AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Mariko Scarlet
:: Le Démon au Regard Impitoyable ::

Tu crée des souffrances vu que tu es un démon. Tes souffrances ont beau être belles ta cruauté sera de même. Même si à jamais tes regrets ne seront jamais oublier...


Points: 54
▐ Ton Age : 23 ▐ Rp : 02
Féminin « Messages » : 576
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Sam 25 Sep - 6:42

Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un…
&
Mariko Scarlet & Makkura Akuma



« Perds-toi dans tes souvenirs,
Et dans ta mélancolie,
Et laisse-toi te manipuler
Plus facilement.»


La Chine… Que pouvait-elle dire sur ce pays qu’elle avait passé sa plus tendre vie passé… C’était toujours mélancolique pour celle-ci, après tout parfois elle avait quelques souvenirs du passé qu’il resurgissait… C’était plus qu’un étrange sentiment après tout comment un akuma pouvait se ressouvenir tant de son passé ? Après tout elle n’aimait gère sans rappeler, cela lui rendait parfois folle à vrai dire maintenant elle était une machine à tuer alors rien ne pouvait lui faire rapprendre des sentiments qu’un akuma ne devait pas se souvenir. Cela ne serait qu’un pois pour celle-ci. Après tout comme c’est un akuma, un démon n’avait pas besoin de ses sentiments du moins c’était ce qu’elle pensait encore et encore quand elle arriva dans un petit village.

Mariko sentait le vent se levait doucement, elle était habiller d’une robe violet avec son petit chapeau violet avec un ruban de couleur rouge sang. La chinoise n’était pas venu pour tuer des humains ou même effectuer une mission au contraire elle était la pour se détendre si on pouvait dire ça. Parce que quand elle n’avait rien, la plupart du temps elle revenait soit en Chine vers un petit village ou même à sa petite maison ou elle voyageait quelque part. Elle n’aimait pas particulièrement être avec d’autres akumas ce n’était pas son genre pour dire la vérité. Après tout, l’akuma était solitaire la plus grande majorité mais aussi le genre de personne qui ne parle surement jamais du moins ça dépendait aussi de la personne akuma, humain, noah et peut-être exorciste ? Un akuma pouvait-il parler avec un exorciste impossible non ?! Après tout, il y avait bien un certain exorciste donc beaucoup de noahs étaient bien fort intéressait à lui… La demoiselle ne connaissait pas le prénom de cet exorciste et cela ne l’intéressait encore moins de le savoir. Après tout elle n’avait pas une spéciale rancœur, elle engendre des désastres et créer des souffrances mais elle se demanda toujours la raison… C’était simple au final… Parce que c’était une « machine à tuer » mais aussi qu’elle écoutait que les ordres des Noahs-samas. Puisque Mariko arrivait à peu près à se contrôle du moins tant qu’elle n’avait pas une forte envie de tuer... Un monde sans couleur pour les yeux du démon, la seule couleur qu’elle pouvait vraiment dire c’était le « rouge ».

La mademoiselle se demanda bien ce qu’elle pouvait faire dans un petit village en Chine qu’elle était après tout, c’était très calme. Du moins c’était ce qu’elle pensait après tout elle n’avait même pas franchis le pont qui relié au cœur du village. Il y avait des humains qui étaient en train de rire et s’amuser… Que pouvait-elle bien faire bien ici ?! A moins d’attendre que la journée finissait elle ne voyait pas d’autre chose à faire… Comme si on pouvait rencontrer quelqu’un ici… Dans un petit village assez reculer… Peut-être chercher une tranquillité ? Le Démon au Regard Impitoyable souffla et marcha, elle pouvait constater qu’il y avait quelque chose qui se passer à cet endroit mais ça elle ne s’intéressait pas à ça. Ce qu’elle cherchait c’était une place tranquille et elle la trouva. Elle voulait se reposer juste un court instant après tout c’était fatiguant d’être « manipuler » du moins c’était ce que penser ce coté lunatique. Mariko voulait rester comme ça pendant un bon bout de temps mais… Elle voulait quelque chose mais quoi ?

- … Qu’est-ce que je veux bien faire ici dans ce petit village assez reculer…*s’avança vers un arbre et se met contre l’arbre*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Lun 27 Sep - 0:09

Aprés avoir visiter Londres et Paris. Sans oublier le désert mongole avec son cher Ablyss, Makkura traversait désormais la Chine. Simple envie de voyager, de se promener, seule, sans compagnie. Rien de mieux que se baladait à travers le monde, rencontrés des humains tous plus différent que les autres chaques jours. Voilà ce que Makkura aimait dans le voyage. Elle aimait traverser des contrés étranges, changés de pays, de langues et de coutumes chaque jour. La routine était une chose qu'elle détestait, et voyager ainsi servait à l'éliminer. Chaque jour, quand elle était à l'arche, elle se baladais exclusivement dans les jardins et prés des fontaines, comme toujours, ça finissait par lasser la Volonté.

Se promenant doucement dans les contrées chinoises, Makkura respirait l'air frais. Elle ne songeait plus à rien. Et à chaque voyage, elle se rapprochais un peu plus de la Russie. Bientôt, elle oserait y remettre les pieds, mais pas pour tout de suite. Les souvenirs risquerait de l'assaillirent d'un seul coup, et de lui faire revenir en mémoire une foule d'informations à prioris effacées. Faisant craquer des branches sous ses pas, Makkura s'approchait d'un petit village. Son teint grisâtres, car oui elle avait pris son apparence de Noé, lui donnait un air plus associable encore. Arrivant aux abords des paysans, la jeune femme reprit son apparence humaine, son teint couleur de la cendre vira au blanc, blanc presque pur. Voilà une nouvelle raison pour laquelle l'androgyne était une de plus reconnaissables du clan Noah, son teint blanc presque pur, qui, même sous son apparence Noé, restait plus clair que la normal. En plus de ces cheveux roses, pour un peu, la jeune femme paraitrait unique. Enfin, unique dans le sens où l'on pourrait la reconnaitre facilement. Car des personnes aux cheveux rougeâtres/roses, Makkura en connaissait trois, trois exorciste : Rose, Daithe O'Gallachoir et Yoko Kurama. En plus d'Eris, l'incarnation de la Discorde.

Makkura finit par entrer dans le village, aujourd'hui, c'était le jour du marché. Ainsi donc, ce n'était pas difficiles de voir beaucoup de gens dans les allées. L'androgyne en profita donc pour se balader, regardant distraitement les articles mis en ventes, certains attirait son attention, d'autre la retenait au points qu'elle voulut les acheter. Un instant, la Noah culpabilisa en voyant une petite fille sourire à sa mére, l'idée qu'elle put briser un bonheur enfantin effleura son esprit, ainsi un petit sourire striste naquit sur ses lévres rosies de la Volonté. Mais à quoi bon, c'était la faute de tous les autres si cette enfant paierai, si cette enfant allait mourrir ou voir mourrir sa mére sous ses yeux.

Renonçant un instant à ses pulsions de meurtre, Makkura sortit du village et longea le canal, les mains croisées dans le dos elle songeait, le visage fermé comme d'habitude. Sauf que cette fois-ci ces yeux gris reflétait un sentiment de culpabilité et de tristesse. La Noah se terrait dans le silence, aujourd'hui elle n'avait pas envie de parler. Le silence et la solitude l'accompagnerait pour aujourd'hui. Sa partie humaine c'était emparé d'elle de maniére effroyable, elle ne voulait pas continuer de culpabiliser. Qu'est-ce qu'elle y pouvait, elle ?! C'était l'espéce humaine la seule fautive, pas Makkura. Elle reprit sa marche, toujours aussi songeuse.

Makkura arriva vers le pont pour entrer au village, elle réfléchit un instant, puis apercevant une touffe bleue au loin, prés d'un arbre, elle s'y dirigea. C'était Mariko, une Akuma que Makkura n'avait rencontré que peu de fois. Prudente, la Noah s'avança vers l'Akuma. Un peu de compagnie de chez elle était au final la bienvenue. Même si l'androgyne aurait préféré avoir a faire à Tasha, ou même à Ablyss. Ce n'était pas grave, le mieux c'était de ne pas être seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mariko Scarlet
:: Le Démon au Regard Impitoyable ::

Tu crée des souffrances vu que tu es un démon. Tes souffrances ont beau être belles ta cruauté sera de même. Même si à jamais tes regrets ne seront jamais oublier...


Points: 54
▐ Ton Age : 23 ▐ Rp : 02
Féminin « Messages » : 576
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Jeu 30 Sep - 2:21

Toujours en train de réfléchir à quoi faire dans cette journée qui allait peut-être paraître drôlement lente… Du moins c’était l’impression qu’elle avait à première vue, regardant d’abord le ciel qui était d’un bleu magnifique aujourd’hui même si il y avait quelques nuages blancs. La demoiselle n’allait pas contempler le ciel toute la journée, donc elle regarda d’abord devant elle mais personne en vue du moins ce qu’elle pouvait constater. Puis elle finissait par regarder autour d’elle et elle remarqua qu’elle n’avait pas très bien vue au départ. Mariko voyait une femme qui avait les cheveux roses venait vers sa direction, d’abord elle ne fessait pas trop attention qui c’était… Mais… Elle réfléchissait et elle constata que c’était une noah, la noah de la Volonté Makkura Akuma ? Oui c’était bien elle, l’akuma l’avait vu peu de fois pour dire tellement qu’elle a eu un peu de mal à la reconnaître. Mais a vrai dire elle était très surprise de voir une « maîtresse » noah par ici dans un village assez reculer de Chine. Peut-être la tranquillité qui savait, déjà pas la demoiselle qui se questionna elle-même.

Mariko se détachait de l’arbre donc elle s’était appuiera puis elle allait vers Makkura-sama pour sans doute se présenter peut-être que cela allait servir à rien mais ce n’était pas le genre de choses qui allait arrêter l’akuma. Elle s’inclina légèrement vers le devant et baissa aussi ses genoux et disait.

- Bonjour Makkura-sama, je n’aurais jamais cru vous rencontrez dans un endroit pareil.*se releve*

Ici, en Chine dans un village assez reculer l’akuma rencontra la Noah de la Volonté ce qui l’étonner beaucoup. Pour le moment elle avait rencontré que Tasha-sama dans l’arche puis elle rencontra maintenant Makkura-sama. C’était peu de noahs-samas qu’elle avait rencontre pour le moment mais cela ne lui déranger pas vraiment trop vu qu’elle n’était la que pour obéir non parler. Peut-être que ce raisonnement était faux au fond d’elle, Mariko lunatique aimerait beaucoup connaître les noahs-samas.

- Sans trop être indiscrète Makkura-sama, aimez-vous voyager ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Dim 3 Oct - 5:10

Makkura arriva à hauteur de l'Akuma. Elle souria franchement, un petit sourire fin mais sincére, comme elle en faisait peu. Elle savait que l'Akuma allait ajouter le suffixe " sama " à son nom. Et ça la faisait sourire...

- Bonjour Makkura-sama, je n’aurais jamais cru vous rencontrez dans un endroit pareil.*se releve*

L'androgyne souria, elle s'y attendait et ne c'était pas tromper. Or, ce n'était pourtant pas exceptionnel de croiser la Noah de la Volonté qui aimait tant voyager.

- Bonjour Mariko. Tu peux enlever le suffixe " sama " tu sais.

Makkura lâcha cette phrase avec un sourire franc, zen. Comme elle n'en faisait que trés peu. Elle fixa ensuite l'horizon, comme elle aimait le faire, elle fixa un peu le village, puis rabaissa son regard en direction du sol, de l'herbe verte, parsemée de petit caillou grisâtre, de la même couleur presque que ses yeux. Makkura reposa un instant son regard sur Mariko.

- Sans trop être indiscrète Makkura-sama, aimez-vous voyager ?

Voyager ? Oh ça oui. Elle allait partout ! Paris, Londres, la Chine. Partout, les voyages était une source de repos et de découverte pour la Rose. Le seul endroit où elle n'avait plus remis les pieds était la Russie. Pourquoi ?
L'androgyne avait peur. Peur de voir re-surgir tout ces souvenir profondément enfouis en elle, ces souvenirs qu'elle avait caché dans un profond tirroir qui resterait scellé à jamais, qu'elle n'ouvrirait plus jamais. Pas même un jour par pur envie. La Russie était un pays qui tenait à coeur à la Noah. Le seul mot de russe qui revenait à sa mémoire était " Ya lyublya tebya " un " Je t'aime ". Rien de plus. Enfin si, mais elle ne voulait pas se rappeler des autres. Par pur caprice, comme avec certains souvenirs, certains événement passés qui ne lui plaisait pas.

- Voyager ? Bien sûr. Je n'aime pas la routine, et le voyage est un des principales contraires de la Routine !

Un sourire naïf avait envahis les lévres de la Volonté. Oui, voyager résumer bien son caractére instable et impulsif. Besoin de rien, de personne, juste l'arche quand elle voulait revoir les autres. Tasha, Ablyss, Alvis, ainsi que les autres Noahs qu'elle appréciait, et qu'elle cotoyer. Sa famille, sa nouvelle famille. Sa troisiéme famille. La premiére, c'était bien sûr Azami, la jolie femme aux boucle d'ébénes. La deuxiéme, c'était cet horrible famille d'acceuil qu'elle s'était vue attribuée. Et la troisiéme, c'était sa famille Noah, les siens, ces semblable. Ceux qui comme elle était à part.

- Et toi ? Tu aimes voyager ?

D'ordinaire, Makkura n'était pas si loquace, mais voilà, aujourd'hui l'humeur n'y était pas, elle se devait de parler un peu pour faire passer cet étrange sentiment confus qui l'avait assaillit. Makkura attendit alors la réponse de Mariko. Espérant ne plus avoir de "sama" à la suite de son prénom...


Dernière édition par Makkura Akuma le Lun 18 Oct - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mariko Scarlet
:: Le Démon au Regard Impitoyable ::

Tu crée des souffrances vu que tu es un démon. Tes souffrances ont beau être belles ta cruauté sera de même. Même si à jamais tes regrets ne seront jamais oublier...


Points: 54
▐ Ton Age : 23 ▐ Rp : 02
Féminin « Messages » : 576
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Dim 10 Oct - 8:31

- Bonjour Mariko. Tu peux enlever le suffixe " sama " tu sais.
- … Très bien.

Mariko fut surprise au début du moins elle ne le paresser pas, pourtant elle l’était à vrai dire c’était normal de mettre « sama » à un maître noah. Mais si, Makkura lui disait de l’enlever elle le ferrait même si parfois cela la désordonna parfois. En fait pour la demoiselle c’était une marque de respect qu’elle mettait à ses maîtres après tout c’était une akuma mais parfois cela peut déranger quelques noahs-samas. Comme pour Makkura du moins la jeune femme savait bien que cela ne la déranger pas mais c’était parfois mieux de pas mettre « sama » comme des fois elle pouvait bien en oublier même si elle fessait très attention.

- Voyager ? Bien sûr. Je n'aime pas la routine, et le voyage est un des principales contraires de la Routine !

L’akuma n’était plus vraiment surprise de savoir pourquoi Makkura était ici, après tout elle aimé voyage donc c’était bien normal qu’elle visitait la Chine même dans un village bien reculer. Du moins, aujourd’hui Mariko avait bien de la chance de la rencontrer ici bien que cela fessait bien longtemps qu’elle n’avait plus parlée à un Noah-sama depuis Tasha-sama. Cela ne lui déplaise pas tant qu’on ne lui disait rien après tout elle aimerait bien avoir un peu plus parlé à ses maitres et maitresses. Après bien sûr ce n’était pas tout les noahs qui aimaient bien les akumas, certain ne les aimait pas ou plutôt peut-être la plupart elle ne savait pas vraiment… C’était vague pour elle, peut-être qu’elle devait bien parler aux akumas de l’arche quand elle le pourra.

- Et toi ? Tu aimes voyager ?
- Oui, j’aime beaucoup voyager même si la plupart du temps je reviens toujours en Chine. Peut-être que je me sens mieux ici qu’a d'autres pays… *réfléchi juste quelques secondes* Comme je ne reste guère à l’arche, je préféré voyager même si la plupart du temps je suis seule.

C’est vrai que la demoiselle n’aimait pas trop être accompagné après tout elle ne s’ouvrait pas vraiment aux autres. C’était difficile pour elle et encore plus en tant qu’akuma se faire des amis… Cela ne lui ai jamais arrivé de penser cela un jour même si elle devait s’ennuie elle aurait pu trouver bien autre chose pour se poser des questions que se faire des amis. Comparer aux autres pays, ici Mariko pouvait bien se détendre parce qu’elle aimait le paysage chinois de maintenant et d’autrefois cela n’avait pas changé bien au contraire cela lui apaiser peut-être c’était le mot pour décrire cette sensation… ? Mais fallait bien voyager dans d’autres pays sinon cela devenait aussi monotone même si c’est presque toujours ce qu’elle fessait rester en Chine dans sa petite maison tranquille sans rien demander. Et puis…

- Makkura est-ce que vous avez voyagé dans beaucoup de pays ? Mais aussi est-ce que vous avez un pays que vous voulez y aller ou revenir ? Peut-être c’est trop indiscret veillez m’excuser.

Même si c’était la Chine qu’elle préféré, un pays la fasciné pourtant elle n’y avait jamais mi les pieds et même elle n’osa même pas.

H.S: Pardon du retard >O<"
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura] Lun 18 Oct - 0:48

- Oui, j’aime beaucoup voyager même si la plupart du temps je reviens toujours en Chine. Peut-être que je me sens mieux ici qu’a d'autres pays… *réfléchi juste quelques secondes* Comme je ne reste guère à l’arche, je préféré voyager même si la plupart du temps je suis seule.

Cela correspondait presque à la mentalité de Makkura. Elle préferé largement voyager plutôt que de restait en place. Quoi que, quelque fois, Makkura aimait s'allonger dans son lit, à moitié enroulée dans sa couette, à ragrder au dehors, la pluie qui battait sa fenêtre et qui tombait doucement le long de la vitre.
C'était les seules conditions pour que Makkura puisse rester en place, sans bouger. Juste quelque conditions, sinon, jamais elle ne restait en place. La jeune femme débordait d'énergie, hyperactive qu'elle était, la Volonté bougeait toujours. De plus, elle aimait vraiment les sports, et dés qu'on lui en montrer un nouveau, qui était inconnu pour elle, elle voulait l'essayer.

- Je vois. Tu est comme moi en fait, Mariko, moi aussi j'aime bouger, et je n'aime pas rester en place...

Un fin sourire avait pris les lévres de Makkura, un sourire comme elle ne faisait pas souvent. Le genre de sourire franc qu'elle ne pouvait pas simuler. Sans quoi cela deviendrait une grimace horrible. Le genre de grimace que Makkura faisait souvent, une grimace désagréable qui reflétait son seul aspect humain. Makkura grimaçait trés souvent. C'était une manie chez elle. Tirer la langue, friser le nez, pincer la lévre, se forcer à sourire, plaquer ses deux lévres l'une contre l'autre, cligner de l'oeil, froncer un sourcil, en relever un autre. La Volonté possédait une ribambelle de tiques, manies, appelez cela comme ça vous plait. Une part d'humanité chez cette associable, incapable de ressentir quelques sentiments, ou du moins il le semblait. Car au fond, Makkura pouvait pleurer, comme tout le monde, rire, aimer même, détester. Tous les sentiments par lesquels elle passait était unique chez elle, il ne se reflétait pas, ou une seule fois, et cette fois-ci, il ne fallait pas la louper. Ou ce qu'elle ressentait devanti imperceptible à nouveau. Il fallait le savoir, la connaître, la déchiffrer, et surtout la comprendre. Et ça, peut de personne savait le faire.

Makkura posa son regard au loin, le sourire toujours sur ces lévres. Le vent frais fit se soulever ses cheveux roses, les emportant à l'arriére, faisant une ronde entre ses fils roses, pour les faire revenir devant ses épaules, les soulevant face à son visage. Puis la brise se taisait, reposant la masse méchée de noir à sa place initiale.

La Volonté ferma un instant les yeux. Sa poupée lui manquait. Elle ne l'avait pas embarquer cette fois-ci, et sa présence lui manquait. Oui, Makkura avait souvent besoin de voir sa poupée, de glisser ses fins doigts dans les cheveux de jais de la petite personne, caressait son visage humain fait de porcelaine. Mais surtout de la regarder. Oui, juste ça lui suffisait.

- Makkura est-ce que vous avez voyagé dans beaucoup de pays ? Mais aussi est-ce que vous avez un pays que vous voulez y aller ou revenir ? Peut-être c’est trop indiscret veillez m’excuser.

Le coeur de Makkura loupa un battement, l'Akuma avait mis le doigt en plein sur ce qui résumait les pensées de la Rose. Qui se refusait de remettre les pieds en Russie pour le moment.

- Oui... J'ai vue beaucoup de pahys, la France, l'Angleterre, d'autre encore. Le désert de Gobi même ! J'aimerais retourné dans mon pays d'enfance. Le pays de la neige. La Russie....

Un soupçon de regret prenait le visage de la Noah. Oui, la Russie aussi lui manquait, à cet instant, elle aurait voulu s'évader dans ce pays rempli de neige. Voir sa mére, une dernière fois, voir son visage pâle si beau. Oh que oui, Makkura n'aurait voulu que la revoir, même juste une derniére fois.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura]

Revenir en haut Aller en bas

Lors qu’on s’attend le moins qu’on rencontre quelqu’un… [Pv: Makkura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: « CITIES» ::  A.T ● W.O.R.L.D'S ● E.N.D-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit