AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Lun 2 Aoû - 8:34

« Aie ! Ma tête… Ou je suis ? »

Un plafond blanc, c’est tout ce que je vis sur le départ, enfin partiellement car je ne mis pas longtemps à réaliser que mon œil gauche était entravé par ce que je pensais être un bandage fermement posé. Fichu Akuma de niveau trois… je n’aurais pas dû le sous-estimer autant. D’accord d’accord je l’ai envoyé valser comme il faut mais résultat j’en suis revenue estropiée et sans aucunes idées de la où j’étais. Oui tiens d’ailleurs c’est vrai ça, un plafond blanc c’est assez succin, la vraie question se trouve là : Ou est-ce que je suis et comment j’y suis arrivée ? Parce que je si je me fis à mes souvenirs et je sais qu’ils sont exacts la dernière chose que j’ai vu c’était la forêt de conifères de ce pays qui commençait à se colorer des rayons de l’aube sans pour autant se dévêtir de leurs manteaux de nuit. Un beau spectacle d’ailleurs, dommage que je n’ai pas pu en profiter d’avantage. Enfin bref, je me relevais dans ce qui semblait être un lit et fis une rapide inspection de mes blessures. Bon déjà j’avais un œil hors-service ça je l’avais bien remarqué. Ensuite il y avait une grande bande autour de ma tête et un pansement qui entourait mon poignet droit. Hormis ça je ne vis rien de spécialement anormal. Une infirmière m’appris que j’avais été amené ici par des voyageurs ayant vu mon combat contre l’Akuma mais qu’ici je ne risquais plus rien puisque cet hôpital de province avait une alliance avec la Congrégation de l’Ombre, soit un refuge de fortune pour tout les exorcistes et personne liés à cet ordre. La seule chose que je désirais un temps soit peu maintenant, c’était de rentré au plus vite pour retrouvée ma chambre, mon petit univers ainsi que mes amis si ils étaient déjà rentrés de mission bien sûr. Mais bon il faut croire que le monde entier voulait voir mes projets contrariés car mon golem se mit à voleter en cercle autour de ma tête avant que, par énervement pur et simple je ne l’attrape avec ma main valide et le fasse arrêter de me tourner autour sous peine d’aller rencontrer le mur. Et tout ça pour me dire quoi ? Que j’étais immédiatement ralliée à une nouvelle mission, d’inspection cette fois-ci avec un autre exorciste si cela n’était pas gênant pour lui. Non mais qu’est-ce qu’ils semblaient tous me chanter là ? Non seulement je ne pourrais pas me reposer correctement, en plus de ça je devais plier et tout faire en fonction des volontés d’un autre exorciste qu’apparemment je ne connaissais n’y d’Eve ni d’Adam ? Enfin plier à sa volonté… s’il daignait se ramener au plus vite, ce que je n’espérais pas vraiment. Au moins s’il ne venait pas j’aurais la paix et je pourrais revenir à la Tour sans problèmes.
Malgré les réticences des infirmières et aides-soignantes qui s’occupaient de moi je pris la décision de me lever pour sortir enfin de ce lit ou je me sentais prisonnière. Bon cela dit ce n’était pas mieux une fois sortie mais bon au moins ainsi mes jambes étaient libres de leurs mouvements, ou presque. Une attèles pour soutenir mon poignet fut la bienvenue je l’avoue. Tout en l’attachant autour de mon cou afin que mon avant bras ne se repose dans la boucle, je me rapprochais de la fenêtre. I lavait du neiger pendant mon inconscience car le sol était suffisamment recouvert de flocons pour que les enfants –sans doute des orphelins qui résidaient ici- ne s’amusent avec. Il n’était pas très étonnant de voir la neige tomber ici, si je me fiais à mon point de vue nous étions dans un petit hôpital isolé au milieu de plusieurs montagnes enneigées elles-aussi au dessus d’une certaine altitude. Le vent froid qui fouettait l’endroit n’avait sans doute pas eu le moindre mal à faire stationnés au dessus de nos têtes des nuages neigeux en abondances. Un sourire illumina un peu mon visage bandé lorsque je vis Hélios jouer lui aussi avec les jeunes enfants, se roulant dans la neige pour en profiter lui aussi. Un vrai chiot en cet instant. Mais bon après tout lui aussi ne cessait de combattre à mes côtés, quoi de plus légitime que de vouloir prendre un peu de recul par rapport à tout ça et d’en profiter pour se détendre ? D’autant que ces bambins ne le regardaient pas comme une bête curieuse, ça devait le changer pour une fois. Qu’il en profite comme il se doit, nous repartirons bien assez tôt.

Les cloches de la chapelle proche carillonnèrent à mes oreilles, me donnant une volonté particulière de sortir prendre l’air. Mais la, malheureusement je fus bloquée non seulement par deux infirmières mais aussi par deux traqueurs dont le physique me rappelait étrangement celui de deux armoires à glaces. Je devais rester dans ma chambre jusqu'à l’arrivée de mon « collègue » ? Raaaaaah ! Et bien qu’il se dépêche dans ce cas. Je savais bien que mes espoirs de retournés à l’Ordre Noir venaient de se dissoudre totalement et que je n’avais donc pas le choix que de l’attendre pour commencer la prochaine mission. Soit, j’irais donc faire cette « inspection » avec l’étranger, mais qu’il se dépêche de rappliquer alors ! Je commençais à faire une allergie de cette pièce blanche et dénuée de la moindre parcelle de chaleur humaine. A défauts de sortir, je me débrouillais pour ouvrir ma fenêtre en grand, laissant un air agréablement frais venir aérer la chambre exigüe. Me penchant à ma fenêtre, je pus pleinement profiter des rires des enfants qui s’amusaient de bon cœur avec mon Innocence. Oui ça ne se voit peut-être pas mai il adore les enfants. Bref, un nouveau vent se levait doucement mais surement, annonçant sans aucuns doutes la descente de nouveaux flocons d’ici très peu de temps. Mes cheveux blancs voletaient quelques peu au rythme de la brise pour finalement retomber aussi vite qu’ils s’étaient envolés. Les yeux divaguant vers le lointain, je fixais mon regard sur la ligne d’horizon séparant les premières montagnes des forêts de conifères qui me faisaient face. Je me demandais à quoi pouvait bien ressembler cet exorciste. C’est vrai après tout, à par me dire quelques chose du genre « il viendra si il veut » on ne m’avait rien donné de plus consistant pour que je me fasse une vague idée de lui. D’abord était-ce un homme ? Car j’avais remarqué que même lorsque l’on m’envoyait des renforts féminins, l’adjectif « il » était toujours de mise et ce pour je ne sais qu’elle raison absurde d’ailleurs ! Passons, déjà arriverais-je seulement à le reconnaitre ? Peut-être ne portait-il pas son uniforme d’exorciste sur lui… J’espérais que si dans un sens car moi-même ne portant pas le mien il risquait d’être on ne peu plus compliqué de se retrouver sinon.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mar 3 Aoû - 1:11

  • Un léger soupir s’échappa des lèvres d’une jeune femme, le front négligemment posé contre la vitre d’un wagon de train. Une fois de plus, Hikari Hakumei exhalait la motivation et la joie de vivre. Non, vraiment, elle s’ennuyait et n’attendait pas plus intéressant des évènements à venir. Elle était rentrée d’une mission éreintante deux semaines auparavant. Et bien sûr, alors que ses blessures venaient de cicatriser et qu’elle s’apprêtait à gouter à un peu de repos bien mérité, Komui l’avait demandé. Ses quelques amis étaient presque tous à la Congrégation, aussi elle avait espéré pouvoir les retrouver, discuter un peu avec eux, et laisser son esprit agité se détendre. Mais non, cela aurait été trop beau. Aucune chance pour elle d’aller revoir enfin Kenji, ou même Axel. Ou encore de discuter avec Evangeline durant des heures. Pas la moindre heure à passer avec Lavi, sans parler de mission ou d’akumas. On l’envoyait vérifier si les akumas se tenaient bien. Et même pas dans une belle ville, non, on l’envoyait une fois de plus à la campagne. Et lorsqu’elle repensait à sa dernière mission à la campagne, censée être simple et brève, elle craignait le pire pour celle-ci. Oh, il n’y avait pas obligatoirement d’innocence à trouver cette fois. Ni une dizaine d’akumas à tuer. Simplement, quelques villageois avaient observé ici et là des ombres difformes et monstrueuses. Et cela n’était jamais réellement bon signe. Aussi, c’était à elle de vérifier s’il y avait des démons dans le coin, et si oui, pourquoi. Pour détruire le petit hôpital allié à la Congrégation ? Ils en seraient bien capables. De plus, elle n’aurait pas à se promener seule, non. Il fallait qu’elle aille récupérer avant cela un ou une collègue éclopée dans l’hopital en question. Quel bonheur. Hikari allait devoir se forcer à lancer quelques paroles polies, en espérant que l’Autre ne soit pas d’humeur bavarde.

    Le train s’arrêta dans un grincement affreux qui fit soupirer une énième fois l’élue de Dieu. Se levant dans un mouvement souple et gracieux, elle se hâta de traverser son wagon pour se diriger vers une sortie, suivie par un traqueur au visage fin et plutôt bien bâti qui semblait agacé de voyager avec une ombre. Il avait tenté plusieurs fois d’engager la conversation avant de renoncer, désespéré de ne recevoir pour toutes réponses que des phrases laconiques. Sans prêter attention à celui qui devait l’accompagner, elle sauta les quelques marches qui la menaient au quai, avant de fendre la foule qui s’éloignait du train. Ce ne fut que lorsqu’elle eut quitté la gare qu’elle réalisa qu’il neigeait. Et qu’il avait neigé durant tout le voyage. Elle qui avait gardé le regard dans le paysage n’avait pourtant rien remarqué, perdue dans ses songes habituels. Les flocons tombèrent dans sa chevelure noire, qu’elle avait vaguement coupée quelques semaines auparavant. Les mèches sombres avaient de nouveau dépassé ses épaules, et la ressemblance avec Meian s’était faite un peu plus frappante encore. Aussi elle s’était contentée de les couper rapidement avec des ciseaux fins. Il tombait désormais dans sa nuque, plutôt courts, mais toujours aussi délicieusement ténébreux. Des cristaux blancs venaient donc s’y fondre, blanc contre noir. Elle leva un instant le visage, comme une enfant fascinée par la pureté de la neige. Avant de reprendre sa course lorsqu’elle sentit la présence encombrante du traqueur derrière elle. Il fallut quelques dizaines de minute avant qu’un véhicule ne les dépose devant l’hôpital, la neige encombrant la circulation.

    La jeune femme observa avec un léger sourire les enfants qui jouaient devant le bâtiment. Jusqu’à ce que ses yeux bleus se posent sur un étrange loup bicolore, tout simplement immense, qui participait avec plaisir au jeu. Elle jeta alors un regard songeur à la créature. Peut-être appartenait-il à l’exorciste qu’elle devait rencontrer, il était courant que ceux-ci possèdent des animaux qui sortaient du lot. Les iris bleutés s’attardèrent un court instant, puis elle détourna la tête et entra de son pas souple et félin dans le petit hôpital.

    Le traqueur qui était derrière elle prit alors la parole, d’une voix morose :

    « Celle qui doit vous accompagner se trouve par ici. Veuillez me suivre. »

    Elle eut un léger sourire, constatant avec plaisir que son accompagnateur aurait préféré se trouver auprès d’une exorciste plus joyeuse. Plus… ouverte. Et curieuse de découvrir celle qui allait la suivre dans cette banale mission. Cet endroit, et surtout, la neige qui tentait de le recouvrir, lui rappelait sa dernière rencontre avec un Noah. Celle-ci s’était curieusement passée de façon… pacifique. La jeune Hakumei avait enfin découvert quelqu’un qui prenait autant de plaisir qu’elle aux joutes verbales. Hormis sa sœur, bien entendu. Meian, autrefois, magnait très bien l’art de la parole. De l’insolence. Puis, comme Hikari, elle avait cessé de parler lorsque l’être qu’elles formaient s’était disloqué. Meian était devenue la Noah du silence. Et Hikari avait repris foi un peu plus tard, apprenant à offrir quelques mots à ceux qui parvenaient à trouver son cœur, sous la vague de ténèbres qui l’avait enfoui. En la Congrégation, elle avait trouvé la force de se battre et de continuer à vivre, pour de nouvelles raisons. Pour une cause juste et qu’elle refusait de croire désespérée. Elle y avait également découvert une sorte de famille. Quelques amis, auxquels elle parlait avec apaisement. Et d’autres, auxquels elle tenait énormément, elle qui s’était jurée de ne jamais aimer des êtres destinés à mourir. Oh ils étaient rares. Mais ils avaient su chasser Meian de la surface de son esprit, pour l’enfouir quelque part dans son cœur. Sans l’aider réellement à oublier. On n’oublie jamais une moitié de son être.

    Les pas légers de l’exorciste emplirent les couloirs. Elle avait du abandonner la tenue légère qui lui permettait de se battre pour une plus épaisse, qui elle, couvrait ses bras et ses jambes pour les protéger du froid. On lui avait demandé de l’essayer, lui promettant que cet uniforme était conçu pour laisser jaillir la lumière sans être consumé. A vrai dire elle n’y croyait pas. L’aube Vengeresse était puissante, parfois trop. Tellement qu’il arrivait parfois qu’elle blesse sa propre élue. La lumière qui apparaissait à la surface de sa peau se comportait comme une sorte d’acide solide. Elle brûlait, détruisait tout ce qui la touchait à la manière d’un feu glacé. Et une fois façonnée par l’esprit de son exorciste, elle parvenait même à trancher à la manière d’une lame aiguisée. Les doigts de la jeune fille s’agitèrent dans le vide, alors qu’elle mimait le tissage de longs fils immaculés. Pourtant, elle n’activa pas son innocence. Elle était persuadée au plus profond d’elle-même que à chaque réveil, son arme réduisait sa vie de plusieurs jours. Oh elle savait depuis quelques temps déjà que les symbiotiques ne vivaient que peu de temps, dévorés par la puissance de leur innocence. Mais qu’en était-il d’une symbiotique de cœur ? D’une gamine qui était née avec un cristal enfoui au cœur de l’organe le plus vital de tous ? Sa vie serait aussi éphémère que celle de sa jumelle était longue. Après avoir été agacée par sa parfaite ressemblance avec sa sœur, elle avait enfin trouvé le point qui les rendrait à jamais différence. Ses jours s’écoulaient aussi vite que le flot d’un torrent. Ceux de sa sœur s’étaient figés à jamais dans le sablier du temps. Sans même s’en rendre compte, Hikari poussa une porte, et pénétra dans une chambre, gardée par deux traqueurs. Les deux balourds gardaient une femme, leur supérieure pourtant, comme s’il s’agissait d’une prisonnière. L’apôtre de Dieu laissa un sourire, peu sincère, naître sur ses lèvres. On la disait froide et muette. Mélancolique et solitaire. Et peu de gens en connaissait la véritable raison. Peu de personne connaissait la lumière insolente et joyeuse qui brûlait quelque part dans la nuit. Voilà longtemps qu’elle ne brillait plus pour personne. Lavi y avait plongé ses doigts. Evangeline l’avait saisi dans le creux de sa paume. Et tous deux avaient compris qui elle était. Au delà de sa tristesse. Qui elle avait été, du moins. Celle qui l’attendait ici ne pourrait le savoir. Il s’agissait d’une simple collègue qui ne vivrait à ses cotés que quelques heures. Quelques jours. Puis elle s’effacerait. Comme tous. Sans hésiter, du moins en apparence – un traqueur lui avait désigné la bonne personne – Hikari se dirigea vers la femme aux cheveux dont la blancheur parfaite était tranchée par une mèche sombre. Des bandages couvraient son corps. Son visage. Mais elle ne cilla pas. Plus. Elle avait l’habitude.

    « Je suis Hikari Hakumei. Enchantée de te rencontrer. »

    Sa voix était calme et paraissait sincère. Mais son sourire sonnait encore faux. Elle avait du mal à jouer le bonheur.

    « Je pense que notre mission sera rapide à régler. Il s’agit simplement d’aller vérifier si oui ou non il y a présence d’akumas dans les villages voisins. Et si oui, nous devons trouver pourquoi. »


    [ On s'en fout de la longueur xDD ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mar 3 Aoû - 7:51

Comment décrire avec exactitude la personne qui venait d’entrer dans la pièce ? Pour tout dire il était impossible d’en faire une description exacte à la vas-vite. Non pour vraiment en faire un portrait adapté il fallait s’arrêter à chacun des mots que l’on aurait put employer. Cielle s’était figée un instant, presque époustouflée par l’aura étrange qui émanait de la jeune femme subitement entrer dans sa petite chambre d’hôpital. De son seul œil valide elle se mit à la décrire avec autant de précision qu’elle le put. Des cheveux noirs tombaient élégamment sur les épaules de la nouvelle arrivante à la manière de la Nordique bien qu’ils soient un peu plus longs que ceux de Cielle. Un visage à la peau et aux traits superbement dessinée, un peu comme si elle avait en face d’elle une véritable poupée de porcelaine que personne n’oserait approcher ou même toucher sous peine de risquer de la briser. D’ailleurs cette observation aussi courte soit-elle en avait presque fait oublier ses bonnes manières à la Dawndream. Elle avait appris que le nom de l’inconnue n’était autre qu’Hikari Hakumei, un très beau nom en adéquation parfaite avec le physique de celle qui le portait. S’approchant de sa collègue, Cielle se présenta elle-même de façon claire, nette et précise. Inutile de préciser le pourquoi du comment elle s’était retrouvée alitée ici, les bandages de sa tête étaient sans doute assez expressif non ? Bref, les présentations achevées Cielle eu l’immense joie de voir les traqueurs se pousser de son chemin. Enfin ! Elle pouvait désormais circulée en totale liberté puisqu’elle était accompagnée… Non mais franchement, pourquoi ne pas l’avoir laissé partir plus tôt ? Aller faire un tour devant l’hôpital ne l’aurait pas tué ! Pfff les traqueurs avaient vraiment de drôle d’idées parfois. Ca en devenait lassant. Première étape de son périple, allé voir son Innocence. Descendant les marches du mieux qu’elle le put avec un champ de vision réduit de moitié, la demoiselle arriva bien vite auprès de son loup qui délaissa un peu les enfants afin de s’enquérir de l’état de santé de sa Maîtresse.

« Tout va bien maîtresse ?

-Oui Hélios ne t’en fait pas je n’ai rien

-Je suis rassuré. Moi, qui est cette jeune personne que j’ai entre aperçue tout à l’heure ?

-Il s’agit sans doute d’Hikari Hakumei, elle sera notre coéquipière pour la mission d’inspection que l’on vient de nous assignée

-Une mission… encore ?

-Et oui je sais moi aussi j’aurais voulu rentrer mais si on arrive à terminer cette fichue inspection le plus vite possible on rentra sans doute illico

-Faisons vite dans ce cas, les murs et les jardins paisibles de l’Ordre Noir me manquent un peu

-Je suis tout à fait de ton avis. Sur ceux je vais prendre une douche dans le bâtiment annexe, une fois changée je reviendrais et nous pourrons partir. J’espère d’ailleurs qu’ils on pensé à mettre mon uniforme dans les douche, je me vois mal aller le rechercher une fois trempée dans l’hôpital… »

Bon chose rassurante, Hélios semblait aller on ne peut mieux. D’ailleurs à peine Cielle avait-elle terminé leur conversation mentale qu’il se remit à jouer avec les enfants. Qui sait ? Peut-être qu’Hikari l’appréciera aussi, Hélios étant un animal très sociable malgré les apparences il ne demandait certainement pas mieux.

Entrer dans le bâtiment des douches, Cielle ôta les vêtements singulièrement blanc dont on l’avait sans doute habillé durant son sommeil pour très vite faire couler l’eau chaude agréablement sur elle, histoire de se réchauffer dans un premier temps. Lorsqu’elle eu finit de se doucher totalement, son regard se porta sur une espèce d’armoire qui faisait face aux compartiments de douches et dans lequel on semblait ranger divers vêtements. S’approchant, elle finit par deviner ou se trouvait son uniforme. En effet la désignation « fille bizarre, cheveux blancs » semblait bizarrement lui parler… Fichue cheveux va ! Comme si elle l’avait choisi cette couleur…

Bref, elle enfila rapidement son fameux uniforme d’exorciste comme le veux la coutume dans leurs « métier » afin de devenir réellement un appât à Akuma. On aurait d’ailleurs pu dire de ses vêtements qu’ils ne protégeaient pas bien du froid, c’est vrai car il ne s’agissait que d’une jupe-short, d’une chemise bicolore à manches évasées ainsi que d’une paires de chaussures compensées, lui faisant gagner cinq centimètres. Mais peu importait car Cielle n’était pas le genre de personne à craindre le froid enfaite, enfin tant que ça ne durait pas trop longtemps évidemment. Hey ! Cielle reste une humaine après tout ! Au bout d’un moment le froid elle finit par le ressentir comme tout le monde. Bref, passons au lieu de se perdre dans de futiles détails comme ceux-ci. Nouvellement changée et rafraichie par son agréable douche chaude, La Nordique repris le chemin de l’extérieur pour comme promis rejoindre son lycan. Une nouvelle embrassade entre l’exorciste et son Innocence et enfin, ils purent partirent pour de bon. La directrice de l’hôpital offrit un petit panier de collation pour la suite de leur mission. Un sourire et de chaleureux remerciement pour le panier bien sûr mais également pour les soins et l’hébergement qui furent très appréciés aussi bien de Cielle que d’Hélios. Voulant avoir un point de vue extérieur au sien avant toute chose, la blafarde interrogea son Innocence télépathiquement.

« Tu ressent quelques chose ?

-Tout reste très vague, on ne peut pas dire que je ressens une présence d’Akuma mais c’est comme si il y avait quelques chose d’étrange dans l’air

-Oui donc on ne peut pas écarter la présence de ces choses dans le secteur

-C’est exact

-D’où vient ton ressenti le plus fort ?

-Droit devant nous, vers le Nord et les pics montagneux.

-Bon… A bien y regarder si on y va en marchant on perdra beaucoup de temps à traverser toute la forêt, il vaut mieux y aller en volant tu ne pense pas ?

-Si, nous y serions en à peine une heure vraisemblablement

-Soit, faisons cela. »

Lorsque Cielle et Hélios se parlaient comme ceci, parfois ils en oubliaient que personne d’autre ne pouvait entendre leurs dialogue muet et il est sans doute étrange pour une personne extérieur à leurs duo de les voir silencieux sans bouger l’un devant l’autre de la sorte. Mais bon les autres personnes avec qui Cielle avait déjà missionnée s’étaient habitués alors pourquoi aujourd’hui quiconque se permettrait de se plaindre de ce silence ? Personne, nous sommes d’accord. Montant sur le dos d’Hélios, Cielle fixa une dernière fois leur destination avant de dire avec un sourire à son acolyte aux cheveux noirs :

« Bon, Hélios semble ressentir quelque chose venant de ces montagnes là-bas, autant commencé par là non ? Allez, viens. »

Sans lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit, La Nordique attrapa Hikari par le col de son uniforme et la fit s’assoir derrière elle en même temps qu’elle ordonna à Hélios de s’envoler aussi vite que possible. Espérons simplement que l’Aube Vengeresse n’aura pas le mal de l’air. ~~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mar 3 Aoû - 9:25

  • Hikari observa avec une certaine indifférence la jeune femme qui se présentait, en quelques mots brefs. Son nom, son prénom. Toujours silencieuse, elle regarda donc Cielle se diriger vers les douches, tandis qu’elle, restait immobile au milieu de la cour, discutant avec le traqueur qui l’avait accompagnée. A vrai dire, la situation lui convenait parfaitement. Quelques paroles échangées, puis plus un bruit. Sa camarade s’était éclipsée, la laissant de nouveau seule. Perdue dans ses pensées solitaires. Elle aurait pu plonger dans son gouffre une fois de plus. Seulement, elle prenait la mauvaise habitude de se battre pour garder la tête hors du magma noir qui souhaitait parfois l’engloutir. Certes elle n’avait pas encore la force de renier la culpabilité qui la dévorait. Après tout, elle avait causé, par sa faiblesse, la ruine de sa famille, et plus tard, la destruction de son lien avec Meian. Mais elle était devenue exorciste, elle avait été choisie par Dieu. Il lui avait fallu abandonner sa sœur jumelle pour ça, et cela lui pesait terriblement. Ce n’était pas le chagrin désagréable qu’évoque une amie en affirmant que vous lui manquez. C’était bien plus que ça. C’était une douleur déchirante qui la laissait haletante lorsqu’elle se réveillait en pleine nuit. C’était une souffrance qui lacérait sans cesse son âme sans jamais la laisser cicatriser. Cependant, elle devait relever la tête et combattre pour que tout cela n’ait pas été vain. Si elle devait participer au salut du monde, alors qu’elle le fasse. Et qu’on la laisse retrouver son bonheur plus tard. Elle aiderait des familles à vivre. Elle combattrait pour que l’amour ne soit plus jamais une arme, celle qui rappelait les âmes des défunts dans ce monde pour façonner ensuite des monstres. Oui, l’exorciste de lumière vivrait pour cela. Et même si elle se prenait à aimer ses compagnons de bataille, elle ne perdrait jamais ce but de vue. Car il était la seule voie vers une quelconque rédemption. Vers un apaisement futur. Si le monde devait cesser de s’effondrer, cela serait uniquement grâce aux exorcistes. Grâce à leur sang versé qui abreuverait la terre. Ou les Noahs. Et ce chemin, cette envie de se dresser contre la haine qui les enveloppait peu à peu l’aidait à tenir. Et l’amour qu’elle éprouvait pour les siens l’aidait à vivre. A survivre. Tout simplement. Ce n’était plus Meian qui l’empêchait de basculer dans le gouffre désormais. Non, sa sœur jumelle au contraire, y était tapie et attendait de la saisir dans ses bras. Hélas, Hikari fuirait son étreinte désormais. A contrecœur. Et elle se débattrait pour ne pas sombrer de nouveau, comme elle avait sombré alors qu’elle venait d’arriver à la Congrégation. Enfant perdue, elle avait abandonné sa verve, son entrain. Sa force. Jusqu’à ce que les prétendus morts en sursis qu’elle avait sévèrement rejeté ne se fraient un chemin jusqu’à son cœur. Et la forcent à relever la tête.

    Il aurait été égoïste pour elle de ne pas combattre alors qu’elle en avait le pouvoir. Elle serait la lumière salvatrice, puisqu’on lui en avait donné la possibilité. L’obligation. Après tout, qui ne rêve pas d’œuvrer pour de grandes causes, qu’elles soient bonnes ou mauvaises ? L’être humain aime ne pas avoir à s’agiter inutilement sur terre. Il souhaite être utile, bien malgré lui. Et Hikari avait adopté des idéaux qu’elle admirait désormais. Elle resterait pourtant à l’abri de la gloire, agissant dans l’ombre, comme tous. Et son nom s’effacerait comme des dessins tracés dans la poussière lorsque son corps rejoindrait sa dernière couchette. Aujourd’hui peut-être ?

    Un sourire passa sur ses lèvres lorsqu’elle aperçut Cielle revenir, vêtue d’un léger uniforme. Peu lui importait de mourir. Il n’y avait personne qui… Non. C’était faux. Si elle mourrait, elle laisserait quelques amis derrière elle. Cela serait stupide et probablement douloureux. Mais elle aimait chasser les akumas. Elle ne les laisserait pas l’achever, elle la titubante poupée de verre dont le cœur de cristal avait vacillé depuis bien longtemps dans le vide.
    Sa camarade passa quelques minutes le regard fixé dans celui du loup bicolore que Hikari avait repéré précédemment. La Lumière Céleste haussa un sourcil surpris. Une innocence de type parasite ? Elle n’avait jamais eu l’occasion de se battre avec un exorciste en possédant une telle, bien que la maréchal dont elle était la disciple, Cloud Nine, appartienne à ce type d’apôtre. Peu gênée à l’idée de briser ce silence complice, Hikari ouvrit la bouche pour une question improvisée, lorsque la jeune femme au loup lui jeta une phrase catégorique, un sourire plaqué sur son visage.

    Cela ressemblait vaguement à un ordre d’ailleurs. Un rictus agacé se peignit sur ses lèvres, et elle allait répliquer vertement lorsqu’on la saisit par le col, et un instant après elle se retrouvait assise sur le dos de l’immense loup. Et le canidé ouvrit d’immenses ailes avant de prendre son essor. Ecarquillant imperceptiblement ses grands yeux de saphir, Hikari s’accrocha par réflexe à l’uniforme de sa collègue, plus que surprise. Bien, c’était gentil de l’avoir prévenue… Elle avait simplement failli mourir mais tout allait bien. Il fallait dire qu’elle n’avait jamais pris la voie des airs. Et n’en avait jamais réellement rêvé non plus.

    « Tu aurais pu me dire que tu voulais m’assassiner. » se contenta-t-elle de dire, d’une voix légèrement moqueuse.

    Oui, hé bien elle avait eu peur hein. C’était tout à fait normal de vouloir le reprocher à la propriétaire du sublime lycan. Se calmant, elle tenta vaguement de se rappeler la façon dont elle se tenait sur un cheval autrefois, et resserra ses jambes sur les flancs de l’animal, avant de s’accrocher d’une main légère au dos Cielle Dawndream, refermant son autre poing sur une touffe de poil bicolore.

    Le voyage lui parut long, autant être sincère. Les minutes s’égrenèrent alors qu’elle tentait de ne pas tomber, observant les arbres qui défilaient sous le ventre du grand loup. Les battements d’aile étaient puissants, aussi elle craignait à chacun d’entre eux d’être désarçonnée, bien qu’ils soient aussi fluides que possible avec des appendices d’une telle envergure. Une heure plus tard, ou une éternité allez savoir, elle put enfin poser le pied au sol, et se hâta de lâcher Cielle pour se dégourdir les jambes. Elle avait craint l’atterrissage, et, heureuse d’y avoir survécu, tentait dès maintenant de définir si oui ou non des démons se promenaient dans les environs. Après tout, sa compagne de champ de bataille devait avoir une vue assez limitée en cet instant, c’était donc à elle de redoubler d’attention. Et à vrai dire elle n’en eut pas besoin.

    Un jeune garçon passa juste à coté d’elles. Il se tourna vers les deux jeunes filles, son regard sombre paraissant perdu au delà de la vie. Son corps frêle paraissait avoir du mal à se mouvoir, pourtant cela ne semblait pas du à une quelconque blessure… Non, c’était comme si quelque chose l’empêchait d’aller les voir. L’empêchait d’agir librement. Il posa sa main fine sur le poignet de Hikari qui lui jeta un regard impénétrable, tentant de comprendre ce qu’il pouvait bien se passer.

    « Qu’est ce que tu fais ici ? Tu as quelque chose à nous dire ? »

    Mais le gamin se contenta de se détourner avec une grimace, avant de partir en courant.
    Et Hikari secoua la tête, avant de s’adresser à Cielle :

    « Nous devrions le suivre. »

    C’était louche. Et cela pouvait très probablement être un piège. L’adolescente en était consciente, et elle était sûre que Cielle et son innocence également. Mais les deux exorcistes n’avaient pas le choix si elle voulait obtenir un éclaircissement sur la situation. On avait rapporté à la congrégation que des akumas erraient sans agir, dans les environs. Si c’était le cas, cela devait avoir un lien avec ce jeune garçon. Et Hikari comptait bien mettre les choses au clair rapidement. Un léger murmure s’échappa de sa bouche, et son avant-bras se nimba d’une lumière qui lui était familière. Bien entendu, le cuir de son uniforme n’y résista pas et se désagrégea dans un vague soupir d’agonie. Dommage il lui plaisait plutôt bien celui-là. Des griffes lumineuses grandirent entre ses phalanges. Et elle partit à la suite de l’enfant, prête à plonger dans la sombre gueule du loup. Et à en ressortir vivante.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mar 3 Aoû - 23:49

« Tu aurais pu me dire que tu voulais m’assassiner. »

Tel furent les mots prononcés par Hikari lorsque Cielle l’avait embarquée ni plus ni moins sur le dos d’Hélios. La Nordique rit un peu de la situation, le plus gentiment du monde bien sûr.

« Oh ça va, ne me dis pas que tu avais peur pour si peu ! Haha ! »

Et le vol avait repris son cours. Le paysage boisé s’étendait sans surprise sur plusieurs centaines de kilomètres alentours et même en voyant les cimes épineuses défilées sous les ailes du loup, on avait l’impression de ne jamais en voir la fin. Cielle ne du pas trop dire si c’était les nuages sombres et menaçants qui obscurcissait l’atmosphère ou bien si c’était simplement la fait que la nuit commence à tomber, et dans ce cas les recherches seraient un peu plus compliquées que prévues. Mais peu importe, qu’il fasse jour ou nuit ce n’est pas ça qui empêcherait les Akumas d’attaquer si ils le voulaient. Seulement, il avait été fait état que les Akumas du secteur ne se manifestaient pas et n’attaquaient pas non plus, ce qui n’est pas évidemment très normal étant donné l’instinct meurtrier naturel présent en chacune de ses machines. Finalement, au bout d’une heure de traversée, l’innocence de la Blafarde commençait à ressentir quelque chose de plus en plus fort à mesure que l’on se rapprochait de l’objectif de départ. Cielle le fit donc atterrir le plus doucement possible entre les sapins et autres arbres épineux qui peuplaient le secteur et les environs afin qu’il ne se blesse pas les ailes. L’atterrissage fut parfaitement réussi, du moins au gout de la décolorée car Hikari quant à elle n’avait apparemment eu qu’une hâte durant tout le trajet qui était de descendre du dos d’Hélios. Peu importe maintenant, elles étaient arrivées, inutile de faire tout un plat pour ça. Soupirant un peu, la demoiselle discuta un peu avec son Innocence afin de savoir se qu’il ressentait à présent. Tout étais confus pour l’animal qui pouvait sentir la présence d’Akumas mais aussi celle apparemment d’une autre Innocence ? Etrange… Si tel était le cas pourquoi les Akumas ne s’en étaient pas emparés pour l’amener à l’un de leurs maîtres Noahs pour qu’ils la détruisent ? Bon, ceci serait une chose à éclaircir au plus vite mais le plus urgent était d’inspecter les lieux le plus rapidement possible.

A peine avait-elle tournée la tête vers Hikari pour voir se que cette dernière faisait qu’elle remarqua un petit garçon auprès d’elle. Ce garçonnet avait l’air de tout sauf normal, tout d’abord quel enfant irait se promener aux confins de cette forêt, aussi loin de chez lui ? En plus il n’avait aucun expression agrafé au visage, le tout assorti d’un regard inexpressif également et d’un corps qu’on aurait juré qu’il avait du mal à mouvoir et la conclusion la plus probable se faisait rapidement observée, cet enfant était un Akuma. Prenant un peu peur sur le coup pour sa coéquipière d’autant que le garçon l’avait touché, Cielle tenta de l’avertir.

« Hikari, Attention ! Cet enfant est un Akuma ! »

Mais vraisemblablement elle ne fut pas entendue par la demoiselle aux cheveux de jais. C’est alors que l’enfant fit une sorte de grimace et disparus en courant vers une étendue on ne peut plus sombre, droit devant les deux jeunes femmes. Pour Cielle il était tout bonnement hors de question de le suivre, cela revenait à participer à une mission suicide ! Qui sait les pièges qui les attendaient dans le noir ? Si ça se trouve, peut-être que de nombreux Akumas bien plus puissants que l’enfant patientait dans cette sombre et utopique échappatoire. Mais bon, apparemment sa collègue ne semblait pas, mais alors pas du tout partagé son point de vue puisqu’une lumière apparu sur son avant-bras droit après qu’elle est suggérée à la Nordique de suivre le gamin. Cielle s’arrêta alors un instant sur l’éclat qui venait d’apparaitre, qu’est-ce que c’était ? Probablement l’Innocence d’Hikari certes mais elle n’avait vu aucun accessoire d’aucune sorte qui aurait permit l’activation de ceci. Le jeune Hakumei serait-elle une symbiotique ? Ce n’était pas impossible à bien y réfléchir même si Cielle ne savait pas grand-chose sur ce type d’Innocence, de plus jamais encore elle n’avait combattu au côté d’un tel type de cristal divin, elle avait donc beaucoup à apprendre et à observer. La décolorée vit alors son alliée fondre vers l’obscurité, de lumineuse griffes greffées à ses phalanges apparemment. Un soupir qui traduisait à merveille son insatisfaction s’échappa de sa gorge. Non mais franchement, à quoi pouvait bien penser Hikari ? C’était dangereux après tout ! Raaah vraiment, qu’elle tête de mule ! Enfin bon, avec une vision réduite de moitié il était certes dangereux de s’aventurer à la va-vite dans tout les coins sombres de cette forêt qui commençait à le devenir elle aussi sous l’effet du crépuscule, mais il était encore bien plus dangereux de se séparer, qui sait après tout, peut-être que l’immense quantité d’arbres qui les entouraient pourraient gênés leurs golems respectifs dans leurs transmissions. Autant écartés tout les risques possibles, rester vigilante serait la meilleure tactique à adoptée. Enfin pour ça encore faudrait-il que Cielle parvienne à rattraper la poupée de lumière qu’elle ne voyait plus désormais. Tss, elle n’avait relâché son attention que deux minute et voila que ça coéquipière s’était évanouie dans la nature ! Non mais franchement, l’esprit d’équipe c’est connu pourtant, non ?! Bref, la Nordique décida d’user d’une technique qu’elle prenait plaisir à avoir ces derniers temps : la fusion. Ainsi le corps de Cielle et d’Hélios ne formèrent plus qu’un, laissant Cielle avec son corps d’origine à ça prés qu’elle avait des griffes, deux petits crocs ressortant de sa lèvres supérieure, deux traits noirs sous ses deux devenus bleu ciel très clair, deux oreilles et une queue de loup blanc. Point positif, même si ce n’était que pour une courte période elle pouvait de nouveau profiter d’avoir deux yeux valides et ça, surtout dans un endroit comme celui-ci, c’était une très bonne chose puisqu’elle avait une vue dans le noir bien plus développé que lorsqu’elle était simplement humaine.

Bon première chose, il fallait rattraper sa partenaire ! S’élançant tel un prédateur traquant une proie, elle partit donc à sa recherche et la retrouva donc après moins d’une minute de course, sa lumière ayant trahi sa présence. Un peu excédé il faut l’admettre, Cielle voulu faire s’arrêter Hikari une seconde pour mettre au point une stratégie.

« Hikariiiiii !! Arrête toi un instant de courir tu veux ?! »

La Nordique voulut attraper le poignet non brillant de sa camarade, ce qu’elle fit. Mais, elle était tellement concentrée sur son but d’empêcher la poupée de lumière d’avancer d’avantage qu’elle en avait négligé ses instincts et capacités de loup. Ainsi, elle trébucha sur une espèce de racine et tomba dans une sorte de gouffre aussi noir que profond, entrainant dans la chute la jeune Hakumei dont elle n’avait pas lâché le poing. Elles finirent pas tomber toutes les deux dans un endroit on ne peut plus spongieux, un marais à vrai dire. Cielle s’en sortit elle s’en grand dommage, le sol boueux ayant amorti sa chute même si elle ne savait rien de ceci concernant sa camarade. En revanche, qu’elle odeur insupportable ! Déjà que pour un nez d’humain normal cela aurait été une vraie infection mais pour celui de Cielle dont l’odorat était plus poussé désormais, je vous laisse imaginer le résultat. Comble de tout, l’eau stagnante qui avait réceptionné les demoiselles semblait… collante ?! BEURK ! Il faudrait plusieurs jours et de nombreuses douches consécutives aux deux demoiselles pour espérer ôter cette odeur qui venait de s’accrocher fermement à leur épiderme.

« Pfff… C’était bien la peine de prendre une douche… » Murmura Cielle, on ne peut plus mécontente en essayant de trouver une partie de son corps épargnée par cette liquidité visqueuse, sans succès…

Puis, alors qu’elle continuait sa propre inspection corporelle, son ouïe se mis en alerte, ses oreilles canines avaient captés quelques choses, et cette chose se rapprochait dangereusement d’elles. Scrutant l’obscurité à la recherche d’un mouvement traitres dénonçant la présence d’un ennemi, le regard luisant de l’hybride fut attirer en direction d’Hikari, ou plus précisément derrière elle, une lame venait d’apparaitre aux yeux de loup possédés par Cielle et ladite lame s’apprêtait à asséner un coup à la jugulaire de la jeune Hakumei. Une geste, une parole pour traduire ce que La Nordique ressentait.

« HIKARI ATTENTION ! DERRIERE TOI ! »

En une demi-seconde, elle s’était relevé et avait tranché de ses griffes l’Akuma qui avait failli attaquer sa coéquipière. Dans le même temps, elle avait involontairement tranché également une mèche de cheveux noirs. Tournant son regard vers la demoiselle à la sombre chevelure, la blafarde lui dit alors :

« Hmm…. Désolée pour tes cheveux, sans rancunes hein ? » Le tout accompagné d’un rire nerveux et d’un mouvement de vas et vient derrière la tête de Cielle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mer 4 Aoû - 6:58

Encore vaguement agacée par le rire de Cielle, Hikari était donc partie sans regarder si sa coéquipière la suivait. Hé bien visiblement non. Alors qu’elle tentait de retrouver l’étrange gamin – était-il possédé par une innocence, ou pire… était il le réceptacle d’une âme maudite ? – Hikari entendit un bruit de course derrière elle. Faisant volte-face, elle eut à peine le temps d’apercevoir quelque chose, qui ressemblait à Cielle avec un petit coté animal, que déjà une main se refermait sur son poignet et l’entrainait dans un gouffre. Gouffre qui se tenait de toute façon devant ses pieds et qu’elle aurait du contourner d’une façon ou d’une autre. La chute fut plus ou moins brève. Elle eut le temps de se sentir tomber, et craignit d’atterrir sur des roches et de se briser la colonne vertébrale, mais ce qui les accueillit en bas était… mou. Visqueux. Des filets d’eaux suintaient à la surface de la terre, dans une atmosphère lugubre. Et le pire de tout… C’est qu’il faisait presque entièrement noir. Assise dans l’ombre, Hikari leva les yeux vers le ciel, plissant les yeux. Il allait bientôt faire nuit, certes. Elles étaient dans une forêt épaisse et sombre, d’accord. Mais si les ténèbres régnaient ainsi c’était pour une raison bien précieuse ; elles avaient basculé sous terre. Au dessus de leurs têtes, à un peu plus de 5 mètres selon elle, la roche leur barrait le ciel. Les racines des conifères sortaient ainsi dans le vide, créant un enchevêtrement sombre qui recouvrait cet étrange plafond. Elles avaient fait une sacrée chute. C’était une chance que le sol ait été recouvert d’un épais marrais, ou elles seraient mortes sur le coup. L’adolescente se releva avec une grimace avant de se tourner vers Cielle, prête à lui hurler dessus.

« NON MAIS QU’EST CE QUE TU AS FOUTU ? REGARDE… »

Mais elle fut interrompue dans son énervement par le cri de la jeune femme qui bondit, et fendit l’air de ses griffes. Aussitôt la symbiotique se figea, avant de se retourner lentement. Un akuma venait d’exploser dans une brève décharge lumineuse. Et surtout, cette idiote qui l’accompagnait venait de lui sauver la vie. Son souffle s’échappa rapidement d’entre ses lèvres, et elle revint de nouveau à Cielle, avant de lui jeter un regard étonné. Ses doigts allèrent d’eux-mêmes chercher la mèche de cheveux qui venait de lui être ôtée. Au niveau de sa nuque sa chevelure d’ébène paraissait plus courte. Plus irrégulière. A vrai dire elle s’en moquait. Elle n’avait pas réellement le temps de se soucier de son apparence. Aussi elle se contenta d’hocher la tête, toute sa colère envolée – du moins pour l’instant – et de murmurer :

« Pas grave. Merci. »

Fronçant le nez, constatant enfin que l’eau stagnante dégageait une immonde odeur de pourriture et qu’elle en était couverte, elle secoua sa main droite, la vase retombant de ses longs doigts fins. Elle n’avait pas à se soucier de l’autre. A l’endroit où elle était tombée, la terre s’était disloquée au contact de son innocence, et la lumière étincelante était toujours aussi immaculée. Sans plus se soucier de Cielle, elle ferma les yeux, se concentrant. Les griffes se troublèrent et parurent fondre dans sa paume. Là, le museau d’un loup fit son apparition au beau milieu de sa main. Rapidement, la créature s’allongea, la lumière s’agitant pour créer sa fine tête, puis enfin, son corps racé. L’innocence laissa l’énergie s’allonger tandis que l’animal bondissait au sol. Il se sépara du corps de Hikari tandis que sa queue achevait d’être modelée. La jeune femme se décida alors à rouvrir les yeux. Son avant-bras fut de nouveau nimbé d’une aura éblouissante, qu’elle se contenta de rendre aiguisée sur un coté. Il ne s’agissait pas réellement d’une épais, mais il lui suffirait de frapper du revers de son bras gauche pour pourfendre les akumas les plus faibles. Et pour calciner lentement les autres. Amusée, Hikari tendit alors ses doigts illuminés vers la Chimère qu’elle venait de créer. Elle effleura sa tête avant de parler à son acolyte :

« Cela risque d’être difficile de retourner de là où nous venons. Ton innocence n’aurait pas assez de place pour déployer ses ailes. Et l’escalade serait longue et épuisante. S’il y avait un akuma ici, je pense que nous sommes sur la bonne voie. D’autant plus que les démons étaient censés rester inactifs et ne pas attaquer. Pourquoi celui-ci ferait il exception à la règle ? »

Elle réfléchissait à voix haute et cela s’entendait dans son ton qui se faisait songeur, comme si elle en oubliait l’espace d’un instant la présence de sa compagne d’aventure. Il fallait qu’elles trouvent une sortie. Et pendant ce temps, elle découvrirait pourquoi les akumas erraient par ici. Et pourquoi ceux-ci se comportaient d’une façon si étrange.

« Allons-y. Nous devons trouver comment sortir d’ici. Et je crains que nous ne découvrions d’étranges choses par ici. »

Un akuma les avait guidé par ici. Un autre les avait attaqué. L’avait attaquée. Pourtant il aurait pu se contenter de tirer ses sombres projectiles afin de l’éliminer à distance. Ce n’était pas normal. Son intérêt pour cette mission ravivé, elle laissa le loup prendre un peu d’avance afin de les éclairer. Même si la femme loup qui l’accompagnait devait avoir hérité de la vue parfaite de son congénère.

« La bestiole qui te ressemble tant est constituée de lumière. Evite de la toucher, ta main n’y survivrait pas. » se contenta-t-elle de préciser, sans pour autant regarder Cielle Dawndream.

Il était étrange qu’elle se montre à ce point… peu agréable ? A vrai dire, elle ne s’énervait que rarement. En général elle se contentait d’être silencieuse et effacée, préférant ignorer les personnes qu’elle ne connaissait pas. Hikari n’aimait pas s’attacher. Elle avait appris à croire un peu plus aux hommes qu’autrefois en discernant de véritables héros parmi les exorcistes qui combattaient avec elle. Mais elle avait toujours peur d’aimer, pour ensuite perdre. La souffrance que lui avait infligée la trahison de Meian était bien trop vive encore dans son cœur. Et la haine qu’elle ressentait envers elle-même pour l’avoir ainsi abandonnée, la condamnant à devenir Noah, refusait elle aussi de s’éteindre. Il lui faudrait du temps pour qu’elle apprenne à jouer aisément avec les relations humaines. Actuellement, elle se contentait de sa solitude. Et des quelques personnes qui insistaient pour percer sa carapace glaciale. Seulement, aujourd’hui, elle était fatiguée, agacée d’être en mission. Et sa coéquipière paraissait plutôt ouverte. Alors peu lui importait que ça lui plaise ou non, elle comptait bien se détendre à ses dépens. Même si pour l’instant c’était plutôt mal parti.

La chimère éclairant le chemin, mais également les pointant comme des cibles faciles, Hikari se mit en route, tous ses sens aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Jeu 5 Aoû - 5:12

Cielle rétracta ses pupilles animales au maximum pour ne pas bruler ses rétines avec toute cette lumière. Elle était fascinée par l’animal lumineux qui venait d’apparaitre devant leur duo, tout droit sorti de la main d’Hikari. Une rapide mise en garde de la part de la jeune Hakumei appris à la Nordique qu’il valait mieux éviter de toucher ce somptueux animal, sous peine d’y laisser un membre. Déglutissant, Cielle suivit donc son acolyte qu’elle trouvait de plus en plus froide à mesure qu’elles passaient du temps ensemble. Bon d’accord elle l’avait fait tomber avec elle dans ce gouffre mais ce n’était pas entièrement de sa faute ! Elle n’avait qu’a pas courir loin devant aussi ! La décolorée ne se jugeait donc nullement comme la seule responsable de la situation dans laquelle elles se trouvaient toutes les deux. Plus Cielle avançait, éclairer par l’animal de lumière et moins elle se sentait bien. A vrai dire elle avait l’impression que cette satané bête allait leur attirée des ennuis si elle continuait d’exister. Déjà que le bras de sa collègue luisait lui aussi, il n’était pas très prudent d’avoir une source de lumière en plus. Ainsi, elle ne se gêna pas pour en faire la remarque à Hikari.

« Hey Hikari, tu sais tu devrais remballer ta bestiole là. A part nous pointer comme des cibles appétissantes et nous faire repérées on ne peut plus facilement elle ne nous serre pas à grand-chose. Tu pourrais me faire un peu confiance non ? Je vois aussi bien qu’un loup dans le noir désormais, par conséquent je pourrais nous guider. »

Cielle attendait que sa coéquipière daigne obtempérer, sous la forme qu’elle empruntait actuellement elle ne pouvait pas faire grand-chose à part donner de violent coup de griffes et mordre. Mais puisqu’il était déconseillé de toucher la chimère de lumière il était sans doute plus simple que ce soit son invocatrice qui en vienne à bout. Attendant qu’Hikari se décide, La Nordique réfléchissait, elle avait vraiment hâte de retourner à la Congrégation et ceux un peu plus à chaque moment loin de la Tour. Raison de plus pour se motiver et finir cette idiotie de mission le plus vite possible. Elle était tellement impatiente de retrouver son petit monde à elle ! Sans dire que la Congrégation était sa maison et les gens qui y vivaient sa famille, il était tout de même agréable d’y revenir après les éreintantes missions qu’on lui confiait. Mais bon trêve de bavardages et de plaintes, il n’y avait certainement pas qu’à elle que l’on attribuait des tâches lourdes de conséquences. D’ailleurs elle se demandait alors si Hikari avait déjà connu ça. Le silence autour d’elle, rythmer seulement par le bruit de leurs pas sur le sol humide devenait on ne peut plus pesant à vrai dire. Ainsi, la Dawndream se surprit à vouloir créer le contact :

« Hey Hikari, dis-moi, selon toi qu’elle est la mission la plus difficile que l’on t’ai attribuée ? Que ce soit point de vue physique ou mentale. »

Attendant la réponse elle se contentait de suivre les pas luminescent de la créature devant elle jusqu'à ce qu’elle soit forcée de s’arrêter car un cul de sac s’opposait à elle. Et bien, qu’elle créature intelligente… Oui, trois fois oui même, ce chien galeux de lumière ne savait rien faire à part avertir les Akumas –s’il y en avait- de leurs présences à toutes les deux. Prenant un ton un peu moqueur, Cielle retourna sur ses pas, s’attendant à être suivit par sa collègue.

« Ahah ! Et bien, ta bestiole n’est vraiment pas performante ! Un cul de sac… Heureusement qu’elle ne nous à pas diriger vers un autre gouffre ! Je la crois bien assez bête pour ça. Bon aller, cherchons vraiment une solution et revenons sur nos pas pour voir si ta bêbêtes n’aurait pas loupé un croisement de galeries. »

Ce n’était pas impossible après tout, et de ce fait, La blafarde n’aurait pas été en mesure de voir l’autre issue puisque la chimère lumineuse semblait brouiller ses sens au plus haut point. Pff vivement que cet animal irréel disparaisse, que ses yeux canons puisse enfin user de tout leur potentiel ! En attendant, Cielle croisa ses bras derrière sa tête tout en avançant. Un sourire presque niais s’accrocha à sa face et, se tournant vers la demoiselle aux cheveux noirs avant de reprendre sa position initiale en regardant droit devant, elle dit pour transposer les pensées qu’elle avait eues tout à l’heure:

« Huhu, je ne sais pas pour toi Hikari mais moi j’ai vraiment hâte de rentrée à la Congrégation, revoir tout le monde, Akito et Agito, Lenalee, Komui, Jerry.. Lavi aussi…. Oui tiens d’ailleurs depuis combien de temps je ne l’ai pas vu cet enfantin de rouquin ? Ca fait un moment déjà, depuis notre dernière mission ensemble enfaite à bien y regarder ! Je ne pensais pas mais c’est vrai qu’en faisant le calcul, lorsque je suis partie avec Lavi et Kanada par la suite et bien ça fait longtemps. Haha ! J’ai tellement hâte de revoir Lavi en tout cas ! Je ne sais pas si tu le connais, mais il est très gentil et ceux en toute circonstances. C’est peut-être ça qui fait son charme d’ailleurs. Autant Kanada m’est antipathique au possible, autant Lavi je l’aime bien, il me manque même ! Lui et ses blagues idiotes, Halala… RAAAAAAH ! Mais ça me donne encore plus envie de rentrer rapidement ! »

Et elle continuait de plus belle à avancer comme si de rien n’était. Lorsqu’elle avait parlé de Lavi, son sourire niais s’était transformé en un sourire qu’on aurait pu croire charmée même si ce n’était pas le cas. Inconsciente qu’elle avait peut-être fait une gaffe monumentale, elle poursuivit sa marche incertaine, le dos toujours éclairé même si elle ignorait s’il s’agissait d’Hikari ou encore de son animal lumineux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Jeu 5 Aoû - 9:31

  • Hikari soupira bruyamment, excédée, et chassa dans la manœuvre un mèche qui venait se promener dans ses yeux aux pupilles élargies par le manque de lumière. Un cul de sac. Et si c’était tout simplement la fin de la grotte ? S’il n’y avait pas d’autres issus ? Alors elles seraient bonnes pour retourner de là où elles venaient. Et alors, l’escalade serait comme elle l’avait prévue, longue et ardue.

    « Ma bestiole comme tu le dis, n’est pas censée se diriger toute seule. Ce n’est pas un guide, seulement une sorte de… lampe ? D’éclaireur. Mais nous devons en effet faire demi-tour. Je vais me contenter de le rendre un peu moins visible. Peut-être pourrai-je remarquer quelque chose qui t’échapperais à toi, malgré ta vision… remarquable. Un tunnel par exemple. »

    Avec un sourire moqueur, elle rappela l’animal à elle. Celui-ci revint docilement, se blottissant contre ses jambes. Elle tenta de l’en empêcher ; peine perdue. Le cuir frémit de désespoir, prêt à se dissoudre. Rapidement elle tendit son bras dénudé, et la bête vint y appuyer sa tête. Aussitôt la lumière s’enroula autour de son poignet pour s’éteindre doucement. L’instant d’après, il ne restait qu’un serpent blanc qui se tordait contre sa peau. Bien moins noble, bien moins efficace. Mais plus discret. Et elle se fichait des protestations de Cielle désormais. Elle ne renoncerait pas à avoir une source d’éclairage, même infime. De plus, les chimères pouvaient toujours attaquer les akumas. Elles étaient redoutables. Si la situation dégénérait, le serpent pourrait s’avérer plus utile que prévu. Hikari suivit sa coéquipière, tournant et retournant dans sa tête la question que lui avait posé celle-ci avant de railler l’utilité du loup qui les avait conduit jusqu’à une impasse. Sa pire mission ? Et bien la réponse était tellement simple… Seulement, elle concernait le plus grand secret de la jeune femme. Sa sœur jumelle était une Noah. Si elle révélait ce fait, et que cela devait se répandre, elle deviendrait aussitôt la personne dont il faut se méfier. La Dangereuse qui peut nous trahir à chaque instant. Et elle refusait cela. Pourtant, elle avait étrangement confiance en Cielle, malgré l’irritation que réveillait chacune des phrases de l’exorciste. Elle était agaçante, mais elle émanait une certaine chaleur que craignaient les ténèbres flottant dans son cœur. Cielle Dawndream, une simple inconnue, savait déjà comment réveiller la véritable Hikari. Celle qui, bien qu’enveloppée dans sa robe de glace et de mutisme, savait se montrer passionnée et insolente. Fougueuse et animée d’une flamme que nul ne pourrait jamais éteindre. Oui, elle avait toujours été assez effacée, perdue dans ses rêveries, au delà du monde. Comprenant difficilement ceux qui l’entouraient, et ne trouvant un écho à son âme qu’en celle de sa moitié. Mais ceux qui avaient su l’intéresser avaient toujours gouté à sa verve redoutable, et parfois également, à sa triste loyauté. Au final, Hikari n’était pas seulement glaciale. Elle était spectrale, ne se mêlant aux autres que lorsqu’elle trouvait que cela en valait la peine. Et seules ses véritables colères possédaient une chaleur polaire. Le sarcasme était une arme naturelle dans sa bouche. Et ses rires sincères avaient autrefois été monnaie courante. Dans un autre monde. Un autre temps. Et parce que Cielle Dawndream balayait la mélancolie pour amener à la surface les moqueries insouciantes et les railleries futiles, Hikari croyait pouvoir se fier à elle. Et, vaguement, elle le montra :

    « Ma pire mission… Chacune des missions passées avec ma sœur a été un supplice. Il n’y en a eu que deux, heureusement. Et la première a été le théâtre de retrouvailles bien amères. »

    Elle n’en dirait pas plus. Sa voix s’était faite fatiguée, durant un court instant, et rapidement, elle secoua la tête pour revenir au moment présent. Cielle se contenterait de quelques paroles énigmatiques. C’était bien mieux que rien.

    « Enfin bref. Physiquement, je ne saurai pas élire la pire de toutes. Et toi alors ? »

    Bizarrement, elle ne souhaitait pas laisser planer un silence gêné durant toute la durée de la mission. Les cris et les railleries valaient bien mieux. Ils étaient le signe qu’elle n’était plus indifférente. Mais vivante. Si elle avait haïe Cielle, ses phrases auraient été… laconiques. Cassantes. Mais pas aussi ouvertement moqueuse. Elle en était là de ses réflexions, lorsque l’animal rampant qui serpentait devant elle éclaira un gouffre. Il s’agissait d’une crevasse sombre, dissimulée par la mousse et la vase. Hikari s’en approcha, prête à appeler sa camarade, lorsqu’elle saisit au vol la longue tirade à propos de Lavi. Elle se figea, stupéfaite. Lavi et son humour. Sa gentillesse à toute épreuve. Merde, brutalement elle lui en voulait pour cela. Elle ne pouvait l’empêcher de s’attacher, d’être agréable et joyeux comme toujours. Pourtant en un instant, elle connut l’égoïsme insondable qu’offre l’amour le plus incertain. Quelque chose s’était blotti contre son cœur palpitant, le serrant d’une poigne infernale. Le grignotant miette par miette jusqu’à ce qu’elle sente sa tête lui tourner. Son estomac se renverser. La jalousie est la première souffrance que nous offre l’attachement. De quoi vous dissuader d’aimer à tout jamais. Mais certains passent outre et s’acharnent. Quitte à finir épuisés et détruits. Elle avait accepté implicitement d’avoir mal le jour où, au lieu de partir, elle était restée avec Lavi comme il lui avait demandé. Reprenant rapidement son souffle, elle prépara quelques mots insouciants. Mais comment ne pas voir un ennemi dans la créature la plus innocente, lorsque celle-ci… aime ce que vous aimez désespérément ? Comment ne pas la regarder différemment, avec l’œil anxieux de celui qui évalue, compare. Et juge si oui ou non la menace est confirmée. Et elle l’est toujours. Toujours. Cependant une dernière certitude abritait son cœur de la haine. Et elle s’en protégea avec plaisir. Cielle avait parlé de plaisanteries idiotes. Et Hikari savait ce qu’il en était vraiment : une façade. Si elle se murait dans son silence pour protéger son cœur endolori, lui cachait sa peine et son agonie derrière des sourires et des blagues légères. Elle l’avait trouvé un soir où lui aussi, il errait, laissant libre court à son désarroi à l’abri des regards. Et si elle avait eu du mal à se laisser aller, lui n’avait pas retrouvé son masque lorsque l’élue de Dieu s’était avancée. Et leurs mains s’étaient liées. Sans doute plus encore. Hikari Hakumei connaissait les ombres de son cœur. Et lui, Lavi Bookman, connaissait sûrement les siennes.

    « Je le connais assez bien, oui… On ne t’a pas prévenu qu’il avait une petite amie ? » dit elle d’une voix vaguement nonchalante.

    Un sourire vicieux passa sur ses lèvres alors qu’elle se penchait pour inspecter le gouffre, le serpent de lumière ayant regagné son poignet. Une vague douleur la saisit à la poitrine. Son cœur peinait à résister à l’innocence qui circulait activement dans le sang. Hikari se contenta de poser doucement sa main à l’emplacement de son cœur, inspirant brutalement, avant de reprendre son observation. Visiblement elles pourraient descendre une pente plutôt douce. Se rappelant que Cielle n’avait pas seulement mentionné Lavi, elle reprit :

    « Ah tu connais Kanda ? Lui, antipathique ? Vraimeeent ? »

    Un léger rire lui échappa. Kanda était grognon, désagréable, grincheux. Avec lui aussi, elle aimait hausser la voix. Et cela lui faisait toujours plaisir. Revenant à un sujet plus sérieux elle se décida à faire part de sa trouvaille.

    « On pourrait descendre par ici. Mais ça pourrait être risqué. Et il y aura probablement des akumas. Alors, tu t’en sens capable ? » Termina-t-elle d’une voix narquoise.

    Avec de la chance, Cielle prendrait ça pour un défi à relever. Et la suivrait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Sam 7 Aoû - 2:38

La lumière d’Hikari avait changé d’apparence, préférant une forme reptilienne que celle d’un splendide loup et se rendant par la même moins visible. Tant mieux, dans un sens cette torche miniature pouvait toujours servir mais il valait mieux qu’elle soit le moins attirante possible. Malgré le changement de luminosité certain, la vision de La Nordique n’en fut pas vraiment affectée, au contraire même, elle remarquait d’avantage les courbes et les sillons que formaient les racines des arbres au dessus d’elle dans l’obscurité. Pff, si seulement cette chimère pouvait totalement disparaitre, sa vision n’en serait que décuplée d’avantage. Enfin bon peu importait après tout, l’essentielle était qu’elles continuent toutes les deux d’avancer car Cielle n’avait en aucun cas le projet de rester enfermé ici plus longtemps. Fort heureusement, le silence ne régnait pas en maître et les deux jeunes femmes discutaient un peu de temps en temps, s’échangeant de brèves paroles. La décolorée avait tenté de rendre l’atmosphère un peu plus joyeuse et les quelques réponses de sa camarade l’avait un peu étonné il faut le dire, mais elle ne dit rien, se contentant simplement d’y réfléchir silencieusement. Alors Hikari connaissait aussi Kanda ? Le ton léger et appuyé sur le mot « vraiment » de sa camarade lui indiquait que le kendoka ne se comportait pas comme cela uniquement avec elle, rassurant dans un sens. Autre chose un peu étonnant, le timbre de voix utilisé par la demoiselle symbiotique lorsque Cielle avait parlé de Lavi, alors le Bookman avait une petite amie ? Mais son statut d’observateur neutre ne l’obligeait-il justement pas à se priver de ceci ? Cielle ne le blâmerais pas non, tout homme à droit de connaître le sentiment amoureux et elle pouvait parfaitement le comprendre. Mais elle était juste étonné de ce renversement de situation rien de plus. Et puis… pourquoi Hikari as t’elle usé d’un ton de voix si nonchalant ? Qu’est-ce que ça peux bien vouloir dire ? Lavi et elle seraient… ? Huum, intéressant dans un sens, ça ferait toujours un sujet de conversation ! Enfin, si Cielle ne se faisait pas décapiter avant. Décidant de jouer un peu les ignorantes volontairement, elle prit une voix tout aussi nonchalante que sa partenaire en se retournant vers cette dernière.

« Oh… Alors il à une petite-amie ? Etonnant, je n’aurais jamais pensé…. Ceci dit je ne me permettrais aucun jugement à ce sujet, on ne peut nier qu’il est plus qu’agréable aussi bien à regarder qu’a côtoyé. A vrai dire je n’en suis qu’à moitié étonnée, c’est vrai que n’importe qui pourrait se laisser charmer par son aura et je ne dis pas ça par expérience personnelle bien sûr. Oui je dois bien admettre que je n’aurais pas dit non si la proposition c’était ouverte à moi. Mais bon trêve de balivernes ce n’est pas ça le plus important pour l’instant. N’est-ce pas…. Hikari ? »

Le tout assorti d’un petit sourire mesquin. Mais ce n’était pas pour se moquer ou rabaisser, non non loin de là, La Nordique voulait juste apprendre à mieux connaitre la demoiselle qui l’accompagnait et puis en savoir plus sur leur relation histoire de ne pas faire de gaffes à l’avenir comprenez-vous ? D’autant que Cielle ressentait une certaine détresse chez Hikari. La décolorée avait déjà une certaine empathie vis-à-vis des gens naturellement et ses sens animal décuplaient aussi cette partie d’elle-même. Elle la sentait… brisée ? Oui en quelques sorte cela aurait put être le mot juste. Délaissant son air niais pour un masque un peu plus sérieux où peiner tout dépend de la façon dont on l’interprétait, elle desserra les dents afin de raconter un peu son histoire à Hikari. Après tout il y avait au moins une similitude et même si elle n’en savait guère plus sur sa camarade, la moindre des choses est de lui répondre, après tout, toutes deux avaient perdus leurs sœurs.

« Hum… Tu sais Hikari, je me doute que ça ne doit pas t’intéresser mais bon je me lance quand même. Tu dis que chaque mission passé avec ta sœur fut un supplice, je peux le comprendre. Combattre un membre de sa propre famille n’est jamais chose plaisante. En ce qui me concerne le nuit ou je suis devenu exorciste, j’ai du abattre ma petite sœur, ou l’âme de ma mère était prisonnière, enfin je l’espère… Ne garde pas ça pour toi, ça ne fera que tu ronger à petit feu. Après je sais que je suis bien mal placée pour parler, après tout nous ne nous connaissons que depuis aujourd’hui alors je n’ai rien à te dire. Mais ça va te sembler idiot peut-être, tant pis…. Si tu as besoin d’en parler un peu je saurais garder ce que tu me dévoileras, ne t’en fais pas je ne suis pas une commère qui rameute toute la sainte famille à la moindre nouvelle. Libre à toi de me faire confiance maintenant. »

Bon, voila une bien longue tirade, aussi grande qu’inutile… Non mais que s’imaginait Cielle ? Qu’Hikari allait l’apprécier immédiatement surtout après l’avoir entrainé dans ce gouffre ? Il manquerait plu que ça tiens… Bon aller, peut importe, seul Dieu sait ce qui les attendaient toutes les deux. Un geste vif et elle capta finalement comme il se devait toutes les paroles que sa collègue venait de prononcer. Elle était tellement plongée dans ses pensées qu’elle n’avait pas percuté immédiatement que sa camarade avait trouvé un tunnel, visiblement légèrement poisseux au premier regard. S’approchant, La Nordique vit que ce tunnel partait vers le bas et que de la vase tombait devant l’entrée en une horrible vision de gouttelettes impures. Bon, pas trente six milles solutions possibles, si elles voulaient avancées dans ce dédales incertain il leurs fallait plonger dans cet entonnoir sombre. Cielle pourrait parfaitement le faire dans sa condition, d’autant qu’Hikari lui avait signalé cette plausible sorite avec un ton de légère provocation. Mais la jeune femme aux cheveux noirs serait-elle en mesure de la suivre ? Aurait-elle le courage de sauter dans cette gueule sombre pour suivre Cielle ? Hum… Trop d’incertitudes aux yeux de la parasite. Heureusement, le passage semblait tout juste assez grand pour laisser passer deux personnes côtes à côtes. Bon, parfait dans ce cas ! La blafarde avait déjà constitué un plan qui se voulait efficace (ou du moins elle l’espérait). Ne laissant pas le temps à Hikari de renouveler sa provocation, elle la releva par l’arrière du col de son uniforme pour le faire se mettre debout et enserra rapidement la taille de la demoiselle de son bras gauche.

« Si je m’en sens capable ? C’est une blague ? Tu ne connais pas ma réputation ? Paraitrait que je suis toujours douée pour me mettre dans les situations les plus délicates ! »

Ce qui n’était pas vrai, Cielle n’avait jamais écopée d’une telle réputation… du moins pas à sa connaissance. Et elle priait pour que se ne soit pas le cas d’ailleurs ! Enfin bon, toujours est-il qu’elle voulait simplement voir qu’elle expression passerait sur le visage d’Hikari lorsqu’elle lui aurait annoncé ça. S’approchant du trou qui abritait le tunnel, la taille d’Hikari toujours prisonnière de son bras gauche, Cielle y jeta un dernier coup d’œil et pointa son pouce droit devant elle (un peu comme les peintres de perspectives) afin d’évaluer faussement la distance à parcourir pour prendre assez d’élan et faire la descente en une fois. Elle ne savait même pas si la jeune Hakumei protestait et enfaite elle s’en fichait un peu, même si son ouïe était bien plus développée qu’a l’habitude, trop occupée par son observation elle ne faisait plus attention à rien autour d’elle. Une dernière mise au point et elle resserra d’avantage son étreinte au dessus des hanches de sa collègue avant d’ajouter avec un sourire idiot :

« Bon va pas falloir qu’on se loupe sinon on finit toutes les deux avec le crâne brisé à mon avis ! Soit, tu as confiance en moi ? Non ? Tant pis ne réponds pas, c’est pas grave on y te toute manières ! Accroche-toi bien ! Haha ! »

Et elle sauta avec sa collègue prisonnière de son bras pour finir par s’engouffrer dans l’étroit passage, en effet tout juste assez large pour elles deux. La encore, aucunes chances qu’elles ne se soient fracassés le crane, Cielle connaissait suffisamment ses reflexes pour ne pas rater son saut mais ça Hikari n’était pas obligée de le savoir. Ca devait être drôle tout de même de voir la demoiselle à la chevelure d’ébène s’énerver un peu, même gentiment ! Ca ferait un peu d’animation après tout ! Vous devez bien vous doutez que Cielle n’est pas du genre à se quereller sans raisons et puis la c’était purement par gentille moquerie rien de plus, ni insultes, ni injures, simple blague sans fondements !

La descente se faisait rapide et serpentent et heureusement lisse ! Pour mettre toujours un peu plus d’ambiance, Cielle usa de son soudain pic de gaminerie pour crier dans le tunnel comme le ferait un enfant lorsqu’il se trouve dans un super manège, oui un rire légèrement idiot tellement l’excitation qu’il exalte n’est pas au rendez vous pour tous. Finalement, les demoiselles débouchèrent à l’autre extrémité dudit tunnel. Se réceptionnant agilement sur ses pieds, Cielle fit un saut périlleux avant pour laisser toute la vitesse accumulée durant la descente infernale s’éparpiller autour d’elle avant de relâcher doucement la taille de sa collègue et d’assoir cette dernière sur le sol afin qu’elle récupère de ses probables émotions même si la Nordique avait du mal à définir se que ressentait réellement Hikari. Enfin bref, qui vivra verra après tout. Se redressant comme il faut, l’exorciste parasite put poser le regard sur l’endroit ou elles se trouvaient toutes les deux. Même l’Hakumei aurait été en mesure de la voir ou à défauts de la sentir puisque la Lune les éclairait parfaitement. Bon déjà un point positif, elles étaient presque à l’air libre, maintenant il fallait s’extirper de là. Car oui cet endroit que Cielle voulait quitter au plus vite et a tout prix n’était autre, qu’un charnier. Oui oui, un charnier ou reposait de nombreux ossements.

« Brrrr, quel endroit lugubre ! Même Kanda avec son caractère monstrueux n’est pas aussi effrayant. »

Une sensation désagréable naquit au niveau de son abdomen ou elle découvrit une sorte de brulure pas vraiment importante heureusement, son uniforme s’était dissous également.

« Aie ! J’ai du me coller à ton bras durant la descente, Tsss quelle idiote je fais ! Non mais regarde moi ça !Raah ! »

Se calmant et faisant valser ses yeux de droit à gauche, n’omettant aucune parcelle de ce lieu, Cielle commença à faire un relever détailler de ce qu’elle voyait :

« Ahem.. Bon le propriétaire de cet endroit doit avoir la main lourd sur son alimentation, il y à une quantité incroyable de squelettes d’animaux et…. Oh !....d’humains…. »

C’est un crâne qui avait craqué sous son poids qui lui avait indiqué la présence d’anciens vestiges humains. C’était à s’en faire froid dans le dos. Un coup d’œil vers le haut et Cielle pus voir que la sortie définitive n’était qu’a quelques mètres au dessus d’elles, mais pour cela il fallait escalader. La Nordique eu alors une idée qui, elle le savait d’avance, ne plairait certainement pas à Hikari mais bon dans un sens, elle ne lui laissait pas vraiment le choix héhé…

Prenant appuie sur le mur terreux et les racines énormes qui s’en échappaient, La Nordique monta la première dans le but d’une première inspection des dangers, inutile de risquer la mort inutilement, mieux valait être prévoyante surtout dans ces cas là ou l’on ne connait pas le moins du monde l’endroit ou l’on se trouve. Ainsi était-elle parvenue à la surface en très peu de temps, profitant de ses jambes bien plus musclées pour ne s’aider que d’elles et ne pas se ralentir inutilement. Une première observation et elle ne vit rien de suspect, enfin elle cru ne rien voir de suspect. Elle redescendit aussi sec pour rejoindre sa camarade après un bref « C’est bon Hikari, rien de suspect à l’horizon ! »

Cielle fut explosé les quelques squelettes sur lesquelles elle était retombée et profita de l’effet de surprise et de sa vitesse encore présente pour prendre encore plus d’élan et attraper la jeune Hakumei par la taille encore une fois, à la différence que cette fois-ci, Hikari tait en balancier sur l’épaule gauche de La Nordique qui l’empêchait de tombée en tenant l’arrière de ses jambes de sa main gauche. L’élan pris, l’hybride les remonta illico presto. Mais à peine arrivée, ses sens se mirent tous en alerte, elle avait oublié un danger ? Apparemment oui. Elle eu juste le temps de jeter (oui, désolée mais bon dans l’urgence, on sauve les gens comme on peut !) Hikari à terre, ne pouvant faire face à ce qui se rapprochait d’elle. Cielle fut non pas empalée mais engluée au tronc de l’arbre qui veillait sur le charnier juste derrière elle. La substance qui lui collait à la peau était horriblement brulante mais semblait se solidifier au fur et à mesure des secondes passer à l’air libre. Un peu comme de la cire enfaite. Essayant de s’en dépêtrer, Cielle ne vit pas tout de suite l’auteur de cette mélasse, ce n’était ni plus ni moins qu’un Akuma en forme de serpent aux écailles vertes et brillantes, munis de deux yeux rouges et….. d’une Innocence sur le front ?!! Impossible ! Comme est-ce possible ?! Bon pas le temps de ce poser des questions futiles, il fallait à tout prix empêcher cette chose de s’approcher d’avantage d’elle, mais avec ses griffes collées, ses possibilités de mouvements étaient plus que limitées. Plus la gueule de l’Akuma s’avançaient vers elle dévoilant ses crocs immenses et dégoulinants de bave et plus la tête de Cielle commençait à lui tourner. D’autant plus que l’haleine putride de l’animal ne faisait rien pour arranger les choses. Tenant un peu sa tête vers sa coéquipière, elle tenta d’envoyer quelques paroles à cette dernière.

« HIKARI ! FAIS QUELQUE CHOSE ! CREVE LUI LES YEUX OU TRANCHE LUI LA TETE MAIS AGIT VITE ! N’IMPORTE QUOI MAIS DEPECHE TOI OU JE VAIS ME FAIRE BOUFFER !!!! »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Dim 8 Aoû - 10:58

  • [ pas génial mais je tenais à répondre avant mon départ]


    Un rire un peu amer s’échappa de la gorge d’Hikari alors que Cielle venait la rejoindre dans sa découverte de ravin. Elle aurait aimé cracher des paroles agressives, emplies du venin de la jalousie. Cachant avec peine un rire derrière une façade menaçante. Puis se répandre en confidence sur sa sœur. La jeune femme avait été touchée par l’histoire de Cielle. Bien évidemment, elle n’était pas la seule à avoir une lourde histoire derrière elle. Presque tous étaient dans son cas. Et elle se sentait un peu moins seule soudainement. Alors, avant que sa coéquipière ne prenne les choses en main d’une manière peu délicate, elle se décida à répondre.

    « Tu abordes un sujet bien délicat, Cielle. Veux-tu réellement connaître mon avis sur la question ? Je ne sais pas si j’aurai accepté. Nous sommes trop différents. »

    Mais un léger sourire flottait sur ses lèvres, signe qu’elle n’en pensait pas un mot. Elle reprit, d’une voix toujours aussi légère, dans laquelle roulait pourtant les futurs accents des mots sérieux. Mais chaque chose en son temps :

    « Enfin. Qui sait. »

    Cielle avait tout deviné. Il suffisait de voir le ton qu’elle employait et le petit sourire mesquin qu’elle arborait pour le savoir. Et cela rassura Hikari de voir que sa camarade le prenait avec humour, sans s’indigner avec désespoir. A vrai dire, elle aimait la réponse de l’autre exorciste qui aurait pu l’énerver profondément si elle n’avait pas compris à la fin de la longue tirade que quelque chose clochait. Peut-être la façon dont Cielle avait prononcé ses derniers mots, tout simplement. Visiblement elle attendait une réponse à la hauteur de ses espérances, et Hikari aurait aimé la lui donner. Seulement, l’élue de Dieu avait continué sur un sujet un peu moins gai, et Hikari préféra y répondre, plutôt que de l’ignorer comme elle l’aurait fait autrefois. Autrefois elle avait cru que si elle tendait la main, celle-ci se refermerait sur du vide. Mais visiblement d’autres mains fortes attendaient dans l’ombre qu’elle se décide à les saisir. Elle comptait bien au moins effleurer celles-ci.

    « Mais sinon… Merci. De m’avoir fait confiance en me racontant cela. Mais en ce qui concerne ma sœur… Il faut mieux que je garde tout cela au fond de moi. Cela ne serait bon pour personne de savoir. Et encore moins pour moi. »

    Ce n’était pas ce qu’on appelait se confier. Mais elle donnait des explications, et reconnaissait que l’interprétation de Cielle était juste. Après tout, elle aurait pu simplement croire qu’Hikari était une exorciste râleuse et agressive – ce qu’elle savait être, certes – qui refusait de partir en mission avec sa sœur, trouveuse ou exorciste elle aussi. Mais non, perspicace comme elle n’aurait pas du l’être, la jeune femme avait compris que les deux sœurs étaient ennemies. Seulement, avoir un membre de sa famille akuma était… moins mal vu à la congrégation. Cela aurait pu être le corps de sa sœur, réceptacle d’une âme enchainée. Ou l’inverse. Elle savait que si un akuma avait un jour du être créé par sa sœur, alors autrefois il y aurait eu de grandes chances que l’âme d’une d’entre elle soit liée au corps de l’autre. Dans le passé, pour elles, le monde n’avait pas existé en dehors de l’être qu’elles formaient ensemble. Il n’y avait que Meian et Hikari. Mais il ne s’agissait pas d’un akuma qui n’aurait alors plus rien de sa jumelle, si ce n’est une âme maudite, ou un corps vide. Devoir combattre un être cher, transformé en akuma…cela ne pouvait être qu’intenable. Il s’agissait de détruire le corps d’un être aimé, tout en souhaitant exorciser l’âme prisonnière qui l’animait. Deux êtres aimés dans la même créature. Tous deux détruits par le Comte. Mais tout était plus compliqué encore. La haine de l’innocence avait fait grandir le Silence de Meian. Qui était bientôt devenu celui de Noé. Et elle avait rejoint l’absurde famille du Comte. Pour le malheur de sa sœur. Or si la Congrégation venait à le savoir… Elle risquait d’avoir des ennuis. On murmurait qu’elle était dangereuse. En équilibre sur un fil précaire entre le bien et le mal. Et au fond, elle se demandait si ce n’était pas réellement le cas. Car si de la mort de sa sœur devait dépendre l’issue de la guerre… Elle ne savait pas encore ce que serait son choix, alors. Lavi n’était pas au courant. Eva ne l’était pas encore. Et même si elle se sentait plus vivante en la compagnie de Cielle, Hikari n’était pas prête à lui révéler non plus. Pas encore.

    Elle venait de reprendre un peu de constance lorsque Cielle prit la parole d’un ton… pompeux. Oui c’était bien le mot. Une grimace sceptique passa sur ses lèvres. Cielle, avoir une telle réputation ? Elle n’en avait pas l’air pourtant. Hikari aurait pu avoir, ce genre de réputation, en revanche. Du moins, il y a quelques temps. Avant de s’attacher réellement à la Congrégation, elle prenait toujours des risques insensés, se moquant des blessures qu’elle pourrait récolter. Riant au nez de la mort, glissant sous le fil aiguisé de la faucheuse. Mais Cielle Dawndream paraissait réfléchie. Et elle ne semblait pas être le genre d’aventurière idiote qui mourrait d’envie de découvrir ce que voulait dire le mot danger. Les phrases qui suivirent, en revanche, lui arrachèrent un frisson. Non, non, elle ne voulait pas se faire trimbaler encore comme un vulgaire sac !

    « Cielle, si on meurt, tu me le paieras. En enfer où au paradis, je te retrouverai et je te ferai la peau. » eut-elle le temps de glisser dans un glapissement qui se voulait noble et glacial, alors qu’on l’attrapait avec un semblant de délicatesse avant de sauter dans le gouffre.

    La descente lui offrit une sensation assez désagréable. L’arrivée aussi en fait. Son estomac se promena gaiement dans tout son corps, et elle ferma les yeux avec force lorsque sa camarade la déposa enfin au sol. Elle allait mourir, c’était décidé !
    Cependant, l’étrange déclaration de Cielle la fit déposer son regard sur la blessure.

    « Ah, merde. En effet. Ça t’apprendra à ne même pas me prévenir avant de sauter avec un manque de délicatesse indéniable. »

    L’ironie perçait dans sa voix. Pourtant elle s’en voulait vaguement pour cette plaie, bien qu’elle n’en soit pas réellement responsable. L’Aube Vengeresse était Lumière. Mais une lumière offensive et dangereuse. Elle agissait à la manière d’un brasier vengeur, calcinant incroyablement rapidement tout ce qui osait la toucher sans dégager de fumée ou de chaleur. Sauf bien sûr pour la personne qui subissait son courroux. Imaginait un feu immaculé qui vous dévore la chair sans vous réchauffer le moins du monde contre le froid. Une lumière glacée qui pourtant, sitôt qu’elle rencontre votre peau, la consume avec plaisir, laissant des dégâts souvent bien plus importants qu’une simple brûlure. L’aube vengeresse détruisait. Annihilait. Calcinait. Bref, si elle restait trop longtemps contre quelque chose… Concluez que ce quelque chose n’existera plus. Ou plus beaucoup du moins. Il suffisait ensuite qu’Hikari rende cette lumière tranchante en la sculptant. Alors elle se trouvait en possession d’une arme puissante. Et elle avait peur de cela autant qu’elle en était heureuse.
    Réalisant pour la première fois, encore une fois grâce aux paroles de Cielle, qu’elle foulait un charnier de son pas tranquille, la jeune exorciste eut un rictus écoeuré.

    « Hmm, je me demande sur quelle créature répugnante nous allons encore tomber… »


    Des os craquèrent lugubrement sous ses pieds en une funeste réponse. Et une fois de plus, la femme louve se montra pleine d’exubérance, escaladant une paroi pour découvrir la sortie, observer les environs, revenir à toute allure et… oh non…

    La saisir sur son épaule avant de sortir. Elle en avait marre là. Encore plus lorsqu’on la lança brutalement au sol. Hikari eut à peine le temps de se relever qu’une projection répugnante plaqua Cielle contre un arbre. Et le monstre déboula. Il s’agissait d’une créature reptilienne qui, une fois de plus, avait foncé sur elles en observant l’innocence. Bien, alors peut-être que si les akumas ne restaient pas immobiles seulement pour elles, c’était simplement à cause de cela ? Ils se réveilleraient donc à la vue du cristal divin ? Curieux. Et il était encore plus curieux de voir que l’innocence responsable de tout cela était encastrée dans le front visqueux du serpent. L’utilisait-elle comme moyen de transport, ou était-il simplement… né ainsi ? Non c’était impossible. Un akuma ne serait jamais construit avec une innocence. A moins que le corps qui l’ait accueilli ait été celui d’un compatible, mais le Comte l’aurait su et aurait détruit le…

    Elle cessa de réfléchir pour bondir à la rescousse de Cielle. Le serpent de lumière vint rejoindre sa paume, et les griffes qui étincelèrent entre ses phalanges étaient plus longues et plus menaçantes encore qu’avant. D’un saut, elle fut à la hauteur de l’ennemi et planta son arme dans le front qui s’abaissait vers la Parasite pour la dévorer. L’énergie blanchâtre fendit l’os sans un choc, souplement. Et le monstre s’écroula au sol, le corps mou et agité de soubresauts agonisants. Encore stupéfaite, Hikari se dirigea lentement vers Cielle, et pressa sa lumière contre l’épaisse cire gluante qui maintenant sa coéquipière. Dans un doux bruissement, le liquide visqueux céda face à l’innocence, et après s’être agité quelques secondes supplémentaires, elle parvint à libérer Cielle, n’apercevant pas que derrière elle, l’innocence étincelait avec force.

    Ne comprenant pas que les akumas envoutés par l’étrange force divine étaient appelés par cette dernière pour la défendre. Et ne sachant pas encore que, ceux-ci se libéreraient de l’emprise de l’innocence une fois mis face à la menace de deux compatibles. Et qu’elles courraient donc à leur perte.

    Non, elle se contenta de s'avancer vers le possible cadavre, et ses doigts effleurèrent l'innocence. Il y eut un instant de flottement, puis l'air sembla se mettre à trembler.
    Ils arrivaient.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Mer 18 Aoû - 23:10

Les soubresauts de l’air ambiants, Cielle pouvait parfaitement les ressentir. Ses sens d'animal lui indiquait qu’un grand nombre d’Akumas fonçaient vers elles, fendant l’air de leurs corps métalliques, générant par la même occasion ses ultrasons qui percutait les tympans de la Nordique. L’instinct de prédateur refit brutalement surface et une irrépressible envie de chasse la saisi au corps, elle avait besoin de se défouler en tranchant les machines du Comte de ses griffes aiguisées si possible. Ses pupilles bleutées s’illuminèrent d’un éclat farouchement étrange. Dire qu’elle avait manqué de voir un monstre serpent qui lui avait craché dessus et la c’est comme si elle sentait chacune des créatures qui s’avançaient dans sa direction. Cette forme de fusion recelait encore bien des mystères décidemment. Remerciant Hikari de lui être venue en aide, elle enchaina avec un :

« Hikari, j’y vais. Protège l’innocence et me m’attends pas. »

Un bond propulser sur le sol pour prends de l’altitude rapidement et le tour fut jouer. Dommage qu’elle ne puisse utiliser le Tsubasa Hiroge dans cet état, cela aurait été bien plus pratique. Mais bon au moins elle pouvait se battre, c’était déjà ça de pris. Elle atterri sur la cime d’un vieux pin centenaire, faisant parfaitement office de plateforme d’observation. Elle pu voir d’or et déjà un nuage pointilleux percés l’horizon de sa vue nocturne. Seulement si elle se fiait à son ressenti, ils étaient là bien trop nombreux pour qu’elle puisse tous les contenir sous sa forme fusionnelle. Pas le choix, elle devait rendre sa liberté à Hélios pour combattre sur son dos. Séparant rapidement son corps du sien dans un éclat de lumière flagrant, elle lui intima de se rendre à la rencontre de l’essaim. Il serait bien plus commode de combattre loin de l’Innocence étrange qu’Hikari venait de déloger du crâne de l’autre Akuma reptilien. En moins d’une minute, les deux être purent faire fasse à la nuée d’Akumas et Cielle d’une voix forte, lâcha sur ses cibles un puissant rayons issu des « Mâchoires de lumière. Cette technique est très dangereuse pour ces créatures. Elle consiste à faire chargée de l’énergie pure dans la gueule du loup pour finalement, après un grand temps de concentration, la relâchée violement sous forme de faisceau. Rare étaient ceux qui en réchappait. Cette technique était utile aussi bien pour sa portée que pour les dommages qu’elle infligeait. Un premier faisceau naquit donc de la gueule du lycan et vint faucher plusieurs dizaines d’Akumas de niveau un et deux, les faisant s’évaporer dans la nuit obscure. Mais ce n’était pas suffisant et Cielle fut bientôt entourée par tous les monstres. Mais, à son grand étonnement, ils ne cherchèrent même pas à l’attaquer, ils passèrent juste prés d’elle sans vraiment lui prêter attention, comme hypnotisés Oh non, ils allaient vers Hikari et l’Innocence, il était impératif de les en empêcher. Hikari était sans doute très puissante mais contre autant d’ennemis d’un coup il était peu probable qu’elle s’en sorte seule sans une égratignure. Fort bien, la blafarde attaquerait l’essaim de l’intérieur. Se glissant entre les machines, elle envoya plusieurs décharges semblables au faisceau lumineux ainsi que des ondes de choc accompagnées de plumes tranchantes, alternant les deux pour plus d’effet collatéraux. Mais rien n’y faisait, c’était comme si les Akumas se multipliaient sans cesse, ne permettant pas la possibilité d’entrevoir une fin à ce combat. Enfin combat… destruction est plus le mot juste. Car oui, pour le moment, Cielle touchait du bois mais elle n’avait pas encore essuyée de représailles, souhaitons simplement que ça durerait.

Hélios faisait rougir ses babines du sang des sbires du Comte si bien que ses crocs perdaient peu à peu leur blancheur pour se teinter d’un carmin vif. Plantant ses crocs et ses griffes dans les carcasses métalliques, il ne peinait pas à les déchiquetés. Faisant apparaitre et tomber une superbe pluie vermeille en dessous de lui. Cielle aussi était éclabousser de plasma akumien et ceux à chacun des assauts furieux de son Innocence, mais peu importait. Il fallait qu’elle protège Hikari. Elle en ressentait le besoin étrange. Bon point négatif en revanche, puisqu’elle avait abandonné sa forme de fusion quasi-parfaite, son œil gauche était de nouveau hors-service et cela ne faisait rien pour l’arranger puisque son champ de vision était une nouvelle fois amputer de moitié. Bon, avant tout il fallait rester le plus calme possible et conserver son sang-froid, après tout c’était la base de la survie. Etape suivante, il fallait impérativement retrouver Hikari et l’amener elle aussi sur le dos du loup, ici au moins elle serait plus en sécurité qu’au sol, du moins… en théorie. Mais ou pouvais bien être l’Aube Vengeresse ? Le résultat de sa bête initiative à foncer droit sur l’ennemi avait fait perdre de vue Hikari aux yeux de Cielle. Et bien, à l’avenir il faudrait qu’elle pense à ne plus foncer tête baissée comme elle venait de le faire, cela lui éviterait sans doute de nombreuses sueurs froides comme présentement. Dirigeant son œil valide sur le charnier qu’elle apercevait suffisamment bien, elle tenta d’appeler sa camarade mais, les Akumas qui l’entouraient firent quelques choses d’on ne peut plus déplaisant. Eux qui étaient resté tellement calme au point que l’on ne se pose des questions sur leur véritable nature, les voila qui faisait…. Vibrer encore plus l’air qui les entourait ? Cela générait des ultrasons très désagréables. Certes ces vibrations étaient dirigées vers le charnier, mais Cielle, qui se trouvait au sein de la nuée recevait sur elle les ultrasons des Akumas qui étaient au dessus de sa tête. Le fait qu’il fasse vibrer l’atmosphère n’arrangeait pas du tout la Nordique car d’une part, cela avait couvert sa voix lorsqu’elle avait tenté d’appeler sa coéquipière, et d’autre part parce qu’elle avait l’impression que sa tête allait exploser sur place si elle restait au même endroit plus longtemps. Pour Hélios ce fut la même chose sinon pire à vrai dire, ses oreilles –extrêmement plus sensibles que celle de sa maîtresse- se mirent même un peu à saigner sous la pression, lui faisant pousser des gémissements douloureux inaudibles au milieu de se brouhaha particulier. Il sortit de lui-même de l’essaim alors que sa jeune maîtresse quant à elle, se tenait la tête entre les mains pour essayer de diminuer la douleur. Même si une telle chose n’as jamais marché et ne marcheras jamais. Hélios titubait tout en volant, alternant un battement d’aile souple et une inspiration pour récupérer au mieux. Comme attendu, ses tympans furent touché et un peu plus gravement que l’on n’aurait pu le croire puisqu’il n’entendait presque plus rien. Bon une telle blessure ne prendrait que quelques jours à cicatriser et il retrouverait l’usage de son ouïe fine lorsque tous seraient rentrés à la congrégation sains et saufs. Enfin… si ils y arrivaient, ce qui n’était pas totalement joué d’avance.

Heureusement que la Nordique et son Innocence pouvaient communiquer par la pensée, le désagrément que posait la perte de ses tympans partiellement ne gênait pas du tout leurs communications. Se qui faisait par contre rager le duo qu’il s’agisse de Cielle où d’Hélios c’était de ne pas savoir ou était Hikari et d’ignorer si elle allait bien ou non. L’essaim continuait de se concentre au dessus du charnier, leurs vibration faisait même exploser certains arbres qui tombait lentement sous la douloureuse supplication qui venait de leurs être offerte. Tandis que Cielle se mordait violement la lèvre inférieur pour tenter de trouver une solution dans sa petite tête d’exorciste, le loup lui, voyait sa respiration s’accélérer au même titre que son rythme cardiaque. Les yeux habituellement bleus très clairs de l’animal virèrent à un jaune enflammé et son pelage pris une teinte entièrement noire sur le dos et le devant des pattes, grisâtre sur l’autre partie de ces dernières pour ne laisser blanc que son ventre. Il perdit les deux longues mèches bicolores qui lui tombaient normalement devant les yeux, elles …. Brulèrent ? Oui c’était tout à fait ça, elles ont comme brulées et ce sont évaporer en quelques secondes seulement, laissant les deux iris désormais jaunes du loup percer furieusement dans la nuit. Ses ailes aussi eurent leur changement particulier, toutes leurs plumes tombèrent d’une traite, tombant en cascade au dessus de la cime des armes en une pluie de plumes immaculées qui succédait la pluie sanguinolente qui eu lieu peu de temps avant. 0 la place des plumes, rien ne poussa, la peau se grisait et les os ressortaient parfaitement noirs par-dessus cette nouvelle couleur. On aurait dit désormais des ailes de chauve-souris. Effrayant. D’autant plus que pour ne rien arranger, de la fumée vaporeuse sortait des mâchoires du loup lui donnant un air démoniaque.
L’exorciste décolorée hésita longuement avant de faire le moindre geste ou de prononcer un seul mot, ne sachant pas vraiment ce qu’il s’était passé ni quoi faire. C’était bien la première fois que cela lui arrivait, c’était déstabilisant de voir un tel changement s’effectuer alors qu’elle était sur le dos de l’animal au même moment. Mais la supposition que s’il lui voulait du mal il l’aurait sans doute déjà tuer naquit alors dans son crâne. C’est vrai ça, après tout il avait peut-être désormais une forme différente mais il restait Hélios, SON Hélios, celui qui l’avait sauvé du poison d’Akuma cette nuit là, celui qui la soutenait dans sa vie d’exorciste jour après jour, celui qui était une partie d’elle-même. Nulle raisons d’avoir peur dans ce cas. Se penchant un peu en répartissant son corps sur le cou de l’animal, elle murmura doucement à son intention tout en le pensant pour tenter de lui faire entendre dans tout les cas :

« Hélios, je sais que tu est là. Combats encore tu veux bien ? Nous devons retrouver Hikari, il va falloir être prudents tu m’entends ? Allez, continuons. Lumière des… mâchoires ? »

Lorsqu’elle avait murmuré ainsi, c’était comme si le monde autour d’elle et de son Innocence n’existait plus, il n’y avait qu’elle et Hélios dans une dimension parallèle presque calme afin de se détendre tout les deux. L’être humain est capable de bien des choses, comme occulter les gênes extérieures par exemples… Bref, revenons au sujet principal. Elle avait hésité un peu sur ses derniers mots, ne sachant pas trop si la nouvelle apparence d’Hélios modifierait quelques choses dans l’attaque en elle-même. Aucunes réponses ne lui revinrent. Elle ne s’attendait donc pas à grand-chose jusqu'à ce qu’un grincement de dents se fit entendre à ses propres oreilles. Une sorte de boule noire gravitait entre les mâchoires de son lycan et, avant même qu’elle ne puisse essayer de comprendre quoi que ce soit, la boule s’était échappé des crocs de l’animal pour muter en un faisceau noir qui dévasta tout devant lui, désagrégeant tout sur son passage droit devant, ne laissant dans son sillage qu’un fossé fumant au milieu des arbres. Effarant, c’était donc ça la forme ténébreuse des Mâchoires de lumière ? Impressionnant… Certes la « version normale » ce cette attaque pouvait faire tout autant de dégâts lorsqu’elle était suffisamment chargée et envoyée avec la même puissance mais vu avec ce côté noir, l’attaque en devenait effrayante. Cielle se remettait à peine du choc lorsqu’une lumière teintée de vert se fit voir à quelque mètres du charnier, Hélios avait bien failli le détruire et emporter l’Innocence avec. D’ailleurs, Cielle supposa que cette fameuse lueur venait de la pierre divine, elle ne devait sans doute pas avoir apprécié d’être passé à un cheveu de la destruction. Un signal inaudible pour la Nordique fut envoyé, seul les Akumas purent clairement l’entendre, Hélios, malgré son ouïe fine et sa nouvelle apparence ne pouvait toujours par utiliser ses oreilles pour se guider. Sa transformation ne l’avait donc pas guérie pour autant.

Cielle sentait qu’il allait se passer quelque chose mais n’aurait su dire quoi avant le changement de comportement soudain de la nuée. Toutes les machines de guerres se retournèrent vers elle et lui foncèrent dessus comme pour l’attaquer. Ils avaient donc repris du service dans le meurtre d’exorciste ? Ou bien peut-être que l’Innocence leur avait donné leur de la protégé en éliminant la source de son désagrément nouveau… Pas impossible non plus. Cette fois ci, la blafarde n’utilisa même pas ses cordes vocales pour ordonner une attaquer mais elle se contenta de la penser. Hélios recula alors de plusieurs mettre et fit aller ses ailes d’avant en arrière à un rythme de plus en plus rapide. Finalement, avant même que les Akumas n’arrive prés de sa Maitresse, il créa deux impressionnantes tornades qui balayèrent absolument toutes les créatures démoniaque dans une sorte de hurlement bref à chaque fois qu’elles en emprisonnant dans leurs étreintes venteuses. Bon c’était déjà une bonne chose, les Akumas furent presque tous annihilés, enfin ce que Cielle pouvait voir avec un seul œil lui montrait que l’effectif de l’ennemi fut assurément réduit de plus de la moitié. Il fallait juste espérer maintenant que d’autres n’allaient pas se ramener à leur tour. Qiu sait combien de temps les combattants de Dieu pourraient encore tenir ?
Il était agréable de voir les alentours presque entièrement dégagés, seulement, la Nordique eu alors une très mauvaises surprise, apparemment, elle ne pouvait pas contrôler la trajectoire de ses tornades qui s’annonçaient comme tout sauf inoffensives. Entourées de temps en autres d’étincelles noires, elles déracinaient entièrement plusieurs arbres en même temps et fondaient droit sur le charnier, l’Innocence et donc probablement Hikari également. La panique submergea l’exorciste décolorée, qu’allait-il advenir de sa camarade ? Les larmes commençaient monter aux yeux tandis qu’elle s’imaginait les pires scénarios mettant en scène ces deux tornades démoniaques.

« HIKARIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !! »
C’est la seule chose qu’elle fit en cet instant, elle hurlât à plein poumons, espérant se faire entendre de l’Aube Vengeresse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Hikari Hakumei
La Lumière Céleste †





Forget these empty lies.

▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : 0
Féminin « Messages » : 1555
« Two Perso » : Lust.
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Ven 8 Oct - 8:13

  • Le vent apporta dans un soulèvement monstrueux un bruit strident. Des mains vives et indociles vinrent enserrer les tempes de l’exorciste dans une poigne désespérée. Quel était ce bruit que transportait ainsi l’air tout entier ? Le monde semblait vibrer. Et elle, elle restait là seule, devant le cadavre humide de cet immonde reptile. Au front couronné d’innocence, comme celui d’un Noah le serait d’une croix. Le cerveau de l’akuma devait avoir été réduit en bouillie au contact permanent de ce joyau divin. Bien, il lui semblait qu’elle commençait à comprendre. Cette innocence avait envouté les quelques akumas. Seulement elle ne devait pas exercer un contrôle permanent sur les démons, ce qui expliquait que l’un d’entre eux ait pu les attaquer, sûrement attiré par la saveur de deux puissantes innocences. Mais sa force était indéniable. Elle avait suffit pour que les akumas se rassemblent tous dans les montagnes au lieu de courir détruire de nouvelles vies. C’était là un pouvoir non négligeable, que celui de zombifier ces répugnantes créatures. Cependant, Cielle était partie seule. Cela ne lui plaisait absolument pas. Agacée, elle laissa sa main glisser vers le front de l’akuma reptilien, prête à arracher le cristal à la parfaite puissance des écailles visqueuses. Seulement, à cet instant, un rayon de lumière … non, de ténèbre, vint frapper le sol à quelques mètres d’elle. Aussitôt, elle tomba en arrière, le sol ayant tremblé sous la puissance du choc. Etourdie, elle eut juste le temps de s’aplatir un peu plus dans la boue lorsqu’un rayon sombre s’évada de l’innocence pour riposter. Okay, elle se trouvait donc prise dans un combat entre un cristal supposé être le plus fidèle allié des exorcistes, et un ennemi invisible. Si c’était bien Cielle qui était à l’origine de ce laser, alors elle aurait quelques explications à lui fournir.

    Mais la pauvre jeune fille n’était pas au bout de ses peines. Elle rampa avec honte durant quelques mètres pour s’éloigner de la source de pouvoir qui envoyait désormais des pulsations enragées à qui voulait bien les recevoir, et se redressa avec un net soulagement. Ne faisant pas attention à sa tenue et à ses cheveux un peu plus souillés par la boue qu’ils ne l’étaient avant, elle activa sa protection d’innocence. Une aura éblouissante vint l’entourer, et elle se sentit bien plus rassurée, sachant pertinemment que sa puissance suffirait à détruire tout ce qui percuterait ce bouclier en apparence immatériel. C’était là le pouvoir de son innocence. Annihiler la matière lentement, comme le ferait un feu vorace. Pour sauvegarder la vie fragile de sa compatible.
    Un rictus anima un peu son visage figé. L’innocence avait beau lui permettre de rester en vie, sans elle, jamais son existence n’aurait été ainsi menacée. Elle aurait attendu en compagnie de sa sœur que d’autres arrangent les choses pour elle. Sauvent le monde à sa place. Elle ne serait pas ici, à ne jamais savoir ce qu’il se passait, à attendre impatiemment de savoir si oui ou non elle reviendrait de cette mission là. Non. Hikari serait chez elle. Peut-être serait-elle mariée à un idiot. Peut-être aurait elle sur le visage ce sourire faux des enfants de famille riche. Mais elle aurait gouté au bonheur. Oh, un bonheur fade et imparfait. Mais…

    Non, elle devait cesser de penser ainsi. Après tout, on lui permettait d’être heureuse, malgré tout. Lorsqu’elle pouvait rentrer, exténué et fière d’avoir remplie sa mission, et retrouver sa nouvelle famille. Lorsqu’elle regardait le chemin parcouru et se rendait compte qu’elle avait appris à être elle-même, à exister pour elle et non plus pour des lois familiales désuètes. Oui, elle devait se battre sans parfois en avoir la force, mais elle avait été choisie. Et la cause était noble. Le but était juste. Elle se rendait utile, ce qu’elle n’aurait jamais été dans cette hypothétique autre vie. Oui, elle aurait été avec Meian. Mais alors elle n’aurait jamais pu avoir l’impression d’être quelqu’un de bien comme elle le croyait parfois maintenant, malgré ses mensonges, malgré sa faiblesse. Elle n’abandonnait plus puisqu’on la soutenait. Puisqu’elle se savait capable de continuer. Même Cielle comptait sur elle maintenant. Alors elle allait se rendre un peu utile.

    Hikari s’apprétait à filer de nouveau vers l’innocence pour la tirer jusqu’à elle, lorsque le monde s’agita une fois de plus. Des arbres se soulevaient, arrachés du sol dans lequel ils étaient pourtant profondément enracinés. L’exorciste, au lieu de reculer, continua sur sa lancée. Sa main lumineuse trancha une fois de plus dans le front sanglant. Et bientôt, dans sa paume désormais cramoisie, se tenait une innocence qui palpitait avec rage. Le son strident reprit, et elle serra les dents, sa tête lui tournant affreusement. C’est alors que les tornades qui avaient entrepris de détruire la forêt envoyèrent des débris sur son campement provisoire. A vrai dire elle ne s’en rendit compte que lorsqu’une branche vint se disloquer sur sa protection de lumière. Tournant la tête assez rapidement pour entendre un léger craquement émaner de ses cervicales, Hikari écarquilla les yeux. Les deux immenses tourbillons de vent approchaient dangereusement. Elle allait entamer une petite prière de circonstance, lorsque le dangereux jouet dans sa main émit un bruissement étrange. Durant quelques secondes, l’innocence d’Hikari s’endormit. La lumière s’évanouit aussitôt, et elle eut un glapissement terrifié – dont personne n’aurait jamais connaissance – alors que des débris de bois de plus en plus imposants filaient vers sa tête. Elle se baissa, esquissant cependant une grimace contrariée lorsque les morceaux d’arbre déchiquetés tracèrent une profonde estafilade sur son bras dénudé. A cet instant, l’innocence ennemie qui avait anesthésié la sienne continua sa sombre besogne. Elle parut fondre lentement, se transformant en une flaque émeraude qui commença à fusionner avec la peau de la jeune japonaise. Merde. Impossible. Elle ne voulait pas devenir le pantin d’une autre innocence.

    L’aube vengeresse répondit à sa prière muette, et sa lumière jaillit de nouveau, empêchant l’arme insolente de pénétrer le corps de sa compatible. Ouh, un combat d’innocence voilà qui promettait d’être passionnant. Soudain, alors qu’elle jetait un regard embêté vers les deux tornades qui approchaient en rugissant, un cri transperça le chaos. Parfait, on se rappelait enfin de son existence.

    « CIELLE ! SI JE MEURS TU ME LE PAIERAS ALORS BOUGE TOI ! »

    Bon elle n’était peut-être pas en mesure de se la jouer menaçante, mais à vrai dire elle s’en contrefoutait. Tout simplement parce que des arbres dansaient autour d’elle, et si son innocence s’était réactivée et la protégeait des débris, elle doutait de pouvoir survivre face à un immense arbre centenaire déraciné. Abandonnant le cadavre inutile du serpent, l’innocence serrée dans sa paume lumineuse, Hikari se jeta à plat ventre pour éviter des pins déracinés, avant de se mettre à courir en direction du cri. A vrai dire elle n’aurait peut-être pas du. Parce que les akumas n’étaient pas vraiment tous morts, en fait. Et lorsqu’ils virent débouler une exorciste paniquée avec leur innocence-esclavagiste serrée dans le poing, ils n’apprécièrent pas vraiment. Mais alors pas du tout.

    A cet instant là, elle aperçut la forme sombre de Hélios. La jeune fille eut un mouvement de recul bien naturel face aux nouvelles apparences de ses alliés avant de foncer dans leur direction.

    « J’ai l’innocence. Maintenant je vote pour un plan dans le genre de « on les tue tous puis on part en courant. » »

    wouhou et voilà une tentative de reprennage ( wouhou un mot qui existe pas ) de rp =O

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~] Lun 27 Déc - 21:57

[Erf, il était temps que je réponde moi u_u Désolée pour l'attente et la qualité de la réponse.]

Galère. Non enfaite c’était bien plus fort que ça pour tout dire. Le terme à employer pour définir la périlleuse situation dans laquelle se trouvaient Hikari et Cielle dépassait la simple « galère ». Voyons voir, d’un côté nous avions un loup innocence peu maître de lui-même en cet instant, et de l’autre, une exorciste blessée ayant tout juste récupéré une innocence qui quant à elle, avait tenté de l’asservir à son pouvoir esclavagiste. Le moins que l’on puisse dire, c’était que les demoiselles ne chômaient pas, mais alors pas du tout. La Nordique avait frôlé l’accident cardiaque lorsque son Hélios n’avait pas vraiment semblé répondre à son appel et avait lancé en direction des Akumas –et donc de leur partenaire- deux tourbillons jumeaux, aussi venteux que dangereux. La panique avait donc submergée la blafarde, pensant avoir mis fin à la vie d’Hikari à cause d’un manque cruel de contrôle sur son cristal divin aux courbes animales.

Mais fort heureusement pour tout le monde, ce ne fut pas le cas du tout. Par un miracle digne de vous faire mettre à genoux, l’Aube Vengeresse sans était mieux tirée mieux que ne l’aurait pensé sa camarade. Mais pas le temps de trainer. Tout d’abord, il fallait reprendre le contrôle du lycan, se qui n’était pas en soit une mince affaire car l’immense animal ne semblait pas très bien réagir à cette nouvelle transformation. Malgré les râles mécontents de sa compatible, rien n’y fit, il demeurait imperturbable, trop imperturbable même. C’en était terrifiant de voir cette sérénité furieusement accrochée aux rétines du canidé.
Cielle ne vit qu’une solution afin que les choses avancent un peu plus vite. Si hurler des ordres ne servait à rien a part s’enrouer l avoir, alors il fallait forcer l’innocence à lui prêter momentanément sa force. Soit, elle agirait donc ainsi. Apposant ses deux mains sur la base du cou de son partenaire à fourrure, la demoiselle activa leur fusion si personnelle après s’être concentrée sur les mouvements réguliers des muscles qui s’affairait sous la peau de celui-ci ainsi que sur les battements de son cœur, si réguliers que ça en faisait peur. Son corps d’humaine se fondit littéralement dans celui du géant canidé, emplissant l’espace d’un instant le ciel d’une lumière vive, éblouissante au possible. En l’espace d’un instant néanmoins, c’en était fini de la décoloration de la nuit étincelante. Un hybride était né pour la seconde fois et la gravité le faisait se diriger vers le sol, ou plutôt vers les cimes des grands et fiers pins élevés ici en maître et égérie de ces forets si spéciales. Comme précédemment, la semi-louve avait toujours ses cheveux blancs, sa reconnaissable mèche bleue sur le côté gauche de sa frange ainsi que la majorité de son corps d’humain originel. Deux traces noires sous ses yeux descendant jusqu’au niveau du menton, des griffes, deux petits crocs sortant de ses lèvres, une paire d’oreilles et une queue, voilà tout ce qui se démarquait de l’humain chez elle à présent. Problème, ses tympans (ou plutôt ceux d’Hélios) étaient encore endommagés. Quelle idiote ! Voici pourquoi son loup n’obtempérait pas, il n’entendait plus aussi bien ! Pour résumer, Cielle n’avait qu’un bruit de fonds pour tous sons se propageant sur le véritable champ de bataille qui lui faisait face. Bon, il allait falloir faire avec. Et vite avec ça car la fusion demandait beaucoup d’énergie et puisqu’elle avait déjà fait appel à cette technique, la puissance qu’elle serait capable de dégager ne serait peut-être pas aussi conséquente qu’il aurait été possible de l’espérer.

Bref, pas le temps de tergiverser, il fallait agir maintenant et tirer Hikari du mauvais pas dans lequel elle avait été plongé par la faute de la Nordique. S’appuyant sur les autres sens qu’elle avait conservés, la demoiselle se mit à courir droit devant elle, direction : les deux tornades. Ou plutôt l’espace qui les séparait car si elle se fiait à son odorat et sa vue, la symbiotique se trouvait pile entre les deux tourbillons jumeaux. Il fallait agir vite si elle ne voulait pas retrouvé son « amie » si tant est qu’elle puisse l’appeler comme ceci, déchiquetée entre les deux courants contraires qui sévissaient autour d’elle.

Son avancée se fit très rapidement, pour débloquer son passage elle se saisissait de quelques Akumas pour les lancer sur les couloirs de vents et ainsi ralentir ne serait-ce que de quelques secondes leur gain de terrain et atteindre sa cible –pour ne pas dire proie car se serait péjoratif- au plus vite. Le sol tremblait et les pics de bois fusaient dans tout les sens, vestiges d’arbres annihilés par les ouragans. Comme un problème ne vient jamais seul, il fallu que Cielle ne soit pas assez attentive a ce qui se passait sur le sol. Sans y prendre garde, elle marcha sur un très ancien piège à loup rouillé, sans doute oublié là il y a des années. Il se referma sur sa cheville et son hurlement de douleur ne parvint pas non plus à rivaliser avec le concert des tornades. Sa progression en fut stoppée un instant, le temps qu’elle se recroqueville un peu sur elle-même pour vérifier l’étendue des dégâts. Bon, une chose état sur, sa cheville serait très douloureuse une fois redevenue humaine. Enfin bref là n’était pas la question, elle avait mal certes mais Hikari l’attendait toujours. Se relevant, elle arracha la chaine qui retenait le piège au sol puis repris sa course aussi vite que l’entrave nouvelle à sa jambe le lui permettait.
Elle n’était plus qu’a quelques mètres de son objectif, d’ailleurs sa vue perçante lui permettait de distinguer vaguement sa coéquipière dans tout ce capharnaüm. Plus que quelques secondes, vite. Cielle fit un bon magistral avec le peu de force qu’il lui restait. Ce fut inutile, car Hikari elle, courait dans l’autre sens. Zut mais qu’est-ce qui s’était passé à la fin ? L’aube Vengeresse lui aurait-elle dit quelques choses avant d’agir de la sorte ? Espérons que non car sinon c’était mal partit vu qu’elle était à moitié sourde. Demi-tour illico. Un virage amorti et voilà Cielle prés d’Hikari. Elle lui prend le poignet droit et lui dit (enfin lui hurle car elle ne se rend pas bien compte des décibels maintenant)

« PAS LE TEMPS DE SE BATTRE ON SE BARRE MAINTENANT ! »

Pour appuyer ses paroles, elle ne laissa pas le choix à sa partenaire et, le poignet de cette dernière toujours prisonnier de sa propre main griffue, se mit à courir pour les emmener dans le sous bois. Toujours plus loin, toujours plus vite malgré la douleur, il ne fallait pas s’arrêter. Les Akumas auraient ans doute du mal à le suivre avec le peu de distance qu’offrait les arbres entre eux, il était impératif de profiter de cette occasion.
Finalement, en désespoir de cause et d’épuisement, Cielle se stoppa juste avant l’apparition d’un canyon. Bon, pas d’Akumas dans les parages, parfait, elles pourraient se reposer un peu. Lâchant Hikari, elle alla s’adosser à un grand tronc proche pour en définitive se laisser tomber sur le sol, assise. Son souffle revenait avec grande difficulté alors que les blessures, elles imposaient leurs présence de plus en plus. Les yeux embués, elle tenta de maintenir sa tête droite afin de dire à Hikari le plus bas qu’elle le pu.

« Je suis désolée HIKARI, je….je n’entends PLUS RIEN en plus…. »
Bon, et maintenant ? Il fallait juste prier pour qu’aucunes créatures du Comte ne leur mettent la main dessus avant que leur force ne leur soit au moins un peu revenue.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~]

Revenir en haut Aller en bas

Lorsque l'on inspecte ensemble... [Avec Hikari ~~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: « CITIES» ::  A.T ● W.O.R.L.D'S ● E.N.D-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit