AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Dim 23 Mai - 21:39

Tokyo, la ville en pleine expansion, tel était le nouvel objectifs de Cielle. Elle y avait déjà été auparavant et revoir cet endroit lui plaisait à l'avance, car malgré sa croissance régulière, par certain aspects, Tokyo restait une ville calme et appréciable pour sa sérénité ancestrale. Mais pour le moment, Cielle n'était pas encore arrivée car elle se trouvait sur le grand ferry qui l'y emmenait. Tout était calme, la nuit commençais à tombée, le soleil crépusculaire reflétant ces derniers éclats de la journée sur l'eau turquoise de la mer japonaise. C'est un spectacle vraiment magnifique, qui à le don de rendre stoïque n'importe qui. L'exorciste avait décidé de se poster sur le pont du bateau, la ou elle pouvait observer l'immensité de l'eau salée s'étendant devant elle.
Hélios n'était pas sur le ferry, en effet, il préférait voler au dessus des nuage, la où personne ne pourrait le voir car il appréhendais d'avoir le mal de mer, cela faisait donc plusieurs heures qu'il volait sans relâche dans le zéphyr, passant de temps en temps la tête entre les nuages afin de voir si sa maîtresse était toujours sur le pont du ferry.
Cielle laissait aller et venir son regard sur l'horizon, fermant parfois les pupilles et inhalant l'air salé afin de se sentir encore mieux.
Le cargo avançait à une allure respectable et l'eau défilait à une vitesse folle sous l'hélice géante du bateau, dont Cielle pouvait admirer toute la puissante depuis l'endroit ou elle était, de géantes gerbes d'eau étaient parfois propulsée hors de l'eau à des hauteur impressionantes.
Mais pour le moment, la seule chose qui occupait l'esprit de l'exorciste au cheveux de neige c'était ce qu'elle allait bien pouvoir faire une fois arriver à Tokyo, remplir sa mission certes, elle avait été envoyé là-bas pour une mission de repérage, une Innocence y serais apparue mais sans grande confirmation alors on l'avais envoyé là-bas afin de vérifier la véracité de l'information. De plus elle ne serais pas seule car l'exorciste Miyabi était déjà sur place apparement où bien ne tarderais pas à l'être et cela fit sourir Cielle, depuis leurs dernière vrai mission ensemble, Dawndream et Miyabi n'avait plus fait équipe.

Mais alors que son esprit divaguait toujours bien loin de l'endroit où elle se trouvait, un hurlement se fit entendre dans da tête, la voix d'Hélios!

"MAITRESSE ATTENTION!
-hein?" fit Cielle en levant sa tête vers le ciel, elle vit seulement son loup foncer vers elle, l'attraper par l'uniforme et l'emmener très hauts dans ls cieux.

"Hélios! Explique moi ce qu'il se passe!
-Trois Akumas de niveau 3 maîtresse, je les ai vu arriver
-Et alors! Laisse moi les affronter!
-Maitresse nous n'avons pas le niveau pour nous battrent contre eux!
-Qu'est-ce que tu en sais! Si ça se trouve nous pourrons..."


"BROUM"

Une explosion interrompi leurs conversation mentale. Descendant en dessous des nuages sur le dos de son loup, Cielle vit un horrible spectacle, en effet les trois akumas décrit par Hélios comme des niveaux trois avait fait explosé littéralement le bateau, ne laissant aucunes chances au personnes présentes à l'interieur.
L'exorciste fut blessée par un tel spectacle, elle allait ordonner à Hélios d'intervenir mais son golem qui restait habituellement dans la capuche de son uniforme était sorti pour lui délivrer un message, ou plutpit lui transmettre les ordres d'une certes voix bien connue, celle de l'intendant. Il avait tout vu par le biais du golem de Cielle mais lui ordonnais de ne pas intervenir et de continuer son périple jusqu'a destination, c'était un ordre et Cielle ne pouvait désobéir aux ordres qu'on lui donnait....
Alors à contre coeur, voyant les akumas continuer de tirer sur la carcasse du cargo par "amusement" elle dit à Hélios de s'éloigner de cet endroit, rageant contre elle-même d'être encore trop faible pour faire face à ses monstres...
Puis, alors qu'il volait à raz de l'eau, un petit gémissement attira l'attention d'Hélios qui vira de bords sans que sa maitresse ne lui ai demander, puis, arriver vers l'origine du bruit, plongea sa tête dans l'eau et en extirpa une boule de poils trempée qu'il tendait à Cielle par le biais de l'agilité de sa gueule.
Cielle pris la petite chose dans les bras et découvrit qu'il s'agissait d'un chiot tout orange, tout petit avec l'air fragile, il devait certainnement être sur le ferry lui aussi et ses maîtres avaient sans doute péri également.
Calant la petite chose dans le creux de son bras gauche pour la réchauffer, Cielle demanda à Hélios d'aller un peu plus vite vers les côtes, l'idée de nager au dessus de ce que l'on ne pouvait voir ne l'enchantais pas spécialement, d'autant que la nuit venait de tomber, rendant l'eau encore plus inhospitalière...

Finalement, aprés une quarantaine de minute de vol àune vitesse vertigineuse, la terre fit son apparition dans le lointain, ornée de milliers de lumières, enfin ils arrivaient à destination.
Plus tard en atterissant, Cielle lâcha le petit chiot orangé qui allat se caller entre les pattes puissantes du lycan, laissant Cielle seule pour aller demander son chemin à des gens encore debout. S'approchant de l'un d'eux (qu'elle identifia comme un marchand) elle demanda :

"Excusez-moi
-Oui Mademoiselle, que puis-je faire pour vous?
-Sommes-nous à Tokyo?
-Ohlà non mademoiselle, ici vous êtes à Hokkaido! Tokyo est loin au sud
-Vraiment? J'ai dû me tromper dans la direction à prendre alors...
-Continuez toujours au sud et vous arriverez droit sur la ville mais il faut compter plusieurs jours de voyages à dos de chevaux.
-Merci bien brave homme, au revoir!" dit-elle avant de repartir dans l'ombre, la où l'attendait discretement Hélios et le chiot.
Plusieurs jours à dos de chevaux? Mais dans les airs Hélios était bien plus rapide qu'un cheval! Cielle fut persuadée qu'il y serais rapidement, il fallait vite rejoindre son coéquipier à Tokyo sinon qui sais ce qu'il pourrait arriver!
Mais alors qu'Hélios volait à vive allure, transperçant de part et d'autres certain nuages, il fut froler dangeuresment par un projectile inconnu, se qui le fit s'écrasé au sol, Cielle et le chiot sur son dos.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 0:05

¤ J'étais assez content. J'avais été envoyé en mission au Japon mon pays natale. Surtout j'avais été envoyé à Hokkaidô, donc en gros chez moi. J'avais eu une mission toute simple. Détruire quelques Akuma... Pff c'est vraiment trop facile. La chasse au Akuma c'est si amusant mais si simple. Surtout qu'il y a bien souvent trop de niveau 1. J'ai terminé ma mission assez rapidement du coup lorsque j'avais téléphoné à Reever-san, il avait bien accepter que je reste un petit peu plus. Après tout je n'allais pas avoir de mission en rentrant alors ça ne gênait pas. J'étais donc retourner chez moi, voir mon frère qui fut assez surpris que je sois là. Mais il était heureux car ça faisait longtemps que l'on ne s'était pas vu. J'avais pus profiter de quelque jour de " congé " ! Enfin congé était un bien grand mot. Car aujourd'hui mon frère avait voulu que je l'aide. Avec son équipe il devait arrêter quelqu'un. Un homme plus précisément et qui était bien intéressé par les jeunes filles. Malheureusement dans l'équipe de mon frère il n'y avait aucune fille ! Et bien sûr, à cause de mon corps il m'a demandé si je voulais bien l'aider. Akito n'a pas pus refuser à mon plus grand malheur. Je me suis donc retrouver à porter un kimono de fille blanc à fleur rouge-rose. J'avais une rose accrocher dans les cheveux assortis avec et une ombrelle blanche. Franchement il ne faut que personne de la congrégation de me voie comme ça ! Heureusement que pour mon frère sa technique est marcher car sinon ... il m'aurait entendu on va dire ! Ça nous avait pris toute l'après-midi en plus. Enfin maintenant j'avais toute la soirée de libre. J'étais sortie sans me rendre compte que j'étais resté habillé en fille. Donc je ne comprenais pas pourquoi beaucoup de monde me regardais... Je ne le remarquais qu'au bout d'un certain moment. Je me maudissais intérieurement de ne pas l'avoir remarquer plutôt. J'allais commencer à partir lorsque je reconnu quelque chose enfin plutôt quelqu'un atterrir violemment au sol. Je reconnu directement Cielle et Hélios accompagnés ... par un petite boule orange qui semblait être un chiot. Je changeais de place notre cache-œil laissant place à Akito. Je n'avais aucune envie de Cielle se fiche de moi.

¤ Agito m'avait laissé la place lorsqu'il avait aperçu Cielle. J'avoue que c'est un peu gênant si elle me voit comme ça mais je n'ai pas le choix. En tout cas je me demande bien ce qu'elle peut bien faire ici. Je m'approchais d'elle. Arriver à sa hauteur je vis qu'elle avait perdu connaissance. Mais heureusement Hélios tenait toujours bon sur ses pattes. Je lui dis alors de me suivre et il le fit. Je l'a ramenais à la maison. Une fois arriver, à l'aide de mon frère, je l'avais tranquillement installé dans une des chambres d'amis pour la laissé se reposer. Moi j'étais descendu dans notre jardin. J'oublie de précisé que notre maison, est une maison traditionnelle... J'attendais que Cielle se réveille. Je m'étais assis tranquillement avec mon frère. Je regardais les lycoris du jardin. J'adore ces fleurs. Elles sont vraiment belle je trouve et d'un rouge éclatant... Au bout de 15 minutes j'entendis un bruit derrière moi. Je me retournais et vis Cielle me regardé étrangement. J'avais encore oublié que j'étais en kimono de fille !

Spoiler:
 

Lycoris :
Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 1:12

Ma tête avait violemment heurté le sol, c'est pourquoi je perdis connaissance. Lorsque je rouvris les yeux j'étais dans une grande pièce de couleur neutre sur un lit confortable il faut le dire. Me relevant (ou plutôt tentant de le faire ) je me rallongea immediatement, mal de crâne horrible et durable en perspective.. génial!
Finalement, laissant le temps au temps, je finis par arriver à me relever bien que ma tête tournait affreusement. Ainsi, debout sur mes jambes, je tituba légérement en me dirigeant vers la porte que j'ouvrit aprés deux reprises et sortit de la pièce, me retroubant ainsi dans un couloir assez larges à première vue, dans un coté était baigné de lumière et l'autre extremité plus sombre. J'ignore si à se moment là c'était la fatigue, l'émotion ou le choc sur la tête, je decida de marcher tant bien que mal vers le côté sombre dudit couloir. Arrivée à la fin de celui-ci, j'étais face à une porte qui n'avait apparement pas été ouverte depuis un certain temps. Mais qu'est-ce que je faisais? Je ne me sentais plus moi même à vrai dire... D'habitude je ne me conduis pas comme ça. Et pourtant, je tourne la poignée et pousse la lègére porte qui me séparait d'une pièce plongée dans l'obscurité. Faisant queqlues pas, mes yeux finirent pas s'habituer au noir environnant et je pu distingué ce qui se trouvait dans le noir, il y avait une combinaison semblable à celle d'Akito accrochée au mur sauf que celle-ci était orange, ainsi qu'une.... Cage? et un fouet également accroché au mur blanc. Que se passait ou que s'était t'il passé ici? Approchant une main du métal de la cage toujours dans un état second, je fus stoppée par un coup de poing qui vint atterir sur ma tête (encore) ,me faisant tomber au sol. Me retournant je vis un homme, assez grand au cheveux sombres qui me regardait durement, finalement, son expression changea aprés qu'il est vu mon visage

"Oh, désolé tu est la jeune fille ramenée ici ce matin?
-....
-Gomen, je croyais que c'était un voleur ou un curieux de passage, mais tu n'as rien à faire ici
-...
-Tu t'es perdue dans la maison c'est sa? Aller viens, prends ma main je t'emmene vers le jardin me dit-il tout en me prenant par la main et me faisant sortir de la piece
-Au fait je m'apelle Akira et toi?
-...
-Hum, je vois pas décidée à répondre c'est sa? *rire nerveux*
-..."

Comme si j'allais parler à une personne qui vient de me sonner encore plus! Certes mon état second s'était envolé mais la migraine avait pris une ampleur bien pire...
Puis, tout en descendant de grand escaliers toujours guidé par cet "Akira", je réfléchie un peu, avant de quitter la piece noire j'avais un peu observer le mur soutenu par la porte, il m'avais sembler y voir des photos d'Akito et d'un autre homme au cheveux gris, mais que se passe t-il ici à la fin!?!
Ce furent de forts rayons de soleil qui m'empêchérent de continuer mes réflexions, les rayons dévoilèrent alors à mes yeux un superbe jardin baignés des rayons du soleil, peuplé de superbes Lycoris rouges.
Hélios était au fond du jardin, en train de dormir, le chiot sur sa tête. Un homme au cheveux gris était allongé à l'ombre du seul arbre du jardin une cigarette à la main, l'autre garçon avait disparu d'ailleurs il avait du me lacher durant la descente des escaliers et c'était tant mieux d'ailleurs je ne tenais pas spécialement à continuer de la cotoyer.
Puis me regard se porta vers le centre du jardin ou je vis une personne aux cheveux bleus qui se retrouna vers moi à peine avais-je fais un pas dehors, cette personne c'était Akito! J'étais heureuse de voir enfin un visage humain familier mais en même temps je ne pu m'empêcher de le regarder un peu bizarrement, il portait ..... un kimono de fille, ce qui m'arracha un rapide sourire.
J'étais soulagée de voir que je n'étais pas la seule exorciste ici. M'approchant d'Akito, je me mis sur les genoux pour être à sa hauteur et lui dit : "Merci"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 2:15

¤ Cielle s'approchait de moi et elle se mit sur les genoux à ma hauteur en me disant Merci. Je lui souris mais remarquais directement qu'elle était rouge sur son visage. Akira, qui était venu s'assoir au près de mon frère le remarqua e me dis :

-Ne t'inquiète pas Akito ce n'est rien.
-Ça veux donc dire que tu y es pour quelque chose...
-Euh ... oui. Elle sait perdu dans les couloirs et est rentré dans la chambre de Kaito et sur le coup que c'était un voleur ou quelque chose comme ça alors je lui ai mis un coup mais après j'ai vu que c'était elle.
-Ba fais attention la prochaine fois.
-Hai.
-J'espère que tu t'es excuser au moins ?

-Tu me prend pour qui ?
-Pour toi !
-Tu parle comme si c'était mon genre de pas m'excuser.
-Bon au moins ça veux dire que tu l'as fais !

Je me retournais ensuite vers Cielle. J'espère qu'elle n'as pas vu ce qu'il y a des la chambre de mon frère, elle va sûrement se et me poser des questions auquels je n'ai pas vraiment envie de répondre. Je posais ma main la où ce trouvait sa petite blessure pour voir si elle avait quelque chose mais non, ça allait.

-Akira est un ami de mon frère et moi. Il travail avec mon frère aussi.

Je souris à Cielle puis me levait et partie deux petites secondes. Je revins avec un petit sac transparent qui contenait de la glace extrêmement froide. Je le donnais à Cielle pour qu'elle le mettes sur sa petite blessure. Je la regardais puis lui demandais :

-Alors que viens-tu faire ici ? Je croyais que tu avais été envoyé à Tokyo.

Je la regardais puis sentis quelque chose au niveau de ma jambes droite. C'était Alice. Je la pris et elle s'enroulait autour de mon cou. Elle posa sa tête et ferma les yeux ce qui me fit sourire. Puis je reportais mon attention sur Cielle. Mais avant qu'elle n'eut le temps de nous répondre j'entendis Akira me dire :

-Un jour Alice va finir par t'étrangler.
-Tu parle ... Agito dit : " C'est moi qui vais t'étrangler. "
-Pourquoi il passe par ton intermédiaire. Il ne peut pas venir me le dire en...

Il c'était reçu un méchant coup derrière la tête de la part de mon frère qui lui dit au passage de nous laisser tranquille. Je reportais à nouveau mon attention sur Cielle et lui souris. Je me levais et pris la main de Cielle pour l'emmener dans ma chambre. Là-bas on sera plus au calme. Il fallait monté au deuxième étage et aller au bout du couloir. Ma chambre sa trouvait là-bas. J'ouvris la porte et fis entrer Cielle. Souvent on qualifie ma chambre de bizarre ! Pourquoi ? Parce que déjà on va dire qu'elle est coupé en deux. D'un côté se trouvait les affaires d'Agito et de l'autre les miennes. De mon côté il y avait plein de peluches, des livres ou carnets à dessins, des photos de mon frère et moi... ce qui me correspond en faite. Et de l'autre côté, il y avait aussi des livres mais qui ne parlait pas de la même chose, c'était plutôt des recueilles de poèmes, du matériels pour prendre soin des Bloody Armor Gigaers surnommé les B.A.G, il y avait notre tenue d'exorciste correctement plier... Le seul point commun c'est que ma chambre était parfaitement ranger contrairement à certaine chambre d'adolescent. Je laissais Cielle quelque minutes dans ma chambre pour aller me changer. J'allais dans la chambre de mon frère pour cela. J'enlevais mon kimono et mettais ma tenue habituelle. Pas celle d'exorciste non ! Celle que je portais toujours avant. C'est à peu près la même chose que celle de ma tenue d'exorciste mais différente en même temps. Je revins ensuite dans ma chambre. Même mon cache-œil avait changer de place... !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 2:49

Akito remarqua ma rougeur sur la visage et l'examina un peu, l'autre garçon s'était assis à coté de l'homme aux cheveux argenté et avec Akito ils avaient un peu discuter sur le fait qu' "Akira" n'avais pas fait attention et devrait être plus vigilent par la suite. Akito m'expliqua qu'il était un ami de son frère et qu'il travaillaient ensemble. Donc cet homme était le frère d"Akito? le fameux Kaito dont j'ai entendu parler avec louanges? C'était étonnant, Akito et lui ne se ressemblait pas beaucoup... Mais ce n'était pas ça le plus important pensat Cielle, pour le moment il fallait se recentrer sur son collègue exorciste qui lui avait très gentiment amené une petite poche de glace transparente à appliquer sur ma rougeur, cela aurait au moins le mérite de calmer la douleur légérement lancinante car, même si je n'avais rien dis, le cou avait été douloureux.
Puis, Akito me demanda ce que je venais faire ici étant donné que j'étais censé être à Tokyo. Etrange, lui aussi non? A moins que son ordre de mission est subitement changé... Cielle n'en savais rien et, avant même qu'un son est pu sortir de sa bouche, Akira s'exprima de nouveau, ce qui énervat quelque peu l'exorciste aux cheveux blancs c'est vrai quoi, quand arreterait-il de parler celui là?
Finalement, il fut rappeler à l'ordre par le frère d'Akito et celui-ci me pris par la main et m'emmena vers sa chambre, laquelle nécissitais l'usage d'un escalier pour s'y rendre. Une fois gravit, Akito m'emmena devant une porte, la poussa et me laissa entrer. A l'interieur de la pièce, il y avait deux parties parfaitement rangées, égales et symétriques. Je devina qu'une partie appartenait à Akito et l'autre à Agito au vue des objets présents dans chaque partie.
Akito me laissa quelques instants seule pour aller se changer apparement, pendant ce cours temps de solitude, des questions tournaient à 1000 à l'heure dans mon crâne, devrais-je parler à Akito de ce que j'ai vu dans cette piéce? Non, cela ne me regardais pas aprés tout mais ... je ne pouvais m'êmpecher de me demandé ce qui avait bien pu arriver à cet enfant avant son arriver à la Congrégation, était-ce lui que l'on enfermais dans cage? Des images horribles sortis tout droit de mon imagination fleurirent alors dans mon esprit, NON! Il ne fallait pas je pense à des choses pareils, jamais son frère ne lui aurais fait des choses pareilles! Qui enfermerais son propre petit frère dans une cage? PERSONNE! C'était ridicule de s'imaginer des choses pareilles et très vite je chassa ses mauvaises pensées. Puis, Akito revint avec une tenue orange, attachée comme une camisole dans son dos, enfin je cru que c'était lui car en fin de compte, son cache-oeil avait changé de place, laissant Agito s'éveiller. Allait-il être en colère contre moi? Mais pourquoi il me regardait comme sa? Mes questions se lisaient sur mon visage ou quoi?
Finalement, voulant combler le silence pesant qui était devenu notre hôte, je finis par répondre à la question d'Akito, chose que je n'avais pas pu faire avant étant donné que l'autre garçon, "Akira" (je ne supportais pas cette personne décidement!) m'avais coupé la parole dans le jardin.


"Ah oui j'oubliais, enfâite je pensais que tu avait été envoyé à Tokyo, enfin c'est ce que l'on m'avais dit donc j'ai voulu aller te rejoindre pour que l'on achève la mission donné et finalement, en chemin je me suis surement faite attaquée ou quelques chose comme ça car aprés c'est le trou noir.. je me suis réveillé ici. *rire très nerveux*"

Mais sa pupille reptilienne ne changeait pas d'expressions, il fallait bien que je finisse par lui poser concretement la question dans ce cas...


"Qu'as-tu..... .Agito?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 4:27

¤ "Ah oui j'oubliais, enfaite je pensais que tu avais été envoyé à Tokyo, enfin c'est ce que l'on m'avais dit donc j'ai voulu aller te rejoindre pour que l'on achève la mission donné et finalement, en chemin je me suis sûrement faite attaquée ou quelques chose comme ça car après c'est le trou noir.. je me suis réveillé ici."

Après sa phrase elle avait rit d'un rire assez nerveux. Je suppose bien évidemment que la cause est qu'elle doit ce poser des questions sur ce qu'elle as vu dans la chambre de mon frère. C'est vrai que cela porte souvent à confusion. C'est sur qu'un fouet et une cage à ma taille peux faire imaginer les pires choses à ceux qui ne nous connaisse pas. Mais non rien de cela.

"Qu'as-tu..... .Agito ? "

Je vins m'assoir sur mon lit, en tailleurs. Je regardais toujours Cielle. Je remarquais bien qu'elle avait pensée à certaine chose et qu'elle essayait d'oublier. Ça se voyait si facilement...

_ J'ai terminé ma mission à Tokyo et j'ai profiter du faite d'être au Japon pour revenir chez moi avec l'accord de Reever. Ce sont 3 Akuma de niveaux 3 qui t'ont attaqué. Lorsque j'ai appelé la congrégation pour leur dire que tu étais là, ils m'ont tous raconté sur ce qui est arrivé au ferry... Le comte n'as vraiment que ça à faire !

Je voyais que ce qu'elle avait vu dans la chambre de mon frère la faisait quand même se questionner. Je soupirais en la regardant puis fini par lui dire :


_ Oublie ce que tu as vue dans la chambre de mon frère et ne te fait aucune idée la dessus. Je sais ce que tu pense, j'arrive à lire tes pressentiments comme si je lisais un livre ouvert.

Un mini-sourire amusé s'affichait sur mes lèvres. J'entendis des bruit de pas venir vers nous. Lorsque la porte s'ouvrit, elle s'ouvrit sur un Akira qui avait décidé de venir nous embêter. Et son bon prétexte est que je n'étais que rarement ici. Je le regardais d'un air qui voulait bien dire qu'il avait intérêt à sortir de ma chambre toute de suite si il tenait à la vie. Mais malheureusement pour lui ou pour moi il me répondait avec un regard qui voulait dire qu'il refusait catégoriquement.

-Maintenant que j'ai le plaisir de pouvoir venir t'embêter j'en profite. De plus explique-moi vous avez décidé de venir que tous le deux avec la jeune fille dans cette chambre ?
_Tu insinue ça ?
-Oui et non qui sait !
_ Tu oublie que je ne suis pas attiré par les femmes.

Je me levais et le fis sortir à grand coup de B.A.G. Un fois sortie je fis claquer la porte derrière moi. Je sais qu'il adore m'embêter même si parfois j'aime bien lui rendre ce qui me fait là ce n'est pas le moment. De 1 je ne suis pas d'humeur et de 2 Cielle est à la maison. Et puis à bien regarder on dirait plutôt que c'est Cielle qu'il veut embêter ou se rapprocher. C'est sûr qu'après ce qui as du se passer dans la chambre de mon frère, il veut peut-être essayer de paraître un peu moins ... Je ne dirais rien ! Et surtout si il tenait réellement à m'embêter il l'aurait fait plutôt. Je posais tranquillement Alice sur une commode du côté d'Akito entre toutes ses fameuses peluches. Puis ensuite je revins m'assoir. Si Akira vient encore m'embêter je lui fais bouffer les pissenlits par la racine. Même si ce serai plutôt les lycoris !

_Pff... Bon sinon, que compte-tu faire du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 5:32

_ J'ai terminé ma mission à Tokyo et j'ai profiter du faite d'être au Japon pour revenir chez moi avec l'accord de Reever. Ce sont 3 Akuma de niveaux 3 qui t'ont attaqué. Lorsque j'ai appelé la congrégation pour leur dire que tu étais là, ils m'ont tous raconté sur ce qui est arrivé au ferry... Le comte n'as vraiment que ça à faire !


Voilà ce qu'il m'avait dit, alors quelqu'un lui avait tout raconter sur ce qui s'était passé pour le ferry, maintenant il était au courant de mon incompétence et de ma faiblesse! Merci Monsieur l'Intendant....
Mais ma surprise ne s'arrêta pas là, en effet, apparement au contraire de se que je pensais, mes questions sur ce que j'avais eu le malheur de voir dans cette pièce se voyaient de manière flagrante sur mon visage car Agito enchaîna :

_ Oublie ce que tu as vue dans la chambre de mon frère et ne te fait aucune idée la dessus. Je sais ce que tu pense, j'arrive à lire tes pressentiments comme si je lisais un livre ouvert.


J'étais honteuse il faut l'avouer, comment est-ce que j'avais pu dériver de la sorte? Un sourire s'était affiché sur ses lèvres et curieusement, malgré ma honte naissante, j'aimais le voir sourire, un sourire vraiment sincère, car j'avais déjà eu l'occasion de voir Akito sourire mais jamais Agito, c'était tellement rare que je ne dit rien et profita de ce court instant. Oui, court est le mot exact car ikl à fallur que cet "Akira" de malheur vienne une nouvelle fois nous importuner, pretextant vouloir un peu profiter d'Akito car il n'était pas souvent chez lui. Ce qu'il pouvais m'énerver celui là! Avec son minois d'ange j'étais sur qu'enfaite en dessous de ces traits fins se cachait une vraie vermine!
S'en suivi un petit dialogue entre Agito et lui

-Maintenant que j'ai le plaisir de pouvoir venir t'embêter j'en profite. De plus explique-moi vous avez décidé de venir que tous le deux avec la jeune fille dans cette chambre ?
_Tu insinue ça ?
-Oui et non qui sait !
_ Tu oublie que je ne suis pas attiré par les femmes.


Non mais je n'en revenais pas! Cela dépassais l'entendement d'être aussi bête! Mais il était démeuré où quoi?! Je pense qu'il connais Akito et Agito depuis suffisement longtemps pour connaître la réponse à cette question! Mais quel idiot fini! Cela me donne encore plus envie de le trucider! Autre preuve de sa stupidité, si vraiment Akito et moi nous étions isolés pour ce qu'il pensais, il n'aurait pu pu rentrer dans la chambre si facilement, mais quel crétin! Fort heuresement, Agito le renvoya à l'extérieur de la chambre sans ménagement avant de claquer sa porte, j'ésperais bien que cette fois il comprendrais le message. Puis, Agito revint vers moi aprés avoir poser Alice, son superbe serpent sur l'une des peluches (dont je devinais que le propriétaire n'était autre qu'Akito), il me demanda :

_Pff... Bon sinon, que compte-tu faire du coup ?

Une vraie conversation en dehors du travail étais rare elle aussi, il fallait que j'en profite un peu. Souriant et chassant par la même occasion ces affreuses pensées qui m'habitaient jusqu'alors, je lu irépondit :

"Et bien je ne sais pas trop, je suis censée partir en mission pour chercher une "soit-disant" Innocence qui se serait manifesté non loin de Tokyo, mais rien n'est avérée donc je ne sais pas trop quoi faire.... Enfaite je pensais être envoyée en mission avec toi mais apparement j'ai fait erreur sur toute la ligne..."

Puis repensant à ce garçon qui m'énervait au plus haut point (je ne savais même pas pourquoi ni comment il avait reussi à se loger dans ma tête et ça m'énervait encore plus!!), je me décida à poser la question à mon interlocuteur et ami :

"Dis moi cet Akira, je ne sais pas qui il est pour toi mais il m'énerve vraiment je ne connais pas son but en venant nous embêtés toutes les trois secondes mais qu'il ne vienne pas me parler, je ne le supporte pas!" dis-je légérement emportée.

C'est alors que j'entendais des pas dans le couloir, oh non! Pas encore ce maudit brun! Excédée je me leva du lit et ouvrit grand la porte avant de m'énervé contre Akira, enfin je pensais que c'était lui

"MAIS T'AS PAS FINIS DE VENIR NOUS CHERCHER TOUTES LES DEUX MINUTES!!!???"

Mais en définitive, la personne que je venait d'incendier se révéla être Kaito, le grand frère d'Akito.
Déglutissant bruyamment, je m'excusa en bafouillant un "désolée" étouffé tant son regard toisant m'avais fait peur et referma lentement la porte de la chambre, la tête toujours baissée, des sueurs froides coulant le long de mon dos. Puis, je m'appuya contre la porte que je venais de fermer , me laissa glisser jusqu'au sol et, une fois assise par terre, regarda Agito et dis :

"Ton frère est vraiment effrayant... *sueurs froides*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 6:22

¤ "Et bien je ne sais pas trop, je suis censée partir en mission pour chercher une "soit-disant" Innocence qui se serait manifesté non loin de Tokyo, mais rien n'est avérée donc je ne sais pas trop quoi faire.... Enfaite je pensais être envoyée en mission avec toi mais apparemment j'ai fait erreur sur toute la ligne..."

"Dis moi cet Akira, je ne sais pas qui il est pour toi mais il m'énerve vraiment je ne connais pas son but en venant nous embêtés toutes les trois secondes mais qu'il ne vienne pas me parler, je ne le supporte pas!"


Avait-elle dit juste après sur un ton légèrement emporté. Je la regardais et soupirais. Si elle continue comme ça, elle va devenir comme lui en tous cas. Je la regardais mais je n'eus pas le loisir de répondre que des pas se firent entendre dans le couloir. Je vis Cielle se levée rapidement et ouvrir la porte en criant :

"MAIS T'AS PAS FINIS DE VENIR NOUS CHERCHER TOUTES LES DEUX MINUTES!!!???"

Sauf que c'était mon frère derrière la porte et non Akira. Même si ce n'est pas mon genre je crois que j'aurais très bien pus éclater de rire. Je regardais faire et je trouvais ça vraiment amusant. Oui je sais je suis sadique. Je me fous d'elle alors qu'elle c'est trompé en beauté et que maintenant on dirait qu'elle a peur. C'est pas sympa je sais mais c'est moi tout cracher. Je la regardais, elle était blanche et moi j'avais un sourire amusé et un peu sadique accroché sur les lèvres.

"Ton frère est vraiment effrayant... "


Je me levais et me mis accroupi à sa hauteur. Je changeais de place mon cache-œil.

¤ Je souriais à Cielle et l'aidait à venir s'assoir sur mon lit. Elle tremblait tellement elle avait été surprise. Je l'a laissais quelque minutes le temps d'aller voir ce que voulais mon frère... Je revins 5 minutes après. Mon frère était juste venu me dire qu'il sortait, qu'il reviendrait dans deux heures et que au passage il emportait Akira avec lui pour qu'il ne vienne plus nous embêter. Je rentrais dans ma chambre. Enfin au calme, il n'y aurait plus Akira. Je soupirais de soulagement. Je regardais Cielle qui avait repris des couleurs depuis. Je lui souris et vint m'assoir à côté d'elle. Je lui demandais alors :

-Puisque tu ne sais pas quoi faire, on a cas aller faire un tour en ville. Car puisque que mon frère est sortie en embarquant Akira, je ne sais pas vraiment quoi faire.

Je mis mes B.A.G., pris Alice et sortis de ma chambre avec Cielle sur les talons. Hélios et le chiot sur sa tête se mirent à nous suivre.

-Tu l'as trouver où ce chien ?

Demandais-je en regardant le concerné. En même temps je continuais de patiner... Une fois arriver en ville il y avait déjà un certain monde encore à cette heure. Je détachais mes manches et dit à Cielle de m'en tenir une comme on avait fait dans notre dernière mission. Je zigzaguais entre la foule pour pouvoir aller dans un endroit au calme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 6:44

J'avais été tellement surprise par le frère d'Akito que j'en ai trembler et suis devenu blanche comme un linge quelques minutes. Akito m'avait aidé à me remettre debout et m'amena jusqu'a son lit afon que j'y reprenne des couleurs. Mon coeur ayant cesser de courir le marathon.
Akito (oui car son cache-oeil était désormais à droite me proposa d'aller en ville car son grand frère étant absent, il ne savait pas quoi faire d'autre à la maison, j'accepta, aprés tout une sortie ne me ferais pas de mal.
Une fois en ville, Akito décrocha une manche comme à son habitude afin que je m'y accroche pour éviter que l'on ne se perdent, car là, je ne connaissais rien donc je n'ose même pas imaginer ce qui se passerais si je me perdais.
Hélios nous suivait, le chiot orangé sur la tête, dodelinant de droite à gauche sur le crâne de mon loup. C'est la que je remarquais qu'Hélios marchait librement derrière nous et qu'aucune personne n'avait été prise de panique ou ne s'était enfuis en courant, je trouvait cela plus qu'étrange, il faudrait que je pense à poser la question plus tard mais pour l'instant le plus important est de profité de la petite sortie.
Puis Akito me demanda, tout en regardant le chiot : -Tu l'as trouver où ce chien ?
Je m'empressa de lui répondre
:"Et bien enfaîte, ormis moi il est le seul survivant du ferry... Le problème c'est que je ne peux pas la ramener à la Congrégation et je me suis déjà un peu trop attaché à lui pour le donné à un parfait inconnu, tu crois que ton frère accepterai de le garder?"

J'espèrais une réponse positive car je ne voulais vraiment pas voire cette boule de poil partir chune personne qui m'étais inconnue, certes je ne connaissais pas beaucoup Kaito mais au moins je sais qu'il y aurait toujours possibilités d'avoir de ses nouvelles par Akito.

Akito zigzaguais entre les passant, m'entrainant dans son sillage, Hélios sur nos talons.
C'est alors qu'il me semblat voir un splendide lac bleuté au loin, curieuse, je demanda à Akito : "Il y as un lac là-bas? Et si on n'y allaient? Nous y serions sans doute bien plus tranquille, il n'y aura pas la même foule près de l'eau je pense." le tout accompagné d'un doux sourire

Le temps de sa réponse, je fermis les yeux quelque instant et écouta les sons environnants, faisant abstraction de ceux créer par les passants, je ne voulais entendre que la nature, et ici, la nature était bien plus présent qu'a Londres où à Paris, ici la nature domine par plusieurs aspects. Je rouvris mes paupières et dirigea mes iris bleutées dans celle d'Akito.
C'est alors que le chiot orange couina légérement, ce qui attira notre attention vers lui, sauta de la tête d'Hélios en retopmbant sur ses petites pattes (je fus d'ailleurs étonnée qu'il ne se soit pas blessé!) et courru entre les passant en direction du lac. Zut! Il ne fallait pas qu'il se perde! Ou plutôt, je ne voulais pas.... le perdre lui aussi.

"KAMI!" criais-je à travers la foule, entrainant sans m'en rendre compte sur le départ Akito que je tenais toujours par la manche, Hélios toujours fidéle derrière nous.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 8:43

¤ "Et bien enfaîte, or mis moi il est le seul survivant du ferry... Le problème c'est que je ne peux pas la ramener à la Congrégation et je me suis déjà un peu trop attaché à lui pour le donné à un parfait inconnu, tu crois que ton frère accepterai de le garder?"

Je la regardais d'un air assez étonné. Mon frère ... Comme si il allait vouloir garder se chiot. Quoi que même si il accepte je pleins le pauvre chiot.

-Ce n'est pas une très bonne idée si tu tiens à ce chiot mais je connais quelqu'un qui voudra bien le garder.

Je lui sourie, puis continuais de zigzaguer dans la foule. Je vis Cielle regardais ailleurs et me dire ensuite :

"Il y as un lac là-bas ? Et si on n'y allaient ? Nous y serions sans doute bien plus tranquille, il n'y aura pas la même foule près de l'eau je pense."

Justement c'est là que je comptais l'emmener ! Je lui souris puis vis qu'elle fermait ses yeux comme si elle voulait profiter. Puis elle ré-ouvrit ses yeux et dirigeait ses iris bleutés vers la mienne dorée. Mais un couinement venant du chiot fit diriger nos regard vers lui. On put voir qu'il sautait de la tête d'Hélios et qu'il partait en courant vers le lac.

"KAMI !"

Cielle venait de crier ce mot. Elle partie en courant tenant toujours ma manche. Je la fis lâcher prise doucement mais directement et la laissait avec Hélios. J'utilisais mes B.A.G. pour rattraper le chiot qui courait de plus en plus vite vers l'eau. A cause de la foule j'avais du activer mon innocence. Je réussi à rattraper le chiot qui allait sauter dans l'eau. Nous étions au bout d'un ponton assez grand en faite. Malgré mes grandes manches je le tenais fermement et lorsque Cielle vint me rejoindre je lui donnais le concerné. Je m'asseyais ensuite les jambes dans le vide en soupirant. Je fermais les yeux pour profiter d'une brise qui passait. Mais même après je gardais les yeux fermés écoutant tout ce qui ce passais à côté de moi. J'étais content car malgré l'endroit où l'on se trouvait, le ponton était à l'ombre. Il y avait des fleurs de lotus dans le lac. Il y en avait justement tout autour de nous. J'aime beaucoup cette endroit. Mais de nuit c'est encore mieux. Il y a souvent juste une petite lumière et l'endroit est calme et paisible. La journée aussi cet endroit est calme mais c'est différent de quand la nuit tombe. La Lune reflète dans l'eau et je trouve ça vraiment beau. Il n'y a pas à dire cette endroit est magnifique. Je rouvris les yeux lorsque je sentis quelque chose sur ma main. Je ne la bougea pas et pus voir poser dessus un papillon. Je souris. Ce papillon aussi était beau. Il était bleu et violet avec quelques traits noir. Je levais doucement ma main vers le ciel puis soufflais sur les ailles du papillon ; il s'envola aussitôt. Je continuais de balancer mes jambes dans le vide mais m'allongeais sur le dos. Je gardais les yeux fermés car je ne pouvais les ouvrirent à cause de quelques mèches qui s'était posé devant ceux-ci... Je ne parlais toujours pas. En faite je ne savais pas quoi dire. Je ne regardais rien, je ne disais rien, je ne faisais qu'écouter les son autour de moi. Ça me rappelle quelque chose d'ailleurs. Lorsque j'étais plus petit, je ne sais plus ce que c'était, mais un liquide m'a brulé les yeux. Je dus rester avec les yeux bandés durant un semaine. J'étais encore petit, mes parents étaient déjà mort et je parlais toujours en croisant l'anglais et le japonais. Durant cette semaine je ne pouvais rien voir et je ne parlais pas beaucoup. Je me servais seulement de l'ouïe et du toucher pour essayer de me débrouillé un minimum. Heureusement que mon frère était là ... J'ouvris les yeux juste pour voir Cielle et la différence entre le noir et la lumière fit couler un petite larme sur ma joue gauche. J'essayais de m'habituer au soleil pour pouvoir voir Cielle mais rien à faire je n'y arrivais pas. Je refermais donc mes yeux.

- Je n'ai pas envie ... de rentrer tout de suite à la congrégation. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 19:34

Le chiot s'était échapé en direction du lac, probablement pour aller nager mais cela m'effrayais un peu pour lui c'est vrai et si il se noyais? Non, je ne voulais pas penser à ça. Heuresement; Akito avait activé son Innocence pour aller bien plus vite que moi et avait réussi à rattraper le chiot juste avant qu'il ne plonge dans l'eau depuis le large ponton aménagé prés du lac. Ouf, la catastrophe avait été évité de peu, le chiot était fermement tenue par Akito entre ses grandes manches, il me donna le chiot une fois que je fut à sa hauteur. Ce chiot je l'avais appelé "Kami", aller savoir pourquoi...
Akito s'était assis sur le rebords du ponton, laissant ses jambes pendrent dans le vide, je l'imitais et laissait également mes jambes dodeliner dans le vide entre le ponton et la surface du lac. C'était vraiment un endroit magnifique, des fleurs de lotus avaient germées à la surface du lac lui donnant un aspect féerique, de plus le ponton étant à l'ombre nous n'étions pas importuner par la chaleur du soleil ce qui était très agréable car nous n'avions pas chaud à cause de l'ombre et de l'humidité du lac, oh oui, cela était même bien plus qu'agréable. Akito avait fermé les yeux, se faisant silencieux, jusqu'a rouvrir son oeil gauche à cause de la présence d'un splendide papillon bleu sur sa main, main qu'il leva vers le ciel et sur laquelle il souffla afin que le papillon décolle, puis il referma les yeux et s'allongea ne disant toujours aucun mot. J'observais aux alentours, malgré toute la population de cette ville, il n'y avait pas beaucoup de monde ici c'était appréciable de pouvoir gouté un petit bout de nature sans être dérangé par le passage des habitants. Un silence s'était installé mais je ne voulais pas le brisé, enfaite, en vérité je ne savais pas quoi dire alors je me dit qu'il était bien mieux de ne prononcer aucuns mots, de sa laisser seulement bercé par les sons ambiants, si relaxant. Je tourna ma tête rapidement et vis qu'Hélios s'était allongé prés de l'eau, le chiot sur sa tête à lui mordillé ses grandes oreilles de loup, pourtant il me bronchait pas, preuve que cela ne devait pas être douloureux, je fus touché par cette scène, tellement attendrissante. Puis je sentis le ponton vibrer quelque peu, me retournant vers Akito, je vis qu'il essayais de me regardais mais le soleil naissant derrière les arbres en contrejour me faisait parâitre en contrejour et son oeil n'arriva pas às'habituer à cette lumière malgré ses tentatives alors, il se rallongea sur le bois solide refermant son oeil, je l'imitais encore une fois. Puis, une question vint fendre l'atmosphère silencieuse où nous étions enveloppés depuis tout à l'heure.

- Je n'ai pas envie ... de rentrer tout de suite à la congrégation. Et toi ?

Moi non plus je n'étais pas spécialement préssée de rejoindre l'Ordre Noir pour une fois.

"Non je n'en ai pas envie immédiatement, mais que pouvons nous faire? Ils nous rapelerons à l'ordre avec nos golems et...

C'est à ce moment la que mon petit golem noir sorti de mon uniforme et se mis à voleter furieusement autour de moi, il avait un message à mon attention :

MISSION ANNULE, MISSION ANNULE, INNOCENCE NON PRESENTE, ATTENDEZ LES INSTRUCTIONS

Puis il se calma et revint dans mon cou. Enfin une bonne nouvelle, je n'aurais pas à faire cette mission, tant mieux car je ne sais pas si j'aurais été capable de me retrouvé immediatement face à un akuma immediatement. Je retournerais sur le front de guerre certes mais pour aujourd'hui et rien que pour cette journée, je n'avais pas envie de me battre de nouveaux, d'exposer à mon ami ma faiblesse... je termina donc ma phrase :

...Bon et bien au moins une bonne nouvelle! Je dois attendre les instructions, tant mieux! Au moins pendant ce temps là j'ai du répit, et si tu as une idée pour que l'on s'occupent je suis preneuse car je n'en ai aucune en ce qui me concerne."

Puis, avant même qu'il ne puisse dire quoi que se soit, ma question au sujet d'Hélios me revint tout à coup à l'esprit, je devais la poser maintenant sinon, me connaissant, j'allais l'oublier à tout les coup :

"Au fait Akito, comment ça se fait que les habitant ne soit pas effrayés par Hélios? Il s'est promené normalement derrière nous tout à l'heure et personne n'as rien dit, ça m'étonne!" lui dis en souriant
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 22:55

¤ Cielle non plus n'avait pas envie de rentrer. Sa mission avait été annulée ce qui faisait déjà une bonne nouvelle. Elle devait attendre les instructions mais elle ne savait pas quoi faire en attendant. Elle me posa donc la question mais avant que je puisse répondre par une négation car moi aussi je ne savais pas quoi faire, elle me demanda :

"Au fait Akito, comment ça se fait que les habitant ne soit pas effrayés par Hélios? Il s'est promené normalement derrière nous tout à l'heure et personne n'as rien dit, ça m'étonne!"


Je me relevais et la regardais. Elle avait dit ça en souriant. Sourire d'ailleurs que je lui rendis. Puis je lui répondis directement :

-Tu sais les croyances ici sont différentes de celles que l'on peux croisé en France, au Royaume-Uni, en Italie ou même en Égypte ou dans d'autre pays...

Je regardais Hélios qui laissait joué le chiot avec ses oreilles puis continua :

-Je pense que si les habitants ne disent rien c'est parce qu'Hélios ressemble un petit peu à un Ookami dans une légende. Cet Ookami si je me souviens bien est une sorte de divinité du soleil. Il peut aussi souvent se transformer en humain avec des oreilles et une queue de loup... Et puis tu sais si tu es avec moi, il n'y aura aucun problème. Ils sont habitués au phénomène paranormaux...

Ma dernière phrase voulait tout dire. C'est vrai d'un autre côté que même si il y du monde j'utilise mon innocence quand je veux. Que ce soit pour mon propre plaisir ou pour tuer des Akuma. Je vis mon golem sortir de mon col pour nous donner un message de l'intendant nous disant qu'il y a peut-être des Akuma dans le coin et que l'on devait rester prudent. Je passais mon cache-œil de l'autre côté.

¤ Des Akuma ? Enfin, c'est pas trop tôt. Je commençais à m'ennuyer et à me demander ce que le Comte faisait ! Je fini donc par me lever disant à Cielle de me suivre. Si il avait des Akuma il ne valait mieux pas rester assis tranquille à les attendre.

_Bon on va aller faire un tour pour voir si il n'y a pas d'Akuma dans le coin. On se sépare et on se retrouve sur le ponton dans 1 heure.


Puis je partie directement. J'avais dis à Cielle de prendre le côté Est de la ville et moi le côté Ouest. J'espérais bien pouvoir assouvir mes pulsions meurtrière aujourd'hui... Je serai mon poignet pour me calmer. Espérons que Cielle se débrouillera toute seule ! Hum, par contre il faut que trouve quelque chose pour attirer les Akuma... Je réfléchissais en même temps de patiner sur le haut des toits. Je n'avais pas encore remarquer que deux personnes me suivait de près. Lorsque je m'en aperçu j'étais au plein milieu de la ville et se battre ici ferait de gros dégâts. Pas que je n'en ai pas envie seulement que je vais me faire taper sur les doigts si je détruis encore quelque chose ( est connu par la destruction en tout genre ). Je devais les emmener plus loin. J'augmentais la puissance de vitesse de mon " Speed Sharp" pour les emmener vers un lieu peu fréquenter. Une fois arriver je pus voir qu'il s'agissait d'un Akuma de niveau 1 et un de niveau 2. Un sourire sadique s'affichait sur mon visage. Je mis ma capuche puis mon masque. On ne pouvait voir que ma pupille reptilienne. Il ne fallait juste quelque instant pour tuer le niveau 1. Mais pour le niveau 2 j'avais envie de le faire souffrir. J'avais de la chance que le niveau 2 ai un corps assez fin. J'allais pouvoir utiliser certaine technique que souvent je n'utilisais pas à la congrégation. Il me suffisait seulement d'utiliser les rubans accrochés sur le bas de mon pantalon avec la technique " Poisoned Fangs". Le but était d'attrapé l'adversaire et de faire passer l'énergie crée jusqu'à lui sans qu'il ne puisse rien faire. C'est toujours un véritable plaisir de faire souffrir ses adversaire surtout que je fais exprès de ne pas les tuer du premier coup. Mais bon comme on dit toute bonne chose à une fin et cette fin, c'est la sienne...

Ookami ( qui veut dire loup aussi ! Il peut avoir d'autre forme aussi que celle là ) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 24 Mai - 23:45

Un message d'alerte aux Akumas avait été transmis à Akito, il semblait que plusieurs rôdaient par ici, une bonne occasion pour nous deux de s'occuper et de protèger la population. Akito me dit de partir vers l'Est, de son côté il protégerais le secteur Ouest. Grimpant sur le dos d'Hélios, je pus me rendre plus vite vers ma destination, je n'avais plus besoin d'être discrète puisse qu'apparement les habitants étaient habitués aux phénomènes paranormaux.
Je volait toujours plus loin, toujours plus vite jusqu'a atteindre une forêt sombre et enchevétrée de toute part. Je m'appretais à faire demi-tour lorsqu'un bruit d'explosion attira mon attention un peu plus en contrebas dans une prairie au milieur des arbres. Descendant pour voir l'origine de ces bruits, je vis une carioles en flammes, une fillette et un garçonnet à côté. Atterisant, je me précipita vers la petite fille, mis mes mains sur ses épaules et lui demanda

"Tu va bien?
Elle me regarda de ses yeux noyés de larmes, bafouillant : "Ma....man... Ou est ma...maman?"

Regardant au alentours je ne pu constater que l'ampleur des dégâts, ce qu'il restait de ces parents n'était autres que leurs vêtements et un monticule de poussière. Le petit garçon (que j'identifia comme étant son frère) ne disait rien, choqué par ce qu'il venait de voir sans doute, aucune larmes, aucune expressions de tristesse, ses yeux ne reflétait que les flammes de la charettes.
Mais alors que je me révelais, un projectile atteri juste à coté de moi, ne me laissant seulement assez de temps pour prendre les enfants dans mes bras et sauté deux mètres plus loin avant qu'il n'explose. C'est là que dans la fumée s'éleva une voix:

"Hé hé hé, un exorciste, enfin! Je vais pouvoir évoler en te tuant"

Tournant ma tête je vis deux Akumas, un de niveau 2 en forme de chauve-souris géante et le second de niveau 3. Le niveau 2 s'adressa à moi en convulsant :

"Ex...Ex...Exorxciiiiiste! LAISSE MOI BOIRE TON SAAAANG!!!!!" hurlat-il avant de se jeter dans ma direction. Rapidement je monta Hélios, déployant ses ailes nous nous sommes rapidement élevés à la hauteur des Akumas. Un coup de tête de mon loup dans l'aile droite de l'akuma chauve-souris le fit tangué dangereusement, nous laissant le temps de lancé une attaque plus puissante sur l'Akuma de niveau 3, mais même aprés une attaque "mâchoires de Lumière", l'Akuma supérieur n'eu pas l'air de souffrir plus que ça, ma puissance laissait vraiment à désiré...
Tendit que le niveau 2 essayait de rendre de l'altitude, je vis le niveau 3 se poster derrière moi, comme une barrière. Je ne compris qu'aprés avoir regarder derrière lui l'horreur de la situation. La fillette, à côté d'elle se teniat le Comte! Avec un squelette métallique. NON! Il allait la transformé, comme il à transformer ma soeur cette maudite nuit, je devais êmpêcher cela à tout prix. Mais mon attention s'étant émoussée en regardant se spectacle, tandis que je contournait le niveau 3 pour tenter de sauver la fillette, le niveau 2 arriva par derrière et mordit Hélios au flanc, se qui nous fîmes nous écraser au sol, percutant violement la terre.
Lorsque je releva la tête, il était trop tard, la fillette avait rendue l'âme en hurlant tandis que le corps métallique prenait son corps en possession. Son jeune frère était toujours à qu'elle d'elle, contemplant l'horreur qu'était devenue sa soeur en rapelant l'un de leurs parents.
Le comte avait disparu et le nouvel Akuma avait la rage de tuer. Je ne pouvais plus rien faire pour elle, sauf peut-être abréger ses souffrances tant qu'il était tant. Mais le plus important était en cet instant de sauvé le garçonnet, je n'accepterais pas une victime de plus!

"HELIOS! DEBOUT!"
Une fois mon lycan sur ses pattes, nous fonçâmes sur le garçon que j'attrapais par ses vêtements et nous retournâmes dans le ciel. Je devais désormais faire face à 3 Akuma de niveau diffèrents et nulle doute qu'ils n'allaient pas me laisser tranquille. Le garçonnet, cramponné à moi ne cessait de pleurer, il ne fallait pas qu'il reste là mais comment nous enfuir? C'était impossible! Le niveau 3 intervint alors avec sa voix sourdre et métallique

"Exorciste, soit réaliste, même si tu t'enfuis nous te rattraperons, tu n'as nulle part où te cacher!"

Cela me faisait rager de l'admettre mais... il avait raison, je ne pouvais pas m'enfuir, il voulait trop ma mort pour me laisser tranquille si facilement, aprés tout, avoir l'occasion de faire couler le sang sur uen croix en argent devait être une occasion rare et ça réveillais en eux des instincts profonds de carnassiers.
Il ne me restait plus qu'une chose à faire, approchant ma bouche de l'oreille du garçon (je ne remarqua que maintenant que Kami le chiot était dans ses bras) je lui dit : "Tu va t'accrocher au loup d'accord? Il va te sauver et t'emmener en sécurité avec une personne qui pourras mieux te protéger, lorsque tu le verras saute dans ses bras, il aura les cheveux bleu." avant de caresser ses cheveux et d'embrasser son front pour le réconforter.

Hélios qui avait tout entendu me demanda par télépathie :

"Maitresse, quel est votre plan
-Il est très simple, tu emmene ce garçon et Kami loin d'ici, si possible avec Akito
-NON! Je ne vous laisserais pas seule!
-C'EST UN ORDRE HELIOS!
-Mais enfin je...
-Ce garçon doit être sauvé, par ma faute sa soeur à périe, je refuse qu'une autre personne meurt devant mes yeux à cause de mon incompétence alors pour l'amour de Dieu fait ce que je te dis!
-Bon, très bien, mais et vous?
-Je vais utiliser la technique de Tsubasa Hiroge et je pourrait voler à mon tour, je tâcherais d'emmener les akumas le plus loin possible de la ville mais toi promet moi de m'obeir quoi qu'il se passe
-...Bien ...Maîtresse."

L'akuma de second niveau nous interrompi : "Alooors? Tu te décide à descendre? Je veux planter mes crocs dans la peau d'un prophète! HEHEHE!"

"Hélios.... MAINTENANT! criais-je pour lui donner le départ, puis je sauta de son dos sous le regard du garçonnet et invoqua ma technique:

"TSUBASA HIROGE!!!"

Me voila maintenant pouvue de deux ailes faite avec mon propre sang, certes elles ne sont pas encore très puissantes à se niveau là et extremement fragile mais au moins je pourrais distraire les monstres tandis qu'Hélios partais vers Akito.
Voyant que les Akumas voulait le suivre, je tomba en pic sur le crâne du niveau 3, laissant une petite marque qui fut apparement un peu douloureuse...
Au moins, cela eu le mérité d'exiter encore plus son envie de me tuer puisqu'il ordonna aux deux autres :

"Laisser le loup s'enfuir on le rattraperas bien assez tôt, TUEZ CETTE FEMME!"

Hélios, fait vite....
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Jeu 27 Mai - 1:45

¤ Il n'y avait plus aucun Akuma. Autour de moi tout n'était que feu et sang. Je n'avais rencontré que des Akuma de niveaux 1 ou des faibles niveaux 2 à croire qu'il voulait me tenir éloigné de quelque chose. Même mes vêtements étaient plein de sang. Pff c'est mon frère qui va encore gueuler... Je regardais le ciel et vis, ce qui m'étonna un peu' Hélios arrivé avec le chiot et un enfant sur le dos. Je le regardais s'approcher de moi et une fois à ma hauteur le garçon que transportait Hélios me sautait dans les bras. Je fus bien obligé de le rattrapé. Je ne parlais pas à Hélios comme pourrait le faire Cielle mais j'avais bien compris la situation. J'utilisais le " Speed Sharp " à pleine puissance pour aller déposer l'enfant et le chiot chez moi leur disant de m'attendre là bien sagement, puis partie disant à Hélios de me montrer le chemin de là où se trouvait Cielle en se moment. Il me fallait quand même 15 minutes pour arriver au lieu où se trouvait Cielle. Je vis qu'elle se trouvait face à 3 Akuma chacun de niveaux différents. Elle avait des grands ailles dans le dos semblables à celle d'Hélios... C'est peut-être une de leur technique mais en tous cas pour l'instant elle ne peut pas les tuer facilement. Je fis signe à Hélios de rejoindre sa maîtresse et qu’ils devaient s’occupés pour l’instant tout les deux des Akuma niveaux 1 et 2 pendant que je gardais le niveau 3 à distance. Je pense que les Akuma avaient bien compris la stratégie et qu’ils s’en fichaient pas mal nous laissant faire comme cela nous plaisais. Je laissais Cielle et emmenais l’Akuma un peu plus loin. Nous nous trouvions en plein milieu de la forêt pile au dessus d’un lac. Géniale ! En tout cas je devais pousser cette Akuma à m’attaquer pour analyser sa technique. Ce fut assez facile à dire…

« Je suis Rindo, Akuma né d’une geisha. Et je compte bien te détruire petite chose … »

Petite … Chose ? Il va voir ce qu’il lui dit la petite chose. Je fis exprès de descendre au niveau des arbres de la forêt, obligeant le fameux Rindo à me suivre. Pff … Il n’y a vraiment que les Akuma de niveau 3 pour venir se présenter alors qu’ils savent qu’ils vont mourir … Peut-être espère-t-ils une pierre tombale ! … Je sautais d’arbres en arbres évitant tout les coups tranchants que me donnait Rindo. Quand allait-il utiliser une de ses techniques que je puisse voir ce qu’il manie. Je continuais de sauter de branche en branche en utilisant la vitesse maximum du « Speed Sharp ». Mais rien. Encore et toujours que de futile attaque pour essayer de me trancher. Je décidais donc, en sautant d’une branche assez haute, de prendre de la hauteur au dessus du lac. Je continuais d’esquiver les mouvements du mieux que je pouvais, essayant au même temps de r’envoyer des coups… Ca commençais à me taper quelque peu sur le système…

_ C’est tout ! Tu n’est donc capable de faire que ça ? C’est pitoyable et dire que je pensais m’amuser un peu.
« Tu veux t’amuser ? Je vais te donner de quoi t’amuser un bon coup ! »

Les vents devint un peu plus fort et en regardant en dessous de nous, pus apercevoir que l’eau bougeait en une sorte de tornade. L’eau montait de plus en plus et il y avait de plus en plus de tornade. Je faisais du mieux pour les esquiver mais cela n’empêchait pas quand même temps je prenne certain coup que me donnais Rindo.

_ « Bloody Road »…

J’envoyais une violente vague d’énergie après avoir pris appuie sur un arbre qui se brisait en milles morceau après avoir envoyer mon attaque. Cette attaque ne m’est utile souvent qu’à longue portée mais là elle m’avait aussi été utiles pour éliminer le plus part des tornades qui se dirigeais droit sur moi. J’avais sauté de l’arbre pour éviter de tombé avec lui. Je cherchais des yeux l’Akuma qui semblait s’être cacher pour pouvoir mieux m’attaquer ou éviter mon attaque. Rindo apparu derrière moi, je n’eus à peine le temps de me retourner qu’il m’envoyait un violent coup dans mon épaule droite qui me fit plonger dans l’eau du lac à une vitesse impressionnante. Je mettais bien enfoncer dans l’eau. Mon épaule me faisait quelque peu mal comme si mes os avaient été déplacés. Je regardais le bord de l’eau s’éloigné peu à peu… Ce n’est pas le moment de jouer dans l’eau et encore moins de me noyer. Un requin qui se noie ; c’est vraiment stupide… Je murmurais dans l’eau :

_ « Poisoned Fangs »…

Je m’étais servis de la pression de l’eau comme frapper violemment mes B.A.G. et ainsi créé de l’électricité. Je ne remontais toujours pas mais le lac était couvert d’électricité impossible de le toucher. Chaque tornade qui partait de celui-ci étaient devenue électrique…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Jeu 27 Mai - 4:00

Je volais, n'arrêtant pas de battre des ailes pour ne pas être touchée par les Akumas, chacun d'entre eux essayaient de m'attaquer à tour de rôle mais j'arrivais encore à gèrer la situation bien que l'énergie que je devais déployer pour maintenir mes ailes commençais vraiment à puiser dans mes réserves. Il fallait qu'Hélios revienne au plus vite où bien je ne serais peut-être plus en mesure de tenir ses démons éloignés de la ville. Heuresement mes prièrers furent vites exaucées car mon loup blanc revint quelques minutes plus tard sans l'enfant ni le chiot, accompagné d'Akito (où Agito, de la où j'étais je ne distinguais pas bien ce genre de détail) et ce dernier dévia au dernier moment en direction de l'Akuma de niveau 3. Hélios arriva à mes cotés et m'expliqua son plan, alors qu'il s'occuperait de l'Akuma supérieur, Hélios et moi devions nous occuper des deux autres.
Grimpant sur la dos d'Hélios, je désactiva mes propres ailes, ce qui me permis de souffler un peu avant de m'envoler haut dans le ciel sur le dos de mon lycan, les Akumas de niveau 1 et 2 sur mes talons, au dessus des nuages nous serions plus tranquilles pour combattre et je commencerais par détruire l'Akuma qui était à l'origine la fillette, afin d'écourter ses souffrances le plus possibles ensuite, je me chargerais du second, l'Akuma chauve-souris. Alors que j'ordonna à Hélios d'utiliser ses ailes pour trancher le niveau 1 en deux, le niveau 2 vint nous déranger et failli mordre Hélios à la tête.

"Alors Exorciiiiiiiste, tu ne veux pas jouer avec moiiii?" dit-il

Visiblement, j'allais devoir m'occuper de celui là en premier si je ne voulais pas être importuner toute les deux minutes, qu'il en soit ainsi.
En tout et pour tout, j'ai tenter à son égard cinq attaques qui se sont toute soldées par un échec, ce fut à ce moment là que je compris exactement qu'elle technique nous devrions utiliser.
L'akuma chauve-souris était très rapide j'avais eu l'occasion de le remarquer mais il lui manquait quelques chose que nous avions : la ruse.
Ainsi, je dis à mon loup de se placer juste devant lui et dit à à l'Akuma en face de nous :

"On va faire une guerre de machoires, prépare les tiennes Akuma!
-Oh mais ne t'inquiete pas, elles sont remplies de dents acérées qui n'attendent que toi! m'avait-il répondu

Donnant le signal à Hélios, nous avançâmes droit sur le monstre qui ne bougeat pas mais dévoila sous le lune ses multiples crocs tranchants. Mais tout crocs est inutile lorsque l'on ne sais pas les utiliser à bon escient. A quelques centimètres de la gueule du monstre, Hélios joua de sa rapidité pour arriver derrière l'Akuma et d'un coup sec avec ses deux pattes avant, il lui sectionna les deux ailes, laissant l'Akuma s'écraser au sol, certes ça ne le tuera pas mais au moins il me laisserais tranquille le temps de m'occuper de l'autre niveau 1. Retournant à l'objet de mon attention, j'ai mal au coeur, je pouvais presque voir la fillette se tordre de douleur dans cet immonde corps mécanique. Un niveau 1 ne nous fera pas grand mal alors je décida d'attaquer de front. Fonçant droit sur le démon en évitant soigneusement tout ses projectiles, je dis à Hélios de se servir encore une fois de la "Machoire de Lumière", ce qu'il fit, laissant apparaitre de sa bouche un faisceau luminescent qui enroula entierement l'Akuma, la faisant disparaître, en même temps que le rayon fondait dans le ciel étoilé.

"Merci..."

Je cru entendre ces paroles dans le vent. Mais pourquoi me remercier? C'était de ma faute si elle était devenue comme cela, la moindre des chose était d'abréger sa douleur.
Puis, l'autre Akuma me revint en tête, c'est vrai qu'il n'était pas mort lui. Descendant en dessous des nuages je revint au sol, regardant le niveau 2 se débattre sur la terre ferme comme un poisson hors de l'eau, apparement cette situation ne lui plaisait guère.

"Saleté d'exorciste! Tu m'as tranché les ailes je te tuerais!
-Non, je délivrerais ton âme avant lui murmurais-je
-N..Non! je ne veux pas mourir pitié!
-Tu ne mourras pas, je te renvoie là où est ta place, je vais libérer ton âme, Akuma.

Et, toujours sur le dos d'Hélios, j'activa une attaque d'"Ondes de plumes", ce qui eu pour effet de faire sortir des ailes d'Hélios une onde de choc très puissante accompagnée de centaines de plumes aussi pures que blanches et qui, aprés avoir touché l'Akuma explosèrent, emportant les dernier fragment de la coquille du démon


"Ton agonie est terminée" dis-je une fois qu'il eu disparu

Mais pas le temps de se reposer, Agito était sans doute aux prises avec le niveau 3, il n'y avais pas de temps à perdre. Fonçant à travers le vent le plus vite possible, nous arrîvames près d'un lac d'où naissait des tornade d'eau électrique tout comme la surface dudit lac. L'akuma se trouvait au dessus du milieu de l'étendue d'eau et quelques arbres fracassé ici et là autour du point d'eau m'indiquais la violence des attaques qui avaient eu lieu ici. Mais où étais Agito? C'est alors que je remarqua que l'Akuma ne m'avait même pas remarqué alors que j'étais arrivé droit devant lui, mais il semblait fixer quelques chose à la surface de l'eau, ne prétant même pas attention à ce qui se passais autour de lui. C'est alors que je compris, Agito était sans doute sous l'eau! C'est pour celà que sa surface était électrique parce qu'il avait attaquer d'en dessous les remous. J'ignorais si il était blessé mais je devais faire de mon mieux pour distraire le niveau 3. Tentant de lancé une attaques de plumes, j'échoua à cause d'une tornade qui s'était déplacée et avait grillée mes plumes.

"Hélios, pense-tu qu'il serait possible de faire passer tes plumes à travers la tornade pour les rendrent électriques?
-Sans doute mais il nous faudra beaucoup d'élan et de force pour y parvenir, ses tornades sont très puissantes
-Bien, alors grimpons aussi haut que tu le puisse et nous redescendrons tout aussi vite
-Bien Maîtresse!"

Nous prîmes de l'altitude jusqu'a depasser les premiers nuages mais sans pouvoir aller plus loin, Hélios commençant à s'épuiser.

"Bien, maintenant Hélios, nous allons descendre en piqué droit sur la première tornade et tu enverras tes plumes à quelques mètres seulement
-Compris!" me dit-il mentalement avant de commencer la descente infernale

Nous perdions l'altitude de plus en plus vite et je sentais tout mon corps vibrer sous k'effet de la vitesse, en quelques instants, nous étions à moins de vingt mètres de la tornade ciblée et avons déclenché le plan qui marchat à merveille, la plupart des plumes parvinrent à passée au travers de l'eau électrisée et allèrent se planter dans le carapace de l'Akuma qui, n'ayant pas préter attention aux alentours n'avait pas vu venir mon attaque et n'avais donc pas pu l'éviter ou s'en protéger.
Pour le moment, il semblait plus que gêner par la paralysie que lui procurait les plumes mais je savait que cela ne durerais pas très longtemps.
Désormais c'est à toi Agito, profite de son moment d'inattention pour le frapper au coeur, je t'aidrais autant que je le pourrais...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 28 Mai - 5:34

¤ Malgré mon innocence déployé avec une autre de mes techniques, je ne remontais pas… Je regardais Rindo qui me regardait aussi. Je pus voir même d’ici que quelque chose de blanc le bloquait. On aurait dit … des plumes peut-être … Oui, des plumes. Je crois que Cielle est enfin arrivée. Bon je pense qu’il serait, alors, temps que je remonte. J’avais touché le fond de l’eau. Je fis du mieux que je pouvais pour prendre appui. C’était un peu dur à cause de la pression qu’il y avait à ce niveau là. Pourtant j’utilisais celle-ci pour remonter à toute vitesse hors de l’eau. Lorsque je fus sortie, la pression me permis de monter assez haut dans le ciel. De grands éclairs bleus clairs me suivaient de près. Je me servais de l’électricité pour avancé vers Rindo. Chacune de ses tornades essayaient de me toucher et me suivait de près. Il fallait que je rapproche les tornades le plus proches possible de celle-ci. Il y avait de l’électricité partout et le faite que je sois moi-même mouillé m’arrangeais et ne m’arrangeais pas en même temps. Il fallait que je me dépêche. Je remarquais ensuite quelque chose. Même si Cielle et Hélios son en dehors du chemin des tornades, si j’attaque l’Akuma maintenant elle va sûrement recevoir certaine blessure. Akito ne me le pardonnera jamais si il lui arrive quelque chose.

_ Cielle va-t-en loin ! Si tu ne fais pas ce que je te dis tu vas le regretter.

J’avais bien vu qu’elle ne voulait pas réellement s'éloigné mais mon regard en disait assez pour la convaincre. Je fermais mes yeux quelques instants et me concentrait sur ma cible … Rindo. Celui-ci avait toujours du mal à bouger à cause de la technique qu’avait utilisé Cielle. Je rouvris mes yeux :

_ « The eyes of the death ».

Il fallait que je fasse vite, très vite. Et la technique « The eyes of the death » est parfaite pour ce genre de situation. Et en même pas un instant j’avais comme disparu ! Enfin pas totalement, mes mouvement son seulement un peu trop rapide pour qu’ils puissent être vu… Les tornades étaient toute autour de Rindo et moi. Il y avait de l’électricité partout et je voyais bien que Rindo me cherchait des yeux. Et en un seul et simple instant, je réapparu juste derrière Rindo, un sourire assez sadique et satisfait sur le visage. Juste après que j’aille touché Rindo, ses tornades firent de même et disparurent. Il y eu une violente explosion. Un bleu très clair régnais dans un ciel remplit de nuage. Rindo disparu en un cri d’agonie. J’avais réussi à le transpercer et à faire passer assez d’électricité en lui pour qu’il n’ait aucune chance même minimale. Tout disparaissait sauf l’électricité. L’eau redevenait normal et je retombais sur mes pieds violemment sur le sol. Enfin sur une toute petite îles au milieu de l’eau. L’eau était encore électrique mais il n’y avait pas qu’elle. A cause du faite que je sois mouillé, celle-ci s’était répandu sur mon corps. Je ne sentais presque rien puisque c’était ma technique mais ça appuyait quand même là où m’avait frappé Rindo. J’espère que ce n’est rien de grave. Je ne compte pas rester sans rien faire le temps que cela guérisse. Je m’assis, m’étant mes jambes dans l’eau et regardant celle-ci. Je vis ensuite Cielle se rapprocher un peu de moi mais je lui dis d’un ton assez étrangement et un peu froid :

_ N’approche pas ! Tu risque de finir comme cette Akuma sinon vu la puissance électrique qui m’entour.

Je posais ma main sur mon épaule pour voir si je n’avais rien de casser. Ça fait mal mais on dirait que je n’ai que seulement les os déboîtés. Pff dans 3 jour c’est guéris et encore je paris que si je rentre à la congrégation ce sera guéris en moins de temps. Mais bon je n’ai pas envie de rentré. Heureusement que mon golem n’était pas resté avec moi. Il aurait subit de grave dégâts. Je levais la tête et le vis s’approcher juste un peu. Il n’était pas loin du niveau de Cielle. On put une nouvelle fois entendre la voix de Reever qui nous demandait comment ça c’était passer et si il y avait des blessés. Je lui répondis d’une voix assez neutre :

_ Il n’y a plus d’Akuma. Les niveaux 1 et 2 devait être de la pacotille et le niveau 3 devait sûrement l’être depuis peu de temps. Il n’y a aucun blessés ni mort ou encore de destructions rassure-toi.


Si il lui disait de ce rassurer c’est surtout parce que comme je l’ai dis, je suis connu pour être un grand fou de la destruction en tout genre. Je regardais ensuite Cielle qui me regardait d’un air assez mécontent. Je la regardais aussi et fini par lui demandé :


_ Nani ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 28 Mai - 6:18

Enfin, Agito était sortis de l'eau suivit de multiples éclairs colorés. Arrivé au niveau de l'Akuma, il me dit de ne pas rester prés de lui car sa prochaine technique pourrait m'être fatale (j'avais deduis cela d'aprés le ton sec et ferme qu'il avait employé pour me le dire). J'obeis donc et fit descendre Hélios à terre, sautant de son dos pour observer la scène de la où j'étais, suffisament loin pour ne pas gêner Agito (du moins je l'espérais). Et une puissante bourrasque accompagnée d'une vive lueur bleutée apparu et se dévellopa sur une grande surface, me forçant à fermer les yeux. Par esprit de protection, Hélios s'était enroulé autour de moi pour me protéger du souffle mystérieux.
J'avais peur, peur pour Agito, j'angoissais tellement qu'il lui soit arrivé quelques choses de grave, d'autant qu'un hurlement -de douleur sans doute- s'était fait entendre dans la lumière, pour ne pas me rassurer davantage. Finalement, l'obscurité reprenant ses droits, je pu enfin rouvrir mes paupières, mon loup se détachant de moi. Impressionant, il n'y avait plus rien, ni tornades ni électricité ni Akuma ni.. Agito...

D'abord mon adrénaline monta en flèche faisant s'accélérer mon rythme cardiaque et mettant ainsi mon coeur à rude épreuve, je ne voulais pasz qu'Agito disparaisse! NON! Paniquée, je courru prés de la rive du lac avant de le voir les pieds dans l'eau sur une petite butte de terre au milieu de lac, encore parcouru de plusieurs spasmes électriques. Il fallait que j'aille le chercher, je voyais à sa manière de se tenir l'épaule que ça n'allait pas, grimpa sur Hélios, nous nous envolâmes vers Agito qui ne trouvat rien de mieux à nous dire une fois tout prés de lui :

N’approche pas ! Tu risque de finir comme cette Akuma sinon vu la puissance électrique qui m’entour.


Sa technique n'était pas encore désactiver, soit, j'attendrais un peu mais pas trop non plus, cette fois il n'y avait plus aucun doute sur le fait qu'il puisse être blessé, il l'était. Puis, son golem arriva en faisant vibrer frénetiquement ses ailes avant qu'il n'en sorte la voix de Reever qui s'informais de la situation.
C'est la que mon sang ne fit qu'un tour, Agito, lors de son bref rapport avait spécifié qu'il n'y avait aucun blessé ni aucun mort. Quel idiot! Il avait mal et ne voulais pas le reconnaître! Je détestais ça, j'avais tellement eu peur pour lui que l'adrénaline avait laisser place à une très mauvaise humeur...
Fixant Agito du mieux que je pouvais, je tentais de lui faire passer le message de mon mécontentement au mieux à travers mes yeux, il le compris apparement et me demanda :


_ Nani ?

Nani? Il me demandais ce qu'il y avait (à force de l'entendre parler j'avais finis par intégrer quelques mots en japonais)?! C'était pourtant évident non! J'avais eu peur pour lui! Je répondis séchement.

"Ecoute moi, je ne vais pas te laisser le choix, je vais briser la chaînes d'électrons qui t'entoure et te ramener sur le dos d'Hélios est-ce clair?"

De toute façon clair où pas je ne lui laissa pas le temps de répondre, m'éloigna un peu et lança une "Lumière des machoires" en prenant soin d'éviter le corps d'Agito tout en passant suffisament près pour briser le champ électrique qui l'entourait puis, je fis avancer Hélios rapidement jusqu'a Agito et, le saissisant pas sa tenue orange, l'installa fermement derrière moi avant de reprendre de l'altitude. Mon mécontentement n'avait pas cessé mais c'était légérement adouci, désormais, quelques larmes de soulagement voulaient s'échaper de mes yeux, je les autorisait à couler, elle n'était pas très nombreuses.
Agito était derrière moi, il ne bougeait pas et ne disait rien non plus. Sans doute n'avait-il pas apprécié le fait que je lui parle sur ce ton mais c'était mérité! Cet imbécile avait risqué sa vie et il trouvait le moyen de jouer encore les dur avec une blessure importante, c'était vraiment de l'inconscience pure et simple! Que voulait-il prouver et à qui en agissant de la sorte? C'était stupide! Peut-être... n'avait-il pas confiance ... en moi? Parce que j'étais faible... peut-être était-ce pour cela. Mon coeur se serra d'avantage, repenssant à la petite fille qui avait péri par ma faute car je n'avais pas été assez rapide pour la sauver... Les larmes continuaient de couler bien qu'elles soient sur leur fins de vie. Il fallait que je sache, il fallait... que je connaisse son point de vue à ce sujet. Alors, prenant une grande inspiration, je me retourna autant qu'il mettais permis de la faire actuellement et lui demande

"Agito....

Je vis sa tête se releva à la prononciation de son nom

...Pourquoi est-ce que tu à menti à Reever sur ta blessure? Est-ce parce que tu n'as pas... Confiance en moi? Parce que je suis..... faible?" conclus-je d'une voix chevrotante
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 28 Mai - 8:49

¤ "Ecoute moi, je ne vais pas te laisser le choix, je vais briser la chaînes d'électrons qui t'entoure et te ramener sur le dos d'Hélios est-ce clair ?"

Elle avait prononcée sa phrase sèchement. Elle était en colère … à moins qu’elle n’ait eu peur ? Les deux me semblait possible. Et c’était possible ; son ton montrait qu’elle était énervé et ses mots qu’elle avait eu peur pour moi. Il n’y a vraiment aucune raison d’avoir peur. Surtout pour moi ! Je n’eus même pas le temps de contesté qu’elle utilisait une de ses technique pour annuler la mienne qui s’affaiblissait à force de ne pas servir. Elle fit avancer Hélios et m’obligea à venir derrière elle. Elle était ferme sur sa décision, ça personne ne pourrait le louper. Elle fit envoler Hélios vers la ville. Je sentais bien que par rapport à toute à l’heure elle s’était calmée. Je fermais les yeux pour ne plus penser à rien même si je l’entendais quand même pleuré ? La joie enfin le soulagement et la tristesse mélangé ensemble. Je soupirais rouvrant mes yeux pour regarder ce que survolait Hélios. Pourquoi je sens qu’après Cielle je vais encore me faire engueuler par, soit mon frère soit Akira si il est toujours là. J’en ai marre de me faire engueuler. Je suis un exorciste ! Je risque ma vie parce que c’est mon boulot, je me bats parce que ça me plaît. Ce n’est pas grave si je suis blessé, je fini toujours par guérir et repartir pour une nouvelle mission. On est en guerre et ce n’est pas le moment de s’inquiéter pour ce genre de chose. Si je ne dis rien c’est que ça va. On dirait que le message ne passe pas en tout cas. A chaque fois c’est la même chose. J’en ai marre…

"Agito....


A l’appelle de mon nom je relevais la tête et regardais Cielle qui pleurait encore. Celle-ci me dit :

...Pourquoi est-ce que tu à menti à Reever sur ta blessure? Est-ce parce que tu n'as pas... Confiance en moi? Parce que je suis..... faible ?"

Elle avait conclu sa phrase avec une voix chevrotante. Je soupirais de nouveau. Mais qu’est-ce qu’elle va s’imaginer ? Si je pensais qu’elle était faible jamais elle aurait pu m’accompagné ou que ce soit. Je fini par lui répondre :


_ Pourquoi est-ce que j’ai « menti » à Reever sur ma blessure ? C’est assez simple à comprendre. Ce genre de blessure ce n’est rien. Ce n’est pas la première fois que cela arrive. On est en guerre et je vais commencer à me plaindre juste pour une simple blessure de pacotille qui aura disparu dans même pas 3 jours.

Je fis une petite pause. Mon regard restait porter sur Cielle. C’est vrai que j’avais prononcé mes mots avec quelque peu de colère. Enfin ce n’est pas vraiment de la colère mais de la lassitude. Même si j’avoue que je m’attendais bien à ce que au moins quelqu’un réagisse comme ça… Je continuais :

_ Ensuite c’est évident que j’ai confiance en toi et que je ne pense pas que tu sois faible. Jamais tu n’aurais pu venir avec moi, où que ce soit, si je pensais cela. Tu ne pourrais même presque pas me parler.

Ce n’était pas vraiment mon genre de dire ce genre de chose mais quand il fallait remettre les choses à leurs place j’étais bien, très bien même, placé pour ça. Dire les 4 vérités à une personne est quelque chose que je fais merveilleusement bien. On arrivait enfin à la maison. Mon frère et Akira étaient déjà là. Ils furent assez surpris en me voyant rentré trempé jusqu’aux os avec encore quelque petits éclairs bleu clair ressortir de mon corps et des vêtements pleins de sang. Mon frère me regardait et je vis Akira venir vers nous à toute vitesse. Lui aussi avait l’air inquiète de ce qui c’était passer.

-Agito ! Qu’est-ce qui c’est passé et qu’est-ce qui t’est arrivé ?

_Ce n’est rien, juste quelque Akuma…
-Rien … Mais tu te fou de moi ou quoi ? Tu es trempé, couvert de sang, il y a encore de l’électricité qui sort de ton corps et en plus tu es blessé à l’épaule. Et tu appelle ça rien ?
_Oui j’appelle ça rien. Couvert de sang ? Je n’ai cas changé de vêtements. L’électricité, trempé ? Je me sèche rapidement et il n’y a plus rien… Et bien sûr blessé. Pff dans moins de 3 jour j’aurais guéris.
-Tu te fou de moi, ça c’est clair et nette ! Non mais tu vas arrêter un peu…
_Arrêté quoi ? Je suis un exorciste je te rappelle. Mon boulot et mon plaisir c’est détruire !

Mon frère c’était relevé à tant et avait attrapé le bras d’Akira avant qu’il ne me mettes une claque dépassé par ce que je disais. Je partis dans ma chambre, énervé, faisant bien claquer la porte au passage. Les adultes vous êtes tous les mêmes. Vous avez tous la même réaction… En bas mon frère avait dit ceci à Akira avant de monté me voir :


_ Akira calme-toi. Tu connais très bien le caractère d’Agito. Souffrir et même mourir ne lui font pas peur tant qu’il peut faire ce qu’il aime… Et puis n’oublie pas que malgré sa façon de penser il reste un adolescent de 15 ans seulement.

Puis il montait ensuite dans ma chambre laissant Akira et Cielle seuls tous les deux… Je m’expliquait avec mon frère. Lorsque j’étais avec lui, il avait un effet incroyable d’arrivé à me retenir physiquement et moralement. On avait parlé pendant 15 bonnes minutes de ce qui c’était passé, de mon point de vue, du sien et de celui d’Akira et Cielle… Je me calmais et même laissais place à Akito. Il ne valait mieux pour l’instant laissé faire Akito qui est largement plus doué que moi dans la communication. Mon frère redescendit auprès d’Akira et Cielle. Il dit justement à celle-ci qu’elle pouvait monté me voir si elle le souhaitait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 28 Mai - 20:32

Lorsque j'eu posé la question à Agito, je sentis clairement au ton qu'avais pris sa voix que cette question l'avait vraiment énervée. Celon lui, nous étions en guerre et il n'y avait pas une seconde à perdre avec de "petits bobos". Dans un sens, je ne pouvait qu'aprouver ses paroles, il avait raison sur toute la ligne cette fois-ci. Ensuite, mes craintes furent anihilées, car à ma seconde interrogation, il avait répondu par la négation, il avait confiance en moi et ne me trouvait pas faible apparement, j'étais soulagée même si je savais que je devrais redoublée d'éffort à l'avenir pour lui éviter d'être blesser lorsque nous serions envoyés ensemble en missions.
Arrivés chez lui, il descendit en premier , allant faire face à son frère et l'autre garçon Akira. Je ne dis pas un seul mot, ne voulant pas me rendre plus ridicule que je ne l'étais déjà car je savais que mes questions, même si je les avaient posé parce que jétais inquiète avait vexées Agito alors je ne voulait plus faire de gaffes pareilles. Puis, je vis Akira esquisser un geste de gifle envers Agito, mais fort heuresement pour lui, le frère d'Agito le retint avant qu'il ne comette cet acte qui lui aurait également valut une paires de baffes de ma part. Agito était blessé, nul besoin d'en rajouter sombre crétin fulminais-je intérieusement à l'intention d'Akira.
Finalement énervé, Agito partit se réfugier dans sa chambre, suivit bientôt par son frère qui, aprés avoir légérement sermonné Akira le rejoignit, apparement, ils allaient discuter, ce n'était pas plus mal aprés tout c'était son frère, il avait donc plus de facilité que n'importe qui de comprendre son comportement et de le calmer en douceur.
Pendant ce temps, je me dirigea vers le jardin Hélios sur mes talons pour y découvrir le petit garçon de tout à l'heure, endormi, Kami sur lui dormant également formant ainsi une scène bien attendrissante qui aurait presque pu faire douter des horreurs qu'avait connues le garçonnet quelques heures auparavant...
M'approchant de lui, je caressa doucement son front faisant bouger quelques mèches brunes par la même occasion, j'étais tellement désolée pour lui, il se retrouvait orphelin maintenant.
C'est alors que j'entendis une voix derrière moi, devinant vite qu'il s'agissait de celle d'Akira, je me demandais bien ce qu'il pouvait me vouloir.

"Que vas t-il arriver à cet enfant?
-Je l'ignore, je ne connaît même pas son nom
-Il est seul désormais?
-Apparement oui...
-Je ne pense pas qu'il puisse rester ici, il faudrat demander à Kaito pour être sur
-Le mieux je pense, serais qu'il ne soit plus jamais en contact avec ce monde horrible d'exorcistes et d'Akumas
-Oui, se serait une solution mais cela ne supprimeras pas de sa mémoire ce qu'il à vu
-Tu crois que je ne le sais pas? J'étais prés de lui lorsque c'est arrivé, j'ai vu sa soeur mourir à cause de moi!"

Légérement furieuse, je me releva et partit m'assoir un peu plus loin dans le jardin, aux milieu de quelques fleurs de lycoris rouge comme l'aurore, mais évidement il fallut qu'Akira me suive, pourquoi il revenait?

"Tu sais, si je peux me permettre, ce n'est pas ta faute
-Bien sur que si, je ne suis pas assez forte pour éviter ce genre de drames...
-C'est la vie et tu n'y peux rien, tu devrais le savoir mieux que personne non?
-.....Oui....

Finalement, je pense que j'avais besoin de parler un peu.

-Dis moi.... Akira.
-Hum?
-Depuis combien de temps connait-tu Agito?
-Oula, je ne pourrais pas ressituer une date pareille, mais ça fait un bon moment maintenant.
-Je vois..
-Et toi, dis-moi , qui sont Akito et Agito pour toi?
-Euh .... je.... *Qui sont-ils pour moi? pensais-je avant de répondre* ils sont tous les deux de précieux amis que je ne veux pas perdre, c'est pourquoi je doit devenir plus forte pour protéger les personnes auxquelles je tiens.
-Ton discours à changer, c'est un bon début il ne faut pas te culpabiliser, ces âmes ont été sauvées grâce à votre travail, certes tu n'as pas pu sauver leurs corps mais leurs âmes ne souffrent plus maintenant.
-Comment tu sais tout ça toi?
-A force d'entendre parler d'exorcistes et de Congrégation j'ai finis par faire des recherches la-dessus plus où moins légales je l'admet
-Je vois, pour aider Akito et Agito au mieux?
-D'une part oui mais aussi pour satisfaire ma curiosité!
-*petit rire*
-Et bien je te préfére souriante, tu est bien mieux comme ça qu'avec ta tête d'enterrement! me dit-il en me ramenant par les épaules vers lui au moyen de son bras gauche, puis il continue alors que ma tête se trouvait sur son épaule gauche : Tu sais, Agito ne montre pas se qu'il ressent mais je suis persuadé que le fait que tu soit venu l'aider l'a touché, depuis le raid qu'il y a eu sur votre Congrégation, Agito ne s'était pas refait d'amis, tout ceux qu'il appréciait son morts dans cette attaques alors crois-moi, si il te trouvait faible ou quoi que ce soit d'autres, jamais tu ne pourrais l'approcher d'aussi prés."

Heuresement qu'il était la en fin de compte...

Alors que je laissais un peu mon esprit divaguer suite aux paroles d'Akira, Kaito vint nous voir et me dit que si je le souhaitais je pouvais aller dans la chambre le voir. J'ignorais combien de temps il s'était écoulé depuis sa fuite dans sa chambre mais je me dirigea vers celle-ci au pas de course. Arrivé devant la porte, j'eu un petit frisson avant de frapper a celle-ci pour annoncer mon arrivée. Poussant le bois qui la composait, j'entra dans la pièce en refermant la porte derrière moi. Agito était partis, il avait fait place à Akito, Kaito avait oublier de me le dire ce qui me surpris l'espace de deux petites secondes. Puis, ma gorge se dénoua:

"J'espere que tu va bien, que ton épaule ne te fait pas trop mal... Akito"

Je voulais m'expliquer immédiatement, cela éviterais de traîner trop longtemps dans mon esprit et les choses seront parfaitement claires aprés.

"Tu sais, je suis désolée, désolée si je vous ai vexés Agito et toi. Je comprends son point de vue et je ne vous prends absolument pas pour des gamins mais, ce soir, j'ai eu peur pour vous. Le simple fait de penser que je pourrais vous perdre sans que je ne puisse rien faire pour emêcher cela, ça m'as effrayée je l'avoue et lorsque j'ai vu Agito qui refusait de sa faire soigner correctement l'inquietude s'est transfomé en colère car je ne comprendais pas.... où plutôt non... Je ne voulais pas comprendre qu'il voulait malgré tout continuer à combattre, peu importe l'était de son corps. J'ai été négligente je l'avoue, mais, depuis que je suis devenue une exorciste, je n'ai jamais pu sauver concrétement quelqu'un au contraire même, il y à ma petite soeur, les voyageurs du ferry, la famille du petit garçon ... C'est ironique non? * rire et sourire faux assortis à l'ironie* Je voudrais parvenir à sauver des gens et c'est moi que l'on vient secourir... Mais je promet de devenir aussi forte qu'il le faudra pour que personne ne subisse les effet de ma petite puissance. En bref, tout ça pour dire que, je ne veux pas vous perdre ni l'un ni l'autre, Akito et Agito, tout les deux vous êtes pour moi..... de précieux amis."

J'espère qu'Agito aura entendu lui aussi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Mer 2 Juin - 7:49

¤ Depuis que mon frère était sortis de ma chambre, je m’étais allonger sur le côté regardant dans le vide. J’entendis ensuite des pas précipités vers ma chambre et ensuite j’entendis quelqu’un toquer à ma porte. Je ne dis rien mais seulement me retournais vers celle-ci pour voir qui entrait. Je vis Cielle entré en me demandant si mon épaule allait mieux. Je lui fis un signe de tête comme quoi ça allait mieux. Mon frère avait replacé mes os avant de partir. Ca fait mal sur l’instant mais après ça va mieux. Je n’eu seulement le temps d’adresser un sourire à Cielle qu’elle me dit directement :

"Tu sais, je suis désolée, désolée si je vous ai vexés Agito et toi. Je comprends son point de vue et je ne vous prends absolument pas pour des gamins mais, ce soir, j'ai eu peur pour vous. Le simple fait de penser que je pourrais vous perdre sans que je ne puisse rien faire pour empêcher cela, ça m'as effrayée je l'avoue et lorsque j'ai vu Agito qui refusait de sa faire soigner correctement l'inquiétude s'est transformé en colère car je ne comprenais pas.... où plutôt non... Je ne voulais pas comprendre qu'il voulait malgré tout continuer à combattre, peu importe l'était de son corps. J'ai été négligente je l'avoue, mais, depuis que je suis devenue une exorciste, je n'ai jamais pu sauver concrètement quelqu'un au contraire même, il y à ma petite sœur, les voyageurs du ferry, la famille du petit garçon ... C'est ironique non? Je voudrais parvenir à sauver des gens et c'est moi que l'on vient secourir... Mais je promet de devenir aussi forte qu'il le faudra pour que personne ne subisse les effet de ma petite puissance. En bref, tout ça pour dire que, je ne veux pas vous perdre ni l'un ni l'autre, Akito et Agito, tout les deux vous êtes pour moi..... de précieux amis."

Je la regardais d’abords d’un regard étonné puis celui-ci se radouci. Je fermais mes yeux et posais mon front contre celui de Cielle en lui disant :


-Je te remercie de comprendre ce que nous ressentons. Nous te considérons aussi comme une amie importante mais nous ne souhaitons pas que tu te fasses du souci à ce propos. Nous savons toujours parfaitement ce que nous faisons. J’espère que tu arrivera à faire ce que tu souhaite faire… Et une dernière chose quand même. N’essaye pas d’essayer de nous comprendre. Tu te torturerais l’esprit dans un monde qui n’est pas le tien et où le côté enfantin et cruel sont les principaux mots.


Mes mots voulaient tout dire. Premièrement cela voulait bien dire qu’Agito avait bien sûr entendu. Car nous pouvons voire, sentir et entendre tout ce que l’autre voit, sent ou entend… Quand à la fin de ma phrase, malgré son côté étrange, elle voulait bien dire ce qu’elle disait. Je me relevais et lui fit un signe comme quoi je revenais et qu’elle devait m’attendre. Je partis ensuite dans la salle-de-bain changé de vêtement une nouvelle fois. Car oui j’avais garder mes vêtements. Mon frère ne m’avait passé qu’une serviette puisqu’il était venue directement après moi dans ma chambre. Je mis un autre pantalon bleu assortie à un tee-shirt jaune et à un sweat-shirt vert avec une capuche qui porte des yeux assez étrange ! Je mis d’ailleurs cette capuche sur ma tête. J’avais assortie des couleurs totalement différentes mais ça allait bien ensemble. Je me regardais dans le miroir qui se trouvais en face de moi. J’étais tenté d’enlever mon bandeau mais non je me résignais. Je ne devais pas faire ça, cela ne va provoquer que quelque chose que je ne veux pas. Alors non pas la peine. Je posais ma tête contre le miroir en fermant les yeux. Je ne pensais à rien ; même Agito ne disait rien. Il devait sûrement être épuisé, quand même. J’avais mal à la tête mais essayais de faire comme si de rien n’était… Je revins dans ma chambre quelques minutes plus tard. Je regardais Cielle puis vint m’assoire sur mon lit. Enfin je m’allongeais plutôt. Mon lit était un peu trop grand quand même pour moi. C’était un grand lit deux place de 2 mètres par 2 mètres. Enfin ce n’est pas si important. Et seulement quelque minutes après moi je vis Hélios entré dans ma chambre. Je souris et me décalais à côté de Cielle, en faisant signe à Hélios qu’il pouvait s’approcher. Je sentais qu’il y avait quand même quelque chose dans l’atmosphère et fini par demander :

-Que veux-tu faire Cielle ?

Je la regardais dans les yeux avec un air un petit peu interrogateur. Je passais ma main dans mes cheveux pour enlever quelques mèches qui se trouvaient devant mon œil mais je regardais toujours Cielle. Lorsque j’avais passer ma main je sentais bien que j’avais encore mal à la tête. Et j’avais l’impression d’avoir de plus en plus mal. Ca m’arrivait parfois, lorsque avant je me blessais. J’avais souvent un peu mal à la tête en plus. Je changeais de place et m’allongeais en repliant mes jambes et posant ma tête vers Cielle. Je la regardais toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Jeu 3 Juin - 2:25

Akito... Il avait été si gentil en appuyant mon explication. Posant son front sur le mien, il me dit qu'aussi bien pour lui que pour Agito j'étais une amie importante -ce qui me fis chaud au coeur - et qu'ils ne souhaitaient ni l'un ni l'autre que je me fasse du soucis à leurs sujets car ils maîtrisaient toujours ce qu'ils faisaient.
Quelques minutes plus tard, Akito quitta la pièce, sans doute pour changer ses vêtements encore ensanglantés. Ainsi, me voila de nouveau dans cette chambre aux deux facettes, attendant le retour de mon ami. Durant son absence je réfléchi profondément à ss paroles et me surpris à trouver des points communs entre sa relations avec Agito et la mienne avec Hélios, certes aux premiers abords, ces deux relations n'avaient rien de comparable mais en recherchant plus profondément j'avais exhumés un point pouvant être cataloguer comme insignifiant pour certains mais d'assez grande importance pour moi, Akito n'étais jamais seul car Agito l'accompagnait partout, de ce fait ils se connaissaient bien mieux eux-même que n'importe qui d'autre, c'était pareil pour ce point entre Hélios et moi, ormis Akito peu importe combien les gens pourront seulement ésperer croire me connaître, il n'y à qu'Hélios qui peux se vanter de cet exploit car il est moi et je suis lui, dans un sens, Akito, Agito, Hélios et moi-même, nous sommes comme les Yin et le Yang, un équilibre parfait entre ombre et lumière. Je commençais à dériver de mes pensées première lorsqu'Akito revint, il s'était changé en effet, ayant assortis plusieurs couleurs diffèrentes ensemble. Bien que peu commune, j'aimais bien sa tenue, son originalité me plaisait.
Revenant s'assoir à côté de moi sur son lit duquel je n'avais pas bouger d'un centimètres, et finalement, sans doute harassé par la fatigue de son combat, finis par s'allonger. C'est alors que la porte de sa chambre bougea brusquement, laissant entre-apparaître le museau si reconnaissable d'Hélios! Mais comment avait-il fait pour grimper jusque là? C'était vraiment un mystère mais apparement il ne semblait pas décidé à redescendre vu qu'il avançait droit vers nous, refermant la porte derrière lui, d'un habile mouvement de queue. J'entama alors rapidement une conversation mentale avec mon loup :

"Hélios? Que fais-tu ici?
-Je ne voulais plus rester seul au dehors, le chiot et l'enfant dorment toujours
-C'est tout?
-En réalité non, j'ai ressenti votre désarroi grandissant, c'est pour cela aussi que je suis monté...non sans difficultés je dois bien l'avouer...
-Mon désarroi?
-Inutile de mentir Maîtresse, je sais que vous vous posez des questions sur notre devenir lorsque l'on rentreras à la Congrégation et que vous souhaitez vous entraîner d'avantage et plus durement encore afin de devenir plus forte
- Oh..."

J'étais subjuguée je dois bien l'admettre, quand je disais qu'Hélios me connaissait mieux que personne je n'étais pas dans le faux puisqu'il venait de me présenter des questions qui ne régnaient apparement que dans mon subconscient en cet instant, même si elles seraient venues me hanter plus tard. C'est bien vrai, c'était bien mon genre de me poser ce genre d'interrogations alors je ne dis rien, me contentant de fermer un peu les yeux et de caresser l'épais pelage soyeux d'Hélios, lui qui était désormais ce que j'avais de plus proche d'une famille...

-Que veux-tu faire Cielle ?

Sa question m'avait subitement tiré de mes pensées, je ne su pas trop quoi y répondre sur la moment. Tout en me regardant, il balayat quelques mèches rebelles de devant ses yeux qui obstruait son champ de vision, déjà fort réduit par son cache-oeil. J'ésperais que sa douleur, qu'elle soit physique où mentale s'estomperait vite, je n'aime pas le voir mal. S'installant autrement, il avait désormais la tête tourné droit vers moi. Tout en continuant les caresses sur Hélios qui s'était allongé lui aussi sur le sol de la chambre, je me décida enfin à répondre :

"Ne t'inquiete pas ce n'est rien, tu me connaît, je me torturais seulement avec quelques questions bien tordues dont j'ai le secret comme par exemple ce que nous allions faire une fois de retour à la Congrégation, la mise en place d'entraînements intendifs pour moi afin de dévelloper plus ma puissance, ce qu'allait bien pouvoir devenir le petit garçon maintenant... Il est orphelin... tu crois que la Congrégation à un orphelinat?"

Puis, observant d'un peu plus prés son haut, je vis que celui-ci était pourvu d'une capuche dont la forme et les coutures particulières rapellaient la tête d'une grenouille, ce qui me fit rire un peu. Lui adressant un sourire je poursuivit :

"Dis moi Akito, on pourraient peut-être s'éviter d'autres frayeurs comme celle sque l'on viens de vivre avec les Akumas non? Que voudrait-tu faire?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 4 Juin - 5:06

¤ "Ne t'inquiète pas ce n'est rien, tu me connaît, je me torturais seulement avec quelques questions bien tordues dont j'ai le secret comme par exemple ce que nous allions faire une fois de retour à la Congrégation, la mise en place d'entraînements intensifs pour moi afin de développer plus ma puissance, ce qu'allait bien pouvoir devenir le petit garçon maintenant... Il est orphelin... tu crois que la Congrégation à un orphelinat ?"

Je la regardais. Je vis que juste après sa phrase elle se mit à sourire comme si quelque chose l’amusait. Serai-ce par hasard ma capuche qu’il l’amuse. C’est sur que celle-ci est peu commune ! Et en m’adressant un sourire que je lui rendis, elle rajouta :

"Dis moi Akito, on pourraient peut-être s'éviter d'autres frayeurs comme celles que l'on viens de vivre avec les Akumas non ? Que voudrait-tu faire ?"

Elle venait de me retourner ma propre question ! Je réfléchie un instant à tout ce qu’elle m’avait dit. A croire que mes mots de tête ralentissent mes pensées… Impossible ! Je fermais mon œil pour mieux me concentrer et fini par dire mais en gardant toujours les yeux fermés :

-La congrégation n’as pas d’orphelinat ça j’en suis sûr et certain. Mais je peux peut-être m’arranger pour que lui et le chiot aille chez une personne que je connais depuis un certain temps. Ensuite c’est sûr que pour l’instant je n’ai pas l’intention de laissé Agito se battre encore. Je sens bien que de toute manière même si il ne le dit pas, qu’il est épuisé à cause de nos blessures. Et pour ce que je voudrais faire…. Euh… je n’ai pas vraiment d’idée pour l’instant. En te demandant j’avais pensé que tu en aurais peut-être une… !

Je gardais mes yeux fermés réfléchissant toujours à ce que l’on pourrait faire. Les choses sont assez limitées tout de même. Puis j’eus une petite idée. C’est simple mais au moins ça fait passer le temps. Je me relevais et allais chercher un livre du côté d’Agito. Je ne montrais pas qu’elle était la couverture à Cielle pour évité qu’elle ne devine trop vite ce que c’est… Je lui dis simplement :


-C’est ma maman qui me l’avait offert lorsque j’étais plus petit. Elle aimait beaucoup ce livre et aimait aussi me lire ce qu’il y avait dedans…

Je m’assis en tailleur et ouvris le livre sur une page choisis un peu par hasard. Je connaissais ce livre par cœur et je l’adorais. Si je me souviens bien c’est un poète français qu’il l’a écrit. Ma mère à suivit des cours de français alors elle me le traduisait en anglais pour que je puisse comprendre. J’ai deux versions de ce livre. Une version anglaise et une version française. La version française est celui de ma mère et la version anglaise à été spécialement faite pour moi. Mais juste pour Cielle puisque je savais qu’elle était française j’avais pris cette version justement. Il y a encore quelque mots de ce livre que j’ai du mal à prononcé et mon accent peu y rendre encore plus étrange mais j’ai souvent essayé de faire au mieux. Heureusement que je ne suis pas tombé sur quelque chose de trop compliqué.

-Harmonie du soir
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir;
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
Le violon frémit comme un cœur qu'on afflige,
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
Un cœur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
Charles Baudelaire, « Les Fleurs du Mal ».


Je suppose que pour une française comme Cielle mon accent avait du être étrange. Puis que je le connais j’ai du mal à savoir comment elle, elle l’as entendu mais j’attends de voir sa réaction… Mais soudain je sentis une violente douleur dans mon épaule blessée. Je posais ma main sur celle-ci essayais de faire comme si de rien n’était mais ça faisait mal. Ca faisait très mal. Je me repliais un peu sur moi-même, serrant mon épaule comme pour essayer de calmer la douleur.

-Gomen nasai… Tu veux que je lise un autre poème ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 4 Juin - 6:08

Aprés confirmation par Akito que la Congrégation ne possédait pas d'orphelinat, je me sentis de nouveau un peu coupable jusqu'a ce qu'il me dise connaître une personne chez qui le garçonnet pourrait peut-être rester. Aprés tout, pourquoi pas? Ce pauvre enfant avait déjà perdu sa famille mieux valait ne pas l'arracher en plus à son pays natal.
Puis, Akito m'avouat que je lui avais retourner la question quand au fait de savoir quoi faire maintenant , apparement lui non plus n'avais pas d'idée. Néanmoins je suis soulagé de savoir qu'Agito ne retourneras pas immédiatement au combat, mieux valait qu'il ne se rétablisse convenablement avant.
Akito se leva soudainement et parti de l'autre côté de sa chambre pour revenir vers moi avec un livre dont il me cacha la couverture dans un premier temps, ne me révélant l'histoire de cet ouvrage qu'une fois assis de nouveau auprés de moi, ce livre était un présent que lui avait offert sa mère lorsqu'il était enfant. Sa mère... il devait en être très proche c'est sur mais je n'allais pas m'amuser à lui poser des questions de ce genre car d'une part cela lui était personnel et ne me regardais en rien et d'autre part, bien qu'il n'en avait jamais parlé, j'étais persuadé qu'elle lui manquait toujours, une mère ça ne se remplace ni par des amis ni par quoi que ce soit d'autre et je sais bien que quoi je parle...
Lorsqu'il ouvrit finalement le livre, je vis qu'il était remplit de textes, de poémes plus précisement en.... français?
Etonnée durant quelques secondes, je le laissa choisir l'un des poémes qu'il me lut toujours en français avec un accent non dissimulé mais qui ne retirait rien du charme qu'avait ce poéme, au contraire, cela lui donnait encore plus de vie, plus de couleurs dans un sens car je me doutais bien qu'il étais difficile pour Akito de réciter un texte en français même si il connaissait apparement bien le texte puisque malgré son accent, la fluidité de sa prononciation n'était pas le moins du monde altérée.
Lorsqu'il eu finis de lire le poéme, je n'eu même pas eu le temps de le féliciter qu'il se mis à se tenir l'épaule gauche, celle que l'Akuma avait griévement blessé. Cela m'inquietais mais je ne voulais pas non plus passer pour l'imbécile de service et me faire "rassurer" durement par Agito... même si il avait raison.

-Gomen nasai… Tu veux que je lise un autre poème ?

J'eu l'impression qu'il avait eu un peu de mal à me parler et à gérer sa douleur et de nouveau, mes souvenirs prirent un peu le dessus, il avait se regards qui me rapellait ma petite soeur, ce regard dont seuls les yeux d'un enfants son capable, ce regard que ma soeur perdit le soir de la mort de nos parents, ce regard...
Bon cette fois je ne pu pas faire autrement, je me déplaça sur l'autre côté du lit, allant du côté de l'épaule non meurtrie d'Akito et le bras dans mes bras de manière à ne pas accentuée d'avantage sa douleur déjà sans doute fort difficile à supporter, sa tête appuyé contre l'intérieur de mon bras gauche, ma tête au dessus de la sienne, je murmura alors :

"C'est comme tu le sent, j'aime beaucoup les poémes mais si la douleur est trop forte ne force pas trop d'accord? Tu n'as pas à t'excuser d'avoir mal je comprends parfaitement."
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Ven 4 Juin - 8:17

¤ Je sentis Cielle bougée et ensuite quelque chose de chaud. Elle m’avais prit dans ses bras en faisant bien attention à ne pas accentuer ma douleur. Je sentais sa tête posée juste au dessus de la mienne, pendant que celle-ci était calée contre l’intérieure de son bras gauche..
"C'est comme tu le sens, j'aime beaucoup les poèmes mais si la douleur est trop forte ne force pas trop d'accord ? Tu n'as pas à t'excuser d'avoir mal je comprends parfaitement."
Je ne m’excusais pas d’avoir mal mais de l’inquiétée… Je tenais encore mon épaule droite. Je relevais ensuite un peu la tête pour pouvoir la regarder dans les yeux et lui dis comme le dirais un enfant :

-Alors je vais t’en lire un autre.

Je me relevais un peu, lâchant mon épaule blessée pour pouvoir lire un nouveau poème. Je tournais les pages pour choisir lequel j’allais lire à présent. Je me souviens assez bien de comment ma maman me lisait chaque poème. Je me souviens bien que souvent elle me lisait des poèmes en fais d’après-midi ou le soir après manger. On allait soit dans la bibliothèque, elle s’asseyait sur son fauteuil et moi sur ses jambes, soit dans le jardin… Je souris tout en continuant de tourner les pages jusqu’à m’arrêter sur un poème. J’avais choisis celui-ci :

-L’amour du Mensonge

Quand je te vois passer, ô ma chère indolente,
Au chant des instruments qui se brise au plafond
Suspendant ton allure harmonieuse et lente,
Et promenant l'ennui de ton regard profond;

Quand je contemple, aux feux du gaz qui le colore,
Ton front pâle, embelli par un morbide attrait,
Où les torches du soir allument une aurore,
Et tes yeux attirants comme ceux d'un portrait,

Je me dis: Qu'elle est belle! et bizarrement fraîche!
Le souvenir massif, royale et lourde tour,
La couronne, et son cœur, meurtri comme une pêche,
Est mûr, comme son corps, pour le savant amour.

Es-tu le fruit d'automne aux saveurs souveraines ?
Es-tu vase funèbre attendant quelques pleurs,
Parfum qui fait rêver aux oasis lointaines,
Oreiller caressant, ou corbeille de fleurs ?

Je sais qu'il est des yeux, des plus mélancoliques,
Qui ne recèlent point de secrets précieux;
Beaux écrins sans joyaux, médaillons sans reliques,
Plus vides, plus profonds que vous-mêmes, ô Cieux !

Mais ne suffit-il pas que tu sois l'apparence,
Pour réjouir un cœur qui fuit la vérité ?
Qu'importe ta bêtise ou ton indifférence ?
Masque ou décor, salut ! J'adore ta beauté.

Je n’eus à peine fini le poème que j’entendis quelqu’un toqué à la porte. Je vis la porte s’ouvrire sur … Akira. Je baissais alors mon regard sur Hélios, Cielle et ensuite mon livre. J’entendis un bruit comme si Akira s’avançait vers nous. Enfin surtout vers moi.

-Akito ?

Après quelque instant je fini par retourné la tête vers lui. Il s’était baissé pour être ma hauteur. Il me regardait dans les yeux et je faisais de même…

-Je suis désolé pour tout à l’heure. Je sais que je n’aurais jamais du lever la main sur toi et Agito mais bon sur le coup ça a été plus fort que moi. Désolé.

Puis il était sortis de la chambre sans rien dire ensuite. Je regardais toujours la porte pendant un moment et je murmurais quelque chose presque inaudible pour les oreilles d’un humain. Ce quelque chose était un « ce n’est pas grave ». Je me concentrais ensuite, à nouveau, sur Cielle. J’avais pourtant le regard un peu perdu. Ce n’était pas à cause de ce qui venait de se passer avec Akira mais … je ne sais pas vraiment pourquoi en faite. Je fermais les yeux de nouveaux. Agito ne disait rien. Il est bien calme. A moins qu’il dorme à cause de la fatigue. Car oui quand l’une des personnalités est « présente avec le monde extérieurs », l’autre peut soit suivre par l’intermédiaire de l’un soit dormir tranquillement. Et je suis sûr qu’Agito dort ! D’ailleurs j’ai l’impression d’avoir sommeil aussi. C’est bizarre je trouve. Je posais mon livre à côté de moi, fermé, et me rallongeais. Je suis mieux allonger qu’assis. Je gardais mes yeux fermés. Même si comme ça j’avais un air endormis je ne dormais pas. J’étais parfaitement éveillé et l’on pouvait me parler je répondrais à tout les coups ! Mais je ne sais pas pourquoi j'ai les yeux qui pleurent tout seuls. Je ne suis pas triste pourtant mais ils pleurent pourtant... Vraiment étrange...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Sam 5 Juin - 5:00

Aprés mon entreinte, Akito ne bougeat que pour me lire un autre poème tout aussi magnifique j'en étais sure. Et en effet, mes prédictions se firent exactes car le poème qu'il choisi pour succéder au premier était lui aussi d'une splendide beauté pour qui sait comprendre ses vers. Ce second texte était d'une infinie beauté, il me rapelait tant mon pays, mon essence, ma patrie tout ce que j'avais jadis aimé et que j'avais été obligé de quitter en devenant exorciste, tout cela m'était rappelée en quelques lignes et j'appréciais réellement ce petit retour en arrière bien que je le savais très éphémère. Et, alors qu'Akito avait à peine terminé sa lecture Akira fit irruption dans sa chambre, je ne dis rien. Bien que je ne cachais pas la petite colère que j'avais à son égards lorsqu'il avait voulu lever la main sur mon ami, il n'en restait pas moins que lorsque j'étais dans le jardin il avait tenter autant que possible de me réconforter, finalement peut-être que je l'avais mal jugé sur le départ...
Il était justement venu pour s'excuser du geste qu'il avait failli faire à l'attention d'Agito tout à l'heure, une chance pour lui qu'il ne se soit rien produit. Aprés avoir fait ses excuses, il était reparti aussitôt, n'ayant pas accordé un regards à mon intention , refermant simplement la porte le plus silencieusement qu'il le pu. Puis, Akito braqua de nouveau son regards sur moi mais je sentais que ce n'était pas sur moi qu'il était vraiment concentré, à vrai dire, on aurait dit qu'il avait l'oeil dans le vague, ne cherchant rien de précis tout en étant captivé, un regards vraiment étrange.
Finalement, Akito s'allongea auprés de moi mais ne semblait pas endormi, au contraire apparement il était en pleine possession de ses moyens seulement, bien que je n'en fut pas totalement sûre à première vue, il me semblait qu'il .... pleurait? Qu'avait-il? Sa mère lui manquait-elle et d'anciens et douloureux souvenirs avaient-ils fait leurs apparitions à la lecture de ces poèmes? J'espérais bien que non, le souvenir d'une mère ne peu être consoler par une étreinte où un mot gentil, ce genre de souvenir vous marque le coeur l'âme et l'esprit au fer rouge à vie...
Je ne voulait pas m'avancer à le reprendre encore dans mes bras, il fallait que je trouve autre chose pour le consoler. Le m'allongea à ses côtés, fixant de mes prunelles claires sont plafond et une idée me vint alors, lorsque nous avions été placées à l'Orphlinat Vitany et moi aprés la mort de mes parents certains soirs auprés du feu qui brûlait vivement dans une immense cheminée, je chantait pour tout les enfants un chant dont moi même j'avais du mal à définir les paroles mais que je trouvait beau et qui avait le mérite de sécher toutes les larmes que ces enfants versaient ces soirs là. Ce chant si réconfortant m'avait été transmis par l'un de mes professeurs de musique (qui s'avérait être une femme) d'origine italienne, l'ayant hérité d'ailleurs de ses ancêtres et qui m'avait jugée digne, en bonne apprentie de découvrir cette mélodie et de la transmettre à mon tour à qui voudrait l'entendre.
Je commença alors les vocalises, n'ayant même pas prévenu Akito de ce que j'allais faire en éspèrant que le chant sécherait ses larmes que je ne voulais plus voir souillées son visage d'enfant, il avait des yeux fait pour exprimer la joie et l'innocente candeur d'un enfant, pas pour exprimer la tristesse glaçante des années passées...
Le chant dura plusieurs minutes que je ne pris même pas la peine de compter où d'évaluer, je chantais et peu importe le temps que cela prendrais. D'ailleurs si il le fallait je continuerais de chanter la nuit entière pour sécher les larmes de mon ami.
Lorsque j'eu finis le tout premier chant, je me tourna vers Akito, les joues humides, c'est vrai, j'avais oublié que ce chant me tirait les larmes à chaques fois tant je le trouvait beau et remplie d'un douce et agréable mélancolie...

"Tu veux....que je continue à chanter?" lui murmurais-je, les yeux dissimulés derrière mes cheveux constituant ma frange.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Sam 5 Juin - 10:36

¤ Mes larmes sont chaudes et humides. Elles glissent sur ma joue gauche comme des perles glisseraient sur de la soie. Il n’y a que mon œil gauche qui pleure ; il n’y a que ce côté là. Mais pourquoi est-ce que je pleurs ? Qu’est-ce qui pleure en moi ? Qu’est-ce qui est triste ? … Je ne sais pas… Je sentis Cielle bougée à nouveau. On dirait qu’elle s’est allongé à côté de moi. Je fus assez surpris lorsque j’entendis qu’elle chantait. J’entrouvris pendant quelque seconde mon œil pour la regarder mais le fermis de nouveau à cause de mes larmes qui m’empêche de voir. J’avais en tout cas pus voir qu’elle regardait le plafond tout en chantant. Je l’écoutais attentivement. Je ne sais pas ce qu’est ce qu’elle chante mais je trouve ça beau. Je réouvris doucement les yeux lorsque je ne l’entendis plus chanter. J’ouvris cette fois ci mon œil car mes larmes avaient étrangement cessez de couler. Est-ce que sa chanson à apaisé ce qui pleure en moi ? Peut-être …

"Tu veux....que je continue à chanter ?"


Elle avait murmurer ses mots. Et même cacher derrière sa frange je voyais quand même qu’elle aussi pleurait. Je lui souris pour qu’elle continue car je savais qu’elle me verrai bien. J’aimais beaucoup sa chanson. Je fermais encore mon œil et l’écoutais à nouveau chanté sa mélodie. Je lui demanderais plus tard, aussi, si elle as une idée sur ce que voulait me dire Hevlaska à propos de ce qu’Agito et moi pouvions voir. Cette phrase est encore tout flou dans ma tête. J’ai compris que seulement nous pouvions voir certaines choses ; mais quoi ? Quelles sont ces choses dont cette phrase parle. Quelles sont donc ? Je ne comprend vraiment pas ce que c’est… Je continuais d’écouter Cielle. Je me rapprochais un peu d’elle en pliant mes jambes presque contre moi. Je l’écoutais jusqu’à ce que je succombe quand même à ma blessure et finisse par m’endormir calmement. Pour tant d’une certaine manière mon inconscient écoutait encore la chanson de Cielle. Je rapprochais mes mains de mon visage… Un petit peu plus longtemps après mon frère entrait dans ma chambre pour voir comment ça allait. Lorsqu’il vit que je dormais profondément il posa ma couverture sur moi puis te dis :

_Si tu veux aller dormir toi aussi, tu peux retourner dans la chambre où tu était ce matin. Elle se trouve à gauche au fond du couloir…. A moins que tu ne préfère rester dormir avec lui ? Tu fais comme tu veux.

C’est vrai qu’il était déjà le soir. Ce n’était pas très tard mais vu tout ce qui c’est passer aujourd’hui ! Puis mon frère regardait vers mes mains. J’avais garder mon livre en main. Il prit le livre et sourit discrètement. Il allait le reposer à sa place et revins ensuite juste un instant vers moi. Il passa sa main sur ma joue humide et sentis bien que j’avais encore pleuré… Je paris qu’il va me demander pourquoi demain matin. Il avait remplacé le livre par une de mes peluches. Un autre de mes lapins (tout doux) fait maison. Celui-ci était de couleur noir avec des petites tâches bleu. Il dit juste avant de partir :

_Si tu reste dormir avec lui, tu verra quelque chose d’assez mignon demain matin lorsqu’il se réveillera.

Puis il sortit de la pièce sans rien dire d’autre qu’un simple « Bonne Nuit ». Je serrais dans mes bras ma peluche tout en posant ma tête contre celle-ci. Je dormais profondément mais je ne rêvais pas. Etrange je trouve, quand même. Même si souvent je rêve et je ne m’en souviens pas pour une fois je ne rêvais pas… Enfin pas tout de suite à vrai dire. Car plus tard dans la nuit la seule chose à laquelle je pensais et qui venait des mes rêves étaient le souvenir heureux que j’avais avec ma mère. Ce sont aussi des souvenirs assez amusant pour certain. Il n’y en a aucun de troublant pour l’instant. De toute manière je n’en n’ai presque qu’aucun de troublant lorsque je suis avec ma maman. Il y en a certes mais il y a plus de bon souvenirs que de mauvais et c’est mieux d’ailleurs. Et dans mon sommeil si profond je murmurais :


-Oka…-chan…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Sam 5 Juin - 19:55

J'avais continué ma chanson car visiblement elle l'avait un peu apaisé, où du moins je l'espérais. Les notes de ma mélodie semblait se briser au plafonds pour mieux redescendre ensuite vers nos oreilles. Ce chant, plus je le chantais et plus il me renvoyait en arrière, plongé dans des souvenirs lointains pour certain d'entre eux, des souvenirs auxquels ont s'attache et que l'on n'oublie jamais où plutôt que l'on ne veux jamais oublier. Je sentis soudain qu'Akito s'était rapproché de moi et avait ramené ses jambes vers lui. Je continais toujours de chanter pourquoi, ne voyant pas tout de suite qu'il s'était endormi bien que j'en soit heureuse, au moins mon chant aurait été utile à mon ami.
C'est alors que le frère d'Akito, le dénommé Kaitô entra dans la chambre à son tour sans doute pour voir comment allait son petit frère qu'il fut un peu surpris de trouver endormi blotti sereinement dans ma direction avec son livre de poémes entre les mains. Livre que Kaito lui pris afin d'aller le ranger à sa place initiale le tout en souriant légérement aprés m'avoir demandé si je voulais rester dormir avec toi où si je préférais la chambre où j'étais ce matin, il était gentil, il me laissait le choix et à vrai dire je n'avais aucune envie de dormir seule, certes il y aurait eu Hélios avec moi mais ce dont j'avais besoin c'était d'une véritable présence humaine...
Avant de sortir de ta chambre, ton frère me dis que si je restais à tes côtés cette nuit, demain matin je pourrais voir quelques choses de mignon, nous verrons bien ce cas! Cela me fit mentalement sourire et je ne lui répondit que par un mouvement de tête positif, mes yeux toujours cachés dérrière mon épaisse frange blanche.
Kaito t'avait couvert d'une couverture et remplacé le livre que tu tenais par l'une de tes peluches que tu aimais tant (à ce moment là, je me souvint du jour où nous nous sommes rencontrés pour la première fois, Hélios t'avais attaqué en voulant chasser l'un de tes lapins...) et je te regardais à présent du mieux que je pouvais à travers les interstices naissantes entre mes cheveux, tu semblais si serein lorsque tu dormais, c'était un contraste évident avec tes expressions -bien que joyeuses la plupart du temps - lorsque tu était réveillé, un contraste également très prononcé entre toi et Agito. Tiens en parlant de lui d'ailleurs je me demandais bien si il avait pu entendre lui aussi ma chanson où si il "dormait", je ne savais pas trop comment définir le fait que lorsque l'un de vous étaient "actif" l'autre pouvait vaqué àses propres occupations et se reposer, enfin c'est ce que je pensais aprés il était possible que je me soit lourdement trompée, seul toi et lui connaissez bien qu'elle genre de relation vous entretenez.

Fermant les yeux, je me laissa également envahir par la fatigue bien que je soit encore consciente, c'est ce moment la qu'Hélios choisit pour me parler télépathiquement.

"Maîtresse, allez-vous bien?
-Pourquoi cette question?
-Votre chant, il était empli de mélancolie et si je ne me trompe pas j'ai cru entre d'arrières notes de tristesse
-C'est fort possible, ce chant porte en lui tant de mes souvenirs orphelins qu'il peux difficilement être très gai
-Excusez-moi pour cette question maladroite
-Ce n'est pas de ta faute, tu ne pouvais pas savoir, je te remercie au contraire
-Me remercier?
-Oui, tu t'inquiete pour moi alors je te remercie c'est logique
-Oui mais c'est norma..
-C'est ce que font les membres d'une famille entre eux non?
-Une famille?
-Oui tu à parfaitement compris
-Maîtresse ne me dites pas que..
-Si, dors bien Hélios.
-... Bonne nuit à vous aussi... Maîtresse"

Une fois mon lycan endormi, je fus intérieurement soulagée, enfin je lui avais avouer qu'il était désormais ma seule famille.Ce qui ne changeait rien au fait que mes parents et ma soeur continuaient de me manquer affreusement, mon coeur se serra d'ailleurs à ce moment là...
Puis, dans un sommeil pourtant calme, je fus surprise de t'entendre murmurer :

-Oka…-chan…

Qui était-ce? Je lâcha un petit soupir de fatigue et de mélancolie je ne su pas trop avant de succomber moi aussi aux vertus de Morphée et du pays de rêves, si tu veut me parler ce cette personne demain matin je sais que tu le feras, inutile de forcer les choses, bonne nuit .... vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Dim 6 Juin - 11:31

¤ Dans mes rêves je vois ma maman. Encore et toujours. Ce n’est qu’un seul rêve mais il est fait de tellement de souvenir qu’on dirait qu’il y en a plusieurs. Je ne sais pas pourquoi mais il y a un de ses souvenirs qui me reste en tête précisément en ce moment. Je suis dans le jardin avec ma mère et mon frère. Nous sommes tous les trois assis au près de l’arbre dans le jardin où était Kaito-nii tout à l’heure. Kaito-nii-chan est à la gauche de ma maman et moi à sa droite. Elle est en train de chanter une chanson. Je ne me souviens plus très bien du titre de cette chanson mais elle est vraiment belle. Nous l’écoutons tout les deux la chanté les yeux fermés jusqu’à ce que mon père l’appelle et qu’elle nous laisse tout les deux dans le jardin. Je ne sais pas pourquoi j’ai ce souvenir en tête. Mais il persiste dans ma mémoire … Pourquoi ? Je ne sais pas du tout. Je serrai un peu plus ma peluche contre moi, câlinant doucement l’une des oreilles de celle-ci. Mes yeux sont chauds. Serai-ce à cause de mes larmes d’avant ou parce que quelque chose en moi est triste ; enfin je crois. A force je ne sais plus quoi pensé. Je n’arrive pas à comprendre … de plus en plus de chose…
J’ouvre les yeux doucement. Il fait encore nuit, donc il doit sûrement être vers les 3 heures ou 4 heures du matin. Cielle est restée avec moi et elle dort encore ainsi qu’Hélios. Il n’y a aucun bruit et le quarts de Lune dans le ciel suffit à faire un peu de lumière dans ma chambre. J’ai un peu de mal à garder les yeux ouverts. Je ne sais même pas pourquoi je me suis réveillé car j’ai encore sommeil. Je tourne la tête vers ma commode et regarde l’un de mes cadres qui sont dessus. Il y a une photo en particuliers qui est bien éclairé par la Lune. Dessus il y a mon frère et moi. Je n’étais pas encore partis à la congrégation. C’était un peu avant que ma grand-mère paternel devienne un Akuma. D’ailleurs c’est Akira qui a prit la photo ; il l’avait prit par surprise. Ca se voit déjà à la tête que Kaio-nii-chan et moi faisons dessus. Mon frère n’avait que 15 ans et moi 10 ans. Je venais juste de me réveillé car je m’étais endormis dans le jardin à l’ombre. Nous étions en pleine été donc cela ne gênait pas trop. Mon frère était venue me chercher pour m’emmener dans ma chambre. Et puis que j’étais encore un peu endormis, mon frère m’avait porté malgré la faite qu’il tenait encore sa cigarette. Et lorsqu’il arriva dans le couloir du haut, Akira nous prit en photo. Sur le coup je n’avais pas bien compris ce qui ce passais et ce ne fut que lorsque que je vis la photo que je compris. Je l’avais trouvé assez amusante donc je l’avais fait encadrée… Je souriais en repensant à tout ça. Puis je retournais ma tête vers Cielle et me rendormis pour cette fois ne me réveillé que le lendemain matin.
Lorsque j’ouvris les yeux le lendemain matin je vis que Cielle était déjà réveillé. Moi j’étais encore tout remplié sur moi même, serrant ma peluche dans mes bras avec l’air d’un enfant endormis sur le visage. J’avais encore un peu de mal à ouvrir les yeux et clignotait plusieurs fois de ceux-ci. Je dis doucement et même en un murmure :


-He..llo

Je remarquais ensuite que pendant la nuit j’avais du me rapprocher de Cielle car j’étais un peu plus près que lorsque que je m’étais réveillé la première fois. On ne change pas les vieilles habitudes on dirait ! Car oui c’est l’habitude de dormire avec mon frère plus petit qui fait que souvent lorsque je dors avec quelqu’un je me rapproche beaucoup de cette personne en dormant. J’adressais un petit sourire à Cielle puis frottais mon œil gauche doucement. Après je pus enfin ouvrire « mes yeux » correctement. Je regardais Cielle puis lui demandais :

-Bien dormis ?

Je la regardais puis sentis quelque chose. Je regardais juste derrière moi et vis Alice. Tient, elle venue jusqu’ici. Je la sentis monté sur mon bras et venir s’enrouler autour de mon cou. Je m’assis sur mon lit du coup. Je vis Hélios relevé la tête vers la porte comme si quelqu’un ou quelque chose approchait. Je tournais donc aussi ma tête vers la porte. Je vis mon golem battre des ailles vers moi avec un message s’adressant à Cielle et moi nous disant que nous devions être rentré pour dans 2 jours… 2 jours ? En gros il faut que l’on parte ce soir et même dans l’après-midi si on veut être arriver à temps à bon port. Oh et dire que je voulais passer plus de temps chez ici. Je suis sûr que l’on doit rentré à cause des Akuma qui nous ont attaqués. Enfin, il fallait bien aussi que l’on rentre à un moment. Il y avait quand même une petite déception qui s’affichait légèrement sur mon visage. Enfin je sens que lorsque je vais dire ça à Akira si il est toujours ici, il va faire une tête qui me fait souvent bien rire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Dim 6 Juin - 20:41

Cette nuit là, j'eu l'impression qu'Akito avait eu le sommeil agité malgré qu'il n'est presque pas bouger, c'était très étrange. J'avais plutôt bien dormie et il en allait de même pour Hélios, lui et moi nous étions réveillés au même moment d'ailleurs. Le lit étant confortable, bien que reveillée je n'en ai pas bougé, non pas que je n'en avais pas la force mais je n'en avais tout simplement pas envie. Akito dormait encore et je réfléchissais comme d'habitude, quand allions-nous rentrer? En général lorsque les exorcistes restent loin de la Congrégation sans missions réelles c'est que, soit il y à un problème au quartier général, soit que ces exorcistes sont coupés du monde, or Akito comme moi avions nos golems à proximités et pouvions être contactés n'importe quand, ainsi mon imagination -trop - débordante eu le mérite de me faire imaginer un tas de scénarios catastrophes comme par exemple une attaque d'Akumas sur la Congrégation où encore un problèmes avec le batîment, enfin bon inutile de préciser que je ne pensais pas à des choses très joyeuses. Ce n'est que lorsqu'Akito me dis bonjour que mes noires pensées s'envolèrent finalement. Il était encore tout remplié sur lui-même, serrant fort la peluche que lui avait mis son frère dans les bras et, frottant doucement son oeil gauche, il me demanda si j'avais bien dormie. C'est à ce moment là que je compris ce que Kaito voulait dire hier soir par "Tu verras quelques chose de mignon demain matin si tu dors avec lui", en effet Akito s'évaillait à la manière d'un enfant et il était difficile de résister à ce petit zeste de charme candide, je décida de lui offrir pour tout réponse un hochement de tête accordé à un joli sourire sincère bien diffèrent de ceux que je fais d'habitude devant tout le monde, celui-là était l'un des sourires les plus spontanés que j'avais fait depuis que j'étais devenue exorciste quoi que, en y réfléchissant bien, ormis Akito et Agito il n'y à que très peu de personne qui ai pu voir mon sourire... Mais trève de bavardages, si il faut se torturer l'esprit avec ça, je le ferais plus tard une fois rentré et pas avant! Je reportas mon attention sur Akito et vis qu'Alice était venue s'enrouler autour de son cou, il devait sans doute lui avoir manqué! Mon attention fut happée par Hélios qui tournat brusquement la tête vers la porte pour une raison qui m'étais inconnue, mais quoi qu'il en soit, je l'imitais ainsi qu'Akito. Le golem de mon ami arriva vers lui en battant frénétiquement des d'ailes dans le but de nous délivrer un message à tout les deux : Ce message stipulait que nous devions être rentrés dans les 2 jours. Or 2jours, c'est le temps qu'il faudrait pour faire le voyage de retour justement et pour être dans les temps il fallait partir ce soir voir même dans l'aprés-midi. Cela me faisait de la peine de penser à Akito, il allait devoir quitter sa famille une nouvelle fois et ne savais probablement pas quand il allait les revoir (oui car à mon avis, même si ils se chamaillaient à longueur de temps j'étais persuadée qu'il voyait Akira comme n frère, un membre intégrant de sa famille). Je détestais ce genre de moments, les au revoirs et les adieux, très peu pour moi. Alors, je me tourna vers Akito et lui dit :

"Si tu veux nous pouvons partir seulement ce soir, le ferry part dans l'aprés-midi apparement mais d'ici ce soir il n'auras pas parcouru une trop grande distance et Hélios pourra aisément le rattraper en quelques coup d'ailes, donc si tu veux faire comme cela, aujourd'hui je te laisse avec ta famille pour que vous puissiez être réellement tranquille ensemble *sourire* en attendant je pense aller prés du lac que tu m'as montré la dernière fois. Profite bien de ton frère! *sourire*"

Puis, suivit d'Hélios, je sortis de la chambre et avant de refermer la porte aprés le passage de mon lycan, il me vint une chose à l'esprit que j'étais obligé de dire à Akito même si mon ego en prenait un coup et que mes joues rosissaient...

"Au fait, tu diras à Akira que.... enfin qu'il euh.... Merci..."

Un peu honteuse de ma phrase bafouillée, je fermis la porte et me dirigea vers la sortie de la maison, offrant un signe de main pour toute salutations à Kaito et Akira qui déjeunait déjà dans le jardin, accompagné du garçon et de Kami le chiot. C'est vrai que je les avait oubliés tout les deux... J'allais le prendre avec moi aujourd'hui pour laisser les Miyabi tranquille, lui faisant un signe de main, il rapliqua en quatrième vitesse à mes côtés le chiot avec lui et tenta d'entamer de dialogue avec. Mais à toutes les questions que je posa, aucune réponses ne me revint, d'abord étonnée, je compris immédiatement lorsqu'il me désigna sa gorge tout en ouvrant la bouche comme pour faire sortir des mots, le traumatisme des akumas l'avait tellement atteints qu'il en avait perdu la voix...
Pas grave, le soulevant dans les bras, je le déposa sur le dos d'Hélios qui pris Kami dans sa gueule et, adressant un "je vais au bords du lac, à ce soir!" aux deux hommes je partis vers ma destination.
Je me souvenais très bien où étais ce lac si bien que je n'eu pas une trop longue distance à parcourir. Arrivés sur les rives, l'enfant sauta du dos Hélios et à ma grande surprise, se jeta dans l'eau avec Kami. Dans un premier temps j'eu peur qu'il ne se noit volontairement (paranoïa du métier sans doute...) mais mes craintes se dissipèrent lorsqu'Hélios, aprés m'avoir demandé la permission, les ai rejoint dans leurs nage. Quant à moi, je m'assis au bords du lac un instant et sentis mon golem bouger dans la capuche pour finalement venir voler à l'air libre, une voix que je connaissait bien à sortait, il s'agissait de Reever, le bras droit du Grand intendant.

"Ohey Cielle! Comment vas-tu?
-Hmm...
-Oula, ça n'as pas l'air d'aller exorciste, qu'as-tu?
-Justement Reever-san, à quoi bon être un exorciste si je ne peux pas sauver autant de gens que possible
-.... Je n'ai malheuresement pas de réponse à te fournir
-Reever-san, vous voyez cet enfant qui joue dans l'eau? dis-je en tournant la visière de mon golem vers l'eau où jouait l'enfant, Hélios et Kami.
-Oui je le voit, qui est-ce? Et pourquoi ne rit-il pas? Il semble bien s'amuser pourtant
-Ce n'est pas qu'il ne rit pas, il ne peut plus rire, sa famille à été anéanti par des Akumas, sa propre soeur à été transformé devant ses yeux à cause de mon incompétence! Et maintenant le voila orphelin et il à perdu sa voix d'enfant! quelques larmes commençaient à perler le long de mes joues
-Tu n'y pouvais rien Cielle, on ne peux pas sauver tout le monde
-Je le sait bien mais là, là si j'avais été plus forte j'aurais pu sauver sa soeur aussi et il ne se retrouverait pas tout seul...
-..
Mes genoux rempliés contre moi et ma tête enfouie dans l'espace de mes bras, je ravala mes larmes et continua à parler avec Reever

-Reever-san, que puis-je faire pour l'aider celon vous?
-Mais tu l'as déjà aidé, tu l'as sauvé lui et tu as secourru l'âme emprisonné dans le corps de sa soeur, c'est énorme bien plus que ce que ne pourrais faire n'importe qu'elle humain
-Oui mais c'est insuffisant..
-*soupir* Ecoute, Cielle je comprends ta colère et ta tristesse mais...
-La Congrégation n'as même pas d'orphelinat! Ou vas t-il aller?!
-Justement, nous ne possédons pas d'Orphelinat mais nous avons des partisans humains partout dans le monde qui peuvent l'acceuillir, je vais d'ailleurs immédiatement contacter ceux d'Hokkaido, ça te va?
-Vraiment? dis-je en relevant la tête vers l'oeil du golem et en séchant les larmes qui avaient déjà couler
-Oui, je le fais imémdiatement et te recontacte aprés promis.
-... Merci Reever-san
-Non, pas de quoi, merci à toi Exorciste!

Et la connexion s'arrêta. Je continuais de fixer l'enfants et les deux canidés jouant dans l'eau et, ne pouvant plus résister, me joignit à eux. Nous jouâmes jusque tard dans la journée et le soleil commençait déjà à décliner lorsque Reever m'envoya un message sur mon golem, une famille de partisans acceptais de prendre le petit avec elle et était en ce moment même en route, arrivant certainement d'une une heure tout au plus. Revenant sur la rive, je jugea qu'il étais temps d'y aller, j'appela Hélios qui ramena le garçonnet et Kami (toujours pas épuisé il faut le dire!) sur la rive au moyen de sa gueule. Remontant sur le dos de mon loup, je pris le garçon avec moi et le chiot était dans ses bras à lui, puis nous décollâmes, direction : La maison d'Akito. J'espère qu'il aura passé une bonne journée lui aussi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Neko !
Le Requin †

Nyaaaaa
▐ Ton Age : 21 ▐ Rp : Nyaaa
Féminin « Messages » : 1238
« Two Perso » : Nyaa
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Nyaaa
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi] Lun 7 Juin - 3:59

¤ Je vis d’abords Cielle me sourire en un hochement de la tête lorsque je lui demandais si elle avait bien dormis. Mais je vis bien aussi quelque chose sur son visage lors de l’annonce de mon golem. Mais bon son sourire réapparu assez vite et se retournant vers moi elle me dit :

"Si tu veux nous pouvons partir seulement ce soir, le ferry part dans l'après-midi apparemment mais d'ici ce soir il n'auras pas parcouru une trop grande distance et Hélios pourra aisément le rattraper en quelques coup d'ailes, donc si tu veux faire comme cela, aujourd'hui je te laisse avec ta famille pour que vous puissiez être réellement tranquille ensemble. En attendant je pense aller prés du lac que tu m'as montré la dernière fois. Profite bien de ton frère !"

Je lui fis un grand sourire lui montrant que j’étais d’accord et que ça me faisais plaisir. Puis je la vis sortir avec Hélios devant. Mais juste avant elle me dit les joues un peu rosies :


"Au fait, tu diras à Akira que.... enfin qu'il euh.... Merci..."

Je ne compris pas de quoi elle voulait me parler mais je fis un hochement de la tête à mon tours pour lui dire que c’était d’accord. Je descendis dans le jardin un peu plus tard après m’être habillé d’une façon un peu plus correcte. Mon frère et Kaito était déjà en train de déjeuné tout les deux. Cielle avait du prendre avec elle le chiot et l’enfant. Je m’approchais d’eux tranquillement sans rien dire avec un air un peu blasé. Automatiquement je vins m’asseoir à côté de mon frère.

-Enfin debout la sangsue !

Akira avait le don de m’appeler « Sangsue » pour la simple raison que je passais beaucoup de temps avec mon frère lorsque l’on se voit. Et même avant que je n’entre à la congrégation, j’allais un peu partout avec lui. Je changeais mon cache-œil de place.

_ Tu sais ce qu’elle te dis la sangsue.
-Nan mais je vais tarder à le savoir.
_ Que je vais te vider réellement de ton sang si tu continue.

¤ Bien évidemment je n’étais pas sérieux. Jamais je ne ferai de réel mal à Akira. On a juste pour habitude de s’embêter l’un l’autre. Et je sens que c’est partie pour que ce soit comme ça toute la journée… En effet à peine une fois le petit déjeuné terminé on avait déjà commencé à s’embêter aux plus grands malheurs de mon frère ! Même si d’un côté c’était quand même amusant. Enfin… Sauf pour une chose…

-Tu te souviens de cette chanson, Agito ?
_Je risque pas de l’oublier.
-J’imagine puis que tu adorais la chanté. Enfin c’était surtout Akito qui l’a chantait. C’est quoi son nom déjà ?… Ah oui ! « Jitensha » ( traduction : Bicyclette ). Vous pouviez chanté cette chanson pendant des heures. Je t’avoue que parfois je me demandais si tes cordes vocales n’allait pas lâcher…
_Pff… C’est toi qui ferrais mieux de lâcher avec cette chanson.
-Allez chante-là. Je suis sûr que tu te souviens des paroles.
_Tu peux toujours crever pour que je la chante.
-Donc tu avoue que tu te souviens des paroles.
_ Oui et alors. Je ne chanterais pas cette chanson.
-Et si on demandait à Akito.
_ Dans tes rêves.
-Tu dis ça parce que je suis sûr que lui il accepterait.

Je me reculais et je m’arrêtais lorsque je fus dos à quelque chose… Ou plutôt quelqu’un. Je levais les yeux et vit mon frère, changez mon cache-œil de place. Oh non … !

¤Kaito-nii-chan avait changé notre cache-œil de place. Je le regardais et il me dit :

_Allez, chante nous « Jitensha » !
-Oui. Mais avant Akira j’ai oublié de te dire que je ne sais pour quelle raison mais Cielle te remercie.
-Ah… O.K.

Et après, au plus grand bonheur d’Akira et de mon frère et bien sûr au plus grand malheur d’Agito je me mis à chanter ma chanson ; « Jitensha ». Même si Agito ne le dira pas, comme moi il aime cette chanson. Enfin je suppose que je l’aime beaucoup plus que lui mais bon je sais que quand même il l’apprécie. C’est sûr que c’est une chanson que l’on peut écouter pendant un bon moment. Elle est belle et simple. D’ailleurs ça me fait penser à la chanson qu’à chanter Cielle hier soir. Je lui demanderais peut-être de la rechanter sur le ferry…
Du coup j’avais passer un bon moment à chanter cette chanson ou à fredonner les paroles. Je l’avais eu en tête toute la journée. C’est fou tout ce qui peut ce passer en une journée. D’ailleurs Akira à même réussi à me prendre en photo ! On a beaucoup parler aujourd’hui. Kaito-nii-chan avait oublier à quel point j’avais la tchatche. Mais aussi ça faisait tellement longtemps que l’on avait pas parler comme ça. Habituellement on se parle au téléphone mais bon pour une fois ça fait du bien de parler face à face… Puis ensuite Akira me montra un photo. Je ne savais pas si je devais rire ou avoir honte. C’est pas dans la police qu’il aurait du travailler mais en tant que journaliste ! Il avait prit une photo de Cielle et moi en train de dormir… D’ailleurs en parlant de celle-ci, elle arriva pile au moment ou j’essayais de reprendre la photo à Akira. Je fini par avoir cette photo mais bonjours pour comment je l’avais attrapé… Je me retrouvais allonger de tout mon long par terre sur Akira ! Mais bon j’avais réussi à récupérer la photo. Je me relevais et la mis dans une des mes poches de ma tenue d’exorcistes… Si Cielle est là, d’ailleurs c’est qu’il est tant de partir. J’avais complètement oublié qu’on devait rentrer à la congrégation. Je disais au revoir à Akira et à Kaito-nii-chan à ma façon ( très particulière et très enfantine ! ) puis allais rejoindre Cielle qui m’attendait…

-On peux y aller maintenant.

Lui dis-je avec un sourire. J’étais triste de partir c’est normal mais bon je rentrais dans ma deuxième maison voir ma deuxième famille. Vu comme ça c’est beaucoup moins triste !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi]

Revenir en haut Aller en bas

Quand on atteri pas au bon endroit.... [Pv Akito/Agito Miyabi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: « CITIES» :: B.I.G ● T.R.I.P-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit