la fillette allait lui demander quelque chose. Et il s’averra rapidement qu’il ne s’était pas trompé, échappant un rire joyeux quand elle se lança, penaude. Etant une Noah elle demandait un service à un akuma, alors qu’un ordre bref aurait suffit ? En la voyant ainsi, les mains jointes derrière son dos, l’akuma eu un sourire presque attendri. Que ceux qui pensaient que les armes du Comte ne ressentaient rien apprennent que ce n’est pas le cas, à vivre au milileu des humains ont finit par en adopter certains côtés. Ou à un en retrouver ?

- Si c’est quelque chose qui peux vous faire plaisir je vous y conduirai avec dévotion.

L'adolescent avait accompagné ses paroles d'un signe de tête mais il ne tarda pas à lever une main victorieuse devant son visage, l'index pointé vers le ciel témoignant de son idée de génie.

- Que diriez vous de s'y diriger tout de suite, juste histoire d'y jeter un coup d'oeil ? Il suffirait ensuite de trouver un endroit pour attendre le lever du jour et nous pourrions nous mêler à la foule. En plus c'est un bon endroit pour se renseigner, on verra si les rumeurs d'innocence sont fondées. A moins que vous ne vous soyez déjà renseignée d'ailleurs... Mais peu importe.

Ecartant ses cheveux corbeau de son visage Asta indiqua une rue avoisinnante sans se départir de son sourire, finalement de bonne humeur.

- Princesse, la fête forraine est de ce côté, et si vous lui préférez l'hotel je suppose qu'un trouvera un endroit de ce genre pour vous y loger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Mer 2 Juin - 3:28

Jamais elle n’y aurait cru. Non jamais. Elle allait enfin y aller. Le parc d’attractions. Elle avait tellement hâte. Le Comte lui avait toujours interdit de s’y rendre et pourtant, aujourd’hui, maintenant elle allait y aller. Son esprit bouillonna à cette idée et elle sauta de joie à l’intérieur d’elle. Elle en avait presque oublié le monde autour d’elle.
Relevant la tête, elle aperçue Asta toujours devant elle. Il lui indiquait une route à suivre de la main. D’après lui, la fête foraine se trouvait vers là-bas. Elle le regarda pendant un instant et se décida à avancer. Le ciel était noir et seules de petites étoiles éclairaient la noirceur de la nuit. Le chemin était large et silencieux. On entendait que le bruit des chaussures des deux personnages dans la rue. Varya marcha puis au bout de 5 minutes en eu assez : elle ne supportait pas ce silence de mort. Alors tout doucement, elle se mit à chantonner.

« You are my song…
You’re my sweet heart…
Life goes on... »


Marchant seule au gré de ses paroles, elle se retournait de temps en temps pour voir si l’Akuma suivait. Au bout d’une demi-heure dans le noir, elle s’arrêta et repartit sur ses pas. Arrivé devant Asta, elle lui prit la main et commença à le tirer.

« Tu vas trop lentement. On arrivera jamais si tu marches si lentement. »

Le tirant à l’aide de ses deux bras, elle aperçue des lumières en face d’elle. La fête foraine n’était plus très loin. Varya sourit et se pressa d’avancer encore plus vite.
Pourtant, ce n’était pas le fait d’aller le plus vite possible là-bas qui préoccupait la jeune fille. Celle-ci connaissait beaucoup de choses sur les Noah et Akuma mais elle n’avait jamais écouté l’histoire de chacun d’entre.
Les deux personnages entrèrent finalement dans le parc. Les yeux de Varya se mirent à scintiller. Elle était heureuse, enfin elle le pensait… Mais elle ne voulait pas aller s’amuser tout de suite. Elle s’assit donc sur un banc et invita l’Akuma à en faire de même. Avant qu’il n’est pu réagir, Varya déclara en souriant :

« Dit moi, qu’est-ce qui t’es arrivé à toi ? Pourquoi tu es un Akuma ?
Moi je suis une Noah parce que papa ne voulait pas de moi et comme j’ai tué maman, je n’avais personne. Mais maintenant, j’ai une famille ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Mer 30 Juin - 5:02

Lorsque sa jeune maîtresse commença à marcher Asta lui emboîta le pas, silencieux. Au fur et à mesure de leur avancée il se plongeait d’avantage dans ses pensées, les bribes de souvenir de sa « vie d’avant » lui revenant peu à peu.
Le chant de la Noah le berçait, rythmant leur avancée, et ce n’est que de longues minutes plus tard que l’akuma s’aperçu qu’il était seul.

- Euh… ? Maitresse ?

Bien, il ne lui avait fallut que quelques dizaines de minutes pour perdre la jeune fille, qui devait continuer à marcher à bonne allure vers la fête.
A peine avait-il jeté un coup d’œil dans l’obscurité environnante que la petite silhouette s’approcha cependant, et le tira par la main.

« Tu vas trop lentement. On arrivera jamais si tu marches si lentement. »

Le jeune homme acquiesça d’un sourire contrit, pressant le pas. L’impatience de la fillette était amusante, tandis qu’au loin les premières lumières apparaissaient.
En voyant Varya se découper dans la faible lumière dispensée par la lune il ne put s’empêcher de penser à la Noah du Rêve, qui trouvait plus que distrayant d’assister à l’autodestruction des akumas. Raison pour laquelle il s’arrangeait toujours pour ne pas s’en approcher d’ailleurs, il comptait bien vivre et se développer au maximum…

Bientôt les deux compagnons passèrent l’entrée d’un parc, les branches des hauts arbres projetant des ombres mouvantes sur le sol. Tiens, ça lui rappelait quelque chose… Une habitude qui consistait à essayer de distinguer des formes dans les ombres, et de créer un histoire entière à partir de ces déductions.
Un de ces petits jeux d’enfants à tuer le temps en quelques sortes…

- Vous ne voulez plus y aller ?

Asta avait observé Varya s’asseoir sur un banc proche, enjouée. Avait-il fait quelque chose qui lui avait déplut, à priori non n’est-ce pas ?
Les paroles de la fillette le surprirent tout autant d’ailleurs, il n’y était guère préparé. Alors comme ça elle avait elle-même tué sa mère ? La famille des Noah avec donc dû être un véritable refuge pour elle…
Mais pour répondre à sa question l’akuma dû froncer le nez, fouillant dans sa mémoire. C’était amusant, les souvenirs lui revenaient petit à petit, et il s’en sentait pourtant totalement détaché.

- Et bien… je suis français. Française en fait. C’est marrant nan ?

Deux fossettes creusèrent ses joues, tandis que ses phrases à la tournure étrange témoignaient de la confusion qui remplissait sa mémoire.

- Ma mère est morte, enfin nos mères, emportées par la… tuberculose ? Mères de mon corps et de mon esprit. Alors mon corps était triste, mais mon esprit l’a soutenu. Je crois que mon esprit a guérit, mais mon corps était toujours triste.

Les yeux dans le vague Asta hochait la tête distraitement, essayant de différencier ce « corps » qu’il sentait ne pas être le sien, et cet « esprit » qui était son véritable « lui ». « Elle » plutôt.
- Mais un jour nous sommes partis nous promener, j’étais sur le dos d’Odin. C’était mon cadeau d’anniversaire, un magnifique cheval alezan vous savez… Enfin je crois. Un ours a traversé le chemin, nos montures ont eu peur et galopé à toute vitesse, je me souviens des flocons qui défilaient à côté de moi. Puis Odin a trébuché, je me suis cognée la tête, et crack le trou noir.
Ensuite je me souviens de mon corps, je le voyais pleurer à côté du Prince, mais il avait l’air heureux… Moi j’étais triste, je voulais crier et j’étais en colère je crois, mon père m’avait prévenu qu’il ne fallait pas rappeler les morts. Après ? Aloïs ne bougeait plus, et… j’ai retrouvé mon corps je crois, son corps. C’est assez confus à vrai dire.

L’akuma s’excusa d’un rire gêné, passant sa main dans des cheveux déjà ébouriffés.

- Il est étrange d’oublier sa vie, n’est pas princesse ? Et dans votre cas c’est Monsieur le Comte qui est venu vous chercher ?

Tout en parlant Asta s’était levé, jetant un coup d’œil vers les lumières voilées de la fête foraine.



[ HRP => Je suis nettement plus en retard, navrééée u_u
En plus c'est pas top =/ ]

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta] Mer 14 Juil - 18:41

    Varya écoutait en silence le récit d'Asta. Assise sur son banc, son visage ne montrait aucune expression en particulier. Ses lèvres restaient fermées et ne cherchaient pas à interrompre cette vague de souvenir. Quand l'akuma eut fini son histoire, il se leva pour observer les lumières de la fête foraine. L'enfant, toujours assise, ne bougea pas d'un poil et se contenta de lever les yeux vers le ciel. Étrange d'oublier sa vie hein… Pas vraiment, la jeune fille elle voulait oublier. Le proverbe disant que l'on veut toujours ce que l'autre a semblait bien vrai. Mais le calvaire de la demoiselle était bien réelle. Elle s'en était toujours voulu pour la mort de sa mère et le fait de s'en souvenir lui faisait subir une pression atroce. Elle souffrait. C'était comme si son pouvoir naturel (La voie des illusions) se produisait s'en cesse sur elle. Elle ne passait que rarement des nuits s'en faire d'horribles cauchemars. Personne n'avait jamais compris cette vie insupportable qui la frappait de jour en jour. Mais malgré cela, il y avait eut une part de bonheur dans cette vie ; le Comte, non, toute la famille des Noah était près d'elle. Le Prince, celui qui l'avait récupéré au beau milieu de cette forêt, les Noah - Tyki, Road, les jumeaux et bien d'autres - et encore les Akumas, toutes ces personnes l'avaient toujours entouré. Elle ne comprenait donc pas que les Exorcistes tentent de les anéantir. Si eux aussi se considérait comme une famille, pourquoi en attaquer une autre ? Des questions restant sans réponse. Mais Varya resterait toujours au côté de celle qu'elle aimait et ne laisserait personne leur faire de mal.

    Asta avait donc fini de raconter son histoire et s'était redresser. Varya reprit ses esprits et demande d'une voix monotone si l'akuma n'était pas heureux d'avoir oublié ce passé. Puis, sans vraiment attendre de réponse, elle se releva et avança dans une direction autre que celle de la fête foraine. Cherchant un endroit avec de la terre, elle trouva finalement ce qu'elle cherchait dans un coin retiré du parc. Elle se mit ensuite en quête d'un bâton et quand elle le trouva, elle se plaça à un endroit où elle n'aurait aucun mal à dessiner sur le sol. Sans regarder si Asta suivait, elle dessina un cercle autour d'elle et commença à parler.

    « Il y a très longtemps, une petite fille vivait avec ses parents. Elle pouvait utiliser la magie et son père en était heureux. Celui-ci travaillait beaucoup pour apporter le confort nécessaire à sa famille. Malheureusement, sa mère sombra dans une sorte de dépression et devint en quelque sorte folle. Le jour de son 10 ème anniversaire, son père arriva après minuit gâchant ainsi - comme chaque année - ce jour de fête. La mère n'accepta pas cela et se mit en tête que l'humanité entière allait mourir. La gamine tenta d'intervenir et, alors que sa très chère maman essaya de la tuer, elle la tua avant. Le père eut peur.
    Le lendemain matin, son papa d'amour l'amena dans un lieu sombre et humide de la forêt et dessina ce cercle autour d'elle. »


    Varya marqua une courte pose et indiqua le cercle autour d'elle. Puis reprenant sa respiration, elle reprit.

    « Mais le père n'avait aucune intention de faire une simple balade. Il laissa sa fille dans le cercle et lança une sorte de jeu qui ressemble à cache-cache. La personne part et donne un signal à l'autre qui se trouve toujours dans le cercle. A ce moment-là, la personne peut aller chercher l'autre. Le père donna donc cette indication à son enfant et celle-ci sourit et lui promit d'attendre son signal. Alors que son papa s'éloignait, elle savait pertinemment qu'elle mourrait ici. Mais elle n'était pas seule puisqu'un jeune homme se trouvait avec elle. Puis, un drôle monsieur vient chercher la gamine qui partit avec lui. Celui-ci devint son nouveau père. »


    Laissant un long silence, elle lâcha un léger 'THE END' puis resta dans le cercle sans vraiment prêter attention au fait que l'akuma l'écoute ou pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite nocturne... [PV: Asta]

Revenir en haut Aller en bas

Visite nocturne... [PV: Asta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: « CITIES» :: B.I.G ● T.R.I.P-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit