AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 26 Sep - 0:14


~Une rencontre qui pourrais aboutir a quelques chose ~


Comme à mon habitude j'erre dans un petit village tranquille ne connaissant même pas le nom de cette commune . Mais ce calme et cette petite brise qui faisait voletait mes cheveux était si bonne . Il en fallait peu pour me plaire et tous ce là était bien suffisant . Je ne demandais rien d'autres que quelques rayons de soleil effleurant mon visage . Finalement je décide d'arrêter ma route dans une clairière toute prête . Je ferme les yeux un moment me concentrant seulement sur les sensations que me procurer cet endroit . Certaine personne pourrait trouver cela ennuyant , mais moi non . J'aime cette sensation de solitude , c'est dans ces moments-là que je peux imaginer toute sorte de choses . Tellement de choses que je voudrais faire , que je voulais faire et que je n'ai jamais pu faire . Enfin maintenant je veux seulement profiter de ce moment que je n'aurais surement pas de nouveau avant longtemps . Je me balance en arrière pour m'allonger les bras derrières la tête et sur le dos . Je regarde le ciel si bleu tâché de blanc par quelques nuages . Ce que la vie pouvait être belle lorsqu'elle était simple . Mais je sais très bien que je ne puisse rester ici très longtemps . Il était bientôt l'heure . J'allais devoir une nouvelle fois tuer quelqu'un d'autres . Retirer la vie est devenue tellement habituel que maintenant c'était comme si je mangeais . Je me relève un moment regardant un arbre dans la clairière , quelques oiseaux y niché . Je les regardais un moment avant de me relevais et de m'avançais vers l'arbre . Je m'approche encore levant le bras , essayant de toucher les plumes de ses aviateurs . Mais alors que ma main allez les effleuré ils s'envolèrent dans un pia pia indescriptible . Je les regarde s'envoler avec un visage stoïque et légèrement brouiller par la fatigue . Je remets mon bras contre mon corps et m'éloigna prêt a trouvé ma victime du jour . Aujourd'hui se serait un homme , Pourquoi ? Une envie passagère . Je ne choisis pas mes victimes que par envie . Si je dois tuer quelqu'un autant bien le faire . Et surtout bien choisir la personne . Si c'est pour avoir sa mort sur la conscience autant choisir une personne qui ne pèsera pas trop lourds . Alors, je me retourne vers le village quittant le champ pourtant si accueillant .

Finalement arriver dans les petites rues du village éclairer par le soleil frappant le sol de toute son énergie . Donnant la soif à la plupart des personnes marchant dans ses rues . Je regardais les personnes autour de moi . Peut être trouverais-je ma prochaine victime dans ses rues . Je remarque alors une personne âgée , une femme qui avait l'air épuiser à cause des sacs qu'elle portait . Je m'approche d'elle , reprenant mon sourire charmeur en lui tendant la main .

« Vous avez besoin d'aide ? »

Elle me fit son plus beau sourire et me tendis ses sacs que je pris avec plaisir , je ne pourrais pas la tuer . Je suis peut-être devenu un noah , mais je ne peux faire de mal aux personnes plus faibles que moi . De la pitié ? Ca doit être sa , car je sais ce que ça fait de se sentir faible et rejeter . Je la suivie jusqu'à une petite maison où elle me remercia par un sourire . Puis je repris ma route de plus en plus fatigué . Je vis dans ce village seulement des enfants et leurs parents , des personnes âgées . Il n'y a donc , personne qui mérite de mourir dans ce village . Blasé de ne pas trouvais ce que je voulais je sortis de la ville retournant dans la clairière pour y faire une sieste . J'étais trop fatigué pour bouger , il fallait que je tue quelqu'un et au plus vite . Et le manque dû à la drogue ne faisait qu'augmenter . J'avais décidé d'arrêter , mais cela était beaucoup trop difficile . J'avais commencé il y a peu de temps mais c'est comme si s'était déjà un éternité , j'ai même d'ailleurs oublié l'effet que m'avais fait cette première fois . Dépendant je le serais toute ma vie et c'est d'ailleurs mon rôle a présent .
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 26 Sep - 3:28

"C'est encore dans la solitude que les plus belles rencontres se font." By Vay-chan

Musique

Pourquoi diable parmi la bonne trentaine d'exorcistes qualifié et expérimenté, on avait choisi de l'envoyer lui? Le seul exorciste parmi cette bande de dingue qui ne savait pas du tout se battre? Mais également le seul qui face a un akuma ou un noah ne pourrais pas opposer de résistance. Et bien, ils avaient de sacré choix la haut. Enfin, il n'avait pas trop de matière à s'opposer à l'ordre, c'est vrai, il avait rejoint cette congrégation de son plein gré alors, il les aiderait comme il l'avait promis.

Ainsi, en cette matinée il se retrouvait dans un train, plutôt luxueux, a regarder le paysage défiler trop vite lui donnant le tournis. Il n'avait jamais pris le train d'aussi loin qu'il s'en souvienne, c'est à dire une bonne année. Et en vérité, il n'aimait pas ce moyen de transport. Le bois et le fer constituant ce train était mort. Il n'aimait pas cela. De plus, le vent créer par la vitesse n'avait pas le temps de parler. Il se sentait mal, il espérait arriver vite, très vite même avant qu'il ai réellement envie de sauter par la fenêtre.

Chose dont Zess le dissuadait de faire depuis plus d'une heure. Il faut dire que le jeune homme comme l'oiseau détestaient par dessus tout être enfermer toute la journée. Aussi, ils avaient tout deux été euphoriques en entendant qu'on les envoyaient en mission dehors. Ils avaient tout naturellement accepter, de toute manière ils n'avaient pas vraiment le choix mais cela leur plaisait de sortir et d'aller fanfaronner à la campagne.

Enfin, après plus de cinq heures infernales en train ils mirent enfin le pied et les pattes dehors. Tsukumo ne portait qu'un petite valisette, que le trouveur qui l'accompagnait lui proposa de ramené à l'hôtel. Acceptant il se fit conduire dans le petit établissement qui entre nous ne manquait pas de charme et d'intimité les chambres étant peu nombreuse et bien séparée. Il posa donc sa valise avant de sortir de nouveau. Se promener était une magnifique idée. De plus, il était censé observer les environs pour trouver une innocence. Autrement dit quelque chose qui pouvait être n'importe quoi. Magnifiques informations. Ah, et il devait éviter les noahs. Un scientifique une fois lui avait dit que les noahs ressemblaient à n'importe quel être humain.

Et sur le coup. Zess n'avait put s'empêcher de faire remarquer à son ami et possesseur que si les noahs était humain, comment "Bordel de ver atrophié et pourri au soleil" pourrait-ils les reconnaitre. Ah oui, Zess était très original dans les insultes qu'il pouvait utiliser, le mieux étant qu'à chaque fois le résultat était modéré. Un poète parmi les volatiles je vous le dit. Et en parlant de volatile, en voila toute une bande qui leur piaillait autour. L'un parlant du soleil, l'autre d'un étrange homme quelque part. Une autre encore parlait de graines à volonté.

Tsukumo lui leur raconta, à sa manière qu'il cherchait quelque chose avec une grande puissance. Il demanda aussi aux oiseaux de l'avertir s'il voyait quelque chose dans les environs. Ils lui promirent avant de repartir à tir d'aile. Lui continua sa route pour se retrouver dans une belle clairière. Avec l'envie de grimper au seul arbre de l'endroit. Chose qu'il fit sans problème. Et s'assoir sur une des branches, mangeant une sucette à l'orange qu'il avait dans la poche il regardait l'horizon de l'endroit accoudé au tronc. Discutant avec l'arbre, qui lui racontait des anecdotes plutôt attendrissante. Comme la fois ou un bucheron avait voulu le couper et qu'une bande d'enfant l'en avait empêcher pour pouvoir garder la cabane qu'il avait porter dans ses branches. Et qui à présent n'existait plus.

Avant la fin de la journée, un jeune homme arriva dans la clairière pour finir par s'allonger non loin de l'arbre. Tsukumo une jambe pendante dans le vide, l'autre repliée sur la branche dans un équilibre parfois précaire le regarda longuement. Avant de se décider à lui parler. Pourquoi lui? Et bien, Zess étant partit chercher quelques graines, l'arbre étant retourner dans son sommeil et les fleurs ne semblait pas pouvoir le parler. Le vent n'avait rien à dire non plus.

Bonjour. Vous semblez fatigué.

En effet, le jeune homme était pâle, avec quelques cernes. Oh, et maintenant que l'on y pensait, Tsukumo n'était même pas sur que celui ci le verrait, percher sur sa branche. Il mit un moment avant de descendre, d'une part parce qu'il n'avait pas vraiment envie et ensuite, il ne voulait pas vexer son interlocuteur en montrant ainsi qu'il le trouvait aveugle. Enfin, d'après ce qu'il en pensait, il n'était pas très doué en psychologie humaine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 26 Sep - 9:39

Je ne voulais rien d'autre que dormir et ne jamais me réveiller . Mais j'oublie vite cette idée en me relevant légèrement remarquant alors une personne dans cet arbre . Ils étaient plutôt pas mal avec ses cheveux nageant entre le blanc et le gris . La couleur de ses yeux était indescriptible à cause de la distance . Je le regarde un moment mes paupières se fermant d'elle-même . Une envie de dormir irrésistible . Mais je me retiens lorsque j'entendis sa voix mélodieuse .

« Bonjour. Vous semblez fatigué. »

Sur le moment une envie de l'ignorer et me rendormir me traversa l'esprit , mais je ne le fis pas sachant bien que ce n'était pas la bonne solution . Alors , je le fixe sans savoir quoi lui répondre . Bien sûr que j'étais fatigué mais j'avais une envie irrépressible de le toucher malgré le fait qu'il soit si loin . Soit c'était dû au manque soit seulement une de mes nombreuses envies passagère . Mais alors je le vois descendre de son arbre . Ce mouvement me donna un réflexe qui fut à mon tour de me relevais . Je ne bougeais pas seulement le fixant . Je ne disais toujours rien regardant chaque détail de son visage bien dessiné . Puis finalement sentant bien que mon envie de dormir reprenais le dessus et que peu à peu mes genoux tremblais sous le point de mon propre corps . Je tombe en arrière faisait voler des pétales de fleur au passage et finalement je repris mon sourire naïf et heureux ignorant tout ce qui pouvait me faire souffrir .

«Salut , ne t'inquiète pas pour moi ça m'arrive souvent »

Je m'assois un moment sachant que si je ne le fais pas mon corps tombe de lui-même au sol . Mes paupières se fermèrent un moment , mais je les rouvre surpris parce que je viens de comprendre . Ce garçon , même s'il a l'air bien gentils . J'en avais besoin , il fallait que je le tue . Il ferait partie de moi pour disparaitre à nouveaux . Enfin j'avais trouvé quelqu'un à tuer , enfin j'allais revivre une nouvelle fois . Toutes ses fois ou ça met arriver je me sentais toujours aussi libérer . C'était comme si une chaleur immense envahissez mon corps pour s'y rependre peu à peu . Mais alors que j'étais prêt à reprendre ma forme de noah pour le tuer sans aucun remord . Mais la j'aperçus enfin ses yeux , cette couleur naviguant entre le doré et le jaune . Je reste bouche bée ne sachant pas vraiment pourquoi . Figé comme si quelque chose de merveilleux venais de se produire . Mais qui peut-il être . Ma curiosité serait elle devenue plus grande que ma dépendance ? Non impossible . Alors, quoi ? Je ne comprends pas . Je ne me suis jamais compris de toute manière . Sourire de cette manière alors que je souffre plus que tous . Comment j'ai pu ne pas oublier comment sourire . J'ignorai toutes les pensées qui m'envahissent repensant à ce garçon . Il était toujours la , lui non plus n'avais pas bougé ni parler . Je sais bien que je dois être pitoyable dans cet état , mais cela n'a plus rien à voir . Mes cheveux voletant toujours dans le vent je me posais tant de questions toutes inutile ou presque . Mais finalement j'ignorais tout cela et ne me posa que l'une d'elle . Celle qui me paraissait la plus importante . Allais-je le tuer ? C'est vrai que je ne préfère pas tuer des inconnus ou des personnes plus faibles que moi , mais là ça devenais critique . Ma survie était elle plus importante que celle de cet apollon fait de neige se trouvant devant moi . Je ne pus me résigner à le tuer sur un coup de tête .

«Moi c'est Alvis ravie de te rencontrer bel inconnu »

J'allais seulement apprendre à le connaître et si jamais quelque chose n'a peut-être le tuerais-je ou peut être pas tous allez dépendre de moi a présent si ma dépendance à la vie est plus importante que tout le reste . Si ce garçon allait me plaire ou pas . Si finalement la vision de la mort me faisait plus peur que celle de tuer .
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 26 Sep - 22:54

"Dans le monde, il y a ceux qui fuit les autres, ceux qui s'y accroche et ceux encore, qui valse entre la fuite et l'accroche, ceux en vérité qui ne savent pas"by vay.chan

Musique

Il avait enfin poser pied à terre pour être à hauteur de son interlocuteur, interlocuteur d'ailleurs qui sous ses airs fatigué et ses faux sourires était intéressant. Cheveux blancs, plus blanc que les siens. Il se demandais toujours comment on pouvait avoir les cheveux de cette couleur. En vérité, il observait tout le monde, il avait remarquer que la plupart avait les cheveux brun, roux ou noir, voire blond. Et pourtant le blanc, ou le gris cendrer comme lui, cela ne courrait pas les rues, ce qui l'étonnait.

Aussi, rien qu'a la première impression, il aimait bien le jeune homme. Il faut dire, que les gens qu'il ne pouvait supporter était vraiment limiter. De plus, sa conception du monde n'était pas comme tout le monde. Il avait oublier tout ce que ses parents lui avait appris, et Zess son fidèle moineau c'était charger de lui réapprendre les bases sociales. Les bases sociales des oiseaux. Le pauvre moineau n'en connaissait pas d'autre. Aussi, Tsukumo paraissait parfois étrange au yeux de tous. Tout comme le fait qu'il parle aux plantes ou au vent. Mais qu'y pouvait-il en vérité?

Salut , ne t'inquiète pas pour moi ça m'arrive souvent


Il pencha légèrement la tête, la douce brise faisant voleter leur cheveux dans un silence parfait. Du moins en apparence. Tsukumo était étonner de la remarque du jeune homme. Si cela lui arrivait souvent il devrait aller voir un médecin, c'était quelque chose de logique non? Les insomnies ou les fatigues passagères se soignaient bien à notre époque n'est ce pas? Et puis, de toute manière il lui était impossible de ne pas s'inquiéter pour quelqu'un qui l'intéressait et qu'il semblait apprécier. Parce qu'il l'appréciait à n'en pas douter, sans même le connaitre. Était-ce niais ou bien totalement bête? C'était simplement son caractère.

Il regarda donc, ce jeune homme retomber par terre. Il hésita à aller vers lui, mais Zess, revenant de sa chasse le ventre bien plein l'en dissuada. Pourquoi? Zess n'aimait pas que son possesseur s'approche trop des autres pour rien. En vérité il était plus que jaloux. C'était étrange lorsque l'on sait qu'habituellement humain et volatile ne peuvent avoir de relations si proche, voire fusionnelle. Après tout, ils étaient totalement différent. Et les différences étaient effacer, par ce morceau d'eux même, ce petit morceau d'âme qui battait à l'unisson.

Moi c'est Alvis ravie de te rencontrer bel inconnu

Bel inconnu? Par réflexe il se retourna, non il n'y avait personne, c'est bien à lui qu'on parlait. Vraiment? Lui au cheveux gris et au yeux doré? Lui qui était nuage orageux et soleil en même temps? Lui vraiment qui était humain et qui parlait aux éléments de la nature aussi facilement qu'avec ses compères. Réaction logique, il fut terriblement gêné, ce qui l'empêcha de bouger encore un moment. C'est à ce moment là, qu'il remarqua l'état toujours plus fatigué de ce Alvis et que son sens de l'empathie pris le dessus. Il avança doucement avant de s'agenouiller à côté du jeune homme.

Moi c'est Tsukumo. Enchanté aussi Alvis.

Et sans attendre de réponse il posa doucement et légèrement la main sur le front du jeune homme, comme pour voir si celui ci avait de la fièvre ou autre chose. De plus, l'herbe et les fleurs lui était d'une grande aide pour comprendre un tant soit peu le problème. Alvis s'était allonger sur un coquelicot, une fleur fière et très intelligente, qui par le biais de ses racines lui apprirent que son interlocuteur avait une grande fatigue, et un besoin de quelque chose, sans savoir quoi. Personne, au alentours n'avait la réponse à cette question. Tsukumo tenta de savoir l'heure qu'il était, c'est l'arbre, qui revenu de son sommeil lui appris qu'il était bientôt seize heures.

Alors, pris d'une inspiration, et de la logique implacable que peut être le jeune homme avait fin, il entrouvrit sa veste d'exorciste pour en sortir une sucette et des cookies, qu'il présenta sans plus attendre à Alvis avec un léger sourire engageant.

Vous avez peut être faim?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Lun 27 Sep - 2:25

Je ne tenais plus , je voulais dormir , rien n'aurait pus me faire sortir de cet état de fatigue . Mes paupières se fermèrent toutes seule sur mes yeux qui devaient être marqués de cernes . Mais alors que je me sentais petit a petit sombrer dans un sommeil duquel je ne me réveillerai surement jamais , j'entendis le son de sa vie . Cette voix me fit relever la tête légèrement , cette voix qui allait à se jeune homme parfaitement . Il s'agenouilla devant moi pour être à ma hauteur . Moi , je le fixais toujours voyant a présent très bien son visage .

«Moi c'est Tsukumo. Enchanté aussi Alvis. »

Alors , son prénom est Tsukumo , ça lui va bien . Mais même si ce garçon est toujours là je suis capable de m'endormir quel que soit ce qui se passe . Mais alors que je fermais les yeux je sens quelque chose de chaud se posais contre mon front . J'ouvris de grand yeux surpris en voyant que c'était Tsukumo . J'étais surpris , ce garçon ne me connais même pas , mais on peut voir qu'il s'inquiète . Les humains me surprendront toujours , leur coeur pur ou simplement vide . Était ce pour cela qu'en leur volant leur vie une étrange chaleur m'envahissez ? Toutes ses sensations qu'ils peuvent ressentir lorsqu'il sentait leur vie les quitter peu à peu . Mais je regarde ce garçon retira sa main de mon front pour ouvrir sa veste et me tendre quelques sucreries et des biscuits .

«Vous avez peut être faim? »

Faim ? Je soupirais un léger sourire aux lèvres . Acceptant volontiers ce que ce garçon me proposer . Ce n'est pas vraiment de ça que je me nourris habituellement lorsque je tombe sur un humain , mais pourquoi pas . Ca n'allait pas aggraver ma situation . Je croque un des cookies en souriant telle un enfant gourmand . Puis pour remercier ce garçon , et satisfaire une envie j'approche ma main de son visage et la posa contre sa joue que je caresse avec mon pouce .

«Merci c'est super bon »

J'avale mon biscuit , plutôt heureux . Pourquoi ? Aucune idée , puis enfin lorsque je pris une sucette qu'il me propose entre mes lèvres . Le sentiment de fatigue s'atténuer pour je ne sais quelle raison , ce qui me surpris un moment . Mais pourquoi se plaindre si ma vie revenez toute seule . Si je n'avais plus personne à tuer . Surtout ce garçon au visage angélique . Puis pris d'une nouvelle envie je retirais la sucette de ma bouche et de mon autre j'allai caressais les cheveux de ce garçon .

«Tu es aussi gentils que mignon , Merci »

J'avais accompagné ses mots d'un grand sourire en remettant la sucette entre mes lèvres . On aurait pu prendre ses mots pour de la drague . Et s'en était surement connaissant mon caractère . Mais ce n'était pas le moment de draguer je devais le tuer . Il fallait même si j'en avais des remord , mais je ne peux pas . Toujours ma main contre ses cheveux je ne pus me détacher . Je n'arrivais pas à faire sa . Je ne pouvais pas le tuer . Était-je trop gentils ? Non seulement complexe . Même moi je ne comprends pas mes propre envie , mes propres sentiments . Alors que vais-je faire ?
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Mar 28 Sep - 6:08

"Quel est ce hasard, cette impression perfide qui uni deux être qui ne se connaisse pas, qui entraine les tragédies shakespeariennes et qui pourtant dévoile un ciel si clair?" By vay-chan

Musique

Les cookies furent prirent d'assaut, et toujours agenouillé il regarda Alvis manger. La lueur gourmande dans les yeux de son interlocuteur le captiva un bon moment. Dans cette lueur il lui semblait reconnaitre quelqu'un. Pourtant même en cherchant, aucun visage, aucun nom ne lui revenait en mémoire. Il avait pourtant souvent tenter de se rappeler, mais jamais rien, une légère impression puis rien, si bien qu'il se demandais encore s'il avait eu une vie avant celle ci.

Merci c'est super bon

Il hocha simplement la tête, lui aussi les trouvait bon. Mais il préférait encore les sucettes. Enfin, un Tsukumo sans sucette c'est pas vraiment Tsukumo. Il les mangeaient à la chaine depuis son réveil aller donc comprendre. Bref, c'est a ce moment qu'il se rendit compte de la main de Alvis sur sa joue. Et des petites caresses du pouce. Loin de le repousser comme tout être censé l'aurait fait sans tarder, il le regarda dans les yeux.

Étrangement, le geste de Alvis, lui donnait un autre sentiment de malaise passager. Comme si un souvenir était là, à quelque millimètre, dans cette main, dans ce geste et qu'il lui échappait totalement, aussi, la frustration du moment aurait put se propager. Et pourtant, Alors que Tsukumo cherchait de toute ses forces ce que ce qui lui échappait pouvait être, Zess intervint. Comme toujours dans ces cas là.

Tsu', laisse, tu ne peux pas te souvenir tu sais..

Je sais..mais..

C'était peu être ta mère.

Et l'explication lui suffit. Après tout c'était logique. Il remercia Zess, aussi silencieusement que l'échange qui venait de se dérouler. Et tandis qu'il y réfléchissait de nouveau, il sentit la main de son interlocuteur arriver dans ses cheveux. Bien qu'il ne comprenne pas leur couleurs grises cendrées. Il n'avait jamais laisser personnes les toucher, du moins personne n'avait essayer. Aucune image, ou impression ne lui revint en mémoire. Juste un petit sourire qui étira ses lèvre à la remarque de Alvis.

Tu es aussi gentils que mignon , Merci

Ce n'est rien...mais, je ne sais pas ce que veux dire mignon.

Et c'était la vérité. Bien qu'il ait très vite réappris à parler, il ne connaissait globalement que les mots et formes usuelles. De plus, même si le mot en soi lui était connu, il avait oublier sa signification, son implication. Il n'était pas gêner d'en parler, son statut d'amnésique avait longtemps été un poids mais il avait surmonté cette époque. Depuis, il cherchait à diminuer ses lacunes. Ainsi, autant demander les informations à la source n'est ce pas.

On peux aussi se demander, pourquoi il n'avait pas empêcher Alvis de le toucher ainsi. En vérité, il n'avait aucune connaissance du contexte de drague. Ne se souvenant pas d'avoir expérimenter ceci. Et puis, personne n'avait pris la peine de lui expliquer. Aussi Alvis pourrait aussi bien tenter de le violer sur place qu'il demanderais juste ce qu'il fait. Sans même chercher à se débattre. Alors, repousser le jeune homme maintenant était une chose totalement inutile pour lui.

Il s'empara d'ailleurs d'une sucette à l'orange, une de ses préférées, la suçotant légèrement en regardant Alvis, sans bouger ou chercher à se soustraire à son étreinte, avant de se rappeler son but ici.

Au fait, tu es de ce village?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Sam 2 Oct - 10:25

Pourquoi je ressentais tous sa ? Cela était encore impossible a déterminé . La drogue m'avait finalement rendu fou . Ou encore une de ses choses que je ressentais et ne comprenais pas . Enfin j'ignorais cela en regardant Tsuku une fois de plus lorsqu'il me répondit .

«Ce n'est rien...mais, je ne sais pas ce que veut dire mignon.»

Il ne sait pas . Comment il ne peut pas savoir sa . Ce n'est que de la drague et n'importe qui aurait remarqué . Le fait qu'il ne remarque pas que mes caresses et mes mots n'étaient qu'une manière de lui prouver mon intéressement . Légèrement vexer je retirais ma main lorsque je le vit faire entrer entre ses deux lèvres fines une sucette . Je regardais sans bouger , fixant cette sucette , ses mouvements de lèvres lorsqu'une idée me traversa l'esprit , « Ce que j'aimerais être cette sucette » . Mais une fois de plus refermant mes lèvres autour de ma propre friandise qui n'était maintenant plus qu'un bout de plastique que je mordillait , avalant ma salive . Je retirai ma main de son visage la remettant contre le sol caressant au passage quelques fleurs . Je ne sais pas pourquoi , mais je me sentais si bien . Mon corps entier frissonnait . C'était comme s'il voulait être plus proche de celui de cet homme . Ne voulant pas pensé toutes ses choses je me recule légèrement lorsque Tsukumo me posa une question qui me remi les idées en place .

« Au fait, tu es de ce village? »

Ce village , c'est vrai j'étais venu ici sans rien dire pour tuer quelqu'un . Je ne devais pas m'absenter si longtemps . Enfin je n'avais toujours pas eu ce que je voulais . Et je ne le trouve surement pas dans ce village alors il fallait que je rentre . Je trouverais quelqu'un autre part . Mais je ne voulais pas le quitter . Si jamais je partais comme ça , jamais je ne le reverrai . Il ne fallait pas que je le laisse partir . Alors , je réfléchis à la réponse que je devais donner .

« Non , mais pourquoi cette question ? »

C'était la seule réponse m'étant venu à l'esprit . Réfléchir longtemps n'était pas mon fort et je pense que cela suffirait . Je voulais savoir ce que cet homme voulait . Ce qu'il pensais . Je voulais tous savoir . Simplement curieux , je rapproche ma tête de celle de ce garçon pour parler prêt de son visage . Prêt de ses lèvres . Sentant son souffle contre ma peau . Je pouvais presque sentir les vibrations des battements de son coeur . Il n'avait pas l'air affolé . Même plutôt calme , mais cela ne m'empêcha pas de continuer mon petit jeu .

« Tu m'intéressent vraiment , Mon beau blanchâtre »

Finalement je déposais mes lèvres sur les siennes pour lui laisser un baiser qui n'était rien d'autre pour moi qu'un jeu .
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Jeu 7 Oct - 5:03

Pourquoi diable se conformer au codes de société? Morale est-elle votre déesse vénérée? Je veux la voir se débauchée

Musique

Il retira sa main, dés que Tsuku eu avouer son ignorance. Zess railleurs qui suivait un peu tout ce qui se passait rigola d'un air plutôt moqueur. Et Tsukumo ne comprenait pas ce qu'il avait put faire de mal. Il avait juste poser une question, une simple petite question sans incidence non? Ou alors..dire a quelqu'un qu'il était mignon était si exceptionnel qu'avouer ne pas comprendre était blessant?

Il fut tenter de s'excuser mais Zess l'en dissuada. S'excuser pour une chose que l'on ne savait pas et qui avait blesser avait généralement comme finalité de blesser encore plus. Il ne dit donc rien, par peur d'aggraver la situation, il faut dire que malgré tout, le contact avec Alvis était agréable. C'est vrai, c'était doux, chaleureux. Et puis, Tsukumo n'était pas foncièrement attirer par la violence ou même le dédain. Alors forcément il ne jugeait pas souvent les gens de manières négative.

Non , mais pourquoi cette question ?

Pardon? Oh oui, le village. Il ne savait pas vraiment s'il avait le droit de parler de la congrégation et tout ça à n'importe qui. Surtout un étranger en fait. Par prudence et en accord avec Zess qui lui avait bien comprit le manège du jeune il répondit d'un air chaleureux mais dégager. D'une voix douce et pourtant sérieuse au possible, puisque même si Tsuku ne savait pas mentir, occultez une partie de la vérité était différent.

Et bien, je me disais que si vous habitiez ici, j'aurais put vous rendre visite assez souvent.

Ce qui en soit n'était pas faux, il l'avait penser, parce que tout simplement il l'appréciait. De plus, il aimait bien l'aura que dégageait Alvis. Cependant il ne s'attendait pas à ce que celui ci vienne aussi près de son visage. Il était un peu gêné et une couleur rosée qu'il n'aurait pu expliquer venait de coloré agréablement ses joues.

Il n'était pas apeuré, encore moins stresser ou affolés voir paniqué, non juste un peu étonné. Mais toujours aussi stoïque et calme. Il tentait aussi de comprendre pourquoi Alvis s'approchait ainsi, il n'était pas du tout habituer a ce genre de contact. Tout comme les marques d'affection qu'il avait oublier.

Tu m'intéressent vraiment , Mon beau blanchâtre.

Je n'ai rien de par....

Il fut honteusement coupé par un baiser tout aussi honteux pour la décence et la morale qui toutes deux fuirent devant tant de mauvaise volonté de la part des deux hommes a respectés leurs lois. Tsukumo avait définitivement abandonné son étonnement pour..l'instinct primitif, animal bref, l'instinct. Aussi il se retrouva à répondre en douceur au baiser que Alvis lui donnait.

Étrangement, le baiser le poussait en arrière, sans trop comprendre, il prit donc appui sur une main. Oh, n'allez donc pas croire que Tsuku est en situation de comprendre que ce qu'il faisait était totalement indécent et choquant. La seule chose qui lui passait par l'esprit était "Je me demande ce qu'il fait..et..c'est agréable.." De fait il n'avait pas trop l'intention de stopper Alvis. Après tout, il fallait savoir jouir (pas de contre sens) de ce que l'on pouvait se voir offrir non?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Jeu 14 Oct - 0:37

Alors que je sentais que le garçon n'avait pas l'intention de me repousser je retirai mes lèvres de sienne . Alors que je souris innocemment comme si je n'avais rien fait de spécial . Ce garçon m'intéressait réellement . Je ne sais pas vraiment s'il comprend ce que je faisais et c'était surement sa qui m'amuse le plus . Mais au fond je me trouvais légèrement insensible à jouer avec ce garçon de cette manière . Mais j'étais comme cela et je ne pourrais surement pas changer . Je ne pourrais pas le tuer il est beaucoup trop intéressant pour sa . Alors, je me relevai , lui passant vivement ma main dans ses cheveux lui décoiffant ses mèches grisées .

«Tu as été un bon jouet , mais maintenant je dois y aller»

Je ne voulais pas partir , j'aurai préféré rester la continuant de jouer avec cet homme . Mais je ne me sens vraiment pas bien et la fatigue reprend le dessus . C'était soit je repartais à la recherche de quelqu'un pour le tuer soit je le tuais , lui . Et cela m'était impossible . Il fallait laisser ma dépendance à la vie passez au-dessus de ma dépendance a l'amusement . La dépendance est vraiment quelques de compliquer a cerner , car vous avez toujours besoin de faire quelque chose et c'est surement sa qui me pousse à faire toutes ses choses insensés . Maintenant c'était terminé pour aujourd'hui je devais rentrer . Désolé petit Tsuku , mais le devoir m'appelle . Le devoir de survivre . Le devoir de tuer . Je me retourne ne sachant pas vraiment où j'allais . Et mon sens de l'orientation n'aidait pas plus que sa . Enfin je commence à marcher serrant mes poings et finalement après avoir fait à peine quelques pas je me retourne vivement et retourna prêt de Tsukumo pour me mettre a genoux à côté de lui . Et d'un regard pervers et plein d'envie je laisse ma langue laper ses lèvres et ses balader entre ses lèvres . Jouer était trop important pour arrêter . Je laissais ma langue se mêler à la sienne . Fermant mes yeux pour seulement profiter du moment . Je me souviens de la dernière fois ou c'était arrivé . J'étais à la place de ce blanchâtre et il m'avait fait exactement la même chose . On ne s'y attend pas sur le moment mais c'est si appétissant qu'on en redemande . Mais pourquoi est-ce que je repense à lui alors que je suis en train d'embrasser Tsuku , ce n'est pas le moment . Alors que je continuais de rouler ma langue avec la sienne dans sa bouche . Ne me demandant même pas s'il apprécie ou non , ou même s'il comprend ce que je faisais . Je ne pensais vraiment qu'à moi et ce que je voulais . Mais cela était tellement bon que je ne peux m'arrêter . C'est comme si ce baiser arriver à m'apaisait . Mais finalement je dus briser cette chose si intense pour reprendre ma respiration . Je ne comptais pas mourir pour un baiser surtout que j'aurai put lui en faire plein d'autres . Alors que je quitter ses lèvres replaçant ma langue entre mes dents avant de la passer sensuellement sur mes lèvres . Mes lèvres brûler d'envie , cette chaleur me donnant une soif immense . La gorge sèche , je voulais une nouvelle fois goutter a ses précieuse lèvres . Mais je devais me retenir . Étais-je devenu accroc a ce baiser ? Non je ne devait pas penser sa . Je suis un noah je n'est pas le temps de m'accrocher a quelqu'un comme sa . Je dois m'en aller avant que je n'aggrave la situation . Je me releva sans rien dire ne regardant pas le grisâtre . Pourquoi est ce que je ressentais sa ? Je ne supportais plus cette sensations . Mon cœur battais beaucoup trop fort dans ma poitrine . Il fallait que je parte , que je le laisse . Il le fallait . Alors pourquoi mon corps ne voulais pas bouger . La debout devant lui , lui tournant le dos . Pourquoi mon corps était figée alors que je voulais m'en aller . La dépendance est vraiment quelques chose de mystérieux .
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 17 Oct - 5:27

Après avoir fait naitre de telles choses, refuseras-tu d'apprendre à l'homme à comprendre son nouveau statut?

Musique

Finalement, l'autre relâcha ses lèvres, il put enfin respirer de nouveau. Il se redressa sans un mot. Il ne se souvenais pas avoir déjà fait ce genre de chose ou ressenti ces choses. Il regardais Alvis, interrogateur puisqu'il ne comprenait toujours pas ce qui c'était passer. Pour toute réponse l'autre lui ébouriffa les cheveux.. Il ferma les yeux histoire de ne pas se prendre de doigt dans l'oeil. Zess lui plus loin discutait avec un autre oiseau, se moquant sans discrétion de son maitre. Oh il avait compris oui, du moins le pensais-t-il mais ce n'était pas pour autant qu'il allait partager son savoir. Tsukumo allait devoir apprendre seul cette fois.

Tu as été un bon jouet , mais maintenant je dois y aller.


Il inclina la tête sur le côté, ne comprenant pas plus. Un jouet? Alors Alvis jouait avec lui? Et quel était ce jeu, il ne le connaissait pas. Quelles en étaient les règles? Quel en était le but. Tant de question qu'il se posait. Zess lui au contraire avait eu une réaction plus virulente. Comment cela on jouait avec son maitre? Il ne le laisserais pas faire. Tsukumo ne comprenait pas tout, ni les humains certes. Mais ce n'était pas une raison pour abuser de lui de telle manière!!

Oiseau et homme regardèrent le jeune homme avancer. Tsuku se demandant encore s'il avait fait quelque chose de mal. Et avant d'avoir put s'en rendre compte, pour l'un comme pour l'autre. Tsukumo se retrouvait de nouveau accolé a l'autre, qui venait de passer le barrage de ses lèvres pour jouer avec sa langue. Tsukumo était totalement dans le vague, il ne comprenait rien, sa seule certitude était que ce qu'il faisait était agréable, terriblement agréable, peut être trop. Il tenta de l'imiter, emporter dans le ballet de sensations inconnue qu'il n'arrivait pas à analyser tant elles étaient fortes.

Il se contenta donc de l'imiter, aussi longtemps que le baiser dura. Il avait l'impression de tomber de plus en plus, et se raccrocha au tissu de la chemise du blanchâtre. Il aurait put détester ce jeune homme de faire quelque chose sans lui demander son avis, mais au final ce qu'il ressentait était si bien qu'il n'y pensa pas.

Enfin tout s'arrêta, il retomba presque, reprenant son souffle. Et son cerveau commença à analyser tout ça. Il avait adorer, c'était un point, il ne comprenait pas, ne savait pas ce que c'était mais il aimait beaucoup. Cependant en redemander était peu être impoli alors il préféra continuer son analyse. Son coeur battait beaucoup trop fort a son goût, il se demanda si cela venait de son manque d'air ou autre chose. Mais le fait est, que cela s'aggravait dés qu'il posait les yeux sur les lèvres de Alvis. Conclusion, c'était cette chose, ce baiser qu'il le mettait dans cet état.

L'autre s'était levé mais restait immobile. Et Tsukumo essayais de rassembler ses idées, il avait étrangement envie de se retrouver contre le corps de l'autre. Comme un instinct qui le guidait mieux que ses pensées. Zess comprenait bien lui, il avait bien compris que les paramètres anormaux de son maitre était ce qu'il nommait sentiments.

Tsukumo hésita encore un peu avant de laisser libre court à cet instinct sentimental. Il se leva sans bruit autre qu'un léger bruissement. Et alla posé sa tête dans le dos de l'autre. Juste pour un contact, un minuscule contact.

Alvis? Dis moi, qu'est ce que tu as fait? Pourquoi mon coeur bats si vite?

Oh ça peux paraitre enfantin, voire totalement étrange. Mais il ne comprenait vraiment pas, il était peut être idiot. Pensez le si vous le souhaitez. Mais il en était loin, très loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Lun 18 Oct - 4:02

Je n'arrivais pas a faire un pas de plus , mon cœur se serrais a chaque fois que je faisait un mouvement pour m'éloigner de lui . Mais alors que j'allais oublier ce mal dans ma poitrine et continuer de m'éloigner sans me retourner je sentit son contact dans mon dos . Se contact me fit frissonner . J'ouvris de grand yeux ne sachant pas pourquoi mon cœur c'était tous a cou animer . Ce que je ressentait pour lui étais beaucoup trop fort . Je ne voulais pas ressentir sa . Je ne voulais pas que mon cœur me tape aussi fort dans ma poitrine . Qu'il s'arrête , je ne supporte pas ses battements si violent . Ressentir sa pour un homme n'était pas la le problème , j'avais toujours eu un penchant très porter pour les hommes . J'aime aussi les femmes mais cela n'est pas le problème . Je ne peut pas aimer un homme , je suis un noah ma vie n'est plus celle qu'elle était je dois arrêter de penser comme avant et rester dans mon rôle de noah . Mais alors que je laisser un sentiments de panique surement accentué par le manque et la fatigue , Tsukumo dit une phrases qui réussi a me calmer .

«Alvis? Dis moi, qu'est ce que tu as fait? Pourquoi mon cœur bats si vite? »

Lui aussi ressentais sa ? Non je devais me calmer . Ne pas prendre mes rêves pour une réalité surtout . Je devais garder mon calme . Mais mon cœur lui ne s'arrêter . On aurait dit qu'il voulais quitter ma poitrine . Je me sentais si bien car il était la contre moi . Mais en même temps un gêne m'avait envahis . Je ne savait pas comment réagir , ni quoi dire . Ce que j'ai fait ? alors il n'avait pas compris ce que je lui faisait . Cela me vexer légèrement mais en même temps je n'en voulais pas a Tsuku car la plupart des gens aurait finis par essayez de me tuez si je leur avait fait sa . Je sentais sa tête contre mon dos ne comprenant pas vraiment se qui m'arrivais . Mais je savais une chose , je voulais se contact , je le voulais contre moi , je voulais sentir le contact avec sa peau , l'image de ses lèvres , sa langue . Il fallait que je me calme , mais mon corps frissonnait d'envie . Et c'est encore sous un mouvement de rotation que je me retourna , j'évitais son regard le sentant tous de même sur moi . J'enroule mes bras autour de son coup les laissant pendre dans son dos et posant ma tête sur son épaule . Il ne fallait pas que je regarde son visage ou sous une pulsions de plus je lui volerais un baiser de plus . Je me sentait bien comme sa . Mes bras contre lui , mon torse contre le siens , les battements de son cœur faisait vibrer ma poitrine accélérant encore mon rythme cardiaque . La gêne était bien sur toujours la mais un sentiment de bien être m'avait maintenant envahit .

«Désolé , je t'ai embrasser sans même te demandais la permission »

Je m'excusez mais mes excuse n'était même pas sincère car j'avais apprécier sa et je voulais le faire de nouveaux . Concernant les battements de son cœur moi-même je ne savait pas , nos cœur battais a l'unissons je sentais son souffle légèrement sur la peau de mon cou qui sortais de mon tee-shirt . Sans même remarquer ma main gauche tira sur le haut de Tsuku et ma main droite caressais innocemment le dos du blanchâtre . Je retira d'un coup mes mains m'éloignant de Tsuku . Je ne sais vraiment pas se qui me prend et cela me dérange étrangement . Mais je me sens si bien avec lui et en retirant mes bras de lui et séparer mon corps du siens , ne sentant plus sa chaleur , mon cœur se serra , je ne voulais pas me retirer de lui . Je voulais sa chaleur contre mon corps , je voulais mes doigt au siens . Mais qu'est ce qui me prend vraiment , une étrange chaleur m'avais envahit . Je ne comprend plus rien . Est ce la mort qui viens me chercher ou est ce simplement un sentiments que je ne comprend pas ?

« Tu me rend vraiment fou mon petit Tsuku »
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Sam 27 Nov - 23:55

On se rend souvent moins compte de la présence des autres, que lorsque ceux ci disparaissent.


Musique

Le temps semblait s'être totalement arrêter. Il restait là tout contre cette personne qu'il ne connaissait pas il n'y a pas une heure. Et qui avait en quelque sorte débloquer d'étrange chose en lui. Il ne savait pas du tout ce qu'il se passait et avait vraiment besoin de comprendre. Pourtant le silence continuait et rien ne se passait. Alvis refuserait-il de lui expliquer ce qu'il se passait? Tout ce qui comptait pour Tsuku maintenant qu'il n'avait plus de mémoire était d'apprendre et de ne pas oublier ce qu'il apprenait. Car parfois, il oubliait tout de nouveau. Enfin pour le moment il se retrouvait face à Alvis qui venait de se retourner pour..un câlin?`Oui c'était ça, et il y participait, comme s'il savait quoi faire, comme un instinct depuis longtemps conserver.

C'est lorsque Alvis parla qu'il se rendit compte que cela faisait vraiment longtemps qu'ils étaient ainsi tout les deux. Et aussi qu'il se sentait magnifiquement bien là dans les bras de Alvis à l'entendre dans son cou. A sentir son odeur, et son aura dans un certain sens. Il en avait même réussi a oublier Zess un moment, chose qui ne lui était jamais arriver. Zess et lui partageaient leur pensées, ils ne pouvait quasiment pas se les cacher mais là, il ne l'entendait plus, il était couper de lui pour être vraiment lui même. C'était quelque chose de nouveau et d'étrange, qui faisait un peu peur aussi en vérité.

Désolé , je t'ai embrasser sans même te demandais la permission

Ce n'est rien.

Et c'était vrai, il n'avait pas exécrer ce geste. Même le contraire en vérité, et il aimerait bien recommencer quand il y pensait. Mais il ne savait pas comment s'y prendre, et puis si Alvis s'excusait c'est que c'était une chose que l'on ne faisait pas vraiment comme cela n'est ce pas? Enfin du moins dans sa logique a lui. De plus, maintenant qu'il y pensais il n'avait aucun souvenir d'avoir déjà embrasser quelqu'un, ni même si il avait déjà eu un quelconque rapport avec qui que se soit.

Il ne réagit quasiment pas quand les caresses commencèrent, si ce n'est qu'il se sentit encore mieux qu'avant si c'était possible. C'était agréable et les gestes avaient une dimension étrange qu'il ne comprenait pas, quelque chose qui allait plus loin encore que son incompréhension et qu'il comprenait de fait encore moins. Il avait l'impression que Alvis cherchait à le perdre dans un monde qu'il n'avait jamais rencontrer. Qu'il l'abandonnerais dans ses incompréhension et ses questions sans réponse. Cela lui faisait peur. Quand Alvis recula son impression fut renforcer et il trembla légèrement. Il ne voulait plus être seul, plus maintenant que son vis à vis l'avait emmener dans cette dimension inconnue.

Tu me rend vraiment fou mon petit Tsuku

Il pencha légèrement la tête sur le côté, il rendait Alvis fou? Mais il n'avait rien fait, c'était Alvis qui le rendait fou plutôt. A le perdre dans ses sensations si forte et si étranges en même temps. Il ne savait même pas quoi dire, il lui fallait un petit moment pour remettre ses idées en place, pour revenir à la réalité. C'est quand il entendit de nouveau le chant caractéristique de Zess dans sa tête qu'il se rendit compte, un de son absence et deux qu'il était de nouveau dans sa véritable dimension. Et pourtant les sensations n'avaient aucunement disparue.

Je pourrais te dire la même chose. Je ne comprend rien Alvis...c'est..quelque chose que je n'ai jamais ressenti.

Il fixait Alvis dans les yeux, dans l'immédiat il avait besoin de réponse, savoir ce qu'il se passait était urgent afin qu'il ne l'oublie pas si jamais une de ses rechutes se faisait dans l'instant, il se souviendrais au moins de ça il le sentait. Il devait vraiment savoir, pour comprendre un minimum et choisir la marche a suivre pour ..après.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Mer 1 Déc - 2:11

Je ne supportais plus son regarde sur moi , ses yeux doré me mettais tellement mal à l'aise se que je ne ressentais absolument pas avec mes autres ''jouets'' . Pour moi la drague étant un jeu des plus attractif , lorsque j'offre un baiser a une personne sa ne signifie pas grand chose me servant de sa pour prouver a mes compagnons de jeu que je suis sérieux et prêt a tous pour atteindre le fond de cette partie . Mais la c'était différent , si sa avait était autrement je lui aurait sauter aux lèvre refusant de les quitter même si mes poumons aurait réclamer de l'air . C'était d'ailleurs l'envie qui m'était venu mais je n'allais surement pas profiter de son incompréhension une fois de plus . Détournant le regard trop gêné pour le regarder directement dans ses orbes et écoutant attentivement la phrases qu'il prononcer de sa voix suave .

«Je pourrais te dire la même chose. Je ne comprend rien Alvis...c'est..quelque chose que je n'ai jamais ressenti.»

Je ne savait que répondre étant tous aussi perdu dans tous ses sentiments qu'au final je n'avait jamais rencontrer . Je n'avait jamais ressentit sa que se soit pour mes frère et sœur noah ou même lorsque j'ai retrouvait mon frère . Alors pourquoi avec lui ? Je le connaissait a peine , je ne savait même qui il pouvais bien être , je ne devait pas ressentir sa sans une bonne raison et cela me frustré de ne pas savoir . Comment un dragueur pouvais ne pas comprendre la réaction de son propre travail ? Peut être lorsque la réaction est plus ambigu que de la drague elle même … . Je venais de me souvenir , enfant ma mère me raconter souvent comment elle était tomber amoureuse de mon père . Elle l'avait d'abord contemplé , ses yeux , saphirs parfaits puis ses cheveux couleur neige pur et fraiche . Un seule regard avait réussi a lui emprisonné son cœur . Et elle savait que c'était lui , ce n'était pas du qu'a son apparence , elle aurait put rencontrer tous les albinos aux yeux bleu du monde jamais elle ne se serait tromper , c'était lui le bon . Elle m'avait raconter que lui aussi ne l'avait pas oublier et que la première fois ou ils ont eu une vrai discutions leur gène était palpable , leur mot s'aligner avec mal mais leur sentiments se compléter chacun dans l'incompréhension de par l'effet qu'il ressentait .

J'ouvris de grand yeux horrifier par ma conclusions , restant le plus proche possible de Tsukumo espérant qu'il ne remarquerais pas mon expression . Cela n'était pas possible , c'était trop rapide et surtout sa ne m'était jamais arriver . Mais tous les symptômes se rejoignez sur le type de dépendance qui était né en moi pour le blanchâtre . Je le savait a présent c'était bien sa , fermant les yeux pour garder mon calme et soupirant en me décalant de son corps . Mais alors que je me reculer un visage plutôt restreint sur une émotions stoïque j'allais annoncer ma très chère conclusion pour éclaircir les idées embrumer de Tsuku espérant qu'il serait se que cela signifiait .

« Il suffit parfois d'un regard, d'un hasard pour rencontrer quelqu'un qui nous marquera à jamais , c'est le coup de foudre … »

Mon expression était vite passer de sérieuse a celle de gêné et souriant , un sourire embrassé sur les lèvre me grattant compulsivement la nuque accentuant la vision de mes sentiment . Mes sentiments était plus que visible mais je ne voulais pas qu'il le ressente , qu'il ne me voient pas rougir de cette manière , qu'il n'entendent pas mon cœur battre aussi vite , qu'il ne comprenne pas cet amour que je lui portais . C'était purement égoïste même envers moi-même d'entraver mes sentiments et cela me ferait surement souffrir mais je devait rester moi-même . J'avais peur , peur de devenir un autres en arpentant le long chemin de l'amour qui n'était peut-être pas réciproque . Mon corps se figea a cette idée , que mes sentiments n'aboutissent qu'a une défaites , un premier amour signe de souffrance et de désespoir . Cela me faisait encore plus souffrir , je ne voulais pas qu'il réponde , qu'il ne me dise pas que ses sentiments sont moins fort que sa . Nerveusement des larmes avait couler sur mes joues , surpris par ma réaction excessive , essayant de calmer ses larmes qui n'avait pas de raison d'être , frottant mes yeux le menton tremblant , reniflant comme un goss lors d'une de ses crise quotidienne de caprices . Mais je ne savait pas a quoi était du ses larmes . L'idée qu'il se refuse a moi était venu troublé mon esprit , les joues rosis par l'émotion , ma vue flou m'empêchant de voir la réaction de Tsuku a mes pleurs , espérant qu'il ne le prendrais pas mal ou pour lui . Oui il était la cause de ses pleurs mais indirectement donc il ne devait surtout pas le prendre pour lui . J'essayais de ma calmer , calmer mon cœur qui refusais d'éteindre sa flamme , calmer mon esprit envahis de sensations inconnu et calmer mon corps qui frémissez a l'idée qu'il pourrais s'en aller .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Dim 12 Déc - 3:03


Tsukumo avait deux peur dans la vie, la première était de se retrouver seul, véritablement seul, couper a jamais de Zess, de tous les animaux qu'il pouvait comprendre, il avait peur d'être seul dans son esprit, dans sa vie, de n'avoir personne sur qui compter. Cette peur là, Zess la calmait, avec des affections, des petits gestes ou des paroles qui réconfortait le jeune homme. Sa seconde peur en revanche était d'oublier. Peur d'autant plus grande qu'il avait conscience d'oublier certaines choses, de faire des rechutes amnésiques. Ce qui le dérangeait encore c'est qu'il les sentaient venir ses rechutes. Et il avait beau tout essayer il oubliait, il avait beau se remémorer tout ce dont il se souvenait, il oubliait. Comme si son cerveau cherchait a occulté ce qu'il apprenait, pour le rendre totalement innocent. Parce que au final, il était innocent, aucun crime, et il ne se souvenait pas de tout ce qui pourrait le faire changer.

Il était tellement parti dans ses pensées qu'il ne remarqua pas les réactions de Alvis. Ni son air horrifié, ni même le fait qu'il réfléchissait et soupirait. Au final il se sentait tellement bien là, qu'il était tomber dans ses pensées et n'en était pas encore ressorties. Il tentait de se souvenir de tout ce qu'il savait sur le jeune homme. Et il constata avec un certain soulagement qu'il se souvenait de tout ce qu'il s'était passer. Il n'avait jamais vraiment eu d'expérience pareille, aussi il savait que ce qu'il ressentait était unique, et nouveau. Il voulait véritablement savoir et il fit face a Alvis.

Il suffit parfois d'un regard, d'un hasard pour rencontrer quelqu'un qui nous marquera à jamais , c'est le coup de foudre …


Il regarda Alvis longuement sans répondre, observant sans un mot les changement du jeune homme qui passait de la gêne, de la rougeur aux larmes. Il écarquilla les yeux, mais décida que tenter de le réconforter dans avoir réfléchi aux informations qu'il venait de lui donner ne serait pas bénéfique, ni pour l'un ni pour l'autre. De fait il prit le temps d'y réfléchir. Il avait parler de coup de foudre. On lui avait parler de quelque chose semblable a ce qu'il se souvenait. C'était durant son voyage pour la congrégation.

Il était dans un village et une jeune mariée l'hébergeait pour la nuit. A table, la femme et son mari lui apprirent qu'ils n'étaient ensemble que depuis moins d'un mois. Tsukumo n'avait eu aucune réaction, pour lui le temps entre al rencontre et le mariage n'avait pas de longueur établie. Ils lui avaient alors dit qu'ils avaient eu le coup de foudre. Il avait évidement demander ce que cela signifiait, le couple lui avait patiemment expliquer qu'ils étaient tomber amoureux au premier regard, moins de deux minutes leurs avaient suffit.

Sur le coup il avait sourit, ne les questionnant pas plus, l'amour il ne l'avait jamais ressenti, du moins a ses souvenirs, il savait que c'étaient des sentiments unique envers une personne, des sentiments forts. Et le coup de foudre vous donnait ses sentiments en quelques minutes apparemment...il ouvrit grand les yeux. Il venait lui aussi de faire le lien et il se tourna vers Alvis qui pleurait toujours sans qu'il ne sache pourquoi. Il voyait les effort du noah encore caché pour se calmer. Et sans trop réfléchir il le prit dans ses bras, donnant alors sa réponse.

On m'a toujours dit, que le coup de foudre ne se produisait que entre âmes soeurs, et qu'ils s'aimeraient tous deux sans conditions.

Parce que oui, au final il l'aimait aussi. Il s'en était rendu compte. Et il espérait simplement ne pas l'oublier a présent.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Ven 21 Jan - 3:15

    Même si mes pleures refusait de se calmer, ses larmes désobéissante qui coulait malgré mes interdictions sur mes joues pales, je me sentais si bien. On pourrait trouver ça étrange venant d'une personne dans une phase de bien être qu'il se mette à pleurer, mais peut-être que la drogue est plus mauvaise pour la santé que certains le pensent ou c'est seulement que je suis étrange. Peut être était-se des larmes de joies finalement ? Mais je ne peux pas le confirmer ayant un peu de mal à comprendre les sentiments que je peux ressentir. J'essayais malgré tout de calmer ses larmes incontrôlées, je me trouvais si pathétique cela en était désespérant. Je ne me comprenais pas, j'avais toujours espéré pouvoir rencontrer une personne que je pourrais chérir et qui ne m'appartiendrait qu'à moi. Mais jamais même en étant humains je n'avais connu cette attirance, étant un dragueur on pourrait penser que j'ai eu énormément d'aventure et que je suis un as en matière de ce qui se traduit littéralement par '' Baise '' Mais malheureusement ou heureusement tout cela est bien faux. Je recherche bien évidemment le contact physique, mais jamais je ne me suis sentit assez à l'aise pour aller jusqu'au bout avec quelqu'un. Peut être de la timidité, une peur ou autres chose, mais qu'importe, car je savais a présent ce que voulait dire le mot '' Amour ''. En était-ce vraiment ? Ou n'était-ce qu'une simple idée due l'attirance que j'ai pour ce beau jeune homme ? Non il faut bien l'avouer, à moi comme aux autres, oui c'était de l'amour et même moi ne pourrais le nier. Sentant bientôt le souffle chaud et les bras réconfortant de celui-ci s'enrouler autour de mon corps qui tremblait sous l'émotion, je réussis à me calmer, calmer ses larmes comme cette peur de l'inconnu, cette peur naissant a chaque sentiment que je pouvais bien ressentir.

    « On m'a toujours dit, que le coup de foudre ne se produisait que entre âmes soeurs, et qu'ils s'aimeraient tous deux sans conditions. »

    Alors, lui aussi avait bien compris, dans un soupire de soulagement, une dernière larme tomba contre la pelouse fraichement coupé créant une odeur que je trouvais plutôt agréable. Je me sentais si bien, cette fine brise caressant ma nuque ainsi que mes cheveux qui avaient surement perdu leur forme initiale après un combat acharné le matin même pour éviter tout épis. Reprenant inexorablement mon sourire pour ne pas garder les marques de cette tristesse sur mon visage, étant immortel autant garder un visage souriant et sans imperfection non ? Et étrangement, là entre les bras de l'homme dont je semblais épris, ma force, cette puissance qui n'était due qu'au massacre de plusieurs dizaines de personnes cessait de se retirer, elle semblait ne plus me quitter comme si ce mal qui me retirait petit à petit la vie avait tout simplement disparu. C'était surement une invention de ma propre conscience me prouvant que je ne pouvais plus fuir, que je devais rester prêt de cet homme qui m'était inconnu quelques heures plutôt.

    « Tu crois qu'il est possible que cela soit notre cas ? »

    Je ne peux me mentir comme lui mentir, je le pensais, mais je ne veux en aucun cas forcer son jugement ou même ses sentiments. Reposant ma tête contre son épaule pour humer son odeur, je me sentais si bien que j'aurais pu en oublier tous mes problèmes. Devenir simplement siens, vivre comme un être à part entière et plus comme une simple entité perdant peu à peu la vie. Je voulais pouvoir confier ma vie en toute confiance, être sûr qu'il ne me trahirait pas. Mais est ce bien cela être un couple ? ... Couple ... Ça ne m'était jamais arrivé d'avoir envie d'en former un, préférant généralement ma liberté de célibataire pour draguer et m'amuser avec qui bon me semble, mais alors pourquoi ? Est-ce réellement ça l'amour ? Je n'en ai pas la moindre idée, mais cette chaleur que je ressens au fond de mon cœur est bel et bien réel et elle me plait.
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Jeu 10 Fév - 7:16


Les larmes d'Alvis se stoppèrent a sa déclaration, il se sentit tout de suite plus soulager, plus serein aussi, comme un enorme poid qui s'enlève d'un coup de votre coeur ou de votre tête dans le cas précis. Et ce cas la ne lui plaisait pas, il signifiait souvent une rechutte, il pourrait très bien oublier en quelque seconde Alvis et tout ce qu'il s'y rapporte. Il ne le voulais pas de fait. Tout ce qu'il souhaitait lui c'était ne pas l'oublier, l'avoir gravé jusqu'au fond de sa mémoire a jamais, cette mémoire déficiente et traitre qui ne le laisserais sans doute pas tranquille.

En tout les cas maintenant qu'Alvis était calmer, Tsukumo se permit de le serrer un peu plus dans ses bras, sa chemise légerement trempée, mais au final il s'en foutait comme son premier repas hein donc bon.Il se laissa aller a poser sa tête dans le cou du jeune homme qui il est bon de le rappeller était totalement inconnu au cendré il y a moins de deux heures a tout casser.

Tu crois qu'il est possible que cela soit notre cas ?

Il hesita longuement, c'est vrai comment voulez vous répondre a ce genre de chose alors que vous ne l'avez jamais vécu, que vous n'avez eu personne pour vous décrire ce que c'est ou que vous ne vous en souvenez plus, franchement? C'est pourauoi il fit ce qui est communément appeller une simulation par l'immaginaire. Il se représenta le mot et sa signification et tenta de voir ce que serait un veritable coup de foudre. Evidement, l'immmaginaire est facilement influencable, en cela Freud le célèbre psychologue l'aura prouver.

L'immaginaire venant généralement de l'inconscient et l'inconscient étant influencé par le réel et le conscient, on peut facilement en déduire que l'immaginaire est influencer par le conscient, de fait même, la coonception immaginaire du coup de foudre ressemblait a s'y méprendre a ce qui s'était passer avec Alvis, et Tsukumo ne sachant donc pas toutes les magnifique théoorie de Freud en déduisit bien niaisement mais sans pourtant falsification que ce qui s'était passer avec Alvis était un coup de foudre.

Je pense oui...que c'est notre cas, cela te déplairait?

Il esperait grandement que non en fait. Il ne savait pas pourquoi mais il sentait qu'il aurait mal si jamais Alvis venait a le quitter, ou a l'oublier, ou même si lui l'oubliais. En vérité, a partir de cet instant il ne se voyait plus vivre sans Alvis, pourtant il devrait bien n'est ce pas? Parce qu'ils n'étaient pas vraiment du même monde, ils se verraient, occasionellement, mais toujours pour le meilleur, du moins dans son esprit.

Alvis...si tu es d'accord, je peux te considérer...comme plus qu'un ami? Comme....si nous étions..ensemble?

Il aurait voulu attendre la réponse, mais une sorte d'envie plus urgente, le poussa a approcher ses lèvres de celle d'Alvis et vouloir les scellées en un nouveau baiser. Et juste au moment de cet effleurement précédent l'union des lèvres, Zess son moineau oublier depuis un moment l'interpella, il se retourna pour regarder l'oiseau percher sur la tête d'un grand loup. Un loup reconnaissable comme celui de sa supérieure, Cielle. Et Zess lui disait que Hélios le loup avait été envoyé par Cielle pour ramené Tsuku auprès d'elle afin qu'il lui livre les informations apprises auprès de la faune et flore environante.

Tsuku hocha la tête et soupira en se séparant d'Alvis a contre coeur vraiment, mais il savait qu'il ne devait pas tarder, il savait aussi qu'Alvis ne pouvait pas le suivre, plus encore, il sentait que Hélios ne supportait pas Alvis mais ne saurait dire pourquoi, en somme cela lui importait peu, il regarda la personne pour qui son coeur battait comme un tambour de fanfarre.

Je suis désolé...je vais devoir y aller...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Ven 25 Fév - 8:02

    Une passion fusionnelle était née entre nous, je m'offrais à lui comme il s'offrait à moi. Jamais je ne pourrais à nouveaux jouer avec les sentiments des autres sachant que si cela m'arrivait j'en souffrirais autant. Je refuse qu'il me quitte, ne plus sentir sa chaleur serait pire que de la torture physique. Ne plus pouvoir sentir ses lèvres contre les miennes, ses doigts mêlaient au miens, je ne pouvais me résigner à cela. Je voulais que ce moment dur indéfiniment, que je ne puisse plus oublier se sentiments de bien-être, cette sensation d'être aimé et d'aimer en retours. Plus rien n'avais d'importance entre ses bras, seul lui, moi et le soleil pour seul témoins.

      - '' Je pense oui...que c'est notre cas, cela te déplairait ? ''


    Me déplaire ? C'est bien tout l'inverse, il n'y a pas que le fait d'être aimé que me rend si heureux non, aimer est un idylle, mais encore plus lorsque cela est réciproque. Je ne veux que lui, que la terre s'arrête de tourner lorsqu'il est contre moi. Que le temps s'arrête, que le vent se stop, que les feuilles ou la neige arrête de tomber. Je veux tout simplement rester comme cela jusqu'à la fin de ma vie. Je vivrais pour lui, offrirais tout ce que je peux obtenir, mon âme, mon corps, tous pour qu'il reste avec moi. Je sais que nous ne pourrons très certainement pas vivre ensemble comme les couples normaux, mais notre amour sera toujours là et moi je ne l'oublierais jamais. Je ne veux pas qu'il m'oublie, je refuse que cela se termine par un simple '' au revoir ''.

      - '' Alvis...si tu es d'accord, je peux te considérer...comme plus qu'un ami? Comme....si nous étions..ensemble? ''


    Comment trouve-t-il les mots juste pour me rassurer ? C'est comme si nos deux âmes étaient liées, mes inquiétudes s'envolent lorsque sa voix me parvient. Comment peut-il savoir se dont j'ai besoin sans que je n'ai à prononcer un mot ? De nouveaux ses lèvres contre les miennes nos deux langues joueuses en pleine partie de roulade dans la prairie de nos bouches. Ce ne sont pas que des baisers pour moi, j'ai déjà embrassé tellement de personnes que cela ne signifiait plus rien pour moi. Mais les siens sont doux, me font rougir et me font tellement envie, comment se passait d'une telle drogue ? Mais ce bonheur sans égal qui envahissait tout mon être vint alors trouver sa fin dans une phrase de ce bien aimer.

      - '' Je suis désolé...je vais devoir y aller... ''


    Les tremblements reprirent, non, ce n'était pas possible, il ne pouvait pas me quitter ... mais il fallait que je reste calme, il a une vie après tout et moi j'ai la mienne. Dans un sourire chaleureux enfin je lui répondais.

      - '' Tu es déjà bien plus qu'un ami ... ''


    J'étais rassuré pour je ne sais qu'elle raison je savais que lui non plus ne pourrais se passer de moi, peut être une trop grande confiance en moi ou la simple vérité. Je ne veux qu'être à ses côtés, mais une séparation était obligatoire pour le moment. Il fallait que je le laisse partir pour mieux le retrouver. Il fallait retrouver nos vies pour que le manque nous consume et que notre amour n'en sorte que plus important.

      - '' Tsukumo, qu'importe la distance je te retrouverais, je ne t'oublierais pas et qu'importe ton passé et le miens nous nous créerons des souvenirs inoubliables ensemble ''


    Un dernier baisé, agrippant ses cheveux comme si cela aurait pu le retenir, empêchant le sable s'écouler dans son sablier de verre. Simplement le laisser à mes côtés encore un instant. Non les larmes ne coulaient pas, car ce n'était pas un adieu, mais bien un au revoir, je le retrouverais qu'importe les moyens et la force qu'il faudra pour y parvenir. Pas question que j'abandonne ses sentiments, pas question que cela se termine comme cela. Fouillant dans mes poches espérant trouver quelques choses, mais seul un peu de terre s'y trouvais c'est enfin que j'eus l'idée du siècle. Attrapant un anneau présent à mon doigt, même si celui-ci n'avait aucune valeur pour moi, il serait le moyen pour lui de se souvenir de moi. Plaçant entre sa main l'anneau avant de lui murmurer à l'oreille.

      - '' A chaque fois que tu la verras, tu penseras à moi comme ça ''


    Les au revoir sont toujours si difficile ? Le voir s'éloigner, comprendre que je ne le reverrais pas avant un moment, l'envie de le retenir qui vous asseye. Il faut fermer les yeux et attendre pour ne pas faire face à la douleur qui vous attend. Je suis un drogué et le manque fait partie intégrante de ma vie. Mais je sais qu'à peine son corps retirer de mes bras, il me manquerait. Ce manque serait plus douloureux que tous les autres, jamais je ne pourrais me passer de lui. Même savoir qu'il doit s'en aller m'emplir de tristesse. Cette preuve qu'il n'est pas complètement à moi. Mais je ne vais tout de même pas le séquestrer. Et puis il ne me connait pas entièrement, que ferait-il s'il apprenait que je tue pour vivre ? Que je suis un noah ? Que mon clan se sert des âmes perdues des humains pour en faire des monstres ? Me haïrait-il ? Ou m'aimerait-il assez pour comprendre tout cela ? Il faut que je lui dise, mais s'il me repousse se serait trop douloureux. Je garderais donc mon secret et peut-être lui en ferais-je part lorsque je le rencontrerais de nouveaux.

      - '' Et puis ce n'est qu'un au revoir ''
Revenir en haut Aller en bas

Tsukumo
Coui Coui Coui †

La peur et les sentiments sont mémoires. Je n'en ai plus.


▐ Ton Age : 24 ▐ Rp : Petits villages [Alvis]
Masculin « Messages » : 64
« Two Perso » : /
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: F
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ] Mar 8 Mar - 4:28


Tu es déjà bien plus qu'un ami ...

Tsukumo regarda Alvis un moment avec un doux sourire, ça lui faisait grandement plaisir d'entendre cette simple phrase. Il avait eu peur un moment, que son compagnon de coeur refuse sa proposition si maladroitement articulée, et pourtant, il avait dit oui, a sa manière, et le coeur de l'amnésique fit un joli saut piquer pour montrer a quel point ses simples mots étaient beau et adorable. A quel point aussi il scellait son destin, et celui de ses sentiments à Alvis. Mais il en était heureux, il s'enchainait consciemment a l'albinos en face de lui. Il ne savait rien de lui au final, strictement rien, si ce n'est son nom, et qu'il l'aimait comme jamais pensais-t-il n'avoir aimer quelqu'un.

Tsukumo, qu'importe la distance je te retrouverais, je ne t'oublierais pas et qu'importe ton passé et le miens nous nous créerons des souvenirs inoubliables ensemble

Cette phrase le toucha encore plus, il se fichait de son passé, de ce qu'il avait peut être, de son amnésie même, il l'aimait lui en ce moment même, c'était peut être ça au final le vrai amour, et une larme commençait a couler sur ses joues. Il n'avait jamais appris a les cachées ou a les retenir, il était un garçon simple au demeurant, il pleurait quand il avait besoin de pleurer, riait quand il le voulais, il ne s'embarrassait pas de code de convenue, d'une part parce qu'il ne s'en souvenait jamais et d'autre part parce qu'il était de nature tellement sincère que voiler ses sentiments était pour lui comme une trahison enver lui d'une part et envers ses interlocuteurs d'autre part.

Il répondit fermement a se derniers baiser. Il savait bien que ce serait le dernier du moins pour cette fois. Ses mains refermées dans le dos d'Alvis il laissait deux autres larmes coulées silencieusement. Les adieux étaient dur, déchirants, il ne le savait même plus, avant d'arriver a la congrégation la seule famille qu'il avait c'était Zess son innocence moineau. Maintenant il avait aussi sa Maréchale, Cielle, mais aussi toutes les personnes qui étaient progressivement devenu ses amis, bien qu'ils les oublient fréquemment, ceux ci étaient compréhensif et lui rappelait sans cesse. Il avait même déjà plusieurs fois oublier ce quil faisait la et pourquoi, mais Zess le lui rappelait. Tsukumo avait peur, une peur sourde et douloureuse d'oublier Alvis. Comme si la terre allait être détruite par une simple crise d'amnésie il ne voulais pas l'oublier.

A chaque fois que tu la verras, tu penseras à moi comme ça


A travers les larmes, un sourire se forma, comment faisait-il pour savoir quoi faire au bon moment pour le rassurer? Comment savait-il qu'il avait peur d'oublier et qu'il lui donnait le moyen de se souvenir. Il prit l'anneau dans sa main et le passa a son doigt avant d'enlacer Alvis, fortement, comme sonnant le glas de cet adieu déchirant et pourtant heureux. Heureux parce qu'il était certain que cela n'allait pas se terminer comme ça. Il savait qu'il le reverrait, Alvis le lui avait dit il le retrouverait coûte que coûte. Vaille que vaille. Et bien soit. Tsukumo s'écarta et fouilla dans une poche de son uniforme pour en sortir un papier. Un papier vierge encore et il y inscrivit le nom d'un village après une dizaine de minute d'hésitation et mit le papier dans la main droite d'Alvis.

Je suis souvent dans ce village. Tu as toutes les chances de m'y retrouver.

En effet, ce village était celui le plus proche de la congrégation ou il descendait souvent, parce que si la congrégation était spacieuse et agréable, il n'aimais pas être enfermer entre quatre mur fussent-ils haut éloignés et sécurisant. Non, lui il préférait l'air, et donc, il sortait au village souvent sans oublier de prendre un golem histoire qu'on l'appelle rapidement au besoin, et puis ce village était un des plus surveiller du monde alors il ne risquait fondamentalement rien, et même si il arrivait quelque chose, étant sur place, il pourrait peut être aider.

Et puis ce n'est qu'un au revoir

Oui, nous nous reverrons vite.

Il avait cesser de pleurer finalement, c'était dur et déchirant, mais la promesse de se revoir était comme un espoir qui apaise tout. Après avoir de nouveau serrer Alvis contre lui il avait fait demi tour et rejoint le loup de sa maréchale qui attendait. Il se tourna une dernière fois et fit un sourire a l'albinos ainsi qu'un signe de la main, puis il repartit, suivant le loup en courant, un oiseau volant a ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre au milieu des fleur ~ [ Tsukumo & Alvis ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: « CITIES» ::  A.T ● W.O.R.L.D'S ● E.N.D-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit