AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Gabriel Strange - L'ange Souillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 4:27


GABRIEL STRANGE



© Mikuo

Ce qui naît finit toujours par mourir.
# FICHE D'IDENTITÉ :

PRÉNOM(S), NOM - Gabriel Strange
SURNOM - L'ange Souillé - Mes sœurs m'appellent Gaby
DATE, LIEU DE NAISSANCE & AGE - 13 Décembre à Drumnadrochit. 21 ans
ORIGINES - Écossaise
SIGNE ASTROLOGIQUE - Sagittaire
ORIENTATION SEXUELLE - Homosexuel
PARTICULARITÉ - J'emprisonne ma voix lorsque j'ai un choque émotionnel trop fort pour être contrôlé
VOS LIEUX DE RÉSIDENCE - La Congrégation de l'Ombre
CAMP - Membres de la Congrégation
UNE PROFESSION EXERCÉE ? - Scientifique quoi d'autre ?
RANG DE DÉPART - F

# MEMBRES DE LA CONGRÉGATION

PLACE OCCUPÉE- Scientifique
UN COMMENTAIRE À FAIRE SUR VOTRE INTENDANT KOMUI LEE ? - Une personne prêt à tout pour la congrégation mais un peu trop sur-protectrice et dangereuse.

# BEHIND THE SCREEN

PRÉNOM - Nana ou Nafadora
AGE - 14 pommes
SEXE - I'm girl
DOUBLE COMPTE ? Triple même !
NIVEAU RP - Bon niveau
UNE REMARQUE SUR LE FORUM - C'est ma drogue et j'aime faire des overdoses !
VANILLE OU CHOCOLAT ? - Framboise
CODE - VALIDE PAR LAVI.



Moi et mon histoire
Hstoire


Parlez de moi, de mon passé, de ma famille, de lui ... Ca va être long mais je vais prendre le temps de quand même tout vous expliquer.

Je suis né un 13 Décembre, un soir d’hiver et de neige. J’étais le cadet de la famille et le seul garçon d’ailleurs. Je peux vous dire que de grandir qu’avec des filles ce n’est pas facile tout les jours et vous prenez vite des côtés efféminés. Mais on verra ça plus tard. Avant de parler de mes sœurs, je vais parler de mes parents dont je n’ai quasiment aucun souvenir d’eux. Si je n’ai que peu de souvenir d’eux c’est simplement car ils avaient un travail qui les faisaient voyagé au quatre coins du monde. Du coup nous sommes allez vivre, mes sœurs et moi, chez notre jeune tante la seule sœur de mon père Elena Strange. Pour finir sur mes parents selon je me souviens ne sont que des petits morceaux de souvenirs. Les photos et souvenirs que nous racontait ma tante était plus simple pour que l’on puisse s’imaginer comment était nos parents.

Maintenant si nous passions à mes sœurs et à ma tante. Vous aurez donc compris que je n’ai grandis vraiment qu’avec des filles. Ma tante était elle aussi un peu spéciale mais qui ne l’est pas dans cette famille me direz-vous ! Ma tante qu’on appelait par ailleurs « maman » était toujours pleine d’énergie pour tout. Lorsqu’elle commençait quelque chose jamais elle ne s’arrêtait en chemin et aidait toujours ceux qui étaient à la traine. Par contre si elle ne vous aimait pas, c’était un ice-berg immense et vous le Titanic. Enfin bref sinon on peut dire qu’elle nous a élevés comme si elle était notre mère et nous soutenait toujours. D’ailleurs puisque j’étais le seul garçon de la famille on pourrait dire qu’elle faisait particulièrement attention à moi puisque mes sœurs sont très, très solidaires entre elles. Et comme dans chaque famille toujours un pour embêter l’autre. Ma sœur Marilyn, l’avant-dernière de la famille adorait m’embêter, elle trouvait toujours des idées bizarres pour cela je ne vous dis pas. Mais pendant mon enfance ce qui a dû m’arriver le plus souvent c’est que mes sœurs trouve le moyen de m’empêcher de bouger pour me travestir en fille. Et puis qu’Emily la benjamine me ressemblait comme deux goutes d’eau mais en fille, je ne vous dis pas une fois que j’étais habillé, coiffé et maquillé. Je devenais une Emily deux en plus grande ! Elles m’en ont fait voir des vertes et des pas mûres les trois chipies qui me servent de petites-sœurs. Bon il est vrai qu’Emily malgré qu’elle soit la plus grande des trois suivait toujours les idées bizarres de ses sœurs Marilyn et Mélody. La seule de mes sœurs qui ne m’embêtais jamais et qui m’aidait plutôt était Victoria, ma grande-sœur. Elle m’a aidé bien des fois et m’a soutenu tout autant. Mais par contre on était quand même des inséparables tout les cinq. Même si nos âges était différent aussi. Victoria à trois ans de plus que moi, Emily deux ans de moins, Marilyn, deux ans de moins qu’Emily donc quatre ans de moins que moi et Mélody deux ans de moins que Marilyn donc six ans de moins que moi. Ça fait quand même de sacrés écarts. Enfin bref c’était marrant.

Ma tante qui possédait une grande maison près du lac le plus connu d'Écosse, le Loch Ness. De plus mes sœurs et moi avions cours à la maison. C’était assez compliqué vu notre différence d’âge mais bon ma tante préférait faire ainsi il ne faut pas chercher pourquoi. Pour chaque matière nous avions à peu près les mêmes professeurs sauf dans une matière : la musique. Nous jouions tous d’un instrument différent. Victoria faisait du violon, Emily du violoncelle, Marilyn du piano et enfin Mélody la seule à jouer un instrument à vent, la flûte. Moi je jouais de la harpe, un instrument à corde comme trois de mes sœurs. Niveau travail nous étions tous très doués et faisions toujours de notre mieux. D’ailleurs ma tante remarqua assez vite que par rapport à mes sœurs j’avais de meilleurs compétences... Une enfance tranquille qui se passait merveilleusement bien pour l’instant.


Lorsque j’eus neuf ans, je l’ai rencontré pour la première fois. Je rentrais chez moi en passant près du lac, je m’étais même arrêter un moment, assis sur un ponton ou je regardais l’eau clair et net, balançant mes jambes dans le vide. Il s’était approché de moi et m’avait gentiment salué avant de me demander s’il pouvait rester avec moi. J’avais dis oui mais je me demandais toujours qui il était. Enfin il m’apprit qu’il venait juste d’emménager et qu’il habitait à deux maisons plus loin. En gros on pouvait dire qu’il était mon voisin. Son nom était Swann Strauss. Il avait emménager avec sa grande-sœur Kimberly Strauss. Il avait le même âge que moi et sa sœur en avait dix de plus que nous. On a un peu discuté de tout et de rien et ensuite l’on est rentrés ensemble. On se revoyais à chaque fois sur ce ponton lorsque l’on pouvait. Et très vite on est devenus meilleurs amis. Je ne savais pas encore ce qui allait se passer par la suite . On s’amusait bien en tout cas, on riait beaucoup... Ce qui le faisait bien rire aussi c’est lorsqu’une de mes sœurs me poursuivait avec on ne sait quelle idée dans la tête. Même si à la fin il finissait toujours par venir m’aider. C’était vraiment amusant. Tout ces moments pleins d’innocences, de joies, de merveilles... J’étais heureux comme l’enfant que j’étais.

La première chose épouvantable qui apparu dans ma vie fût lorsque j’avais douze ans. Je me souviens on était au printemps : un mois d’Avril. C’était un soir où Swann et moi rentrions chacun chez nous. En fait j’avais dis à Swann de partir devant car je devais acheter quelque chose . Je ne me souviens plus de ce qu’était ce quelque chose mais je l’avais bien acheté. J’avais voulu, par la suite, passer par une petite ruelle pour aller plus vite et là ... noir. Un trou je ne me souviens pas de ce qui s’est passé. Lorsque je me suis réveillé j’avais mal tellement mal. J’avais plein de bleus sur mon corps j’avais une étrange douleur dans les hanches, j’avais froid. Je n’ai gardé les yeux que quelques secondes ouverts avant de succomber à la fatigue, à l’épuisement qu’avait subit mon corps. Lorsque je me suis réveillé pour la deuxième fois, j’étais allongé dans ma chambre, dans mon lit bien au chaud. J’avais toujours mal mais je sentais bien que l’on s’était occupé de moi. Toutes mes sœurs était là, un regard triste sur le visage. Ma tante aussi était là avec un médecin avec elle. Je ne comprenais pas ce qui se passait mais j’avais toujours aussi mal. Ma tante s’approcha du lit et s’asseyait sur le rebord. Elle me dit de ne pas m’inquiéter car tout était finit maintenant qu’il était là pour moi. Je ne comprenais pas et lui demandais ce qui se passait. Elle m’annonça après quelque minutes d’un long silence douloureux que j’avais été violé et vraiment pas en douceur. Un vide se créa alors dans mon cœur. J’avais une sensation de disparu, de perdu... Ma voix avait trouvé pour la première fois la cage dans laquelle j’allais l’enfermer pour plusieurs mois et plusieurs fois. Les larmes glissaient toutes seules le long de mes joues. Et Emily devait même m’aider pour éviter que je ne me fasse trop mal. J’ai eu mal aux hanches pendants trois jours, mes bleus ne sont partirent qu’après deux semaines ... Deux jours après je vis Swann entrer dans ma chambre, j’avais honte, je me dégoutais et je ne voulais qu’il ne me voit ainsi. Mais il s’était précipité vers moi les larmes aux yeux en s’excusant et me demandant de le pardonner. Il disait que c’était de sa faute et qu’il aurait du rester avec moi, que rien de tout ça ne se serais passé dans ce cas là. Je pleurais aussi, j’étais quand même content de le voir. Juste une simple seconde cela m’avait traversé l’esprit comme quoi il ne souhaiterait me voir alors j’étais soulagé de le voir. Mais je ne parlais plus, je ne pouvais donc lui dire. C’est Victoria qui était venu lui expliquer que je n’avais pas prononcé un mot, que je ne parlais pas et que selon le docteur c’était à cause de ce trop gros choc et qu’il faudrait un moment avant que je reparle à nouveau. Swann fut étonné mais dans un sens il est resté avec moi et venait me voir tout le temps. Me sœurs me soutenait toujours. Après trois semaines de repos, je pu reprendre un rythme de vie correct. De plus je l’avais souhaité, resté à me morfondre n’était pas la meilleure idée malgré le vide qui se trouvait en moi. On m’avait prit quelque chose que je ne pourrais oublier.


Les jours passait et je ne parlais toujours pas. Je n’avais plus voulu entendre parler de quoi ce soit concernant mon viol. Il avait déjà laissé une marque ineffaçable dans mon cœur et sur mon être. J’avais toujours avec moi un crayon et un carnet sur lequel j’écrivais ce que je voulais dire ou demander. Je ne suis jamais ressortit seul dehors, il en était hors-de-question, même si je ne devais aller très loin de la maison, je ne voulais pas. Swann venait souvent me voir puisque nous habitions vraiment pas loin de chez l’autre et de deux parce qu’on avait gardés notre habitude de toujours se voir lorsqu’on avait du temps libre, mais là il venait plus souvent. Il ne le disait pas mais je le voyais très bien qu’il regrettait toujours autant de ne pas être rester avec moi, de ne pas avoir été là. Je le voyais bien mais j’essayais de faire comme si je n’y voyais pas. De plus, je me suis réveillé assez souvent la nuit parce que j’avais eu quelque chose qui m’étais revenu en mémoire. Lorsque je me suis réveillé la première fois c’était le noir total mais plus le temps avançait et plus je me souvenais de choses dont je ne voulais me souvenir. J’ai tout fais pour éviter de penser à ces choses là... Je n’ai retrouvé ma voix que trois mois plus tard. Enfin je l’ai forcé à revenir plutôt que prévu. Je me souviens très bien quand c’était. Nous étions dans ma chambre, assis tranquillement sur mon lit à parler de tout et de rien même si moi j’écrivais puisque je ne parlais toujours pas. Ce dont je nous parle c’est bien évidemment de Swann et moi. Et puis au bout d’un moment un long silence s’est installé et ni l’un ni l’autre ne disaient quoi que ce soit. Nous étions tout deux dans nos pensées respectives.Puis j’ai entendu la voix un peu hésitante de Swann se lever. Même s’il savait que je ne voulais plus en parler, il me disait toujours avec cette voix hésitante mais sincère qu’il était désolé de ne pas être rester avec moi ce soir là. Il se le reprochait énormément et moi dans cette douceur que j’ai toujours eu envers ceux que j’aime j’ai forcé ma voix pour bien lui faire comprendre que je ne lui en voulais en aucun cas et qu’il n’était pas responsable que tout cela était de ma faute de ne pas être assez prudent. Qu’il ne m’avait juste écouter lorsque je lui avais dis de partir devant. Ma voix était tremblante du fait que je n’avais pas parlé depuis un moment, j’hésitais beaucoup en prononçant certains mots, j’avais du mal je l’avoue. Mais Swann fut tellement surpris de me voir parler alors que je ne disais toujours rien et surtout pour lui dire ça qu’il me promit de ne plus penser que c’était de sa faute.

Par la suite j’ai commencé à reparler petit à petit. La vie reprenait de plus en plus un cours normal. Je reparlais, mes sœurs continuaient de m’embêter en m’habillant en fille ou en me courant après pour avoir quelque chose de moi. C’était redevenu comme avait, vraiment comme avant. Je jouais de plus en plus de la harpe par contre. J’adore cette instrument. Ma tante se dit que parfois c’est fait exprès. Je joue de la harpe, instrument des anges. Je m’appelle Gabriel, comme l’un des anges les plus connus et selon elle j’ai un visage d’ange. Elle aime bien me taquiner avec ça. Pendant deux, trois ans tout était normal rien de nouveau. Juste que je passais de plus en plus de temps avec Swann et jouais de plus en plus comme je vous l’ai dis. Mais ce n’était pas vraiment pour m’entrainer plutôt par plaisir. Je jouais souvent la même chose pour dire. Mais secret ! J’étais heureux, de plus en plus même et tout ce passait pour le mieux. Je ressentais de plus en plus quelque chose au fond de moi. Quelque chose d’agréable, de doux quelque chose qui grandissait chaque jour. En fait cette chose c’est ma grande-sœur Victoria qu’il l’a remarqué en premier alors que je venais à peine de fêter mes quinze ans. Elle qui n’avait pas l’habitude de ce genre de sentiments quand même l’avait très bien remarqué. Un jour alors que j’étais tranquillement assis sur le rebord de la fenêtre de ma chambre, regardant Swann rentré chez lui après l’après-midi que l’on avait passée ensemble, elle est venu me voir.Sans rien elle m’a demandé directement si j’étais amoureux de Swann. J’ai rougis comme pas possible demandant à ma sœur pourquoi elle me posait ce genre de question. Elle m’a répondu que simple cela ce voyait de la manière dont je me comportais avec Swann et la façon dont je le regardais. Je ne compris pas bien pourquoi mais j’ai fais sortir ma grande-sœur de ma chambre qui me disait de réfléchir à ce qu’elle venait de me dire. Bien évidemment maintenant qu’elle m’avait dit cela, ça m'a tourné dans mon esprit. Après un petit paquet de jour je me suis résolu que oui ma sœur avait bien raison. Je n’en avais pas honte, c’est juste que connaissant mes sœurs elle vont trouver le moyen de me faire me sentir mal à l’aise justement.

Cette année là aussi, ma tante c’est inquiétée déjà pour une chose ; le fait qu’à quinze ans je n’avais pas mué du tout et que j’avais toujours une voix d’enfant, une voix aigu. Ma tante à fait venir un médecin qui en a conclu après quelques séances et quelques tests, que j’avais je ne sais plus trop quelle maladie encore je n’ai pas souhaité retenir ce mot. Tout ce qui comptait c’est que je n’allais ni grandir ni vieillir. Mais pour moi c’était un avantage. Peut-être que pour certain s’arrêter net à quinze ans cela ne les tentent pas mais je ne vieillirais pas non et ce n’est pas pour ça que mon Q.I. est bas bien au contraire. J’ai un niveau très élevé mais franchement je ne m’en sers pas vraiment. Ce n’est pas que je m’en sert pas mais pour moi dans tout ce que je fais ou dis c’est normal. Enfin bref maintenant que vous savez ça si on repassait à Swann voulez-vous !

Après avoir compris que je l’aimais réellement comme le pensait ma sœur j’étais un peu plus gêné souvent et je passais un peu moins de temps avec lui à cause de cette gêne. Alors comme presque tous le monde l’aurait cru, il avait pensé qu’il avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas et que je lui en voulais. Lorsqu’il est venu me demander ce qu’il y avait j’ai rougis comme pas possible et je suis partis en courant. J’avais honte et je me maudissais en même temps. Pourquoi j’avais agis de la sorte comme une pauvre fillette qui ne sait pas quoi faire. Même si ... je ne savais pas quoi faire ! Du coup sans le vouloir il y a un creux qui s’est créé entre nous. Je ne souhaitais pas ce creux, lui non plus je pense mais je ne savais pas comment réagir et il ne savait pas comment faire non plus. Franchement on dirait deux gosses comme dans toutes ces histores à l’eau de rose que je déteste tant. Puis un après-midi où comme vous devez sûrement vous y attendre, il ne faisait pas super beau, je suis allé sur ce ponton où l’on venait souvent mais j’y étais seul, comme je ne l’avais pas été depuis longtemps. Lorsque je m’apprêtais à partir, après m’être levé, j’étais tombé nez à nez avec Swann qui lui par contre savait que j’étais là. J’ai sursauté ne m'y attendant pas. J’ai rougis et ne voulais qu’il me voit dans tout mes états, j’ai voulu partir. Mais comme vous vous y attendez il ma retenu par les poignets et ne comptait pas me lâcher. Il n’y avait aucun mots qui ne sortait de ma bouche, je ne savais quoi dire. Et puis au bout d’un moment après qu’il m’est répète encore la question dans un dernier espoir, il s’est finalement tut en me demandant pourquoi j’étais ainsi. Moi qui avait la tête baissé et regardant le sol j’ai finalement relevé ma tête rapidement et j'ai capturé les lèvres de Swann avec les miennes. Il m’a lâché surpris et lorsque j’ai rompu se baiser j’ai re-baisser la tête encore plus gêné et surtout inquiet. A notre époque un garçon qui aime un autre garçon c’est assez mal vu je peux vous dire. J’avais peur de comment il allait réagir et tremblais un peu. Je fermais mes yeux pour ne pas voir ce qu’il allait se passer, moi qui m’imaginait le pire. Je sentis qu’il soulevait mon visage et ensuite je sentis ses lèvres de nouveau contre les miennes. J’étais surpris, j’ai ouvert mes yeux mais je les aient vite refermés pour profiter encore et encore. Lorsque nos lèvres ce sont séparées, j’ai sentis autour de mon cou ses bras. Il m’enlacait en me disant que j’aurais du le lui dire dés le début au lieu d’agir ainsi, qu’il avait vraiment pensé qu’il avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas et que je lui en voulait au point de ne plus lui parler et de partir en courant à chaque fois. Il était soulagé, je l’étais tout autant ...

Et là aussi tout se passait bien enfin ... on avait tout caché à nos sœurs au début mais elles ont vite comprit et nous on vite découvert. Et après je vous dis pas, elles n’arrêtaient de nous embêter et ça j’en étais sûr et certain. Mais bon c’était amusant. D’ailleurs je n’avais pas honte de tout ça. Malgré ce que les gens disait et dont je me fichais, je n’avais pas honte de tenir la main de Swann et de l’embrasser en pleine rue alors qu’il y avait du monde ! C’était ... indescriptible mais c’était merveilleux aussi. Chaque jours était nouveau et étonnant. Une vie normale en fait, une vie que tout le monde veut avoir. Une famille aimante même si elle vous taquine quand même, quelqu’un que vous aimez plus que tout et qui vous aime... Lorsque j’avais dix-sept ans, il y a un poids qui a commencer à s'enlever de mon cœur. Celui que l’on me touche réellement. J’ai repris confiance en moi encore plus. Bon je ne vous explique pas les détails même si je sais que certains voudrait ! J’ai tout donné à Swann. Mon cœur, mon corps et mon âme...

Mais comme vous vous en doutez, le bonheur n’arrive jamais sans le malheur. Toute cette joie, tout ce bonheur ces moment partagés. Je le savais tout au fond de moi même si je l’ignorais que tout ne resterais pas ainsi Ce qui naît fini toujours par mourir. J’avais un mauvais pressentiment d’ailleurs la dernière nuit que j’ai passé avec Swann. Je ne savais pas que c’était la dernière et Swann m’avait dit de ne pas m’inquiéter non plus ; alors je l’ai écouté. Le lendemain j’avais juste hâte de le revoir. Puis j’ai attendu quelque jours. Au bout de ceux-ci n’ayant aucune nouvelle, je suis aller chez lui et il n’y avait personne ; ni lui ni ses sœurs. Il était introuvable. J’ai attendu et attendu mais non rien. Mon cœur se brisait petit à petit comme de petites coupures profondes affligées les unes après les autres.Ma voix s’est enfermé de nouveau. Entre la première fois que j’ai enfermé ma voix et celle là ma tante m'a fait apprendre le langage des signes. Elle l’a fait apprendre à Emily aussi qui passait beaucoup de temps avec moi... J’ai pleuré, pleuré et encore pleurer toute cette souffrance si soudaine. Je n’avais ni nouvelle ni signe de vie. Ce que je ne savais pas en vérité c’est que la grande-sœur de Swann était morte. Elle avait succombé à sa maladie : le Sarcome de Kaposi qui est un cancer des vaisseaux sanguins. Elle était morte le lendemain de la dernière fois où l’on s'est vu même si pourtant elle avait l’air de bien aller. Swann était vraiment triste lui qui ne connaissait pas non plus ses parents et qui ne vivait qu’avec sa sœur. Alors le Comte Millénaire à profiter de cette souffrance et c’est là qu’est né l’Akuma qui possédait le corps de Swann et l’âme de Kimberly...

J’ai souffert tellement souffert. Chaque jours qui passait j’avais encore et toujours autant mal. Cela ne se refermait pas. La plaie ne se refermerait pas. Et puis comme pour me rendre heureux et me faire souffrir par la suite j’ai revu Swann au bout d’un an. Je peux vous dire que lorsque je l’ai vu je n’ai pas trainé. J’ai pleurer à chaudes larmes et ma voix s’est fait réentendre pour lui dire que j’étais heureux d’enfin le revoir. Je ne lui ait jamais demandé et ce qui s’était passé. J’étais trop heureux de le revoir alors je ne souhaitais aucune disputes. Et comme si cela était fait exprès tout est revenu à la normal. Pour moi Swann était revenu et il agissait comme avant. Bonheur, malheur, bonheur, malheur... à croire que tout cela est sans fin. Par contre quelque temps après Swann m’a demander que j’aille à la congrégation de l ‘Ombre. Vu mon Q.I. je pouvais y rentrer facilement et c’est d’ailleurs ce qui s’est passé. Même après que l’on m’est expliqué ce qu’était la congrégation de l’Ombre j’étais d’accord. J’aime bien travailler là-bas. Les gens sont à peu près tous sympathiques. Swann m’avait dit qu’il préférait me savoir en sécurité la-bas et j’ai accepté. J’avais dix-neuf ans lorsque je suis rentré dans cette fameuse congrégation. Lorsque mon travail était fini, je faisais toujours en sorte de sortir en douce et d’aller voir Swann encore et encore.C’était amusant ce petit jeu de faire en douce pour se voir. J’ai quand même garder contact avec mes sœurs et je leurs écrivais beaucoup. Que voulez-vous ! Même si j’avais des doutes sur Swann et sur certaine chose, je l’aimais, j’avais confiance en lui et je pouvais rêver encore et encore, jour après jour avec lui...

Et puis comme si l’on s’acharnait sur moi, Swann enfin Kimberly m’a dit toute la vérité. Je l 'ai écouté attentivement mais comme l’on se l'ait dit, on ferait comme si cette conversation n’avait jamais eu lieu d’être ! Mais je pense qu’elle avait eu un pressentiment elle aussi car elle m’a tout avouer, huit jours avant ... « ça ». Car huit jour après alors que je m’apprêtais à la retrouver, enfin à retrouver Swann il est mort sous mes yeux. Un exorciste qui avait du le reconnaître à mis fins à ses jours sous mes yeux. Je suis tombé sur les genoux, mes larmes coulaient de nouveaux de longs de celle-ci. Vous voyez je vous l’ait dit que c’est fait exprès que l’on s’acharne sur moi. On me rend heureux pour me rendre encore plus triste par la suite. J’étais traumatisé car là je savais que ni l’un ni l’autre ne reviendrait... Jamais je ne le reverrais, jamais. A la congrégation ils ont pensé que c’était juste un choc du fait que l’on avait tuer un Akuma sous mes yeux. Je n’ai rien dis de toute manière pour ne pas que l’on croit des choses fausses comme le fait que je pourrais être un traître ou se genre de bêtise. D’ailleurs Swann m’avait dit de faire ça s’il lui arrivait quelque chose. J’ai, bien évidemment et comme vous vous en doutez, enfermez ma voix à nouveau. J’ai prévenu mes sœurs par plusieurs lettres de ce qui se passait et ce qui s’était passé. Je ne parlais plus du tout, faisait mon travail correctement mais me montrait un peu différent. Je faisais comme si tout allait bien alors qu’en moi ce n’est pas un vide qui s’est créé mais un néant. Je jouais encore et encore de la harpe pour me détendre, moi qui avait tellement joué pour Swann et souvent regardais cet énorme ours, Teddy Bear. Je l’avais eu lorsqu’une fois nous sommes aller à une fête Swann et moi. J’adore cette peluche. Elle a en mémoire tellement de souvenir elle aussi. Cet exorciste qui a tué mon amour est toujours à la congrégation d’ailleurs. Je le hais tellement. Je l’ignore toujours lorsque je suis vers lui, ne lui parle jamais, j’en ai même banni son nom de ma mémoire... J’ai commencé, alors une vie que je ne souhaitais pas trop, une vie monotone sans Swann. Mes sœurs m’ont forcé à les appeler pour que je reparle un peu. J’ai mis du temps avant de le faire mais je l’ai fais ...


Aujourd’hui j’ai vingt-un ans, je suis scientifique à la congrégation, il y a un néant dans mon cœur, les larmes coulent toujours autant lorsque je suis seul et je cache ma douleur derrière des sourires joyeux alors que mes yeux sont tristes. Je hais un exorciste, j’ai aimé un akuma, je m’entend bien avec des Noahs ...




Moi et Ma Famille
Famille...




Elena Strange. C’est notre tante du côté de notre père. Elle s’est toujours occupé de nous et on a même finit par la prendre comme maman officielle. D’ailleurs on l’appelle souvent maman donc pour elle c’est une habitude. C’est vrai qu’elle est très jeune mais logique elle ne fait pas son âge du tout ! A première vu elle semble douce et adorable mais je peux vous dire qu’avec certaine personne ... on l’a reconnais plus du tout !
Victoria Strange surnommé Vicky. Elle par contre c’est ma grande-sœur, la seule. Elle est géniale mais malheureusement elle est vraiment timide pour certaines choses. Mais elle est vraiment gentille et elle aide tous le monde du mieux qu’elle peut. Par contre elle est maladroite lorsqu’elle est gênée donc souvent on fait en sorte de faire certaines choses au bon moment pour pas qu’il n’y ait de la casse.
Emily Strange. On la surnomme Mily souvent et c’est ma première petite-sœur. Comme vous l’aurez comprit c’est la benjamine de la famille. Elle est adorable quand elle le veut. Car avec ses sœurs lorsqu’elles l’on décidé, je peux pas leur échappé. C’est elle qui passe le plus de temps avec moi dans la famille ... Enfin c’est surtout qu’elle aime bien me suivre un peu partout. De plus même si c’est ma petite sœur et pas ma jumelle c’est moi mais en fille !
Marilyn Strange surnommé Lylyn même si parfois ça l’agace et c’est l’avant-dernière de la famille. Un véritable démon quand elle si met. Elle a beaucoup de caractère attention, elle ne se laisse pas faire mais il empêche qu’elle soit toujours là pour sa famille. Elle a les principales idées pour m’embêter parmi mes sœurs. Je peux vous dire que s’il y a une dispute avec elle, on a pas fini ! Mais bon il n’empêche que c’est ma deuxième petite sœur adorée.
Mélody Strange surnommé Mélo. C’est la dernière de la famille. Je vous dis pas, c’est une véritable chipie doublée d’une tête de mule. Elle et Marilyn font souvent des plans bizarres pour embêter leur monde, moi en particulier. Ce n’est pas parce que c’est la dernière mais dans un sens j’adore l’embêter. Sa façon de réagir m’amuse toujours ! Elle aide lorsqu’elle en ait capable ça on ne peut pas lui reprocher. Elle suit souvent Marlyn et parfois, malheureusement , la prend comme modèle.
Kimberly Strauss. C’est la grande-sœur de mon précieux amour. Cette fille elle était vraiment gentille et compatissante pour tout. Dans un sens c’est de sa faute et ça ne l’est pas. Elle était atteinte d’une maladie elle aussi, le Sarcome de Kaposi c’est un cancer des vaisseaux sanguins. Lorsqu’elle est morte, Swann l’a rappelé et elle a prit son corps. Elle a attendu d’être de niveau 2 pour ensuite venir me voir en se faisant passer pour son frère. Même si j’avais beaucoup de doute et même presque une certitude je m’en fichais et continuait de rêver encore un peu avec elle ou lui peut importe.
Swann Strauss mon amour. Toi que j’ai tant aimé ... Tu m’a été enlevé deux fois, ton âme puis ton corps. Pourtant tu es la personne que j’aimais le plus au monde. Tu m’a redonner confiance en moi. Après mettre fais violer et avoir enfermer ma voix c’est toi qui m’a fait reprendre confiance en moi et qui a fait que je pouvais reparler de nouveau. Même si dans un sens c’est à cause de toi que je souffre tellement. Malgré tout je t’aime toujours autant, je ne peux t’oublier et je t’ai pardonné malgré tout.




Mon Physique trompeur
Physique




Comment devrais-je me décrire ? Comme l’enfant que je suis resté ? Car oui à cause de ma maladie je n’ai plus grandis depuis l’âge de quinze ans. Mon corps s'est stoppé net, je ne grandirais pas et je ne vieillirais pas non plus. Dans un sens c’est un avantage. Le temps n’a aucun effet sur moi, je reste à jamais un enfant. J’y prends donc comme un avantage et de toute manière je n’ai pas le choix. A cause de ça ma voix n’a pas muée. Elle est resté aigüe et ça m’arrange tout aussi. Comme mon corps à arrêté de grandir je ne fais que 1m70 pour à peine une cinquantaine de kilos.
Des cheveux courts mais long dans un sens et des yeux de la même couleur. C’est étrange pas vrai ! Leurs couleurs sont d' un bleu-vert qui pourtant se marient très bien ensemble et dont les reflets sont différents selon le temps et là où l’on regarde. On dit souvent que mes yeux ont toujours quelque chose de triste, comme une lueur de désespoir qui brille sans fin... Une bouche parfaitement dessiner qui montre souvent un sourire qui cache souvent bien des réalités. Un visage au traits fins. Mon visage est comme s’il avait été dessiné en sorte à ce que je puisse paraître soit enfantin soit adulte selon l’humeur que j’affiche sur celui-ci. C’est amusant de voir comment la nature à fait les choses.

Maintenant passons à autre chose, des petits détails en gros. Premier détails mes doigts sont fins mais grands à cause du fait que je joue de la harpe assez souvent. De plus j'ai une bague avec un véritable émeraude à l'annuaire de ma main gauche qui m'a été offert par Swann. Cet objet à une véritable valeur sentimentale et je refuse catégoriquement de l'enlever. A première vu on pourrait croire que je suis marier mais non, comme tous le monde le sait les gays ne peuvent se marier et c'est juste qu'à ce que la mort nous sépare. La mort m'a déjà enlevé l'homme que j'aimais. Question style, j’aime bien assortir le noir avec la couleur de mes yeux et de mes cheveux, je trouve que cela va très bien ensemble. Je n’ai pas réellement de style en particulier en vérité, je m’habille seulement comme cela me plait. Et que vous dire d’autre en fait ? Je ne sais pas vraiment car tout cela c’est du en gros et vous remarquerez chaque détail qui vous attire par vous même !




Étrange
Caractère




La première chose que l’on doit savoir chez moi, c’est que je me fiche pas mal des camps. Pour moi le mal et la bien n’éxiste pas, ce n’est qu’une limite que nous plaçons nous même avec certain point de vue. Je suis décrit comme quelqu’un d’étrange et qui vit dans son monde. Je suis juste hanté par le fantôme de mon passé, mon amour perdu à jamais. Ne me parler jamais d’amour car je pourrais très bien partir en vous laissant là alors que vous n’avez rien fait de mal. Mais je suis comme ça. Je suis renfermé sur moi-même et très mélancolique. Je suis aussi très sensible à tout ce qui me touche. J’ai un sens de l’art qui m’appartient bien, moi qui joue de la harpe l’instrument des anges.
Je suis ouvert d’esprit mais dans certaines choses je suis très critique à cause de mon côté perfectionniste. Je suis quelqu’un de franc et observateur même si je reste souvent neutre. J’observe tout le temps ce qui m’entoure. Je suis de nature calme et je ne m’énerve jamais. Je suis très calme et très patient aussi. J’ai une imagination débordante lorsque je laisse court à celle-ci. D’apparence on pourrait dire que j’ai un caractère lointain, calme et compréhensif. Je suis quelqu’un de doux et gentil dans le fond mais plus l’on me brise et plus je me renferme telle une fleur à la tombé de la nuit. Je ne joue pas vraiment avec des masques. Je n’aime seulement pas parler de moi. Je ne le dis pas quand ça ne va pas et parfois cache tout cela derrière un sourire réconfortant. J’aime bien m’amusé et je suis une personne pleine de vie lorsque je ne pense pas à lui.
Laissez moi seul et observez moi sans que je vous remarque vous pourrez sûrement voir des choses que je ne montre pas. Mon caractère est difficile à expliquer car je serai différent selon les personnes. Les personnes que je n’aime pas ou qui me sont indifférentes je resterais neutre après tout dépend de la relation que j’ai avec les gens que j’aime. Il faut savoir que je sais me montrer serviable et travailleur. Mais l’une des choses les plus importantes à savoir c’est que lorsque j’ai un trop grand choque émotionnel, j’enferme ma voix et personne ne sait même moi lorsque je vais la laisser échapper d’entre mes lèvres à nouveau. C’est pourquoi j’ai appris le langage des signes. Seuls ceux qui le comprennent peuvent savoir ce que je dis sans que j’ai besoin de l’écrire. En parlant de voix j’aime beaucoup chanter, je ne le ferai sûrement pas devant du monde mais j’adore chanter. De plus puisque j’ai arrêter de grandir à cause de ma maladie ma voix n’a pas muée et j’ai toujours une voix aigüe.
C’est tout ce que je vous dirais sur mon caractère, je n’aime pas trop me décrire psychologiquement alors à vous d’essayez de voir ce que vous obtiendrez comme réaction de ma part !




Dernière édition par Gabriel Strange le Sam 23 Oct - 1:56, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Naomi Weaver
Le Princesse Torturée des Ténébres †

On ne peut échapper ni aux souvenirs, ni aux remords, nos erreurs reviennent toujours nous hanter, qu'on se soit repenti ou non.
Gilbert Parker

▐ Ton Age : 28 Féminin « Messages » : 53
« Situation » : No Rp


Who Are You ?
Level Rise_: E
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 5:18

Salut

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 6:09

Re-Re-Bienvenu!

Vite Vite, j'ai hâte de t'entendre jouer de la harpe \o*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 7:05

Voui je veux faire un rp avec toi ma Ciellou nya
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 7:06

Oh oui, j'ai hâte ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Shin Ishida
L'Incarnation de la Tentation ╬

Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit.

▐ Ton Age : 25 ▐ Rp : 4 en cours..
Féminin « Messages » : 254
« Two Perso » : Julian Ramirez
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_:
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 16:13


Welcome =D

Wow quel beau mec *w*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mariko Scarlet
:: Le Démon au Regard Impitoyable ::

Tu crée des souffrances vu que tu es un démon. Tes souffrances ont beau être belles ta cruauté sera de même. Même si à jamais tes regrets ne seront jamais oublier...


Points: 54
▐ Ton Age : 22 ▐ Rp : 02
Féminin « Messages » : 576
« Situation » : Yes Rp


Who Are You ?
Level Rise_: Rang C
Souvenir/Pouvoirs/Innocence_:


MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Lun 18 Oct - 20:05

Re re bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Mar 19 Oct - 1:49

Merci !

Shin => ah vraiment ? Merci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Mar 19 Oct - 22:16

Mon joli bleuté ~♥
J'aime ton TC trop beau *µ* *PAF*
Ok ok je me tait et Re-bienvenue ~♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Mar 19 Oct - 23:50

Merciii ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé Mer 27 Oct - 5:12


Vérification de la Fiche de Personnage.

_Titre du Topic : Okay.
_ Couleur du Titre : Okay.
_ Image : Oui.
_ Référence du Personnage : Yes.
_ Copyright : Okay.
_ Nom et Prénom : Oui.
_ Surnom : Hm je crois.
_ Âge : Okay.
_ Famille : Oui !
_ Histoire : Ouais. Par contre quant au fait que tu entretiennes de bonnes relations avec les Noah, ça ne peut pas aller plus loin que le fait qu'ils t'aient trouvé assez intéressant pour ne pas te tuer. Sinon pour le reste ça marche. ( Je précise aussi que si ta maladie est validée, on est - je pense - d'accord sur le fait que ton personnage ne sera pas un éééternel enfant. )
_ Physique : Yes.
_ Caractère : Okay.
_ Particularité : Ouiii.
_ Le Nombre de Ligne : Oui !
_ Avatar : Yes.
_ Orthographe, Conjugaison : Okay.
_ Rang du Personnage : Oui.
_ Code : Parfait.
Méchamment, Kanda.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gabriel Strange - L'ange Souillé

Revenir en haut Aller en bas

Gabriel Strange - L'ange Souillé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
D.Gray'man - Le Réveil de Pandore :: Who are you? ::  IT.'S ● ME ::  M.Y ● C.H.A.R.A.C.T.E.R :: F.I.C.H.E.S ● V.A.L.I.D.E.E.S-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit